L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Mer 25 Mai - 2:56

Citation :
Ô Capitaine ! mon Capitaine ! fini notre effrayant voyage,
Le bateau a tous écueils franchis, le prix que nous quêtions est gagné,
Proche est le port, j'entends les cloches, tout le monde qui exulte,
En suivant des yeux la ferme carène, l'audacieux et farouche navire ....
...
Le bateau sain et sauf est à l'ancre, sa traversée conclue et finie,
De l'effrayant voyage le bateau rentre vainqueur.... *

*Walt Wittman [il parait que ça ne rigole pas avec les citations ici....]

Non loin du port de Genève, par un petit matin calme, ça sent la moule d'eau douce et le caca de mouette. On entend le clapotis des vaguelettes lémaniques et les coques des barcasses qui s'entrechoquent langoureusement . Deux individus s'avancent, laissant derrière eux la masse imposante du Kraken, bâtiment improbable dans la brume helvète.
- Voilà. Et ici, voyez vous, monsieur Pouic, c'est l'avoyerie de Genève. Notez les motifs dans le bois. Vous distinguez cette fille qui joue de la flute de pan devant un groupe de jeunes hommes? Regardez mieux..... Tout juste, ça n'est pas une flute de pan..... le sculpteur qui a fait ça était un petit plaisantin.
Bel ouvrage n'est-ce pas?
Eh bien, le croirez-vous? chaque fois que nous songeons à aller y faire une visite amicale juste histoire de voir si ça peut brûler, il y a quelque chose qui vient nous en distraire.
Et là-haut, le petit édifice qui pointe de la colline comme le zizi d'un angelot, c'est le nid d'aigle d'Izaac. Destination touristique très prisée et sans doute un jour, lieu de pèlerinage ...

Et... la trace noire qu'on distingue encore sur le sol près de cet entrepôt, je vous le donne en mille.... c'était mon domicile pendant un temps, figurez-vous... Chouette non?
Quoi..?
Bon , c'est moins clinquant.... moins tape-à-l’œil, un peu spartiate, je vous le concède, mais il y a du passage, nous sommes à côté du port et c'est très central.... Une fois débarrassé de ce petit tas de saletés, ça conviendra très bien pour notre affaire.


Il posa les tréteaux et la planche par-dessus, orienta plusieurs fois la table de fortune pour avoir le bon champ de vision.....


- On est bien, non?
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Mer 25 Mai - 9:50



Genevois! Mon Genevois!

Approche-toi!


mon yayaaaaaa!!!!!!!! cria une petite voix derrière son oreille
Il se retourna et chercha le fautif, mais n'aperçut que l’archevêque que sa mine imperturbable rendait insoupçonnable...
Il fit à nouveau face aux badauds et cria à la cantonnade :


- Mes amis!
- Derrière vous, le port!
- Et au milieu, Le Gros Machin ! Le Kraken ! Fait de plus de bois que
toutes les embarcations du lac! Des mâts et des voiles partout! une
soute si grande qu'on peut y donner un bal pour peu qu'on soit assez
niais pour le faire!
- Et pour manœuvrer ce bijou des mers, il faut un capitaine!
- Ce soir et pas plus tard que ce soir!
- A celui qui se présentera
ayant pour lui la garantie officielle de Genève
et les recommandations adéquates!
- Nous prêterons ce fier bâtiment!
gracieusement et pour une durée variable!
afin qu'il en fasse usage
au gré de sa cité.
A condition expresse,
qu'il prenne soin de sa coque
et nous le remette à la fin
dans l'état où il l'aura trouvé.


Puis il s'assit et posa les coudes sur la table.


- Les intrépides volontaires sont priés de s'avancer!


La Fouine qui plantait en arrière grogna

- ... Je la sens pas celle-là, patron....
_________________
droit devant!

Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Jeu 26 Mai - 0:49

Pouic a écrit:
L'accostage avait été réglé au millimètre, comme à son habitude , par l' expérimenté capitaine Fernand : on aurait pu croire qu'il était né sur une péniche au vu de son aisance fluviale... Même la si fameuse brume helvète ne l'avait point troublé lors de sa manoeuvre !
Et le nec plus ultra de cette histoire, c'est que le capitaine en personne avait pris les rênes de l'excursion touristique une fois le "débarquement accompli.


Voilà. Et ici, voyez vous, monsieur Pouic, c'est l'avoyerie de Genève. Notez les motifs dans le bois. Vous distinguez cette fille qui joue de la flute de pan devant un groupe de jeunes hommes? Regardez mieux..... Tout juste, ça n'est pas une flute de pan..... le sculpteur qui a fait ça était un petit plaisantin.
Bel ouvrage n'est-ce pas?

Pouic admirait dans ses moindres détails les chefs-d'oeuvre de l'art transfiguratif suisse, qu'il soit allémanique ou pas ! C'était son premier grand voyage royaumesque et la seule remontée rhodanienne debout sur la proue du Kraken, lui avait procuré des sensations "celinedionesques" Very Happy

Eh bien, le croirez-vous? chaque fois que nous songeons à aller y faire une visite amicale juste histoire de voir si ça peut brûler, il y a quelque chose qui vient nous en distraire.

Pouic ne saisissait pas encore toutes les subtilités sémantiques du capitaine, mais son enthousiasme à jouer son rôle de guide de luxe démontrait l'attirance innée de Fernand pour cette contrée. Etait-ce du à l'alcool de caillou ? Il était encore trop tôt pour le savoir...
La visite continuait.


Et là-haut, le petit édifice qui pointe de la colline comme le zizi d'un angelot, c'est le nid d'aigle d'Izaac. Destination touristique très prisée et sans doute un jour, lieu de pèlerinage ...

Ahhhhhhh, un pèlerinage ! Quelle bonne idée ! Pouic avait cru déceler dans ces propos la grande connaissance des us et coutumes helvètes : C'était surement un pèlerinage pour célébrer Aristote. Ces genevoix, quels gens de bien.....

Et... la trace noire qu'on distingue encore sur le sol près de cet entrepôt, je vous le donne en mille.... c'était mon domicile pendant un temps, figurez-vous... Chouette non?
Quoi..?
Bon , c'est moins clinquant.... moins tape-à-l’œil, un peu spartiate, je vous le concède, mais il y a du passage, nous sommes à côté du port et c'est très central.... Une fois débarrassé de ce petit tas de saletés, ça conviendra très bien pour notre affaire.


L'évocation par Fernand de son précédent lieu de villégiature sur les bords du Léman ne réveilla pas chez Pouic une incommensurable impression de luxe. Fernand devait avoir des origines ascètes pour avoir vécu au milieu d'un tel gourbi.
Et ce n'est pas l'odeur de morue à peine déssalée qui planait sur le port qui lui prouvait le contraire...
Et voilà notre homme qui procédait à son installation de fortune au milieu de port pour entamer une démarche pour le moins originale !


- On est bien, non?

Pouic hocha la tête pour lui confirmer.

Cher Fernand, êtes vous bien sur de vouloir vous lancer dans cette aventure ? le Kraken est quand même un peu votre bébé : vous ne pouvez pas le confier à n'importe qui.
Et puis, les suisses, je ne sais pas si on peut leur faire confiance ? Quand on on voit que leur édifice principal s'assimile à un "zizi d'angelot", et que les jeunes filles du cru jouent d'un instrument de musique régional fort peu usité - la turlute , me semble-t-il?

Si je puis me permettre, je vous trouve bien téméraire !


Mais Fernand dédaigna ses remarques et se lançait déjà dans une tirade à faire pleurer un pontarliérain...
_________________
Ex-Curé de Montpellier - Ex-archevêque de Narbonne - ex-Evêque de nimes - ex-curé d'Uzès - Etoile d'argent d'Aristote


Dernière édition par Fernand le Jeu 26 Mai - 0:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Jeu 26 Mai - 0:52


Raoulleglabre a écrit:
[Genève, son port, sa criée]

'Sont pas frais mes poissons ?

A l'endroit où deux jours avant la nave genevoise de Cendres était amarée, ben là, il y avait... Une caraque ?

A senestre et à dextre, il y avait bien encore Le Saint Christophe et l'Ichtus. Le fanatique in gratibus appréciera le foncet pour ce qu'il est. Un flotteur. Bon là, y'en a deux. Le navire avait remonté la Rhône. Comme quoi, les savoyards sont sympas, quand même. On aurait pas cru, en janvier. Un explorateur ! Mon routier observait la nef qu'on faisait pour la haute mer. Le lac était profond, certainement.


Dites !

Les marques des charpentiers indiquaient un arsenal catalan ? Barcelone ? N'importe quoi ! Des espagnols ! Explorateurs ? Pourquoi pas un italien chez le Grand Khan ou un pape genevois ?

Mais !

Ou alors c'est un espagnol particulièrement aventureux. Parce que là...

Mais si il est frais. Mais là j'ai juste la queue et...

Quoi ?

Ben ça fait bien déjà ses 80 livres nan ?

[...]

J'vous fais un prix alors. C'est du nessy quand même.


Un Empire sur lequel le soleil ne se couche jamais... Genève, son port, son lac, son eau bénite... Ahhh l'aventure...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Jeu 26 Mai - 0:58


Ayant crié sa harangue, comme un digne poissonnier lacustre, Fernand songea aux objections de Pouic et eut un sentiment d'inquiétude et de contrariété. Il contempla le navire. Le ponton avait l'air minuscule en comparaison. Le fait qu'un tiers de sa longueur se trouve à présent englouti sous la coque du Kraken suite à leur accostage approximatif et désinvolte n'était sans doute pas étranger à cette impression contrastée.

Voyons monsieur Pouic, ce n'est jamais qu'un tas de bois avec des cordes, du goudron et de la peinture pour faire joli. Un gros tas de bois, certes...
Vous ne devriez pas vous attacher aux choses de ce monde, elle n'ont que la substance que vous voulez bien leur concéder.... Je n'arrive pas à croire que ce soit moi qui vous dise ça....

Et puis quand je parle de zizi d'angelot, c'est une image... je vous assure qu'architecturalement parlant ça ne ressemble pas du tout à ...
En tout cas, vous avez tort concernant les helvètes. On peut compter sur eux.
...notamment pour lyncher du curé...
Ce n'est pas qu'ils en aient contre les hommes en robe, notez bien, je crois qu'on a déjà vu des écossais arpenter les rues de cette ville sans être molestés.... mais si vous voulez un conseil, évitez de mentionner votre rang d’archevêque à haute voix ou vous pourriez bien voir de près le canif d'un sicaire. Ils sont un peu taquins....


Il avisa un passant, visiblement un faux borgne, qui flânait devant un étal de poisson.

Et vous mon ami!!!! Ça vous dirait d'aller à la pêche au gros?
_________________
droit devant!
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Jeu 26 Mai - 9:47

Zarathoustra



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 795



Zarathoustra vint grossir les rangs des badauds qui s'amassaient pour écouter le harangue du marin. Mais c'était Fernand? Il s'approcha, et surprit contre son gré, ou presque, les derniers mots échangés entre les deux hommes.

Salut Fernand, content de te revoir. Tu trimballes encore des curés?

Il posa deux doigts sur le rebord de son chapeau.

Monsieur, bienvenue à Genève.
Zarathoustra, pour vous servir. C'est toujours un plaisir que de recevoir de nouveaux hôtes. Que diriez-vous de visiter un peu la région?
Peut-être une petite ballade dans nos montagnes? Il est est de fort escarpées que l'on dit dangereuses. Mais pas pour ceux qui ont la foi, assurément. On dit que du haut de ces cimes, on est très très près de
Dieu. Si vous avez le pied marin, vous l'aurez montagnard à coup sûr.

Peut-être voudriez-vous visiter nos caves d'affinage? On y est tout à fait isolé du monde extérieur, et vice-versa. Nous pourrions en toute quiétude discuter de nos visions respectives de la tolérance religieuse.

Vous ne manquerez pas de venir goûter notre gastronomie, que d'aucuns qualifient d'un peu lourde. Mais les homme de votre espèce ont en général un bon coup de fourchette, n'est-ce pas?

_________________
Eins thut Noth.

Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Mar 31 Mai - 22:03

Fernand




Il fallait bien s'attendre en arrivant à Genève à croiser des vieilles connaissances. Pourtant, Fernand fut surpris lorsqu'il reconnut l'homme qui s'avança alors.


- Je ne l'ai pas amené dans un tonneau celui-là, dit-il, il est venu de son plein gré.

....pendant un bref moment Fernand se demanda ce qu'il était advenu d'Adso après tout ce temps...

- Monsieur Pouic, je vous présente Zarathoustra; illustre sicaire, trancheur de pouces en réunion et guide oui, car c'est un guide... périlleux mais toujours bénévole à ses heures. Bénévole, dis-je ce qui n'empêche que l'excursion peut coûter cher.
_________________
droit devant!

Pouic







Pouic se mit à observer les passants tout en comptant dans sa tête : Pouf, pouf, 1, 2, 3, 4, 5, 6...Et à chaque fois qu'il arrivait au chiffre 6, il affublait l'individu d'un "Tiens , voilà du taquin!" mais, à voix si basse, que même son guide genevoix ne l'entendait pas .

Au gros ?

En entendant cette remarque, Pouic sursauta et cru un instant que Fernand avait volontairement oblitéré leurs récents transports maritimes, périodes peu fastes pour son pantagruélique estomac archiépiscopal, plus habitué aux tendres gigues de chevreuil de la cantinière de l'archevêché qu'aux flasques piscidés servis au mess du Kraken....
Preuve en était qu'il avait perdu 2 tailles de bure depuis sa rencontre avec Fernand; Même Ahla ne le reconnaitrait pas dans son nouveau corps athlétique....
Mais Pouic se ravisa lorsqu'il compris que son Capitaine faisait plutôt allusion à leur magnifique navire mouillant à quelques mètres de là !


Vous semblez avoir l'oeil perçant mon ami, avisant à son tour l'individu tout en réalisant que, pour cet homme, il fallait prendre sa remarque au premier degré. Cet air louche et pas tibulaire ne lui inspirait pas confiance

Vous cherchez l'aventure, mon ami ? Il est des occasions qui ne se refusent pas . Regardez ce magnif.....

Il ne finit pas sa phrase car déjà un second taquin se pointait : celui-ci semblait connaitre son capitaine depuis un certain temps.
Le second individu, au nom fort peu aristotélicien , semblait par contre beaucoup plus aimable ; il évoquait de sympathiques randonnées en montagne, des caves d'affinage renommées, et une gastronomie des plus roboratives.
En plus, cet homme en venait à flatter Pouic sur son légendaire "coup de fourchette" !
Voilà un helvète à fréquenter se dit Pouic avant que Fernand ne vienne refroidir ses élans stomacaux


Bonjour mon ami . si Zarathoustra est votre nom, Pouic est le mien. Si mon ami Fernand parle de vous en tant qu'un illustre sicaire, permettez moi de m'excuser car , de sicaire , je n'en fréquente pas ; par contre, mes anciennes relations passent plutôt de S à V .
Votre programme me parait fort sympathique , mais qu'entendez-vous par gastronomie un peu lourde ?

_________________
Ex-Curé de Montpellier - Ex-archevêque de Narbonne - ex-Evêque de nimes - ex-curé d'Uzès - Etoile d'argent d'Aristote

Zarathoustra



Vous savez, des marmites de fromage fondu, si on fait tomber son bout de pain on a un gage. Passez donc nous voir au campement, notre sœur Lea a des recettes formidables. En ces temps de pénurie, on cuisine avec ce qu'on trouve. Pour trouver le campement, c'est facile, vous tapez au hasard dans un buisson, et s'il en sort un badaud aux aguets, c'est que vous n'êtes pas loin.


Zarathoustra se demandait ce qu'était cette histoire de S à V, sans succès. Comme il ne trouvait pas non plus de jeu de mot à faire avec, il porta son attention sur le gros bateau qui n'avait pas trouvé preneur.

On pourrait y mettre des taulards à souquer? J'ai justement un cardinal qui manque d'exercice, et nos geôles vont bientôt déborder.
_________________
Eins thut Noth.



Pouic








Où se trouvent donc ces fameux buissons, desquels, selon vous, sortiront les avenants lutins qui m’inviteront à partager leur repas au campement ?


Pouic commençait à comprendre les fines allusions de Fernand quant à l'amour immodéré des Genevoix pour la gente aristotélicienne ! C'était comme une sorte d'amour-vache, Ils éprouvaient apparemment le besoin de les refouler de leurs subconscients et de leurs vues aussi, tant qu'à faire... mais, pour cela, encore eut-il fallu qu'ils existassent

"Also sprach Zarathustra", comme le dira si bien le prophète des valses, le futur DJ des mariages princiers, notre bon Richard Strauss qui propulsera par là même aux orties les bonnes vieilles gavottes, sarabandes, menuets et bourrées !
Et encore, Pouic n'évoquait pas le véritable prophète visionnaire, le seul, l'unique, qui permettrait enfin à l'espèce humaine de comprendre son destin. Il faut bien dire que patienter 419 longues années, même pour un Genevoix qui a envie d'en découdre, c'est long. C'est pour cela, se disait Pouic, que nul ne connaissait encore le fameux troubadour dénommé Stanley Kubrick qui génèrera cette ode célébrant tous les petits suisses : l'Odyssée de l'Helvète

Pour les tire-aux-flancs du séminaire confédéral, cette œuvre métaphorique et visionnaire expose sans fard la substantifique moelle de l’avenir hérétique prôné par une poignée de montagnards retranchés dans leur confédération : bon, cette extrapolation personnelle était facile mais Pouic se garderait bien de l’évoquer publiquement, tant le sujet semblait sensible autour du lac !

Heureusement que sur les conseils avisés de Fernand , l’ex archevêque ne parlait, voire même ne pensait qu’en langage codé ; le front cerné de son interlocuteur lui en donnait la preuve car son code secret, le S à V, code qui soit en passant consistait tout bonnement à remplacer la première lettre du statut de son interlocuteur, le sicaire pour évoquer secrètement le statut des moults représentants d’Aristote, enfin plutôt de Celui-dont–on-ne-devait-pas–prononcer-le-Nom !

Pouic décida de continuer son langage codé pour mieux perturber Zarathoustra :


Sieur Zarathoustra, vous semblez évoquer les hommes d’église d’une manière fort triviale ; il est peu de régions en ces royaumes où tel langage leur est réservé : vous associez leur nom avec celui des taulards et des rameurs de galère.
Si vous ne connaissiez pas mon ami Fernand, sachez que j’aurai pu m’offusquer de vos propos. D’autres auraient pu les qualifier plus bas que terre
( une image subliminale flasha immédiatement son esprit : il venait de découvrir l’Helvète Underground, contemporain du ci-devant troubadour futuriste Kubrick)

Mais revenons à nos marmottes : concernant notre navire, je prends cependant le pari que la croisière que sieur Fernand et moi-même voulons vous proposer comporte plus de profondeur , spirituelle bien sur , qu’il n’y parait au premier abord ! Je gage que si vous nous suiviez, quelque miracle pourrait s’accomplir ! Cela vous tente-il ?
_________________
Ex-Curé de Montpellier - Ex-archevêque de Narbonne - ex-Evêque de nimes - ex-curé d'Uzès - Etoile d'argent d'Aristote

Fernand




Fernand non plus il n'avait rien compris à cette histoire de S à V alors il embraya sur la menu à la carte.



- Et moi qui avais imaginé cents livre de caillasses dans le ventre....
.... et en guise de digestif un petit bol d'air ....
.... dans le genre un peu plongeant .....
.... avec vue verticale sur le Lac ?
....Du haut d'un chemin escarpé..... sentant la noisette... ou pas...


Quoi qu'il en soit, il ne faudrait pas avoir les yeux plus gros que le ventre monsieur Pouic, les genevois n'y connaissent rien en cuisine et vous êtes loin d'avoir gouté toutes les variantes de lapin du sergent.

puis il revint à la proposition de Zarathoustra et par là même au sujet qui motivait sa visite.


Des repris de justices? Ce serait mieux que rien... mais ce serait problématique, nous ne reconnaissons aucun code de lois, ni aucune institution pénitentiaire. Je me sentirais obligé de les libérer ...
Et comme nous ne payons pas non plus, ils s'esbigneraient à la première escale.
Mais je peux faire une exception pour un cardinal. J'ai pu remarquer que les religieux font d'excellents rameurs et j'avoue que je n'ai pas d'explication... une certaine puissance et une grande endurance dans le poignet dont je n'ose deviner la cause.
Qu'en pensez-vous monsieur Pouic?

_________________
droit devant!



Fernand








Quelque chose s'était produit mais quoi? Déchiré, rapiécé, déformé, étiré, le temps jouait à la pétanque avec des bulles de savon sur un terrain de mini-golf en cinq dimensions. Pourtant tout était normal.... L'ordre des choses l'affirmait avec insistance. Près de Fernand, l'aveugle se tenait pèpère comme s'il avait toujours été là.... d'ailleurs, il l'était ce fumier. Planté sur ses vieilles guiboles, avec son air méprisant et condescendant.
Mais en ce cas, se demandait Fernand au fin fond de son subconscient, un peu comme une démangeaison qu'on évite de gratter en société, Qu'est-ce qui clochait?
Qu'avait donc répondu Pouic, au fait.... rien.... il ne s'en souvenait pas.... D'ailleurs, où était-il? Et Où donc était le port?
Le vieux leva deux doigts devant son nez et ricana.


- Tu as encore dormi, pendant que le monde gambadait en traversant matines

Pops!

La bulle se creva, l'élastique se rompit avec un bruit de gifle. Fernand sursauta. Il se tenait sur la place de Grandson, attendant l'arrivée matinale de ses compagnons venus le chercher.
Il lui semblait de pas les avoir vus depuis des années. pourtant ne leur avait-il pas parlé récemment?
Il y avait encore du soleil, mais il se mit à pleuvoir....
Rentrant la tête dans les épaules il remonta son col et s'avança à la rencontre de ses comparses. Pouic les accompagnait.
Tout était normal..... Tout ou presque à sa vue, le lui rabâchait avec une pointe d'agacement.


- Sale temps, hein....? Qu'en pensez vous monsieur P....

Il s'interrompit.... et renonça à finir sa phrase.....

Le temps je vous le dis, c'est comme l'espace, c'est un truc pas net, il serait temps qu'un jour on se penche sur son cas, à ce bâtard.

Retrouvailles sous la pluie printanière. Regardez-moi ça....ils sont beaux comme des camions. En passant la scène au ralenti avec la musique qui va bien, on en ressentirait presque une bouffée d'orgueil . Devant lui, aussi immanquable qu'une demi-douzaine d'olives sur une pizza au fromage, une des pires brochettes de canailles du monde connu. On pourrait en faire un tableau.
L'instant est solennel il convient de trouver les mots en harmonie avec l'atmosphère du moment :

....
- Euh... Salut!
_________________
droit devant!

Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]   Mer 1 Juin - 3:46

Signe des temps, signe du Temps qui fait des siennes et qui dans un assaut .... s'enfuit comme un lâche.

Cette fois, Fernand était debout, yeux grands ouverts lorsque cela se produisit. Il n'eut pas à lutter pour résister et affronter la grande vague quotidienne qui oblitère et qui fige toute chose.
Le monde se retourna comme une chaussette, charriant à rebours le paysage comme un mauvais renvoi et ses compagnons disparurent soudain à sa vue.
Les morts sortirent de leur tombe, les prisonniers s'esbignèrent, Les paysans retrouvèrent leurs champs en friche, et leur récolte sur pied.

Le monde cette fois-ci ne pouvait plus prétendre que tout était en ordre.
Il avait un parfait souvenir de ce qu'il avait fait demain. Qu'allait-il se passer s'il ne faisait pas aujourd'hui exactement ce qu'il avait fait hier ?
Allait-il devoir répéter chaque geste pour que tout ne s'écroule pas.....


Un filet de sueur lui sillonna le dos....
Il faisait beau. Dans le ciel pas un nuage.
Le vieil aveugle à ses côtés rayonnait.

- Là! tu vois petit bélier?
- Oui, là, je dois dire que c'est assez parlant....

- Le Zéroun a vomi ses tripes mon petit ! Deos a du se prendre les pieds dans le tapis de sa grande bibliothèque et les âmes des hommes s'envolent comme des mouches qu'on effraie sur une bouse fraiche!!!!!

- C'est une façon de voir les choses certainement....

- Vois cette magnifique superposition des possibles. Vois la prison! Vois les barreaux! L'Ayologus mis en relief dans toute sa splendeur! Le Mystère dévoilé comme une putain sacrée. Et regarde-les qui cherchent leurs œillères, ces lâches!!!!
Comme ils baissent les yeux à la recherche du mensonge!
S'ils pouvaient être morts à l'instant, il se dissoudraient tous dans l’Éther!


L'aveugle jeta négligement un revers de main dans la figure d'un passant imprudent. La gifle claqua bruyamment .
- Couard!!!!!
Puis une seconde
- Inconscient!!!
Tierce....
- Coupable!!!
Quarte...
- Ignorant!!!!

L'homme s'éloigna tête basse et visage pourpre...

Zooombiiiieeeee!!!! hurla le Dodécalogue.
Ils sont beaux les gliseux! Ha!!!! Dans l' Fion l'Aristote, ses sbires et ses paluchards!!!!!!
J'vous pourrirai la vie, moi!!!!!!!!!!


Les yeux blancs, son regard fou, Le vieillard ponctua sa tirade par un bras d'honneur, d'un rire dément dépourvu de dignité et finit par se prostrer, terrassé par une violente quinte de toux.


Fernand ne réagit pas. Il était muet et son esprit filait comme une pierre au fond d'un puits.
La Fouine, arriva nonchalant pas du tout ému par ce qui venait de se produire.
Il était même content, Il savait qu'aujourd'hui comme hier, il avait escroqué - ou allait le faire, c'est tout comme - le marchand de saucisses et qu'il allait faire une bonne affaire. Il allait même tenter d'améliorer son profit tant qu'il y était.

- Un beau discours, ça papi... vous croyez qu'on devrait le garder pour quand vous serez mort?
L'aveugle ne répondit pas. Il dodelinait de la tête et murmurait des propos incompréhensibles.....

- Bon, C'est bien beau, tout ça... mais on fait quoi maintenant?

Fernand sortit de ses pensées, se leva et grogna avec une morgue détestable...

- On prend les mêmes et on recommence, mais à l'envers....
Revenir en haut Aller en bas
 
Tempête dans un verre d'eau [Gargote Helvétique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: