L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Le feu oui, mais par ou commencer?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: [RP] Le feu oui, mais par ou commencer?   Mar 24 Mai - 23:09

Elle est rentrée au campement, une soirée en taverne comme les autres…. En fait non, pas vraiment comme les autres. Un plan a germé dans l’esprit fertile et tortueux de certains d’entre eux.

Tout en avançant a travers les tentes dressées, elle se remémore les instants passés.
Elle s’inquiète un instant du bourdonnement perpétuel qu’elle perçoit, mais uniquement lorsqu’elle se trouve dans un estaminet. Curieux tout de même cette impression d’entendre au loin des conversations de tout bord alors que l’endroit n’est envahi que par les hydres.

Tout en marchant, elle se demande qui est cette fameuse nymphomane dont lab et nénu n’arrêtent pas de parler. En ce qui la concerne, elle n’a rien remarqué, d’ailleurs aucune fille n’est dernièrement entrée au camp. Curieux également de croiser bastian leur expliquant qu’il a rencontré une femme, qui est justement à côté de lui, alors qu’ahla a beau regarder, elle ne voit rien…. Sans doute, lui jouent ils un tour….
Sa patience a des limites. Sous peu, tournée de taquets pour tout le monde.

Il faut tout de même savoir que dans l’esprit d’ahla, et comme le fait si justement remarquer régulièrement nénuphar, il y a eux, et les autres…. Les autres représentant, pour ahla, ce que l’humanité a fait de plus inutiles, des gourdes, des cruches, des demeurés en gros, des cons. Et eux, représentant l’hydre. Ahla ne se mélange pas à la populace, ayant une haute opinion d’elle-même, elle se refuse à voir ce qu’elle considère comme inutile voir nuisible. Pour elle, un monde parfait serait celui ou il n’existerait plus que des gens comme elle, et c’est avec une parfaite mauvaise foi qu’elle a rayé tout ce qui ne lui convient pas de sa vie, en clair, elle ignore l’autochtone.

Arrivée prêt de sa tente, elle soupire, galo lui manque, elle aurait peut être due taper moins fort. Encore qu’il n’est pas sur du tout qu’il aurait accepté de rentrer.

Elle se reprend, leur plan demande de la préparation, et quelques ustensiles qu’il lui faut rassembler au plus vite. Des torches, des chiffons, de l’eau de vie.
Elle s’arrête pensive, l’idée d’aller voler un peu d’alcool de cailloux a Lafouine fait doucement son chemin dans son esprit fiévreux. Elle se reprend et soupire, le sergent a tout mis sous clé depuis que mahaud a tenté de creuser un trou géant avec sa célèbre boisson. Elle rit en se rappelant la colère de ce dernier. Pendant deux semaines, il ne leur a préparé que du rat fourré de breuils et de terre pour les punir….. Maintenant qu’il est un peu calmé, autant que le sergent puisse être calmé bien sur, il serait peu judicieux de lui redonner matière a essayer de les empoisonner….

Ayant rassemblé son bardat, elle se dirige vers le centre névralgique du camp, en passant devant les tentes, elle appelle discrétement :


Nénu, c’est l’heure….

Ghala, bouge un peu tes fesses…

Bastian, tu te remus ? c’est bien beau de se taper de la moche, mais faut se lever maintenant….

Diab, pourquoi t’as un mouton sous ta tente ?

Guilhem, tu bouges ou tu restes en admiration devant ta miche à 10 écus ?

Allez on se presse, lab nous attend on se retrouve tous devant chez elle….
.


Elle continue sa marche vers la tente de se pelleteuse préférée, tente que l’on reconnaît sans peine, grâce à l’ornement fort charmant de machoîres cassées qu’elle a fait placer à l’entrée.

Arrivée devant le cimetière de la dent, elle passe la tête dans l’entrée et lui dit :


Bon lab, j’crois que c’est bon, j’ai réuni deux trois personnes, on peut y aller….

Dans un sourire deirdrique, elle se prépare psychologiquement pour le pire….
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Le feu oui, mais par ou commencer?   Mar 24 Mai - 23:14

Bastian_afana a écrit:
Aqwa avait rejoint le campement tard le soir. A vrai dire il ne sait pas vraiment comment. Des souvenirs de discussion, des "santé!!!" à n'en plus finir, donc qui dit santé dit cul sec et on jette la chopine derrière!! Quoi c'est pas civilisé et puéril?? Attends on est client ou on ne l'est pas. bordel!!!

La plupart des gens ont un taux d'alcoolémie assez élevé le soir, soirée en taverne oblige. Cela correspond au taux d'alcool dans le sang. Ca c'était pour le bas peuple, les gens normaux on va dire. A l'hydre, on parle de cubitémie, le nombre de cubis dans le sang. Et y'a pas à chiquer, les filles de l'hydre, elles tiennent. Aqwa souspçonnait d'ailleurs plusieurs d'entre elles de s'attacher avec des fils invisibles pour ne bas tomber et pour rester digne.

Aqwa était en train de faire une visite du Château de Dôle à des touristes venus des quatre coin du monde. Plus précisément, un groupe de jeunes femmes de 20 ans, toute vierges et terriblement excitées, toute à la poitrine irréprochable et fantasmant sur les barbus. Évidemment. Il menait cette petite troupe, une bière à la main et l'autre main dans un des paniers...

"...enfin de la chambre comtale, avec sa fameuse porte secrete qui permet au comte ou à la comtesse de voir ses jouets sexuels en toute discrétion .."So on the rrrright, you can see the eiffel towerrr.. erm no sowwy... the comtal room, with its famous secret door that can be used by the count or the countesse to have some resting time with their respective sex toys..."

Lorsque soudain il entendit

La belle Ahlatete qui est une femme merveilleuse et charmante et que je ne dis pas cela parce que j'ai mal écrit son nom hier, enfin pas seulement a écrit:

Bastian, tu te remues ? c’est bien beau de se taper de la moche, mais faut se lever maintenant….

"Tiens, j'avais pas vu que tu étais dans ma visite Alh... hum?... "

Mais lorsqu'il parla tout disparut...


Ba où est le groupe d'allemandes?? et les espagnoles callientissimas??

Aqwa émergea et sortit de sa tente, tel un ours sortant de sa grotte. Et qui dit ours dit nourriture. Il fit donc un crochet par la taverne hydrique et alla pisser un coup aux latrines. Il en profita pour lire les nouvelles sur le mur:", "Guil a un petit zizi", "Les hydres ont la gaule et les franche comtois ont la Dôle." Puis il écrivit "Le cul de Lab est en jachère, à quand le labour? Aqwa". Satisfait de son chef d'oeuvre, il sortit en souriant. La journée s'annonçait bien.

Puis il rejoignit le centre du camp

"Bon on se la fait quand cette petite sauterie?" fit il un rictus au visage





Lediabolo a écrit:
Ahl a écrit:
Diab, pourquoi t’as un mouton sous ta tente ?
…réveillé par la voix virile d’Ahla, Diab’ émergea d’un sommeil de plomb sans rêve en grognant et râlant. La nuit fut courte.
Il ouvrit un demi-œil et aperçut, couché contre lui, un mouton avec un chapeau bleu qui lui fit une grosse léchouille bien baveuse.
Il grogna encore une fois.

De loin pas vraiment réveillé, il roula jusqu’à l’ouverture de la tente et passa la tête dehors pour tenter d’expliquer la présence fortuite de l’animal en ce lieu de débauche.

Ahl, C’est une moutonnerie cette histoire.
Ne te fais pas des idées, la promiscuité temporaire que j’entretiens avec cette presque complaisante moutonne n’est de loin pas aussi agréable que celle que je peux avoir, paradoxalement, avec une bipède à quatre pattes en train de ramasser les champignons.



Trop fainéant pour se rendre chez Lab à pieds, Diab’ saisie d’une main la rame de Mahaud, et de l’autre, la besace pour y attraper une bouteille au passage.
Il retourna vers le mouton pour y grimper sur son dos.

Allez ma grosse, zou !
Avec l’aide de la rame, il lui mit alors une grosse claque sur le fessier laineux et la bestiole parti en trombe, arrachant au passage la tente...




Guilhem. a écrit:
Des heures que Guilhem chouchoutait ses miches. Oh, n'allez pas vous imaginer des choses vous ! Je parle des miches de pain. Bon, je sais elle était facile, je recommencerai pas... Revenons à nous moutons.

Guilhem était plein d'attention pour ses miches, il avait conçu un petit système pour projeter de la vapeur sur les miches grâce aux morceaux de charbon qu'il avait récupérés dans les tavernes. Il a d'ailleurs à plusieurs reprises frôler l'incendie dans sa tente qui avait adopté, depuis, une odeur de brûlé.
Il avait passé sa journée à les bichonner ainsi en évitant un à un les incendies généraux. Le feu n'allait pas commencer chez eux tout de même, sinon il connaissait des soeurs qui n'allaient pas être contentes. Et, pas qu'elles d'ailleurs...
C'est donc après une journée plutôt mouvementée que Guilhem entreprit de dormir non sans avoir pris la peine d'envoyer ses miches gardées fraîches pendant la journée qui le rendaient si riche à l'étal de Pontarlier. Quelques minutes de sommeil, un rêve jà entamé, dont le contenu ne vous est pas inconnu, et plusieurs cris plus tard, il se réveilla les yeux rouges attaqués par la fumée de charbon au cours de la journée en entendant la voix d'Ahl qui tente de se faire discrète, avec plus ou moins de succès :



Guilhem, tu bouges ou tu restes en admiration devant ta miche à 10 écus ?

-Humpf, mais t'as vu l'heure que c'est ?? T'es pas cing..


Silence soudain.

Il n'allait pas oser continuer sa phrase, il tenait tout de même à son intégrité physique et ne voulait pas manquer à son devoir envers Mahaud.


Euh, nan... j'disais : "J'arrive". Enfin, à peu de mots près !

Epée, braies, bandana, mantel. Ca y est, il était prêt. Il sortit de sa tente en trombes et se posta derrière Ahla.

Bon, alors, on fait quoi ? Si c'est pour une sauterie, je passe mon tour, j'dois être opérationnel pour Mahaud après.




Ghaladrielle a écrit:
Ghala, qui était physiquement et mentalement affaiblie par l'absorption excessive de bières au cours de la soirée, venait juste de s'étaler de tout son long (et de tout son large) sur sa paillasse quand elle entendit l'écho d'une voix familière qui résonna dans sa tête pendant plusieurs secondes.

Citation :

Ghala, bouge un peu tes fesses…

Douloureusement et lentement, elle releva sa main qui pendait au dessus de ses bottes, pour se gratter tête, le temps de laisser l'information monter jusqu'au cerveau....

"Gné? Euh, moui, mais euh moui, enfin *hips* blurp, hein ?"....


....et de l'analyser.....

Bouger mes fesses? Pour aller où?

La jeune femme était méfiante quand Alha venait les chercher : les idées de cette dernières n'étaient pas toujours de plus brillantes, et, se rappelant vaguement d'une conversation qui portait sur le fait de lui trouver un gars qui serait fou d'elle, elle l'imaginait déjà devant une brochette de Franc-Comtois choisis sur le tas, les titillant avec la pelle de Lab dans un endroit peu approprié pour choisir celui qui aurait le privilège de lui servir de larbin.

L'air renfrogné, elle répondit en criant alors qu'Alha était déjà loin :

J'peux pas bouger mes fesses, j'déprime, ca s'voit pas....?


C'est à ce moment là qu'elle vit passer Lediabolo, à califourchon sur un mouton, pagayant l'air de toutes ses forces à l'aide d'une rame, comme si la bestiole allait avancer plus vite.


Froncement de sourcils prolongés, l'air dubitatif, elle se demandait si elle n'était pas en train de rêver.
Curiosité oblige, elle se leva pour les rejoindre devant la tente de Lab.

La bouche ouverte et la tête bourdonnante, elle regardait Alha comme le poisson en train de mourir sur la rive regarde celui qui l'a arraché de sa rivière.


Qu'est ce tu veux faire?





Après les avoir réveillés, elle a continué d'avancer de son pas de vierge guerrière, dont on pourrait dire qu'il est un compromis entre une meute d'éléphants fuyant une souris et un ours partant sur le chemin de la guerre.

Direction lab... Un regard en arrière pour vérifier qu'ils sont tous là....


Bastian, c'est bon. Encore qu'elle n'a pas tout à fait compris ce qu'il entendait par : "tu étais dans ma visite"... Il y a bien longtemps qu'elle n'essaie plus de trouver d'explications aux délires sexuels de Bastian.

Diab, c'est bon aussi. Un soupir malgré tout en le voyant grimper sur le dos d'une pauvre brebis. Brebis qui, soit dit en passant porte un charmant chapeau bleu tout à fait seyant. Par contre, elle ne comprend pas bien ce que vient faire la rame de mahaud dans l'histoire....

Merde, mahaud, elle a oublié mahaud. Pas malin ça, d'autant qu'il y ait de forte chance pour que guilhem aille raconter leurs exploits au sombre cavalier.....
Bon, demi-tour. Elle s'arrête devant une autre tente passe la tête par l'ouverture, et de sa charmante voix de sergent chef hurle :.


Mahaud, c'est l'heure, on va foutre le feu....YYOOUUHHHOOUUU, va y avoir du sport ma belle, ça va te plaire.... Des p'tits oignons j'te dis....

N'attendant pas de réponse, qui de toute façon, ne viendra pas,faut pas pousser non plus, fière d'elle, elle retourne sur ses pas et reprend le comptage.

Guilhem, c'est bon. Juste un truc à régler...

Une quoi??? Mais tu me prend pour qui espèce de décérébré???? Je suis pas une de vos cruches blondes qui pigeonnent de la poitrine dans l'abject espoir que vous jetiez un pauv'regard sur ce qu'elles ont de pitoyables à offrir.... Ca va bien ooohhh.... Bouge maintenant.....

Ghala, c'est bon. L'oeil injecté de sang, un filet de bave au coin des lèvres, la ghala est tout sauf attirante, on pourrait même la qualifier de repoussante, reuseument que le jour n'est pas encore levé. Ahla sourit, fière de la troupe de bras cassé qu'elle a réussit à lever...

Nénu....Ah bah non, Nénu, c'est pas bon.... Ou peut donc bien être nénu? Elle s'arrête pour mieux réfléchir. Peut être en train de cueillir des fleurs bleues.....Non, c'est la nuit, et il est impossible de reconnaître la couleurs des fleurs à cette heure. Ou alors, la belle est déjà fraîche et pimpante à la tente de lab.
Arrêtant de se poser des questions qui, de toute façon, ne sont pas bonnes pour son mental, ahla se remet en route, tout en vérifiant qu'elle ne perd personne.....





Bastian_afana a écrit:
[hrp]Aqwa est en prison pour 5 jours depuis hier. Il ne peut donc participer à cette opération évènementielle et promotionnelle RP. Néanmoins, cependant, malgré tout, sauf votre respect mon général, comme je suis parti, ben je continue. Raison à la con N°1, c'est fait. C'est aussi par solidarité, que dis je, par Amour fusionnel et destructeur des autres joueurs de l'hydre dont je suis un esclave dans la vraie vie que je participe. Raison à la con N°2, c'est fait. Au pire, vous fermez les yeux lors de mes prochains posts que je puisse me marrer tout seul. Si vous ne comprenez rien à ce que je dis, on est deux. [/hrp]

heyyyyyy!!! J'ai une idée de génie pour faire du feu!! vous allez voir!!
Bon, les vaches dans les champs... ben elles pètent mais un truc monstre. J'ai entendu des vaches péter en Provence, j'ai cru qu'il y avait des éclairs en plein jours!!! En plus, elles ont l'accent du sud donc on entend "Cong" à la fin.

Alors ma première idée, c'est qu on prend des vaches, on leur met un bouchon dans le derrière mais attention hein, un bouchon avec une une tige en bambou. En suite on allume la mèche de bambou et on lance les vaches sur notre cible. Et là, nom de diou!! c'est un carnage!! un truc d’apocalypse qui explose!!! BAAAAM!!
fit il en frappant dans ces mains. J'appelle cela le "cocktail Aqwanof". Bon par contre, faut que j'invente le système pour lancer la vache... humm.. mais sur le papier ca marche hein.

Ah oui, Deuxième idée, toujours sur le même concept de "vaches qui pètent, chez tes ennemis, ca fouette". Tu prends des vaches et tu mets leur derrière face à la cible. Après tu positionnes leurs derrières devant la cible en prenant soin d'installer une petite caisse juste en dessous leur derrière et sur laquelle tu mets une chandelle allumée. Comme ça, dès qu'elles lâchent une caisse, ca fait un système de "canon à pets enflammés"
fit il en faisant des oreilles de lapin avec ses doigts. Quand tu sais qu'une vache se laisse aller toutes les 15 min, ca peut devenir une arme de destruction massive et en plus, c'est écologique.

Alors, c'est de l'idée ca hein?




Lediabolo a écrit:
toujours sur le dos de la brebis au chapeau bleu, Diab’ sous l’euphorie de cette chevauchée fantastique criait des Hiiiihaaaa à tout va tout en faisant tournoyer la rame plus ou moins dans le vide manquant de toucher à quelques occasions ceux qui avait le malheur d’être trop prêt.

Sous l’excitation, il n’aperçut pas qu’en fait le chapeau était descendu sur les yeux de la bestiole devenu aveugle qui semblait s’en accommoder et qui traçait tout droit en direction d’un gros chêne.
Ce qui devait arriver arriva, le chêne: 1, Diab’ et le mouton : 0 !
Booooouuum !!!

Après avoir repris ses esprits, l’animal, la langue pendante, semblait en piteuse état.
Il tenta de faire redémarrer son moyen de locomotion, à coup de rame, mais il n’eut aucune réaction probante.
Il pesta.

Satané camelote. Encore un mouton défectueux.
Satané chapeau bleu, je haie les chapeaux bleu !


Se dirigeant vers Bastian, il l’écouta, il semblait avoir une idée généralissime et peut-être suite au crash face à l’arbre, Diab’ eut lui aussi une idée.
Il s’adressa à Bastian pour la lui exposer :
Dis ! pour plus d’efficacité, il te faut un additif. Et comme dans ton bon cocktail, il te faut de l’alcool. Mais pas n’importe quel alcool, de l’alcool de cailloux !
Donc, à ta vache, il n’y a plus qu’à leur fourrer une bouteille dans le *
pouettt* avant d’y mettre ton bouchon mèche en bambou. Le feu d’artifice va être grandiose. Ca va voler des boyaux et des entrailles dans toute la ville Je me réjouis dores et déjà du résultat.
Reste plus qu’à faire une catapulte ou une fronde géante.

Ca me plait, ça va être du grand Mendez !
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Le feu oui, mais par ou commencer?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: