L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur la gargote Orleanaise : tribunal exceptionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
labaronne

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Pelleteuse, arracheuse de dents

MessageSujet: Sur la gargote Orleanaise : tribunal exceptionnel   Sam 6 Nov - 0:42

Aurae a écrit:
Le précédent gouverneur François d'Elbée avait fait une demande officielle à la Chambre des Nobles pour constituer un tribunal exceptionnel afin de juger la faute de certains Élus. S'en est suivi un débat au sein de la Chambre pour définir les modalités. Celle-ci achevées, le Chancelier prit la charge d'organiser sa bonne tenue.
Tôt dans la matinée, les charpentiers orléanais c'était activés pour fabriquer une tribune improvisée et fermer de surcroit. A Midi solaire, tout était en place, les crieurs avaient fait leur travail en prévenant la population. Les plus curieux étaient déjà accrochés aux barrières. Le procureur du jour avait fait venir les personnes à comparaitre et les juges étaient déjà en place.
Le Chancelier monta sur l'estrade afin de présenter ce fameux tribunal...



Orléanaise, Orléanais,
Nous sommes réunis aujourd'hui afin de juger la faute de certains Élus lors du précédent mandat ducal.
Je vous cite les personnes appelées à comparaitre, nous avons Dame Ella, Messire Silfiac, Messire Oargarock , Messire Ravesy et Messire Thalor.
Le tribunal est composé d'un Procureur en la personne de Xalta, Dame de Tronchay et de quatre juges/jurés ici présent.


Aurae les présenta du doigt...

Winnette, Dame de Baronville, Belgarion de Noiremont, Seigneur d'Arrou, Arfast de Riveroy, Seigneur de Rouvray et moi même.
Je pense que tout est prêt, nous allons pouvoir commencer.
Je rappelle juste à l'auditoire que personne, en dehors de ceux cités précédemment, n'aura le droit d'intervenir sous peine de se voir emmener par les gardes ducaux, merci de votre compréhension.
Je laisse maintenant la parole à notre procureur.



Philipaurus a écrit:
phil de passage à Blois fut intéressé de voir un gibet en place publique et d'y entendre déclarer l'ouverture d'un proces.
il écouta avec attention et surprise.


"Je rappelle juste à l'auditoire que personne, en dehors de ceux cités précédemment, n'aura le droit d'intervenir sous peine de se voir emmener par les gardes ducaux, merci de votre compréhension"

phil chercha des yeux les gardes ducaux. Demi-tour sur lui même... pas un seul en vue... ce que ne le surprenait guère

Des gardes Ducaux maugréa t' il.. be que voilà une belle nouvauté. Et capable d'enmener un contradicteur en plus ! hé be...depuis plus de 5 ans que je parcours ce royaume je n'en ai jamais croisé la queue d'un... Cette fonction m'est parfaitement inconnu.
Peut être un milicien ave une jolie medaille autour du cou ! Mais en plein jour on les voit guère d'habitude défendre autre chose que la citée, un nervis politique stipendié aux élus peut être ? J'ignorais leur existance dans notre royaume. Peut être un membre d'une armée, mais ceux là sont plutôt à la peripherie de la ville.


phil chercha mieux autour de lui ... Toujours personne. Décidement Blois avait bien changé. Sur un sourire, il resta coi et circonspect, la suite allait certainement être riche en découverte.


Winnette a écrit:
Winnette qui s'était proposée pour faire partie du jury avait eu vent de l'ouverture tant attendu du tribunal exceptionnel.
Elle avait donc rassemblé quelques affaires pour qu'elle soit dans les meilleures conditions possible pour assister à ces procès.

Elle avait déjà une opinion sur chacun et sur une personne en particulier. Elle esperait que chacun des jurés pourrait s'exprimer et donner son avis sur chacun des accusés.
Elle fit le tour de la salle, elle vit que la foule ne se bousculait pas, seuls Aurae et les autres membres du tribunal étaient arrivés, elle posa les yeux sur un homme qu'elle ne connaissait pas et qui était entré l'air de rien dans la salle, elle sourit et pensa qu'il n'était surement pas d'ici, elle ne l'avait jamais croisé auparavant.

Les gardes ducaux s'étaient placés de façon à intervenir rapidement, elle aurai du être avec eux mais pas aujourd'hui, elle fit un clin d'oeil à Dessan et lui tira discrètement la langue.


Mclegrand a écrit:
Mc n'avait pas grand-chose à faire, donc il s'était rendu dans le tribunal exceptionnel de nobles qui allait se tenir.

Il n'était pas présent en Orléans au moment des faits, aussi s'était-il abstenu de participer, mais venir voir l'intéressait toujours... Aussi, il arriva sur place et s'installa dans un coin, prêt à regarder les événements.


Lechiffonier a écrit:
Lechiffonier arriva au lieu du tribunal en temps qu'avocat de sa cliente Damoizelle Ella.

Il fit le tour des lieux. Puis en regardant d'un peu plus près, il aperçut le Duc de Lude, son ami Phillipaurus. Il y avait longtemps qu'ils ne s'étaient pas revu, la dernière fois cela remontait lorsqu'ils étaient tous les deux sur les bancs des avocats du Dragon.


Bonjour mon ami comment allez-vous? J'ai appris pour votre épouse j'en suis vraiment navré du plus profond de mon coeur. Excusez-moi mais là, je dois intervenir auprès de la cour, on se revoit ensuite. .

Messire le responsable de la cour, je me présente :
Lechiffonier de Sigognac, l'avocat choisit par la Demoizelle Ella.
Je suis également ambassadeur de l'Orléanais en Guyenne.
Diacre de Blois et Grand Prieur de l'Ordre Équestre du Saint Sépulcre.

Je constate à mon grand regret, que les jurés ont été choisit sans la consultation bilatérales des deux partis, à savoir l'accusation et la défense. J'ai même ouïe dire que certains des jurés c'étaient même portés volontaires, ce qui est inadmissible, car comment pouvez-vous savoir s'ils vont être objectif ou pas?
Je récuse donc ce tribunal, qui n'a pas prit soin de faire les choses de forme légale, se renseigner de la partie adverse, la défense en l'occurrence, moi-même pour ma cliente et des autres avocats pour les autres prévenus.

De plus aucun délais n'a été accordé à la défense pour monter un dossier, aucun document ne m'a été remis ou envoyé par messire le Procureur, autre vice de forme. je déclare ce Tribunal non conforme à la loi et à la justice. ces vices de formes équivalent à la même erreur que d'accuser pour un motif erroné, donc dans ce cas-là c'est la relaxe qui est reconnu.

Ainsi il aurait fallut formuler les choses différemment et surtout pas prendre des jurés volontaires. De plus, les personnes qui auraient dû être choisit en accord avec la défense je le répète doivent être des gens qui ne connaissent pas les accusés. Car nous courront le risque d'être objet de vengeances personnelles, de rancunes, ou bien les prévenus risque de faire l'objet d'un délit de "sales gueules" comme on dit.

Ainsi pour toutes ses raisons ce procès rien que par ces vices de forme est récusé par la défense et les prévenus doivent être relaxés. Se n'est pas aux prévenus de payer pour les erreurs d'une justice qui ne sait mettre en jugement. Je suppose qu'il ne serait pas judicieux de trainer cette affaire non pas en cour d'appel mais au tribunal de la Haute Cour de Justice.

Car le feudataire est le responsable de son Duché ou de son Comté. Il devrait être condamné pour trouble à l'ordre public pour la mauvaise gestion de la justice de son Duché.
Messires et Gentes dames je prends note de tout cela afin d'en référer plus haut au cas ou cela s'avèrerait nécessaire.


Cissi a écrit:
Cissi, qui s'était installée au fond de la salle discrètement et qui attendait que les dits procès commencent, écouta attentivement messire Lechiffonier.
Elle sourit devant sa demande de relaxe et ses arguments. Enfin quelqu'un capable de vérifier le bon déroulement d'un procès en orléanais! Trop souvent on avait parlé de cette école d'avocats dans les listes dont elle avait fait partie sans aller jusqu'au bout de sa création. Maintenant les avocats arrivaient fraichement formés ailleurs...

Bref, si certaines personnes paraissaient aujourd'hui devant la justice pour incompetence sur un poste qui leur avait été attribué, on pouvait rajouter aujourd'hui le procureur actuel qui avait cumulé ici aussi les erreurs et montrait comment la justice orléanaise avait à s'améliorer... certes sans conséquences économiques mais qui donnait une bien piètre image aux visiteurs sur notre duché...

Donc devant cette nouvelle incompétence, un (ou des ) prévenu(s) serait il ajouté ou bien les "condamnés" seraient ils relaxés pour vice de forme? Combien de proçès de ce type avaient eu déjà lieu avec des jurés à la fois juge et partie? Maintenant si vous pouvez vous proposer pour juger votre voisin qui vous ennuie... où va t-on?
Très curieuse de la suite, Cissi s'installa confortablement sur son banc et écouta la réponse qui, elle l'esperait, ne devrait pas tarder...



Kalimalice a écrit:
Elle avait reçu missive comme tous ceux qui devaient se présenter à ce tribunal exceptionnel, ou elle paraitrait en temps que témoin.
Exceptionnel oui car il n’avait rien d’un procès normal .Ce procès avait pas le procureur officiel de la ville, ni le juge, ni les jurés mais des nobles qui adoptaient ce rôle pour ce seul et unique procès, en place publique.

Elle s’installa au fond de la salle, attendant sagement que la séance ouvre .Elle vit un homme intervenir un illustre inconnu mais qui portait écusson de Dénéré, la dernière fois qu’elle avait vu la famille c’était pour accompagner Myrtillia dans sa dernière demeure .pendant qu’elle instant elle repensa à la blonde et leur folie de l’époque mais le moment n’était pas au souvenir mais à la catastrophe qu’avait subi le duché, plongé en peu de temps dans le noir ou plutôt le rouge.

Puis sans que personne ne l’ai invité l’avocat de la défense prit la parole pour faire une intervention bien déplacé .A ce demander comment ont les formés les avocats du dragon .Mais surement que l’homme était emporté par un autre sentiment que la justice mais pas son cœur .Il était de notoriété publique qu’il était l’amant de la dame Ella.
Cette fois elle n’y tenant plus et comme de toute façon se procès partait en quenouille et bien elle aussi allait y aller de son intervention.
Elle s’avança de sa démarche altière comme elle en avait l’habitude fière et assurance était sa devise


Messire permettez que je mette moi aussi mon grain de sel.
En premier ce procès on en parle depuis des mois et votre maitresse à surement du vous dire qu’elle était au courant depuis déjà fort longtemps.
Tous les accusés ont reçu leur convocation
Vous parlez des jurés choisis sur le volontariat au sein de la chambre des nobles sans consultation des accusés.
Mais la vous me faite Rire messire, depuis quand les accusés choisissent ils leur jurés ? ils peuvent choisir les défenseurs leurs avocats, mais pas leurs jurés.
Vous parler risque d'être objet de vengeances personnelles. Croyez vous messire que ces objets personnelle que d’être élus, que de ne pas faire son travail et que de plonger le duché dans le marasme .Croyez vous que de faire ce procès à huit clos donnera clarté au peuple, non messire.
Et quand vous demandez relaxe, croyez vous que ce soit approprié .Croyez vous que le peuple va applaudir et prendre pitié pour pareil événement.


Puis se tournant vers l’assemblée

Orléanais,Orléanaises les personnes accusées n’ont pas fait leur travail, ont été absent de ce Conseil ducal, se présentant juste pour satisfaire leur ego .Ils ont laissé les mines se détruire .Vous en avez payez les pots cassés .Mais ce n’est pas grave on va les relaxer.
Elle n’est pas belle la vie ????


Puis elle se tut se calma, la colère bouillonnait en elle .L’incapacité des gens à accepter leur fautes et leur erreurs la rendait folle


Lechiffonier a écrit:
L'avocat se retourna sur l'interpellation.
Une femme sortie dont ne sait où c'était levée et braillait à tût tête.
Elle était toute échevelée et les yeux rouge sang,
Il la regarda s'agiter dans tous les sens, ayant des gestes non contrôlés, l'hospital de St. Jean de Dieu à Orléans aurait-il laissé s'échapper quelqu'un sans qu'on le sache?
Il se retourna et très calmement (il parait qu'il ne faut an aucun cas les énervés plus) et lui sourit avant de répondre.


Madame vous parlez de ma cliente comme de ma maitresse, quelle vilain mot et non prouvé voyez-vous? avez-vous tenue la chandelle? seriez-vous jalouse, êtes-vous en mal de quoi que se soit?

Hormis cette affirmation que je pourrais prendre cela pour de la diffamation à mon égard et celui de ma cliente.

Même si cela était? cela empêcherait-il à ma cliente d'être défendue?
Est-ce que cela innocenterai la justice de faire des erreurs, que voilà une bien faible idée que vous avez de la justice, ou alors vous désirez une justice qui vous arrange; Je suppose que vous faites parti des femmes qui jalousent ma cliente pour sa beauté et son succès, et elles sont nombreuses, certaines sont mêmes parmi les Jurés voyez-vous?!
Remarquez je peux le comprendre, souris en la regardant toute échevelée et rouge comme une pivoine.


Je constate Madame..... Madame comment déjà je n'ai pas eut le plaisir, si l'on peut dire de vous être présenté? enfin pas très grave, .... passons!

Depuis quand la justice accepte-elle des témoins qui sont des volontaires?

L'accepteriez vous si vous étiez sur les bancs des prévenus?

Répondez à ma question je vous prie!


Mais lorsque je vous laisserai la paroles, et si les gardes ne vous emmènent pas avant. Où sont-ils d'ailleurs ces gardes, ils brillent par leurs absence.
Vous dites, je reprends vos propres paroles :


Citation :
Mais la vous me faite Rire messire, depuis quand les accusés choisissent ils leur jurés ?

Je suis heureux d'avoir cette possibilité de vous faire rire, bien que vous n'en laissiez rien paraitre. Qui vous parle que les accusés doivent choisir leurs Jurés? Pas moi en tout cas; Vous avez mal écoutez Madame...heu pouvez-vous me rappelez votre nom? .... non laissez tomber aucune importance.
Les prévenus tout comme la partie de l'accusation ne peuvent dans aucune loi de par le monde choisir les Jurés de manière unilatérale, et encore moins prendre des Jurés volontaires. Je suis désolé je récuse ce Tribunal.
Et je demande la relaxe pour ma cliente la Damoizelle Ella, Dame que vous venez de diffamer gratuitement Madame .... heu... non cela ne fait rien. Je vais lui conseiller de porter plainte contre vous pour diffamation. Pesez vos paroles Madame, n'employez pas des termes, ni des mots dont vous en ignorez le sens.


De plus vous les condamnez avant même qu'ils soient jugés, n'est-ce pas là la preuve d'une pure injustice? Même un Juge non qualifié n'oserait le faire!
Votre hargne et votre haine saute au visage de toutes les personnes présentes dans cette salle, reprenez-vous donc Madame, je vous conseille de prendre une bonne douche froide, d'aller vous étendre, et qu'un médicastre vous ausculte, je pense qu'une bonne saignée vous ferai grand bien.


Puis se tournant de nouveau vers le Tribunal,

Messires les Nobles, que vous soyez nobles ne vous donne aucune qualification pour juger. Qui me dis en cet instant que vous ayez lu ne serait-ce qu'une seule fois notre coutumier?
A votre manière d'agir et d'organiser ce Tribunal qui tient plus de l'improvisation que de la voie des sages, revenez les pieds sur terre.
Relaxez ma cliente et les autres prévenus, car CE soit disant Tribunal risque de tourner à votre désavantage et de montrer votre incompétence en la matière. Ne jetez pas l'opprobre sur le Duché de l'Orléanais, je vous en conjure. Car dans le cas présent ce Tribunal n'a l'air que d'une seule chose : un Tribunal arrangé pour seulement accuser et condamner pour que le peuple pense que vous avez fait votre devoir! NON vous ne faites pas votre devoir vous êtes un groupe de personnes partiales en train d'essayer de trouver des boucs émissaires, pour vous laver de vos propres erreurs.

Je demande une nouvelle fois la RELAXE pour une justice équilibrée! et surtout pour LES vices de formes.


Labaronne a écrit:
[A quelques pieds sous terre, non loin de là]


Ils avaient fini par l'attacher. Lab, allongée sur sa paillasse dans une geole sombre, humide, crasseuse tendait l'oreille. Par une petite fenêtre qui était la seule source de lumière, tendait l'oreille : il semblait se dérouler au dessus, une sorte de parodie de tribunal. Elle attendait la nuit ...

Elle avait raté le début, tantelle avait chanté histoire de faire passer le temps à ses compagnons de cellule : des enfants chapardeurs qui sanglotaient, des jeunes gens qui débutaient dans les embauches et qui étaient maintenant accusés d'esclavage, des femmes qui voulant se défendrent contre les avances empressées d'un nobliaux sans cervelle avaient osé l'insulter ... bref, les geoles étaient pleines de pauvres gens.

Elle ne se considérait pas comme tel, elle était là, en avait l'habitude, nourri, logé aux frais de la princesse. Elle avait entamé son répertoire lyrique, accompagné de son instrument favori : son aisselle gauche. En effet, elle avait découvert qu'on plaçant astucieusement sa main droite sous son aisselle gauche, et en agitant vivement son bras, elle arrivait à en sortir un doux bruit de ... pêt.


Aller !! après moi !!!

Je lui fais pouêt pouêt !!
Elle me fait pouêt pouêt !!
On se fait pouêt pouêt !!

...

Ce sont les gardes qui, alertés par les appels au secours de certains de ses camarades de cellule, qui franchement n'y connaissaient rien en matière d'art, qui avaient fini par faire irruption dans la geole et la ligoter, bras en l'air histoire de garder ses mains loin de ses aisselles, et un baillon empêchait le moindre son de sortir de sa bouche. Les rustres.
Du coup elle attendait la nuit ...

Elle entendait demander des relaxes ... parler de jury partial ... des nobles incompétents. Elle fronça les sourcils, noble et incompétent ... il pouvait en être autrement ? pourtant, ils avaient ét élus avec un programme, et par le peuple, ce pauvre peuple. Ces derniers, paysans, vagabonds, artisans, les mals nés, n'avaient donc pas la possibilité de les juger ? Ils n'avaient la possibilité que de voter.

Attendons la nuit ... Il viendra la border.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la gargote Orleanaise : tribunal exceptionnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: