L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:12

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Foxfire

Parce que ce monsieur porte une auréole, ce qui serait une raison suffisante pour le juger, mais en plus, il ne la porte pas sur la tête cette auréole, je vous laisse juger de la perversité de l'individu...

j'exige qu'il retire cette fameuse auréole et la nettoie en place public.


Le juge attend la première plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:13

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Kill46

En effet une jeune femme s'est plainte de l'odeur de sa bouche, elle dit, je la cite : qu'elle l'a vu faire tomber des mouches rien qu'en soufflant pour les faire s'envoler...

J'exige qu'il vienne nous montrer son numéro au campement...


Le juge attend la première plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:17

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces fifi44

Parce que là non, on frise l'horreur absolue... fifi44 c'est juste pas possible.

Foutez moi ça au gnouf


Le juge attend la première plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:18

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Chelios

parce que cet homme tient absolument a faire subir des sévices pour le moins outrageants a des cochons....

soyons solidaires des porcs, enfermons le...


Première plaidoirie de la défense

D'un air fier, enfin presque, Chelios se rendit à la barre pour prendre sa propre defense.

-m'dame le juge, je vais être clair et précis.
Pour les cochons je dit NON, je ne suis pas gais,
Mais j'ai décidé de me battre pour des valeurs de liberté, alors si on peut plus faire ce qu'on veut aux cochonnes, c'est la justice toute entière qu'il faut remettre en question !!
Je ne suis qu'un homme madame le juge, et une justice digne de se nom ne peut pas accusé un homme de vouloir trempé sa nouille !!!


Réquisitoire de l'accusation

Oui, fin bon ça se discute....

admettons malgré tout


Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:18

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces _ninon

Pourquoi me dirait vous.... Ce à quoi je répondrai : parce que....

Cette personne est une érudit, et pourtant, je ne l'ai vu participer à aucun cours mis en place par notre bien aimé recteur. Faute impardonnable.

J'exige que tous les cours qu'elle prendra dorénavant, lui soit facturé le double du prix normal.

L'accusation a appelé Rix à la barre

Voici son témoignage :


Rix vint à nouveau témoigner, pff, il ne savait plus pour qui, pourquoi, la défense, l'accusation, il avait chaud, il avait soif, même pas eu le temps de bouffer, bref, pas dans son assiette.
Il se présenta quand même devant la barre, se racla la gorge, fit des essais de voix, puis commença:

-Je viens témoigner ici en faveur de .... contre euh.... parce que.....

Il se tourna vers le public :

-Putain, j'ai oublié mon texte !

Puis retour vers la cour hydrique:

-Je.....

Il vit l'accusée dans son box.

- Ah! Ninon! C'est toi ma belle?

Et il courut daredare l'embrasser.


L'accusation a appelé _Ninon à la barre

Voici son témoignage :

On avait refusé l'entrée à la dame aux furets sous prétexte qu'elle n'avait rien à y faire, que le procès était réservé aux érudits.

Elle eut beau tempêter et crier, rien n'y fit.

C'est donc maugréant et pestant qu'elle se résout à changer de tactique et se déguise en vilaine pour se présenter en tant que témoin de l'accusation.
Miracle ! Mieux qu'un sésame, vla la porte qui s'ouvre !

Juste à temps pour voir Rix se précipiter sur un ersatz de Ninon dans le box des accusés, elle ouvre des grands yeux sidérés. cékicellà ? Nomého ! Envie de hurler .Puis,Une idée se fraie un chemin dans son pauvre petit cerveau de brune et un sourire sardonique se dessine lentement sur son visage...

Hum... votre honneur, z'avez raison, la femme qui est assise là, c'est une érudite de la pire espèce, elle fait semblant, mais en en réalité, elle triche et paie pour avoir les copies avant les examens. C'est dégoûtant, faut la condamner ou la pendre, haut et court, encore mieux !
Et puis, le type qui l'embrasse là, je crois bien que c'est son complice !


Le juge attend la première plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:19

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

Après un repars arrosée de verveine et de tilleul...
Après avoir croisé quelques uns de ses amis, avoir communiqué avec le bas peuple, ahla repart au tribunal.

Hop, on se met en jambe, on y va :


En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces balncheneige.
Quand vous connaitrez les faits messieurs dames, vous ne manquerez pas d'être outrés par le comportement de cette fille....
J'en suis moi meme toute retournée, et maintenant que vous tous et moi on se connait, vous vous doutez bien qu'il en faut quand meme un petit peu pour me retourner.....

Fin, je m'égare....

Cette femme a été vue de nuit dans les rues de rodez, se promenant, vêtue d'une jupe jaune, d'un petit haut bleu et rouge, et d'un noeud rouge dans le cheveux.... Bon bien sur etre habillé de cette façon est répréhensible, je vous l'accorde bien volontiers, et il j'envisage d'ailleurs de la poursuivre pour ça aussi.
Malgré tout, l'affaire pourrait s'arrêter là, si la donzelle, non contente d'être sapée comme l'as de pique, n'était au centre d'une autre histoire bien plus grave et qui a fait basculer la vie d'homme pour le moins charmant.

En effet, elle se baladait donc tranquillement, quand elle a glissé sur une pomme rouge, bien rouge... La chute fut sévère, et la jeune femme ne put se relever. Heureusement, non loin de là, se trouvait dans la taverne nommée : dis moi qui est la plus belle, sept hommes charmants mais pour le moins petits.
Ces hommes, appelons les des nains puisque c'est exactement ce qu'ils sont. Ces nains donc décidèrent d'aider la jeune fille évanouie, ils la ramassent et l'emmenent chez eux, dans la forêt....

Après l'avoir soigné et avoir pris grand soin d'elle pendant quelques temps, ils décident de demander une compensation a tout ce temps qu'elle a passée a leur crochet...
Fort maigre compensation s'il en ait, il suffisait a la jeune femme de se donner à eux, chacun leur tour et de faire semblant d'y prendre plaisir...

Eh bien mesdames et messieurs, elle a refusé.... oui, je vois bien à vos têtes que vous êtes outrés. Oui après tous les sacrifices consentis par ces braves hommes cette fille a refusé de les contenter.... Honte sur elle...

C'est pourquoi je réclame contre elle, le remboursement d'une pomme au comté, je veux qu'elle donne du plaisir a ces messieurs forts charmants au demeurrant et ce, deux fois de suite chacun....

Que justice hydrique soit rendue


Première plaidoirie de la défense

Blanche entra, les jambes un peu flageolantes. C'était bien la première fois qu'elle se trouvait de ce côté-ci dans le tribunal.

* Chère assemblée de gens réunis ici pour rendre justice
Je n'ai que peu de choses à dire pour ma défense : ceci est un abominable qui pro quo.
En effet, j'ai l'honneur d'avoir une cousine dont le nom est proche du mien, et qui possède les habits que vous avez décrits; mais elle habite fort loin d'ici. Il est vrai qu'elle m'a prêté ses habits un jour, ce qui explique que j'aie pu être vue à Rodez sapée ainsi; c'était d'ailleurs un jour de bal déguisé. Ma robe était ainsi **griffonne sur un bout de papier un dessin*** , pas exactement comme vous la décrivez.

http://img821.imageshack.us/img821/756/blanchebelle.jpg

D'autre part, pour en revenir à Blanche-Neige - puisque tel est son nom-, elle a effectivement eu une aventure avec des nains. Cependant, il semble que vous ignoriez la fin de l'histoire.
La belle cousine est actuellement poursuivie par sa tante, jalouse de sa beauté, et qui a juré de la tuer. Les nains, sachant cela, se sont enfuis avec elle, loin de chez eux et de leur forêt natale. Ma cousine, pour les remercier de ce sacrifice (s'être éloignés de leur terre pour la sauver, vous pensez bien ! Surtout qu'étant nains, ils étaient très proches et attachés à leur terre ... ), accepta finalement de se donner à eux. Depuis, je n'ai que peu de nouvelles, étant donné qu'ils restent tous cachés; mais d'après les pigeons que j'ai reçus, ils coulent une vie heureuse en famille. Une grande famille de petits.

L'autre indice qui a pu vous induire en erreur, est que j'ai des affinités avec la mine. Je ne le nierai pas; cependant je me suis beaucoup occupée des mines rouergates, et fort peu des mines de diamants, comme celle des nains.

D'autre part, il est évident que ce ne peut être moi, car quand je ne suis pas chez les nonnes, j'ai un fiancé, nommé Oceaonix, qui se charge de manière fort persuasive d'éloigner les hommes de mon entourage. Donc il ne m'aurait jamais laissée passer autant de temps avec des nains.

J'appelle mon parrain en tant que témoin ; à mon baptême il a rencontré ma cousine. Et il vous témoignera des attentions que le sieur Oceaonix me porte, attentions qui auraient rendu impossible telle aventure.
J'appelle aussi Mircha : il me semble qu'elle était là au bal costumé lorsque j'ai revêtu les habits de ma cousine. Elle va pouvoir vous confirmer cela. *

Blanche reprit sa respiration, et se rassit. Les hydres et le Jargor pourraient bien rechercher sa cousine; ils avaient peu de chances de la trouver; elle-même ne savait pas exactement où elle était. Son pigeon oui, par contre. Elle sourit.



Réquisitoire de l'accusation

Regarde la jouvencelle d'un air sévère...
Puis se rendant compte qu'elle a eu une grosse journée, qu'elle est fatigué, pis surtout, qu'elle sait pas ou est passé galo qu'elle doit garder, décide de croire ce que l'accusée a dit


Je laisse au juge le soin de décider si ce que vous dites est vrai.


Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:19

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

Sourire de vainqueur, démarche assurée, regard pulpeux.... Nouveau proces


En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi, Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de mettre en proces : Ysendar de vos pires cauchemars.

Alors là, on aura tout vu...
De nos pires cauchemars... il me semble qu'il serait tout de meme bon de préciser les pires cauchemars de qui? Parce que pour être tout à fait honnête avec vous jeune homme, ya quand meme peu de chance pour que vous ayiez un jour l'honneur de faire partie de mes cauchemars, alors de mes pires cauchemars, je vous dis meme pas....

Mon pire cauchemar a moi c'est le languedoc... Et que vois je ????
Vous etes justement du languedoc... Truc de dingue non? Alors, comme je déteste proprement le languedoc, je vous colle un proces aux fesses mon p'tit bonhomme, z'aviez qu'à trouver mieux nanmého.... En plus je vous trouve louche, avec un petit coté sournois typiquement languedocien, ça vous fera les pattes.

J'exige donc que cet homme emmene avec lui mon boulet a montpellier, boulet qu'il devrait foutre dans la tronche de bentich avec mon bon souvenir. Une fois fait, il devra foutre le feu à la capitale...

Que justice hydrique soit rendue


Première plaidoirie de la défense

Ysendar avait reçu une nouvelle convocation au tribunal , sitôt la lettre lu il saisit le bâton qui lui servait de cane et se rendit à la salle d'audience en boitillant , grommelant tout le long du chemin.
Une fois arrivé à destination il ouvrit la porte d'un violent coup de pied qu'il regretta aussitôt tant la douleur fut violente mais il n'en laissa rien paraitre

« Ysendar de retour votre horreur. »

Puis il marqua une pause

« C'était pas vous la dernière fois «

Il écouta la plaidoirie la surprise laissant place à l'hilarité

« je n'ai certainement pas l'intention d' hantée vos nuits , entre gens de mauvaise compagnie, j'ai déjà bien assez de travail à faire cauchemardé Prévôt ,Maréchaux et Soldat.
Vous m'avez fait peur avec votre convocation j'ai cru que ça leur avait pas suffit de me poutrer et qu'il voulait encore me jeter au cachot.
Et dire que j'ai même pas pu participer à votre petite fête, javait entendu dire que mon vieil ami Gericault devait se rendre à Millau et je me suis dit : depuis le temps je vais lui rendre une petite visite on va surement bien s'amuser et voilà qu'en route ces foutus Auvergnat me laisse mourant au bord du chemin.
Et me voilà bloqué ici en convalescence et à peine arrivé on me colle un procès pour non respect d'une assignation.
Tout ça pour dire que faire faire des cauchemars à des Hydres n'est absolument pas mon but bien au contraire.
Quand au fait que je soit Languedocien c'est tout de même pas ma faute si je suis nait là bas , moi je veux bien l'ammenner votre boulet à Montpellier et bruler la ville mais c'est qu'il m'aime pas beaucoup là bas , paraitrait que j'aurai déserté et déshonoré l'Ost mais il avait aucun sens de l'humour .

Ysendar se tu un moment


« J'ai soif à force de parler moi , si on allait se boire une bonne bière »


Réquisitoire de l'accusation

Ahla regarde l'homme époustouflée...

Bon d'accord, admettons que c'est pas votre faute si vous etes languedocien....

Vous savez les poutreurs sont des sauvages... faudrait qu'on fasse une loi

Bon allez, on oublie, vous pouvez offrir un verre a la cour....


Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:20

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Chatoyant76

Parce que contrairement a ce que son nom pourrait laisser croire, il est absolument pas chatoyant....

nanmého


Première plaidoirie de la défense

Enfin, se disait-il, enfin. Son rêve se réalisait enfin. Combien de jours et de nuits, avec une anxiété et une excitation comparable à celle d'une mésange toxicomane, pendant combien d'heures avait-il espéré la venue d'un pigeon du tribunal ? L'attente avait été insupportable, il se maudissait et maudissaient ses parents. Pourquoi était-il né avec un nom si peu risible ? Pourquoi était-il né Chatoyant et non pas Norbert ou Patapon ? Sa détresse et sa jalousie ébranlaient les murs même de l'hôtel où il résidait.

Sois dit en passant, je conseille à tous la chambre 816 de l'hôtel du congre debout, l'aménagement intérieur est coquet je dois dire mais il est aussi, et ça c'est pas négligeable, modulable. Mais revenons au sujet principal, ma poire.

Pourtant, il avait si bien joué son rôle d'abruti à la taverne, il ne comprenait pas, lui qui passait pourtant si bien pour le roi des cons habituellement. Plus que tout il s'en voulait d'être ce qu'il était, une friandise pour les yeux. Il avait déjà attenté mainte fois à sa propre vie, se couper les veines avec une enveloppe, sauter du haut de sa commode, sans aucun succès. Les éléments se liguaient contre lui. Mais contre toute attente le sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458 à la vingt troisième heure et la quatorzième minute précisément, (me demandez pas les secondes, pas que ça à faire), il aperçu dans la pénombre, un messager volant qui vint lui apporter, une lettre, du tribunal. Son cri déchira les tympans du volatile qui alla s'écraser quelques mètres plus bas. Ses fenêtres se brisèrent et les éclats de verre allèrent crever les yeux de quelques manants en dessous. Mais les passants n'y prêtèrent même pas attention, des tarés qui hurlent à leur balcon, étaient monnaie courante en Rouergue.

Enfin, il allait pouvoir parler en public et partir dans des monologues interminables (oh mince, qu'elle étourdi je fais, j'ai déjà écrit tout ça ?) Il était à présent à la barre, et il bénissait la Procureur d'avoir trouvé une raison pour le mettre en procès. La foule était en délire. Hystérie, larmes de joie, ovations, mais il savait rester humble en toute circonstances. Il passa délicatement sa main dans les cheveux, parce qu'après tout il le valait bien. Une femme, qui avait depuis longtemps déchiré ses vêtements, s'évanouit. C'était le moment. Il pris une grande bouffé d'air frais (parce que mine de rien, un château c'est mal isolé). Il était au tribunal. Encore mieux que le théâtre, mais en plus t'as le risque de finir poursuivi pas des renards sur les remparts. Il avait jamais pu blairer les renards, brr. Enfin, après une préparation mentale de plusieurs lign'minutes, quand l'impatience était à son paroxysme, il sortit son texte et d'adressa au public. 'Roh, le *** il l'a oublié :

Attendez, on arrête tout, stop, temps mort, j'ai comme qui dirait, égaré mon texte. Ah non franchement, vous m'en voyez confus, toute cette pression comprenez, m'a empêché de réfléchir normalement. Bon écoutez, il y a des gens qui ont payé cher pour voir «Chatoyant sur les feux de la barre » donc, je vais essayer une improvisation vite fait, attendez...

Il se redressa, se racla fortement la gorge et commença réellement sa plaidoirie :

Madame la Juge du Rouergue, Madame la Procureur du Rouergue, suite à cette accusation je me pose une sérieuse question, d'ailleurs je pense que le public va la reprendre en coeur avec moi : Mais quel sombre voile obscurci vos pupilles ? Bon c'était peut-être trop du coup pour le public, merci pour le grand moment de solitude. Bref. Non vraiment je ne comprends pas !
Mais enfin, j'irradie le soleil dans chaque recoins de la pièce ! Ou pour utiliser un langage plus courant, je chie de la lumière par tous les pores de ma peau, telle une luciole qui a pris des aphrodisiaques ! Je carbure comme une vraie petite lampe à l'huile ! A cause de cette auréole naturelle, j''ai plusieurs fois été pris pour le Christ, le Messie ! Oui j'avoue, j'ai goûté au plaisir de me faire clouer à un poteau, c'est exaltant, je le conseille à tous. Mais ce n'est pas le sujet ! Je ne sais pas comment vous faites pour me regarder fixement sans cligner des yeux, quand on n�est pas habitué, normalement, ça agresse. D'ailleurs je prends le public tout entier à témoin, combien sont devenus aveugles depuis mon arrivée ?...Deux moments de solitude, c'est pas grave. Alors, non je ne sais pas, je me suis pourtant habillé rouge et jaune, histoire de faire un peu flashy, et par le fait, me faire remarquer, mais cela ne semble pas vous affecter le moins du monde. Il y a donc deux explications différentes :
Soit vous êtes atteints de cécité, je vous conseille donc d'aller voir un herboriste au plus vite.
Soit, mais ahah, excusez-moi j'en ris d'avance, c'est tellement invraisemblable, ahah, soit c'est Moi, MOI, ahaha, c'est moi qui me la joue ! Cocasse n'est-ce pas ?
La foule était hilare tant cette supposition paraissait absur.quoi quoi, on me dit que'ah nooon. Je reprends. La foule se foutait royalement de lui :

Alors comprenez-moi, je suis.ah,attendez j'ai une liaison mentale avec mon narrateur omniscient, moui Chatoyant à l'appareil j'écoute,je les emme? Je dois fermer ma... ?
Ah bon, ah bon. Et bien dans ce cas, chers amis, je vous dis à la prochaine, en espérant vous revoir très bientôt.

Il s'inclina à la manière des artistes de l'époque et sortit. La foule, ivre de joie, applaudissait à en perdre des doigts, elle réclamait un rappel « On en veut plus, pitié, on en veut plus ! » Toutefois j'ai un doute sur la prononciation du « plus » mais qu'importe. Chatoyant se sentait l'âme généreuse, et était prêt à s'offrir encore une fois à la loi, mais les gardes qui eux ne semblaient pas avoir apprécié sa représentation, lui proposèrent, gentiment, d'aller voir ailleurs en particulier dans leur editat de cenzori respectifs. Proposition alléchante s'il en ait, mais il le savait, ces sympathiques troufions, étaient déjà au comble du bonheur.

Ahlala, qu'il est con ce Chatoyant.

Réquisitoire de l'accusation

Ahla a une folle envie d'applaudir ce type. Mais comme elle sait se tenir, elle n'en fait rien...
Elle le regarde, un sourire au coin des lèvres.
Levant les yeux vers gwen, elle se rend compte que la juge a apprécié également. Difficile de ne pas aimer d'ailleurs...

Elle adore tout simplement.

Petit toussotement qui tombe au milieu de l'ovation de la foule. Un signe au greffier pour faire evacuer une femme tout nue...

elle y va la ahl


Bien bien bien... Finalement, vous etes peut etre bien chatoyant. Me suis encore gourré sur ce coup. Dingue le nombre de proces que je viens de lancer sur un malentendu....

je demande la relaxe


Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:21

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Cornophone.

Il est apparut à la cour que cet homme faisant partie de l'ost, ceci expliquand certainement celà, ne sait pas reconnaitre le nord parce que, je cite : ça change tout le temps.

j'exige qu'il achete un arbre pour regarder de quel coté pousse la mousse...


Première plaidoirie de la défense

Monsieur le Juge,

Je veux bien acheter un arbre, même si je sais déjà de quel côté pousse la mousse... Mais vous auriez tout aussi bien me le demander hors ce tribunal vu que je n'ai rien à me reprocher.

Oui, je suis Sergent de l'Ost, et je fais mon mêtier selon les ordres qui me sont donnés !

Je suis un fervent aristotélicien et je necomprends pas cette mise en procès. Peut-être accepterez vous de me donner davantage de détails ? Je reste bien entendu à votre disposition. Mes aristotéliciennes pensées,

Cornophone.


Réquisitoire de l'accusation

Charmant, vous etes charmant....

Et vous voulez la vérité sur ce proces??? laissez moi vous la donnez.
Il se trouve que vous avez tapé dans l'oeil d'une hydre charmant, et quand je dis charmante, je pese mes mots....
Du coup, pour lui rendre un petit service j'ai accpeté de monter ce bateau, comme ça, vous etes la, et elle, elle va pas tarder à ce pointer....

l'ost vous dites hein?


Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:21

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Alexlefrancais.

Parce qu'un loi va être pondue qui interdit de porter un nom de plus de 10 lettres...

Ceux qui savent compter allez y....

j'exige qu'il change de nom


Première plaidoirie de la défense

Désolé monsieur le procureur mais je suis dans l'incapacité de changer de nom ac ellement, il va donc falloir vous y faire et abolir cette loi loi qui ne sert abolument à rien à mon avis .

Réquisitoire de l'accusation


Tres bien, loi abolie, au suivant


Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:22

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

Ahla n'a pas quitté le tribunal, qu'elle a vent d'une affaire de la plus haute importance et qui doit etre jugé le plus rapidement possible. C'est maintenant d'une voix assurée qu'elle s'exprime :

"En ce 4éme jour de juillet de l'an 1458. Moi ahlatete De Vots, procureur hydrique du Rouergue, décide de mettre en procès pour trouble à l'ordre public, la dénommée Hapege.

En effet, Mesdames et Messieurs cette femme ou devrais plutot dire ce dragon femelle, à, sans l'ombre d'une hésitation commis un crime d'une effroyable sauvagerie...."

Ahla se tourne vers l'assemblée, le menton tremblant de honte devant l'odiosité du crime commis par celle qui est sensée etre une grande dame...
Elle inspire un grand coup et reprend :

"Oui Mesdames et Messieur je m'insurge devant le traitement indigne que cette femme a fait subir à un fier cavalier du jargor... Un homme qui jamais n'a tremblé devant l'adversité, un homme fier et droit, enfin quand il n'a pas bu bien sur. Un homme aimé de la plus merveilleuse jargorette qui soit. Cet homme mesdames et messieurs après l'acte odieux dont je vais vous faire part, n'est plus que l'ombre de lui meme, il n'ose plus retourné dans son campement, car il craint les sifflets de ceux qui étaient il y a encore une demi heure ses fidèles compagnons."

"Je demande maintenant à tous ceux qui estiment etre un peu fragile de ne plus écouter les paroles qui vont suivre. En effet, la faute est telle que l'entendre pourrait bien faire cauchemarder les plus courageux d'entre vous.
Cette donzelle a osé... Oui, j'ai bien dit osé virer le sieur Dulin d'une taverne. Sans aucun respect pour sa fierté d'homme libre, elle l'a sorti tel un malpropre....

Je dois maintenant terminer, car je crains de ne pouvoir en dire plus sans m'effondrer de détresse devant tant de haine.

C'est pourquoi je demande a la cour, d'obligé Hapege a courrir nue sur les remparts du chateau, poursuivie par une horde de renards enragés..."

Ayant terminé, ahla s'en retourne a sa place l'esprit tout chamboulé par tant de méchanceté.....



L'accusation a appelé Aenore à la barre

Voici son témoignage :


*Aénore entre au tribunal en titubant. Elle a passé la nuit à essayer d'oublier cet acte odieux, le nez dans les chopes. Elle essaie de faire bonne figure et s'est entrainé à bien articuler depuis plus d'une heure, en espérant que ça porte ses fruits. Elle se racle la gorge avant de se lancer.*

En ce jour de... on est quel jour déjà ?? bref, on s'en fout, c'était hier...
La dame de la taverne nommée Offici de camarlenc *montre du doigt Harpege* la blonde, ici présente, est entrée dans sa taverne et a foutu Dulin dehors à coup de balai, oui oui !!! vous avez bien entendu!!! avec un balai! et sale le balai, en plus! il avait les braies pleine de poussière aprés ça, ce qui fait double préjudice d'aprés moi! Le pauvre était sans défense et ce n'est pas son genre de répondre contre une femme. Mais nous n'avions rien fait, m'sieur dame le juge, nous faisions, heuuuu...*réfléchit un instant*, nous discutions, oui oui! simplement discuter et cette impolie de tavernière blonde, sans même dire bonjour ou nous expliquer la raison de son acte, l'a viré comme un malpropre, lui, ce cher Dulin, qui est doux comme un agneau et qui n'a jamais un mot plus haut que l'autre. C'est une honte de s'en prendre aux plus gentils!
Si vous voulez mon avis, et même si vous le voulez pas, je le donnerai quand même. La peine encourue est bien trop mince pour le préjudice moral qu'à subi mon ami Dul. Il n'est plus lui même depuis ce jour, il divague, il en même un peu perdu la boule. Croyez-moi, c'est un réel choc émotionnel pour ce garçon.
*retient ses larmes en regardant Dulin, le coeur brisé de le voir tel un fantôme*
Voilà, tout est dit, m'sieur dame le juge.

*Aénore retourne s'asseoir, toujours titubante, mais trébuche et pose son cul à côté de la chaise, se retrouve les quatre fers en l'air. Tente de se relever, mais dans l'impossibilté, reste assise au sol.*

L'accusation a appelé Dulin à la barre

Voici son témoignage :


Dulin avait écouté Ae, il lui adressa un grand sourire, puis ramassa un cercle de tonneau qu'il apposa sur sa tête en signe d'auréole

Il regarda "Harpège"

Vous vous rendez compte dame , z'avez mit un pitaine dehors!!

c'est un acte de haute trahison ca!!

Madame la juge, lui faut une condamnation exemplaire!!


je propose " tournéees generales à vie à Dulin et tout ses amis à chaque fois qu'on entre dans sa taverne

Dulin retourna à sa place, perca un fut qu'il avait prit dans la taverne et offrit à boire à tous


Première plaidoirie de la défense

* couverte de poussière, sentant vaguement le metal, l'huile, la rouille et le cheval, Harpège entra d'un pas vif dans le tribunal, sa letter de convocation à la main. Elle écouta la plaidoirie en penchant légèrement la tête, puis s'approcha de la barre.*

Monsieur le Juge

cette accusation est infondée.

j'ai effectivement demandé au portier de la taverne Ofici de Camarlenc de faire sortir un sieur, sans doute celui que vous m'indiquez comme étant un horrible brigand du Jargor. Mais c'était pour lui sauver la vie. En effet, le propriétaire de la taverne possède une cornemuse, tout droit issue des châteaux écossais de ses ancêtres, et il a la fâcheuse habitude de régaler d'un concert tous les jeunes gens entrant dans la taverne.
les pauvres en ont généralement les yeux qui sortent de la tête, les cheveux qui tombent et des saignements par les oreilles. Quand ils ne deviennent pas totalement fous en quelques minutes.

Or donc, ce soir là, voyant approcher le propriétaire et son terrible engin par la fenêtre, j'ai fait évacuer la taverne. Et grand bien m'en prit ! Car propriétaire et cornemuse ne peuvent supporter la vue de brigands ! Imaginez, si vous l'osez, ce qui se serait passé s'ils avaient reconnu en ce sieur Dulin un fieffé gredin ?

donc, si vous le voulez bien, je vais demander au propriétaire de cette taverne de vous faire une petite démonstration, que vous jugiez de l'effet de la cornemuse.

je vous remercie du fond du c�ur, madame la Procureur, de m'avoir prévenu que cet homme fait partie du Jargor, je m'empresserai de le mettre dehors dorénavant, pour son propre bien. Et si ses camarades rient de lui parce qu'il se fait sortir par la faible femme que je suis, avouez que c'est un moindre mal �.

* elle retourna s'asseoir sur le banc des prévenus, entendant par instants des pouet et des pouic dans une salle voisin, souriant légèrement devant la détresse manifeste des greffiers qui auraient à archiver autant de procès*

Réquisitoire de l'accusation

Oui, on peut pas lui retirer qu'elle a de l'allure l'ex comtesse. Pas autant que garance forcément, mais tout de meme, elle est pas si mal. En d'autres circonstance, ahla aurait surement chercher a faire connaissance...
Mais comme elle ne veut pas prendre un coup de fourche dans les fesses, qu'elle a d'ailleurs forts jolies, elle s'abstiendra.

Elle écoute attentivement, et s'affole en entendant parler musique. En effet depuis son plus jeune age, ahla est allergique à la musique, elle ne supporte pas... Si le type entre et commence a jouer, elle est capable de lui arracher les yeux avec ses dents....

Très bien, vous avez donc fait preuve d'une sorte de bon sens si je comprend bien....

Je laisse le juge décidé de votre bonne foi ou pas...

Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:22

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce 6ème jour de juillet de l'an de grace 1458, moi Ahlatete De Vots procureur hydrique décide d'essayer d'envoyer lograinne au gnouf.


En effet, non content de passer la majorité de son temps à poil dans les tavernes, essayant de se taper de la donzelle, ce monsieur a commis un crime de lèse majesté.

Il a pris le trône de la grande comtesse qu'est garance et s'est permis de le jeter dans les escaliers du chateau, alors que notre garance n'avait pas encore eu le loisir de poser son comtal fessier dessus.
De plus, il se trouve qu'il est assisté de semi débile qui m'a appelé trois fois donzelle en deux phrases, et ça, ça m'a bien énervé aussi.

C'est pourquoi je demande qu'on l'oblige a remonter le fauteuil sur la plus haute tour du chateau.

Que justice hydrique soit rendue.


L'accusation a appelé Rix à la barre

Voici son témoignage :


Rix se dépêcha de se rhabiller, c'était quand même le mec de la comtesse, enfin, son époux puisqu'il avait dit oui, un soir de folie, en quelque sorte le prince consort, surtout du lit, ben vi, il se levait tard, parce que la noblesse, hein, pardon ! Bref, il chercha une cravate, pour faire plus classe, pour qu'on dise, eh, t'as vu, c'est lui, c'est lui qu'a attraper le gros lot, je l'ai vu dans « Voici le Royaume ! », il demanda dans le public, eut pour toute réponse que ça n'existait pas encore, putain, c'est quoi ce bordel, quel jour on est au fait ? Il prit à la place un truc en plume à Labaiteuh qui adorait se déguiser, l'enroula autour du cou, trouva que décidemment qu'il faisait chaud, se dirigea vers la barre et parla d'une voix forte, quoique un peu étranglée :

-Madame la cour, madame le parquet, je suis bienheureux que vous ayez pensé à moi pour témoigner ici bas au procès de l'infâme Lograinne, quoique je n'ai rien à dire, mais soyez rassuré, je trouverai !

Il s'arrêta, desserra un peu son noeud coulant, en profita pour s'essuyer son front dégoulinant avec le boa puis reprit avec entrain :

-J'y étais, j'ai tout vu, tout entendu, tout perçu, tout sentu ! Oui, ce type a dévalé le grand escalier du château comme un malade, assis sur le trône de ma gonzesse,euh , de la comtesse ! A vrai dire, j'ai failli y passer, et je dois mon salut qu'à une prompte réaction et un numéro d'équilibriste sur la rambarde ! Remarquez, je n'ai rien contre les tours de manège, je profite moi-même de chaque fête foraine pour pratiquer les charrettes-tamponneuses, mais ce gars, là, Lograinne, c'est un chauffard, il conduit comme une lessiveuse, pourtant, je lui ai crié, eh, Lob, non, Log, virage à droite, 180 degrés ! Tu parles, zou, dans le décor ! Et le trône, ben, brisé, plié, fracassé, périmé. Si au moins il m'avait attendu et accepté comme copilote, on serait arrivé en bas sans encombre et on aurait pu organiser des descentes payantes pour tous les rhodésiens, histoire de combler le déficit et de nous rémunérer un peu, parce qu'en attendant, on amuse la galerie à titre gratuit ! Alors donc, on me demande pas mon avis mais je le donne, je me prononce pour une peine exemplaire, que l'on dévale tous les uns après les autres l'escalier sur son ventre, ça lui fera les pieds, enfin, le dos et les fesses, c'est un juste châtiment, non ?

Il reprit son souffle, épongea ses gouttes puis afficha un large sourire :

-En parlant de fesses, ne vous inquiétez pour celles de la comtesse, je m'en occupe.


L'accusation a appelé Garance à la barre

Voici son témoignage :


Votre honneur, Madame le procureur..
* Et garance de se reprendre*
Que voulez-vous? j'ai une marotte, une lubie, une faiblesse, une manie.. les trônes ducaux.
J'étais bien décidée à m'en emparer enfin à Rodez, après Mont de Marsan et Chambéry pour avoir l'immense bonheur de jeter moi-même ce symbole. Le brûler même.
A condition de poser quelques secondes mes fesses dessus. et que vois-je? Fonçant à travers tout?
Lograine. Il s'empare du trône sous mon nez et refuse mon caprice.
Alors là, mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai déjà essayé de fourguer la couronne ducale à des artisans, mais les orfèvres me rient au nez. C'est du toc!
Je dois ire à la décharge de Mograine qu'il a fait dévaler le trône ducal à merveille dans les escaliers.
Bien meilleur matériel qu'à Mont de Marsan.
Et donc, je demande juste à Lograine de faire des excuses à la Comtesse par interim que je suis pour m'avoir frustrée quelques secondes.
Son ardeur des plus hydriques à accélerer la Chute ducale de l'ex Comtesse est à son honneur

Le juge attend la première plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:23

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Sheogorath

Pour etre le pire tribun que la terre ait jamais porté...

Pour ça qui ya autant de jeune mort en rouergue

qu'on lui coupe la tete


Première plaidoirie de la défense

Salutation a vous ,

Je ne souhaite que prouver mon innocence dans cette affaire , mais j'aimerai juste vous prevenir quand ce beau mois de juillet commme beaucoup de personnes je pars me detendre.....sans avoir possibiliter de venir ici.
Donc j'aimerai repousser la séance jusqu'a mon retour.
Je peux comprendre que vous pensiez qu'il ne sagit que d'une vulgaire ruse pour gagner du temp mais je vous assure qu'il n'en ai rien et je vous invite a verifier sur la page de mon personnage la date de la derniere fois que je me serai connecté en guise de bonne fois.Je pars de suite en retraite en esperant obtenir la compréhansion de la cours.
Ps: Si mon personnage je connecte je vous invite a engager la conversation pour savoir pourquoi je suis connecté etant donné que j'estime mon absence à environ deux (trois maximum) semaines.

Le plus amicalement possible ..Sheogorath


Réquisitoire de l'accusation

Ahla jette un regard courroucé au petit bonhomme se trouvant devant elle....
Des vacances??? Est ce vraiment l'heure de prendre des vacances alors que le comté de cet homme est au plus mal??? Elle n'avait donc pas tort, il etait bien le plus incapable tribun qui soit.


Je ne crois pas un seul instant qu'il s'agit d'une ruse pour gagner du temps.... Pour faire preuve de ruser, il faut un minimun d'esprit, et vous semblez en être curieusement absent...
Partez donc en vacance, laissez votre comté à l'agonie, pendant que de vils armées se montent....

Je laisse au juge le soin de prononcer la peine adéquate...


Consciente, une fois de plus, d'avoir fait preuve d'une grandeur d'ame inégalable, ahla s'en retourne s'asseoir....


Le juge attend la dernière plaidoirie de la défense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer   Mer 7 Juil - 5:24

Ahlatete a écrit:
Acte d'accusation

En ce sixième jour de juillet de l'an de grâce 1458, moi Ahlatete De Vot, procureur hydrique décide de foutre en proces Fumerol

En effet cette dame se permet de faire de l'ombre a notre zazz national, elle n'est vêtue que de jaune, ce qui est la couleur fétiche de notre ami.
En plus, elle me fait mal aux yeux avec cette couleur criarde...

Qu'on lui arrache la robe....

Première plaidoirie de la défense

Je suis heureuse d'être assez importante ici bas pour que votre Zazz national porte le regard sur moi.

D'ailleurs, je vais de ce pas regler le problème

*Fumerol s'avance vers le procureur et tire une couteau de sous sa robe jaune. Les gardes brigands font un pas et se mettent en garde. Mais Fumerol plonge le couteau dans sa robe et l'ouvre en deux pour mieux l'arracher, jeter le couteau derrière elle.*

Voilà qui est fait. Ces habits noirs me sied à merveille pour me cacher dans les ombres comme vous l'avez fait jusqu'ici. Je me met en mode combat.
N'oubliez pas de vous retourner quand vous serez seuls, je ne serais pas loin et la dernière chose que vous verrez seront mes bas jaune criards.

Réquisitoire de l'accusation

Ahla se met la main sur le coeur....
Une folle envie la prend de tamponner ses yeux tellement l'instant est beau....
Quel geste merveilleux.... Quelle magnifique attitude dramatique.... Pour un peu, elle applaudirait....

Elle regarde la dame, lui fait son plus beau sourire et lui dit :

Ma chérie, croyez moi, la derniere chose que je verrais ne sont surement pas vos bas... Je m'en voudrais....
Je trouve ça merveilleux a quel point vous ne vous prenez pas pour rien.....
Mettez vous dans la queue de gauche pour la tentative d'assassinat... Beaucoup ont essayé, il se trouve que je suis toujours la moi...

Allez, je suis magnagnime, bonne chance....

Ahla part d'un grand éclat de rire, décidément le rouergue est cirque géant.... Merveilleux....


Dernière plaidoirie de la défense

*Très digne, Fumerol se dirige vers le groupe de conspirateur désigné et se range parmi eux. Des murmures fusent du groupe et quelqu'un éclate d'un rire franc tandis que d'autres se contentent de ricaner. Fumerol sourit en regardant le procureur continuer sa mascarade.*
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rouergue est tombé... la justice hydrique va se prononcer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: