L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mar 11 Mai - 9:21

La partie de soule se finissant peut-être en eau de boudin…Comme celle des bénitiers, Aldyr se demanda s’il n’y avait pas entourloupette sous les braies des joueurs d’en face…Encore sur le terrain, après avoir salué un peu de trop près un joueur adversaire « Désolé, j’ai oublié de replier mon bras !!...Tenez, je crois que c’est à vous…Je dirai une incisive ou une pré-molaire à vue de langue !... », il se refit le déroulement de la partie dans sa caboche.

Quelque chose avait cloché…Cette partie était faite d’avance. Les lectourois avaient joué comme des marseillais ou des valentinois. Même ! Ils devaient tous avoir, dans les jardins de leur propriété, un nombre incalculable de trous bouchés-rebouchés à planquer les pots de vin ou on ne savait quoi d’eau de boudin, de bénitier.

Cela fit tilt. Le vagabond tout crotté fixa du regard l’arbitre de la partie puis les joueurs adverses. Toute la machination venait du mauvais prouteur ! Mais oui !! Ils usaient de codes entre eux les sagouins !! Aldyr aurait dû s’en douter bien avant, lorsque ses oreilles avaient morflé avec l’un des « prou » foireux de cet arbitre entre deux manches.

Un « prou » ne faisait pas l’autre ! Un « prou » court, un « prou » long et tout cela agençait, mêlait pour faire un code connu seulement entre les beu-beuliers et l’arbitre façon mauvais monsieur loyal.

Son sang ne fit qu’un tour. Il aimait jouer, mais n’aimait pas les mauvais tricheurs façon premiers de la classe ! Se tournant vers ses camarades encore debout, peu ou pas édentés :


-Non mais, on s’est fait volé !! C’est un monde ça !!! Il faut aller porter réclamation !!...Je vais aller réclamer des comptes à leur mairie et à leur bourgmestre !!...Comme dédommagement pour leur manque de faire play, que la troisième mi-temps se fasse dans les locaux de leur mairie !!!

Avant même que réticences, approbations, emboitages de pas ou kamoulox se fassent entendre, Aldyr, d’un pas décidé (sinon ça ne serait pas crédible), se dirigea, et en grommelant (c’est encore plus crédible), vers la mairie lectouroise.

[Devant les portes de la Fédération Soulesque de Lectoure, ou communément appelée la FSL]

-Portes fermées !!! Bah voyons !...


Le vagabond tout crotté tambourina sur le bois, en oubliant même sa bombarde pour se faire entendre. Mais ce genre d’instrument, son code, ne devait pas être compris par l’autochtone. Il y avait une différence de taille entre un « prou » et « pouet » !!



-Je viens porter réclamation au nom de l’équipe de soule des Hydres !!...Nous avons été volés !! Il y a eu arrangement entre l’arbitre prou-proute et vos Beu-beuliers !!! Cette partie était truquée !!...Comme dédommagement, et nous sommes seigneurs, nous voulons faire notre troisième mi-temps dans les locaux de votre mairie !!!...Bien sûr, tout le monde est invité, même les tricheurs…Un pot de l’amitié est pour tout le monde par définition !!


Après quelques secondes sans réponse, la porte vibrant toujours sous ses coups :

-Je passe aux menaces !!! Si vous n’ouvrez pas, on écrit sur les murs de votre mairie des « Aux chiottes les Beu-beuliers » et autres « Lectourois tête d’oies » !!!
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mar 11 Mai - 9:57

Gwennie a écrit:

QUOI ??????


Ils auraient pas osé quand même ???? Donner des leçons à tout le monde et s’arranger avec l’arbitre ??? Faut combien de temps pour faire Lectoure -le bled de l’arbitre ???Non parce que ça semble juste non pour des pots d'Armagnac non???

Gwen semble perplexe mais emboite le pas de son camarade as usual.Ne pas se poser de question quand le vagabond passe à l’action, c’est toujours de bon ton. En parlant de thon…Elle a faim la tite Gwen mais faim…ça doit être le sport collectif, elle a pas l’habitude…
Rapide tour de tête, gauche droite, droite gauche, rien à grailler…elle a bien des pains dans sa besace mais bon..Après la maréchaussée va dire que gnagnagnagna…pffff…
La mairie ???????????
Mais ça c’est une bonne idée !!! Elle allait rendre les pains, comme ça plus de tentation…et tout le monde serait content..Bon restait à savoir si 14 pains allaient nourrir la population lectouroise hein…Mais ça comme qui dirait ce n’était pas son problème.
Le temps de réfléchir l’équipe 2 de Lectoure a déjà quitté le terrain folle de rage, et absolument et délicieusement éméchée… Après tout, à Rome fait comme les Romains, à Lectoure, fait comme les Lectouroises…Ils s’etaient tous mis minables avec l’Armagnac…Ben après faudra pas se plaindre hein…

Hop hop hop, elle attrape sa besace bien rebondie et court avec la troupe dont certaines semblent faire des zigs et des zags le long du chemin. Elle pouffe de rire mais stoppe vite en entendant son estomac grogner.
Pfff…J’ai faim…Mais j’ai faim….Pis faut que j’éponge sinon je vais vraiment être soule…'Tain, attendez moi!!!!!!!!!!!!!!



Sieurfernand a écrit:
- Toc! toc!toc!!!!
- Qu'est-ce que c'eeeesst!!!!????
- C'est pour la peintuuuuure!
- La peinture????
- Oui, on vient refaire la peinture!
- Mais vous avez vu l'heure?????

La porte s'entrebaille, un nez se profile dans l'embrasure de la porte et un oeil méfiant épie l'obscurité.
Le garde a juste le temps de distinguer le pack Hydrique armé de tronc d'arbres avant que celui-ci ne défonce la porte dans un fracas au pas de course.
Quelques claques et coups de gourdin plus tard, Les cavaliers contemplaient dans un silence relatif le tas de gardes endormis de force
et Fernand le doigt en l'air devisait d'un air réprobateur....

- Vous voyez, je vous avais bien dit qu'il faut s'en tenir aux fondamentaux.
Ces sports civilisés ne sont pas fait pour nous quoi que vous vous en soyez honorablement tirés.

- Regardez!
Ça! ça, c'est du sport!
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mar 11 Mai - 9:57

Tout au calin qu'elle est en train de faire a un tonneau posé pres d'elle, ahla entend malgré tout un brouhaha a l'extérieur de la tente sauveuse...

Après de vains efforts pour tenter de se lever, elle se décide a adopter la position de la nageuse en lavoir si chere au coeur de lab. C'est donc en rampant qu'elle sort de la tente afin de voir ce qui se passe.

Bien que son esprit soit la proie d'un immense nuage de cendre, du sans doute au nombre incalculabe de verre qu'elle s'est enfilé dans le gosier pendant sa convalescence, elle craint que les sauvages d'en face aient fini par sortir des armes pour tuer ceux qui sont encore sur le terrain. Elle imagine un monde ou il ne resterait que lab, elle et un nombre infini de courge rose, rebondis et dégoulinante de gentillesse. L'espace d'un instant devant un tel désastre, elle envisage de se soulager et de vomir. Mais l'esprit étant quand meme le plus fort, elle se rapelle que gacher, c'est pas bien......

Finalement, elle arrive tant bien que mal a reprendre une position verticale, elle ferme les yeux une seconde tant le monde tangue autour d'elle. Un tour de tente lui montre que lab est introuvable, alors, elle se dirige vers la sortie.

Elle s'arrete nette en voyant un groupe.... Si tant est que deux personnes puissent etre un groupe. Donc, elle s'arrete en voyant un groupe dont le leader n'est autre qu'ald. Mais un ald rouge de fureur, suivie d'une gwen tout aussi rouge que lui, en train de hurler des choses qu'elle n'arrive pas bien a comprendre.

Tant pis, elle peut pas les laisser comme ça, seraient capable de faire des betises. Elle décide donc de les suivre, bien qu'elle ne sache pas vraiment comment faire pour aller a la meme vitesse qu'eux.

Qu'à cela ne tienne, voyant une chèvre qui traine par la, une chèvre dont elle taira le nom pour ne pas indisposer son ma... enfin son propriétaire... Elle saute sur le dos de l'animal, et telle un aigle fonçant sur sa proie ordonne a l'animal de suivre le duo. Chose curieuse, et qui montre bien qu'on à une piètre idée des chèvres en général, l'animal semble comprendre et prend le chemin pour rejoindre les compères.

OOOOOhhhhh tendez moi.... J'viens avec vous.....OOOOOOOHHHHHHHHH
Revenir en haut Aller en bas
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mar 11 Mai - 10:40

Elle n’avait pas vu le temps passer, elle n’avait rien compris aux règles de la soule et elle avait cogné.
D’abord elle avait fichu vieux coup de pied de derrière les fagots dans le genou de Wolf, puis en rejoignant sa place l’air de rien elle avait collé une taloche bien appuyée à Badboy80. Déjà elle se sentait un peu soulagée… mais elle ne comprenait toujours rien aux règles !

Elle avait reculé un peu, juste assez pour voir quatre Lectourois frapper dans le vide, mouvements mal coordonnés à la limite du déséquilibre et de la chute, c’était drôle comme spectacle, mais il leur faudrait encore faire des efforts et persévérer pour intégrer la troupe de l’Hydre de Lectoure. Est Lectourois qui déménage, mais n’est pas Hydrique qui veut ! La preuve…


Et puis le match trainant en longueur et la défaite semblant inéluctable, elle avait quitté le terrain suivant Aldyr et Gwen et avait commencé à refaire le match avec eux, alternant une lampée d’alcool de cailloux, un commentaire… à moins que ca ne soit l’inverse.


Ah bon l’arbitre était à vendre ? Dommage qu’on ne l’ait pas su avant…


Nouvelle gorgée…

Vous croyez que j’aurais du en sélectionner 30, puis 23, puis 11 ? Organiser un stage de préparation et faire une conférence de presse ?
Hips !


[…]

Ah oui la mi-temps dans la 3e mairie c’est bien ! Excellente idée… Y aura de la musique ? Et à boire ?
C’est bien l’alcool de cailloux quand même, efficace et rapide … plus que L’Armagnac !


Elle se sentait d’humeur joyeuse et avait comme envie de chanter…Mais pas facile de trouver une chanson qui faisait à la fois 3e mi-temps et quart d’heure améri… Ah si ! En voyant Fernand défoncer la porte, l’inspiration lui vient d’un coup !

Ils ont gagné! Les doigts dans le nez !
On a perdu! Ils l’ont dans le …




Quoi ? Je vous jure, Ça le fait carrément…en boucle pendant un quart d’heure !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mar 11 Mai - 20:29

S...PNJ

Posté le: 11 Mai 2010 21:34 Sujet du message:
Citation :
458...459...460.......L'est restée le pied en l'air,tel le flamand rose tombé en extase devant la crevette...

Vision apocalyptique,elle voit défiler un vagabond rayé,trépignant et vociférant....La guerrière qui n'en était plus une encombrée d'une besace dont s'échappent des pains ronds et dorés.....Une horde de fous furieux armés de troncs d'arbres suivis de près par....
Tiens!!!!elle le connais celui là.....Et une .....chêvre????montée par ce qui dut être un jour une jolie brunette ..casaque noire ..toque rouge....

Manque plus que le raton laveur et ce sera complet.....

La mairie vibre sous l'attaque.....Sur l'échelle de Richter je dirais "force 7"....allez 7 1/2...

Au loin quelques lectouriens se regroupent en tremblant,lançant des regards haineux faute de pouvoir lancer autre chose...

Les peintres eux,sont déjà au travail et redécorent somptueusement la façade qui en avait , faut le dire,bien besoin..

Fond Rose...C'est vrai qu'ici on a l'air d'aimer cette teinte par dessus tout......Zébré du jaune des oeufs éclatés lancés avec dextérité par quelques revanchards habiles...

Manque un peu de vert,mais pas grave....Les écolos n'existent pas encore et Green peace encore moins.

Bon,Sélé finit par reposer son pied,oubliant son TOC dans l'ivresse du moment,faudra noter ça (ivresse du moment = perte de TOC)

Suivant de près la monture bêlante de l'attaquante la plus près d'elle,elle s'élance pour suivre le mouvement et,l'important étant de participer,on lui a souvent répété...Elle plonge allègrement dans la mélée,poing levé,un refrain aux lèvres:

"C'est la luuuutteeee finaaalllleeeuuuu!!!!"

Prête à se donner sans compter....Sans compter????c'est bien la première fois!!



All

Citation :
Allfears se baladait dans les rues de la ville quand il entendit quelque ruelle plus loin des cris a tous va.
Des airs de fêtes ou de mécontentement il ne saurait le dire.

Il se dirigea en direction quand il arriva près de la mairie.
Il vit des gens de l'autre coté attroupé a regarder un spectacle on pourrait dire joyeux pour certains hydriques pour d'autre et agaçant pour le comté.

Arf encore un pillage. Il faut faire quelque chose!!


IL s'approcha de la porte d'un pas vif et entra dans la mairie.
Il n'eut pas le temps de faire deux pas qu'il avait déjà mis un pied dans le pot de peinture.

All regarda son pied d'un air énervé et lança le pot de peinture contre le mur pour retomber sur les gardes endormis

HEP VOUS. Que faites vous Là?
Un grand gaillard se retourna.
Messire Fernand encore vous!! Avec de la peinture cette fois!
Je vous arrêterais bien mais je n'ai aucun pouvoir de le faire.

All regarda par dessus son épaule.
Et vos sbires la femme à la pelle ou le gros bêta ou la bête je sais plus ils sont pas là?



Fernand

Citation :
La langue pincée entre les lèvres, Fernand était en train de s'appliquer sur un gros nounours bleu, sur le mur derrière le bureau du maire....
- Bouba arrête de bouger! j'arrive pas à dessiner ses oreilles!!!
-M'sieur, dîtes à l'ours d'arrêter de me mâcher le bras s'il vous plaît, je vous jure que les caisses sont vides!
- oui et alors, on le sait mon gars, t'inquiète pas pour ça et reste bien tranquille!
- Mais alors pourquoi avez-vous attaqué cette foutue mairie.. Aïïe!!
- Pour le sport, mon garçon, pour le sport! Et puis parce que c'est plaisant à l'oreille le bruit d'une porte ou d'un nez qui craque, tu n'as donc aucun sens poétique?
- Ma mère m'a toujours dit de ne pas respirer quand quelqu'un lâche un vent.... aïïïeeeeuu
La fouine surgit dans le bureau
- Patron, qu'est-ce qu'on fait de leurs livres de comptes???
- Je ne sais pas moi, mettez les dans le stock de papier-toilette du campement, prenez-en pour le feu de la cambuse... ou tenez, placardez les bien en vue que les habitants de cette ville voient comment sont gérées leurs finances...
- Bah, ils n'ont rien de toute façon, même pas dix-mille écus planqués dans leurs bas de laine...
- Les pauvres.... nous devrions les aider....
- Les aider???
- Oui, allez jeter un peu d'argent dans leurs coffres!
- Bien m'sieur Fernand.
Le garde se risqua a s'exprimer malgré la présence du plantigrade qui le maintenait au sol d'une patte nonchalante.
- Mais euh.. vous allez le voler après ????
- Non, triple andouille!!!
- Ben quoi, donner c'est donner et reprendre c'est voler, et voler c'est pas ce que vous faites en général?
- Non, on tue les gens aussi.... et puis on brûle les bâtiments publics. Ne soyez pas si réducteur!!!!



Fernand
Citation :
Sur ces entrefaites, Fernand vit surgir l'espèce de cauchemar ambulant qui les poursuivait depuis des semaines pour leur pourrir leur spectacle....
... Allfears....
Citation:
- HEP VOUS. Que faites vous Là?
- Messire Fernand encore vous!! Avec de la peinture cette fois!
Je vous arrêterais bien mais je n'ai aucun pouvoir de le faire.
- Et vos sbires la femme à la pelle ou le gros bêta ou la bête je sais plus ils sont pas là?
- Comment ça qu'est-ce que je fais là? eh bien je suis entré voyons, réfléchissez! D'ailleurs, c'est plutôt à vous qu'il faudrait poser la question, vous avez été battu, il me semble, vous n'êtes pas maire! D'ailleurs, vous voyez ce gars qui pionce? la bas sur la chaise? C'est lui le maire. Et il a eu une nuit agitée, je peux vous le dire!
Et donc, nous, si nous sommes ici-même, c'est par le pouvoir de la causalité la plus primaire. On a frappé et on est entrés. Frappé fort, certes, mais nous sommes généreux!
Allons, on dirait que nous vous avons manqué à vous voir vous enquérir de la présence des nôtres! Vous les trouverez quelque part dans le bâtiment
- Faites gaffe à la pelle!!! la pelle Hydrique n'est pas celle de Luxeuil, vous savez?




All

Citation :
Merci à vous pour cette attention mais je pense que je vais pouvoir me débrouiller avec elle.
Vous n'avez rien d'autre à faire que de peindre? vous n'êtes pas des gens du cirque? depuis le temps que vous etes ici je n'ai vu aucun numéro!!
Encore une idée fausse sur vous. Dans un cirque il y a bien un numéro, un spectacle? dites!!
Alors pourquoi faire de la peinture?


Bon je vous laisse à vos affaires je ne peux malheureusement rien faire mais j'ai voulu defendre la ville mais on m'a dit que ce n'etais pas necessaire.
fouille dans sa poche
Tenez !!
regardez vous même le lieutenant ne veux pas que je crée une lance pour défendre la ville. Soit disant qu'il y a assez de defenseurs
Citation:
Expéditeur : Bee.zee
Date d'envoi : 2010-05-09 21:40:25

Bonjour Messire,

Les services de police ont constaté que vous aviez une lance. Hors, depuis déjà quelques temps, une loi comtale interdit toute lance ou tout corps d'arme qui n'a pas reçu d'autorisation du prévôt.
Je vous demanderais donc de bien vouloir me présenter une autorisation. Si vous n'en possédez pas, vous devez obligatoirement détruire votre lance, sous peine de procès.

Merci de votre compréhension,
Bee.zee
Lieutenant de Police de Lectoure

Citation:
Expéditeur : Cl0e
Date d'envoi : 2010-05-09 22:44:31

Bonsoir,

Je vous demanderai de détruire votre lance avant ce soir, minuit, s'il-vous-plaît. En effet, vous n'êtes pas sans savoir qu'il faut une autorisation pour toute lance ou tout corps d'arme, comme c'est affiché en halle et en gargotte.

Respectueusement,

Cloé d'Albizzi
Sous-lieutenant de Lectoure


Tout en tendant les parchemins au peintre All regarda alors les miliciens jonchés sur le sol.
Pffff tu parles de défenseurs


Et en taverne j'avais beau leur expliqué!! nan il m'ont pas de defense on est assez!!!
Dites!! ils ne serait pas de mèches avec vous les lieutenant et sous- lieutenant? hein il vous ont aidés n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mar 11 Mai - 20:30

Gwen s’arrêta net devant la mairie. Le Fernand dans toute sa splendeur. Efficacité quand tu nous tenais…Elle se prit la semonce sur le sport en pleine poire et frisa du nez. Puis elle releva la tête et pouffa de rire.

Non mais bon là aussi, si vous parlez de sport aussi…nous c’etait de la soule, pô pareil…

Se rappelant pourquoi elle était là, elle enjamba les gardes pour atteindre des bureaux laissés à l’abandon.

QUI veut des pains ????????????J’ai 14 pains ?????????????OHE, DU BATEAU ??? Ha non défection, pas de suite…OHE !!!!!!!!!Non mais pas potib un bled pareil. En plus j’ai la dalle…

Elle dévala l’escalier et se boucha les oreilles en entendant Nénu s’égosiller devant les gardes qui semblaient avoir perdu toute notion de réalité. La blondinette qui aimait tant les bottes se penchant allait de l’un à l’autre en interrompant sa sérénade de sa question fétiche.

Vérité ou Vérité ??? Est-ce que sucer c’est tromper ???

L’un des gardes se mit soudain à hurler et tel un diable sortit de sa boite s’enfuit en hurlant. Gwen explosa de rire et sortit pour voir si la maréchaussée allait enfin se montrer pour qu’elle rende ces fichus pains.

Point de maréchaussée mais un flamand rose. Elle sourit gracieusement.

Encore vous ????On ne s’est pas déjà croisé ???? Si hein…Me semble bien…Jolie chanson…Vous êtes qui ?????Non parce qu’en ce moment on se traine des donzelles, on sait plus bien qui est qui ….Tenez, venez avec moi on va mettre la table.

Après tout on n’était jamais mieux servi que par soi même en ce bas monde.

Chopant des restes de portes et autres reliquats des murs de la mairie que Fernand repeignait avec grand sens artistique, elle s’attela à faire à manger. Une omelette…aux champignons…Diantre…Une omelette…Alors qu’elle écrasait une gousse d’ail, un souvenir d’omelette alors que Fernand discute le bout de gras avec un garde. Autres temps, autres lieux Grimace de la bretonne au souvenir de l’omelette. Puis regard sur le spectacle donné par la troupe.

Elle esquisse un sourire. Se battre oui. Mais pas avec n’importe qui, pas n’importe comment et pas pour n’importe quoi…Pour quoi d’ailleurs ????

Citation:
Pour le sport, mon garçon, pour le sport! Et puis parce que c'est plaisant à l'oreille le bruit d'une porte ou d'un nez qui craque, tu n'as donc aucun sens poétique?


Dit comme ça…Elle hocha la tête. Voilà, pour le sport !! Et pour rendre des pains….Namého !
Revenir en haut Aller en bas
labaronne

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Pelleteuse, arracheuse de dents

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mar 11 Mai - 23:20

[infirmerie la veille]

Bon, d'accord, c'est vrai que pris dans l'ambiance, elle avait un peu forcé la dose sur l'alcool. Elle n'était pas la seule, Ahl la calinait depuis des heures et l'appelait "mon p'tit tonneau". Je vous apprendrais un jour, pourquoi il ne faut jamais perturber Ahlatete lorsqu'elle a des hallucinations alcooliques. Lab tenait encore sur ses jambes, enfin presque vu les coups de cornes qu'elle avait reçue pendant le match. La vache ! euh non, les béliers ! quoique la vache dans certains cas, enfin fallait voir les popotins de certaines. Mais laissons là ce débat.

Lab et ce qui lui restait de jambes, vit bien un début de manifestation : Vente aux enchères de l'arbitre, match truqué, tout ça tout ça. Bon non, le match n'était pas truqué, l'hydre était simplement débutante, mais s'en sortait finalement honorablement. Lab était même plutot fière d'avoir pu relever ce défi. Elle décida de suivre ses petits camarades vers la mairie, il allait se passer des choses. Zou ! debout, prenant appui sur ses pelles elle se mit en route.


Clang ... Bon hey !! ... cling ... vous ... arf s'oprie d'cailloux ! ... Clang ... Vous m'attendez !!! ... cling ... aie ... a mal moa ... boucou bobo ...



[la veille à la mairie]

Ses genoux la faisaient souffrir. mais elle parvint quand même jusqu'à la mairie, bon certes, certains lui en refusaient l'entrée, mais elle balaya de quelques coups de pelles bien placés mais toujours très poliment, avec classe et panache, les quelques indigeants.

Pardon ! pardon !
coup de pelle bonjour monsieur
Merci de me laisser passer siouplait !
Coup de pelle z'entendez quand on vous cause ?
On m'attend à l'intérieur !
Coup de pelle on retire le sebum de ses oreilles quand on parle aux dames
Merci bien m'sieur
Coup de pelle tiens vous avez le même sourir que Philipaurus, vous êtes son frère ?

Elle pénétra dans l'édifice. Et là elle admira le chantier. Magnifique, même Bouba avait l'air de s'amuser. Elle croisa le traitre Allfears et le salua.

Salut Traitre !!

Elle croisa Gwen, qui admirait la fresque de Fernand

'lut Gwen ! 'Lut Fernand !

Elle croisa Ahl qui faisait du rodéo sur Mme la chèvre, pas n'importe quelle chèvre, la première chèvre du village ! Elle semblait un peu verdatre Ahl, mais semblait aussi maitriser la situation. Elle savait s'accrocher à des cornes quand il le fallait.

Coucou Ahl ! dis donc c'est drolement joli hein ! Moi j'veux faire pareil.

Elle saisit le premier pot de peinture qui lui tomba sous la pelle, et se mit à l'ouvrage.

[la nuit dernière, Mairie de Lectoure]

J'aurai voulu être une artiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiisteuh !!
Projection de peinture à la pelle
Etre s'pécialiste des bureaaaaaaaaaaaaaaaaux !!!
Projection de peinture à la pelle
Oups ! j'ai un peu débordé !! là ... ici ...

Elle prit quelques parchemins pour essuyer. Elle pris un peu de recul pour admirer. Pris sa pelle pour jauger, ferma un oeil puis l'autre, se gratta la tête, et finalement sourit fièrement.

Et voilà ! j'ai fini mon oeuvre ! pas mal nan ? Ils vont être contents quand ils vont revenir. Ils vont nous remercier. Ah ! faut que je signe mon oeuvre.

Et là, il lui fallait trouver le sceau. Elle n'en possédait pas en son nom. Il fallait qu'elle en trouve un à elle ; un sceau qui aille avec sa pelle. Elle cherchait partout autour d'elle. Elle ne voyait que des miliciens qui dormaient. Toujours payés à rien foutre ceux là. C'est là, à ce moment précis que l'idée lui arriva, en pleine tête. Elle s'approcha d'un garde, le rapprocha de la fresque. Elle lui saisit la tête, et à sa manière, après lui avoir bien dégagé les gencives, lui imprima fortement le visage sur la peinture encore fraiche. Elle resta un moment à attendre, puis décolla son sceau. Une magnifique empreinte de dents apparaissait sur le bas de la fresque. Lab en était émue, elle venait de trouver sa signature ! Elle regarda le garde et, avec quelques larmes au bords des paupières elle lui dit :

Je ne vous oublierai jamais ... merci. Et puis vous savez ... le rose ça vous va bien finalement !

Elle colla un énorme baiser sonore sur le front du garde au bois dormant.

Faisez un gros dodo mon gros sceau !!

Le garde ne répondit pas. Décidemment qu'ils étaient malpolis dans l'coin !
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mer 12 Mai - 2:34

Sieurfernand a écrit:
Citation :
Dites!! ils ne serait pas de mèches avec vous les lieutenant et sous- lieutenant? hein il vous ont aidés n'est ce pas?
Fernand baissa la tête et regarda le garde aplatit sous la patte de l'ours.
- T''entends ça René?
- J' m'appelle pas René, moi c'est...
- Alors comme ça t'es de mèche hein?
- Non, j' vous jure, enfin, sauf si ça vous dérange...

Fernand héla le sergent et désigna les documents.
-La Fouine, tenez, encore un peu de papier pour le campement !
- Bon, et si on la jouait aux dés? Vous aimez le hasard, allfears?
Pile, on rend la mairie, face on la garde.....
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mer 12 Mai - 2:34

Ahla a enfin réussit a descendre de la coch.... euuuhh non, de la chèvre. Elle note mentalement qu'elle est tres douèe pour diriger cette sorte de quadrupède et pense que ça peut toujours etre utile pour plus tard.

Elle a retrouvé tout son aplomb, la sortie lui a fait le plus grand bien, a croire que les tonneaux avaient été empoisonnés dans le but de la rendre malade. Ce qui ne serait tout de meme pas tellement étonnant venant des brebis d'en face... Car il se trouve tout de meme que la femelle du bélier, bah c'est la brebis... Déjà que ressembler a un bélier, ya quand meme pas de quoi etre fier, mais alors, etre une brebis, ça laisse pantois....

Tout ça pour dire finalement, qu'elle est descendu de son animal, et qu'elle entre d'un pas désormais altier dans une sorte de chantier hydrique.
Elle sourit aux ouvriers présents, adresse un signe de main aux malheureux hommes sur qui elle marche, et se dirige vers sa soeur.

Elle la regarde fermer un oeil, en ouvrir un autre, prendre des pots de peintures, pelleter de la peinture et attend un résultat final qui ne se fait pas attendre....

L'est estomaqué devant l'oeuvre que vient de pondre lab....MAGGGGNIFIQUE. Oui, il faut bien se rendre a l'évidence, la famille De Vot ou Rouette, au choix, compte désormais une artiste qui ne manquerait de se faire remarquer par son talent dans les plus hautes sphères du pouvoir....

Elle se tourne vers fernand en grande conversation avec all et leur dit :


Dites zavez vu ça??? Elle est douée hein???

Puis soudain soucieuse, elle continue

Par contre, j'ai peur qu'on ait quelques soucis dans les jours à venir.... Tous ceux qui vont voir cette merveilleuse peinture vont en vouloir une.... On va etre débordée de demande de rénovation de mairie....
Pis moi, chui pas une artiste....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mer 12 Mai - 9:58

asmodée pnj

Citation :
ssise sur la margelle de la fontaine, elle les regarde depuis un moment.

Elle a souri, quand elle a vu l’homme à l’ours défoncer la porte.
Depuis le temps qu’elle supplie le Cap de changer cette vieille porte pourrie.
Les menuisiers auront de l’ouvrage et ça n’en sera que plus joli.

Elle prend des notes, c’est ce qu’ils veulent non ?
Qu’on parle d’eux dans les gazettes du coin.
Ils veulent juste jouer un peu, se sentir importants, considérés et craints.

Jeux d’enfants, de vilains.

Alors que les hommes à cette heure honorent leur belle sur les paillasses? Eux, ils jouent à saute mouton, et ils peignent les murs.

Chacun sa route, chacun son chemin passe le message à ton voisin………
Et puis ce rose.
Humm mm, ce rose, elle fronce les sourcils, ses lèvres forment une moue de dépit.
Du jaune sur du rose, quel manque de goût …………Tout le monde sait que le rose s'unit au noir pour devenir rouge , couleur de la passion , tout le monde sait ça ici,mais ce jaune, berk !

Et gaspiller des œufs alors que les enfançons d’Armagnac se contentent souvent de pain sec.
Toutes ces fouaces perdues, on aurait pu faire une fête et cuire des galettes avec ça. Pfffffft, aucun respect les bougres.

Mais enfin, ils s’amusent.

Longtemps déjà que la mairie a changé de quartier, que les réunions se font devant une chope d’armagnac dans la chaumière d’un des conseillers.
Un vieux roublard le maire. Pas né de la dernière pluie.

Les parchemins qu’il a laissés ne sont que des lettres d’amour de la vieille Ninon à son amant Le Borgne …
Ecrites en rose bien sûr et puant la luxure. De toute façon, n’ont même pas pris le temps de lire.

Les odeurs de peinture doivent leur pourrir le cerveau à ces pauvres bougres.

Sur que quand ils étaient petits, crasseux et misérables, ils en rêvaient la nuit , avant de se réveiller au matin honteux de voir qu’il avaient mouillés la paillasse « quand j’s’rai grand, j’srai brigand, j’srai fort et on aura peur de moi … » Chacun ses rêves, chacun son chemin……….

Elle les regarde, sourire railleur aux lèvres.
Elle imagine les hommes à l’étroit dans leurs braies, jouissant du pouvoir éphémère qu’ils s’octroient. Et les femmes frétillantes et excitées comme des puces se prenant pour des amazones.....

Ils entrent dans une salle vide, ils jouent à la bagarre et se prennent pour des dieux…..Chacun ses rêves.......chacun.......

Elle hausse les épaules, s’en retourne dormir.

Demain dans les tavernes, on boira à Lectoure, demain derrière le Cap, on serrera les rangs.
Mais non, devant le Cap, (n’est ce pas Cap ?)……..

On aura quelqu’un à combattre, à bouter hors de là, à coups de pieds aux fesses.
On sera solidaires, on fera des alliances.
On se sentira vivre.

Demain,on retroussera les manches, on se relèvera parce qu’ici on n’abandonne jamais.
On est debout, on est vivants.

Mais laissons les jouer, laissons les croire qu’ils sont différents, plus grands, plus forts, plus beaux. Ils ont l’air si heureux.

Elle a un homme à aimer, elle.
Un vrai, un mâle, pas un jouvenceau qui joue à chat perché……dans la nuit étoilée.
Elle fredonne en partant sous le ciel de Lectoure

« Quand il me parle tout bas, qu’il me prend dans ses bras, je vois la vie en ROOOOOOOOSE


La poinconneuse des lilas (Jun)

L
Citation :
a môme, accompagné du fidèle Loup, galope en direction de la mairie de Lectoure ... Déjà qu'elle a pas put assister au match de soul, manquerai plus qu'elle rate la deuxième couche ... De peinture.
Elle galope donc, un joli bouquet de lilas dans la main, tête en bas. Y a beaucoup trop de bruit en ville, trop d'appels à la Révolte, aux armes par ci, aux armes par là ...
Et vas y que j'épuise un malheureux pigeon juste pour faire passer le message !
Comme si tout le monde était déjà pas au courant tiens !
"Soulevez vous mes frères ... Contre les brigands et leur acolytes ..."
Bla, blabla, blablabla !

Déjà Mahatan, elle aime pas trop le terme de brigand, parce qu'eux au moins, ils trichent pas aux matchs de soul, et qu'en plus ils, sont beaucoup plus intéressants que toute la bande de Lectourois ... (ou Lectouriens peu importe).
La preuve, la nouvelle façade. Rose, avec des ... des oreilles d'ours ... Meuuuhh non, pas des oreilles d'ours, un grand et gras bisounours, tout bleu !!
La fille aux Lilas soupçonne par la quelques moqueries ...
Bah peut être que c'est un hommage à l'ancien maire, histoire de ne pas trop les dépaysés. Faudrait pas pousser le vieu singe dans les orties non plus hein !

Elle arrive donc au rendez-vous, comme une fleur, et aperçois une flamme rousse qui danse au dessus de l'assemblée. Ahh !! Mais C'est Léna !!
Elle force l'allure, et va lui dire un petit bonjour.

Yop Slé, regarde, j'ai apporté des Lilas, tu crois que ça la lui plaire, au nouveau maire, des Lilas ... J'aurai bien pu prendre des confettis, mais si c'est pour en avoir jusque dans nos paillasses après ... Non merci hein !




Manon (pnj)
Citation :
Manon court dans la nuit noire.
Elle a un point de côté mais son père lui a dit, fais vite ma bécaroille, cours mander la Suzon.
Dis lui que l’heure approche, que le bébé arrive. Elle sait y faire, elle pour faire naitre les gosses.
Cours ma jolie, cours la chercher.

Elle a obéi. Elle court au milieu du village, sous le ciel étoilé.
Mais elle frissonne, elle a peur. Elle se souvient de ces histoires de loups garous, les soirs de pleine lune. Elle court sans oser se retourner.

Des bruits, des cris, des coups sourds.
On se bat par ici. Elle se cache dans le coin d’une chaumière, laisse juste dépasser sa frimousse ébahie pour regarder la scène….

Les brigands, les sanguinaires qui pillent et volent, ils sont là.
Muette et pétrifiée, elle les écoute.

« Sucer c’est tromper ? «

Ben, oui que c’est tromper parce qu’elle l’a déjà fait, elle.
Elle a trempé son doigt en cachette de la mère dans le pot de miel au dessus de l’étagère.
Elle a léché le miel, gourmande, mais c’était défendu. La mère avait dit non. Alors, elle avait trompé non ?

Et puis cette femme qui donne des coups de pelle partout. L’est énervée la gueuse….
Sur qu’elle a ses menstrues là, il faut qu’elle se soulage…..Mais elle fait peur c’est sûr.
Une méchante celle, là. Va lui donner des sueurs froides pour les nuits à venir.

Mais on, z’ont pas de grandes dents, ces manants là.
Sont ordinaires, un peu crottés peut-être.
Et pis, sont ceux qu’on perdu à la soule. Hi hi !!!!!!

Elle s’approche doucement, pénètre par l’arrière cour dans la salle du maire.
Gentil, le maire. Elle le connaît. Et puis il est beau, magnifique et puis c’est le capitaine des béliers NA.

Elle grimace en voyant le nounours peint sur le mur.
Piooooouuuu , savent même pas dessiner ces brigands , z’ont pas les oreilles comme ça , les nours…….
Elle sort de sa poche, un petit sachet de terre de sienne, qu’un beau voyageur lui a donné ce matin.
Elle recouvre l’ours, le repeint, pas assez rose mais tant pis. On fera avec… Et puis en souriant, tout en tirant la langue, avec application, elle dessine une soule, entre les bras de la bestiole…..

Et elle reprend sa route, faudrait donner l’alerte, mais tout le monde sait ici que cette salle est vide. Sont bêtas les brigands…..

Et puis, y’à la Suzon qu’il faut aller mander…..



S...pnj
Citation :

Yop Slé, regarde, j'ai apporté des Lilas, tu crois que ça la lui plaire, au nouveau maire, des Lilas ... J'aurai bien pu prendre des confettis, mais si c'est pour en avoir jusque dans nos paillasses après ... Non merci hein !"

_AAAAhhhhh!!!! Enfin vous v'la!!!

Bisouille la poinçonneuse et regarde si d'autres spa arrivent...Serait temps quand même....
Vrai quoi...
Sont sensés être de dangereux brigands......En fait sont même pas encore arrivés ...
Doivent se faire beaux.....Pour ça que ça prend du temps...

_Sont beaux tes lilas..Se penche à l'oreille de son amie:
"Mais j'crois qu'le maire.....Heu.....Y pionce....."

Lui montre le nouvel élu de force qui ronflotte sur son siège au milieu des pots de peinture vides.
Pas joli joli le spectacle....Mais bon...

¨Pis tu sais pas la meilleure?
Y'a la Cloé Machinchose qui voulait que je casse ma lance....
L'est folle ou quoi?
T'rends compte???Une lance toute neuve ..Toute belle....Moi les armes c'est sacré...Vais pas la casser juste pour lui faire plaisir à l'autre...

Regard en coin vers les pots vides.....1....3....5....6...ça y est ça la r'prend....Zut....elle qui croyait....
Commence à les ranger par ordre de taille....Non de couleur....Non....De taille....Heu...Se recule...Les regarde...Les recompte...
Arf...

Au loin, en jetant un oeil par la fenêtre(enfin pas trop loin non plus..) elle voit un Philipaurus(race en voie de disparition....Bête dangereuse et très chassée ) un Philipaurus donc qui passe et repasse en courant dans les rues avoisinantes en hurlant pour rameuter les lectou..Rien.....

Vraiment....Fallait venir à Lectoure...Fallait pas louper ça....Jamais vu un spectacle pareil...Quel pied!!!!


Tranche de lard pnj
Citation :

*Blang !* *Craaack*

Violents fracas au petit matin... Couchant contre un arbre sur la place de la mairie -il ne se souvenait pas plus s'être saouler que d'être arriver là, les grands mystères des vies vagabondes-, il se réveilla à ce bruit d'une violence formidable...

Sa guillerette oreille ne fut pas de joie ! Ces yeux n'étaient pas encore ouvert qu'il savait déjà pertinemment à quoi s'attendre ! C'était là la terrible musique, le destructeur chant, le contondant poème d'une porte dégondée, arrachée, éparpillée !

Il fut sur pied en moins de temps qu'il ne faut pour lire "tusaurasparetenirtamairiesuffisementlongtempspourquejemedécourage" soit, il avait les deux lacets attachés - uh ?- , ce qui lui fit prendre un peu plus de temps que prévu. Mais un fois sa chemise reboutonnée - que faisait-elle ouverte ?- il partit au pas de course cogner contre les casques déjà cabossés de poltrons-mercenaires-maréchaux-gardes-pigeons qui tentaient de barrer la route aux assaillants.

Enfin, ne les traitons pas de tout les noms ! -bien que ce soit déjà fait- ils étaient si peu ! Franchement, garder une mairie avec aussi peu de moyen et autant de petits vagabonds ivres de se défouler dans le coin ! C'est malhonnête ! Malhonnête même envers les révoltés ! La prise fut beaucoup trop simple et l'intérêt s'en trouva fort médiocrisé -si, si-. Tranche de n'eut qu'à effectuer la fastidieuse besogne de frapper sur les restes pour maintenir leur conscience en léthargie.

Il pénétra dans le bâtiment et assista avec admiration à la mise au travail de ses comparses hydriques, qui peignait avec amour et soin les murs d'une mairie bien amochée. Laissant courir sur ses lèvres un sourire amusé. Il hésita à se mettre à la tâche et vit se pointer certains compagnons Spadassins, tiens, c'était p'tètre ben au programme ça... m'enfin soit... Il se munit d'un pinceau et peint en bleu sur un mur un oiseau qui s'envolait... c'est beau les oiseaux !

Répandons la joie et la gaieté, bouttons les chauvins justes histoire de se marre, et passons nos chemins pour reprendre les chemins ! Dans ce monde hypocrite, seul ceux que la dérision porte peuvent encore voir ce que serait la clarté sans les nuages.



Ganesh

Citation :

Ténèbres, ténèbres du jour, à la mine
Ténèbres du soir, aux tristes mines
Noire était la couleur, soule il était
Pain et jeux, dicton que Rome transportait
Le jeu s'est épris de pain, en guise d'épice
Aux fantômes somnambules fournit délices

Foin de versification bâtarde, sa cuite vieille de quinze jours l'avait rendu malade. L'ennui nuit, même de jour, toujours. Quelqu'un l'avait réveillé, dans des brumes peu matinales, et convié à une partie d'échecs dont les règles avaient été abolies, oubliées, il ne savait.

Ceci l'avait amené, simple pion, à ce déplacement torse d'une cavale un peu folle, mêlant la légèreté de déplacement d'une dame - l'abus de bière le rendait ondoyant - avec la rencontre abstruse d'une tour. De guet. Pas gué, le gué on passe dessus; les tours sont plus compliquées, pas gaies.

Ce qui le fit ramer vers l'édifice public numéro un, repaire de simples ou toute tisane était bannie.

La mairie.

Pas évidente à trouver, celle-là, dans un village ou les pions défenseurs tombaient à la moindre brise, et ou les tours vous expliquaient que les diagonales de fol étaient hérésie.

Personne pour le renseigner, pour sûr, les autochtones étaient trop préoccupés par la portée d'une vessie à l'église dans une campagne que leur esprit battait.

Il finit par repérer une entrée éclairée, où il jugea bon de s'enquérir. Il visa la porte, l'atteint de justesse, et frappa un peu, sans trop, car elle lui paraissait fragile.

Il y avait de gens, des gens qui comptaient les sous, des fonctionnaires qui brandissaient des parchemins, des enjuponnées qui parlaient de tout et d'autres choses, au nom d'une vertu dépassée. Puis il vit le responsable.

L'ours bleu. Expéditeur du Devoir et représentant du Commandement Ascendant. Il demanda :

Euh, la mairie, c'est où, déjà, chuis censé la prendre des sots...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mer 12 Mai - 9:59

Posté le: 12 Mai 2010 20:45 Sujet du message:
Gwen resta bouche bée devant Lab qui s'activait pot de peinture et pelle...pelle et pot de peinture et elle la regarda les bras ballants apposer la signature finale. Puis d'un coup sauta sur la capitaine de l'équipe B de Lectoure pour lui faire deux grosses bises bien baveuses sur les joues. Elle explosa d'un grand rire franc et massif et elle s’appuya contre un semblant de mur pour admirer l’ensemble. Du bon boulot…du très bon boulot. Puis se reprenant, elle mit ses mains en porte voix.

A TABLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elle chopa des morceaux de fruits divers et variés et elle s’installa sur les marches de la mairie. Elle mâchouillait perdue dans ses pensées, tentant vainement de faire un bilan acceptable de son séjour hydrique à Lectoure. Mais là tout se mélangeait allègrement dans sa petite tête de piaf. Une accusation bidon, un procès entaché d’irrégularités si énormes qu’elle se demandait si tout le monde dans cette ville n’était pas sous l’extasiant Armagnac, la rivière, la taverne, une blonde, des blondes, la blonde…Pfiou…Elle croquait dans sa pomme avec un air de plus en plus dépité.

L’était vraiment temps de se casser… Et loin, très loin et attendre la fin du printemps. Elle lança son trognon dans la nuit.

Saleté de printemps…Puis elle s’étira , interrompant son geste, l’œil attiré par des mouvements furtifs et un bourdonnement incessant. Sourcils froncés, elle mit la main sur la garde de Percecouille, puis s’avança dans la rue. Des amis, qu’elle laissa passer avec un sourire, inconnus bienvenus, silhouettes noires comme la nuit, furtives comme leur ombre…
Mais toujours le bourdonnement qui vibrait à ses oreilles comme une espèce de déjà vu. Une sensation d’emprise sournoise et ecoeurante. L’avance abjecte de la vengance masquée, de la lacheté rampante…Elle serra les machoires. Oh ce qu’elle n’aimait pas ça….Pas du tout…Pis c’etait pas le jour en plus…

Soit…Elle retourna d’un pas martial vers sa besace.Puis elle demanda à Labaronne.

Très chère, pourrai je t’emprunter ta pelle ??? Tu serais bien aimable…

Elle saisit le manche en le soupesant et prit un des pains, qu’elle lança en l’air avant de taper dedans avec toute la frustration accumulée ces derniers jours.

HA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!HAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Voulez les 14 pains ???? Ben vous allez vous les manger bandes de truffes !!!!!!!!!!!!!!!!!


HA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!HAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



Et elle balançait toute sa hargne dans la nuit, espérant toucher au moins un de ces fantômes encombrants.

L’était vraiment temps de partir , le bled commençait à lui donner des nausées.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
labaiteuh

avatar


Compétences
Force:
Capitaine: Non
Fonctions: avaleur d'écus

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Mer 12 Mai - 23:27

--_dsp_ a écrit:
Elle traînait la patte après s'être fait tirer l'oreille tandis qu'elle avait baissé les bras face à l'effondrement de son coeur. Faut dire que ces derniers temps... on peut pas dire qu'elle était très productive la Brunette. Elle travaillait du bulbe certes, mais rien ne fleurissait vraiment dans le terreau infertile qui lui servait de cervelle. Manque de soleil, qui sait... de soleil dans le coeur sûrement et trop d'eau qui coulait de ses yeux lessivant le sol. Pas terrible pour le mugissant volcan. Plutôt en phase sommeil là.

Enfin là, on lui avait dit :
"Tu veux de la couleur dans ta vie ? Alors va barbouiller un peu. Paraît qu'à la mairie y'a une séance spéciale d'expression libre en peinturlurage. Ca va réveiller l'arc en ciel..." Ouais.. ben elle, en ce moment, elle pouvait rien en tirer de l'arc qu'il soit dans le ciel ou ailleurs !

Alors elle s'était mise un peu de couleurs aux joues et aux lèvres -pas besoin d'avoir une tête cadavérique non plus, la couleur blafarde ça le fait pas vraiment- et posé un de ces drôles de chapeaux plats importés du Béarn qu'on trouvait sur le marché et qu'on appelait Béret. Ne sachant pas comment le positionner, elle l'avait tassé de tous les côtés et il avait fini par plus ou moins ressembler aux chouxfleurs que portent les peintres italiens en vogue en ce moment.

Puis la jeune femme avait pris la direction du marché pour y trouver fusains, ocres divers, chaux et divers accessoires.
Quand elle avait expliqué à la marchande de couleurs où elle se rendait, celle-ci avait ouvert si grand la bouche en vociférant que Déesse Pelé avait bien cru ne plus jamais pouvoir voir la vie autrement qu'en noir et blanc tant elle reçu de postillons en pleine figure !

"Malheureuse ! Mais vous allez vous emmêler les pinceaux dans cette histoire !!! Comment... comment après avoir tant protesté pour votre innocence face aux barbouillages sauvages précédents, leurs "rêves partis" nocturnes qu'ils appellent ça, pouvez-vous encore vouloir échanger un jeu de couleurs ? Ca va vous salir que tout ça... vous n'en ressortirez pas sans tâches ! Vous voulez que je vous fasse un dessein ?"

Non, non... La Spadassine était peut-être ensuquée mais pas encore dans le complet flou artistique. Elle savait bien que beaucoup ne comprendraient pas leur geste net et précis comme tracé au fusain, et que l'encre allait couler dans leur dos. Qu'importait. A force de mettre une casquette à quelqu'un on finit par la lui voir porter. Et elle rajusta son béret sur sa tête à cette pensée. Ils n'en restaient pas moins, les Spadassins qu'ils avaient des ébauches de projets qui prenaient forme de plus en plus précisément et qu'il fallait désormais sortir les plans des cartons avant de les mettre sur la comète !

Pelé arriva donc à la mairie les bras chargés et claironna, une fois passées les portes défoncées

Hé ho... C'est içi pour le cours d'expression libre ?

Elle ne savait pas trop ce que cela allait impliquer mais rien que le mot LIBRE lui plaisait. DSP admira les oeuvres en cours, siffla devant l'immense Bise ou Nours d'une couleur.. bleue.. ou rose.. on ne savait plus trop en fait.

Je peux me joindre à vous ? Je voudrais laisser un message spécial moi aussi....

Et voyant qu'on lui faisait place sur l'un des immenses murs qui méritaient vraiment de se voir ravaler tant ils étaient décrépis elle installa son matériel et prit son temps pour que vint l'inspiration.

ENFIN ! ... Elle prit un pinceau, le porta à bout de bras en le tendant en face d'elle, cligna d'un oeil et tira un peu la langue comme quand elle était petite et s'appliquait à ne pas déborder et sourit. ENFIN !

La Spadassine s'appliqua tant et plus... mais les cours d'arts plastiques (quel drôle de nom vraiment... très bizarre surtout pour des cours de peinture !!!) ben c'était pas son fort. Elle se recula pour admirer son chef d'oeuvre et partit à rire de bon coeur... Son crayonnage qui se voulait à la base être la représentation d'un aigle majestueux plânant de son ombre au-dessus d'eux avait fini en fait par ressembler à ... un pinguoin !!! un manchot... c'est ça... un rampant sur son ventre, qui fuit dans la pénombre de pleutrerie et de couardise. Et voilà ce qu'IL était en effet !
Et elle laissa une dédicace spécialement à son intention :

"Avec mon bon souvenir, moi qui vais te coller l'arrière train qu'il va en devenir rouge mais pas de plaisir" et signa d'un geste magistral "DSP !!!"

Puis elle laissa là son attirail pour aller voir ce que leurs Hydriques confrères s'étaient amusés à gribouiller aussi... la nuit serait longue pour laisser enfin une mairie digne de l'accueil Lectourois !!!

Jun a écrit:
¨Pis tu sais pas la meilleure?
Y'a la Cloé Machinchose qui voulait que je casse ma lance....
L'est folle ou quoi?
T'rends compte???Une lance toute neuve ..Toute belle....Moi les armes c'est sacré...Vais pas la casser juste pour lui faire plaisir à l'autre...


Bahh ... T'sais bien comment qu'elles sont, par ici. Elles se lèves entre chiens et loup pour aboyer mais elles ont pas les crocs assez aiguisés pour nous mordre. Nous et eux aussi.


La poinçonneuse dont les lilas commencent vraiment a être mal en point est soudainement interrompue dans ses sages ... Paroles ... par deux tout petits mots. Tout simples, tout doux, prononcés comme un ordre à l'assaut :


A TABLE !!!!!

Son estomac semble alors répondre à cet ordre avec d'autan plus de violence et de fougue et Louve se lèche déjà les babines, l'odeur voyez-vous.

Slé je ... On m'appelle. A tout à l'heure !!

Elle bisouille son Chef comme on bisouillerai une grand-mère, une mère ou une grande sœur (la personne concernée choisira lequel de ces bisous elle préfère) avec de s'élancer vers le banquet. En passant, elle aperçois, la femme qu'elle avait déjà aperçu une ou deux fois depuis le début de la soirée, manifestement occupée a trouer les nuages à grand coup de miche de pain.
Mahatan songe que si les Effarés de Rimbaud voyaient ce carnage, ils en seraient ... tout effarés, les pauvres gosses.
Mais bordel ... Qu'est ce qu'elle a faim !

Nul ne sais, si le moment qui va suivre est un acte divin ou le fruit du pur et simple hasard, mais en tout cas, la fille aux Lilas, se retrouve face à face avec une grosse miche, qui semble en assez bon état malgré le saut en hauteur et la chute forcée.
Regardant à droite, à gauche, devant et derrière pour être bien sûr que cette brioche n'appartenait a personne et l'attrape d'une main tremblante, contrôlée par un ventre avide de nourriture.

Toute fière de sa trouvaille, elle essaye de retrouver Slé, qu'elle a laissé en plan comme une malpropre. Mais elle s'arrête, quand même à la Déesse du Pingouin.


B'jour, DSP.
Whaou ... Mais dit moi, ton père, il était pas peintre par hasard ??
Revenir en haut Aller en bas
labaiteuh

avatar


Compétences
Force:
Capitaine: Non
Fonctions: avaleur d'écus

MessageSujet: Re: [RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique   Jeu 13 Mai - 5:18

{Labaiteuh, tard devant la mairie ce 12 mai}

Il est encore là hésitant devant les murs roses de ce bâtiment.
Petit pot de bleu de Lectoure en main pinceau dans l'autre...

Oui le rose il a aimé ça, l'aimera surement encore mais il est tel le caméléon...Il change de couleur en fonction du lieu où il se trouve.

Le repas, il n'y a pas assisté...
En ce moment c'est plutôt l'amour et l'eau fraiche et ça dure depuis un moment...
Le seul fruit qu'il s'accorde de dévorer est celui défendu.

Labaiteuh a vu les jours précédents, ses amis plein d'imagination, pitres en bâtiment à ce qu'on dit...
Lui, il est seul devant cette page rose s'offrant à lui...

Marmonnant:


Que puis je bien écrire...euh...bah...ah non pas ça...

Pendant cette reflexion, sans se rendre compte il écrivait sur le mur de la mairie:
Citation :
Euh...
Reprenant ces esprits et il fait un pas en arrière...
il admire sa création incontrôlée...Ce disant à lui même:


Pas mal...Conscient je n'aurais pas écrit plus clairement le fond de ma pensée...

Il se gratte la tête, puis ajoute.
Citation :
merci,
Labaiteuh
Il recule voir ce que donne son chef d'oeuvre...
Là, juste à coté de la porte d'entrée.

Citation :
Euh...merci,
Labaiteuh
Puis satisfait de son message il s'éloigne, sifflotant...

Passant devant le bureau de la FSL, il se dit qu'il oublie quelqu'un qui lui a fait découvrir autre chose...Letrokoul...
Il s'arrête sort le pinceau ainsi que le petit pot au couleur de Lectoure et se dit qu'un slogan pour le recrutement de l'équipe serait bienvenu.

Citation :
Si tu bêles comme un mouton...Les brebis de Lectoure sont pour toi!
Oubli réparé, il range son pot...il aime les souvenirs...Monte son canasson attache bien phallus à sa ceinture, éperonne la bête sous labaiteuh.
Il rejoint l'ombre du légendaire râleur, en bêlant doucement et sans le savoir lectourien (oui rien j'insiste, je voulais faire passer une loi en ce sens).


BANZAÏÏÏ
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Quart d’heure améri…troisième mi-temps hydrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: