L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Sam 10 Aoû - 0:14

Maintenant c'est une certitude.
L'air espagnol contient de la taurine.
Vous savez où passer vos prochaines vacances ....
C'est ici http://forum.lesroyaumes.com/posting.php?mode=quote&p=85538347
----------------------------------------------------------------------------------


Fernand a écrit:

[rp]Une atmosphère feutrée, des livres, un bureau impeccable.... rien qui traine....ça ressemble presque à une mairie après le passage du service de nettoyage de l'Hydre.[/rp]

- il est très chouette, votre cabinet, médicastre....
- Merci... Installez-vous, monsieur Fernand..
- Ah...euh, je dois m'asseoir là?
- Oui, vous pouvez vous allonger.

tic nerveux à l'oeil gauche et moment de flottement

- Bon...
....
- Et maintenant?
- Et si vous me disiez ce qui vous amène ici?
- Euh, eh bien...  je vais bien, hein? faut pas croire... c'est juste que... comment dire... j'appartiens à cette sorte...  disons de club, vous voyez et ces derniers temps, j'ai comme l'impression que ... enfin, que le coeur n'y est pas.... et je me demande si...
- Le coeur? C'est intéressant....
- Ah... ? .... Non, mais pas le mien, celui des autres!
- Naturellement! Continuez...
- Eh bien c'est comme si....  Je .... Je me sens écrasé par les responsabilités. Pourtant, il n'y a pas grand chose à faire, non, et tout le monde est vraiment... aux p'tits oignons, vous savez? C'est simplement que.... c'est difficile à expliquer, vous voyez.. je...comment dire...
- pfffff.....
- Je crois qu'il faudrait défricher tout ça. Laissons cela de côté pour l'instant. Détendez-vous.... Nous allons essayer quelque chose : je vais vous montrer quelques dessins et vous allez me dire ce que cela vous évoque... j'aimerais que vous réagissiez sans réfléchir...
- Des dessins.....?


Le clignement à l'oeil gauche s'intensifie tandis que l'oeil droit s'agrandit....

- Oui, c'est une idée que j'ai eue, vous allez voir, détendez-vous, regardez et dîtes-moi ce que vous voyez.

Des petits panneaux colorés se succèdent...


- Euh.... c'est une mare de sang.
- Je vois. Et maintenant?
- Facile! Des tripes.... des tas de tripes... dîtes, ça vient d'où ces dessins?
- Détendez-vous. Continuons, vous voulez bien?
- Euh, d'accord.
... Un incendie
... Des pustules
... De la confiture de cervelle!!!
... Euh... un cheval retourné?
... Ha! ... un douanier démembré à qui on a arraché la peau du ventre pour la tendre avec des cordes...
- Vous êtes sur?
- Carrément! .... Ahhh, ça marche bien, votre distraction, là, je me sens déjà mieux...
- Eh bien ce n'est pas sensé fonctionner de cette manière, voyez-vous, je cherche seulement à identifier des ....
- Dîtes-moi juste une chose, Doc,  c'est vous qui les avez faits, ces jolis dessins? hmmm?
- Allons, rasseyez-vous, ce n'est pas terminé...
- Vous seriez pas une espèce de peintre, par hasard?
- Euh, non, mais je .. mais qu'est-ce que vous faîtes!!!! Arrêteeeez..... aggghhhh....
....
...
..
.

A la sortie du cabinet, Fernand rejoint le sergent La Fouine qui plantait là et qui lui emboite le pas.
- Et alors? comment c'était?
Fernand essuie ses mains poisseuses sur ses braies, enfile ses pouces dans ses bretelles et hoche la tête.  
- Sergent... sans rire, je crois que j'ai bien avancé aujourd'hui...


Dernière édition par Galovert le Sam 10 Aoû - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raulvolfoni

avatar


Compétences
Force:
Capitaine: Non
Fonctions: deuxième meilleur amant du monde (mais il fait des efforts)

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Sam 10 Aoû - 0:43

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Sam 10 Aoû - 10:52

Arsenyk_dentelle



Inscrit le: 09 Jan 2013
Messages: 182
Posté le: 10 Aoû 2013 18:33    Sujet du message:


Epée plantée, les mains jointes sur le pommeau, le menton appuyé dessus, elle le vit sortir la cabine avancée, les bretelles fières.
Elle s'approcha de lui, l'autopsia et lui trouvait bon air, bon teint, quoiqu un peu rougeaud... les plaisirs de la bonne chair se remarquaient à peine, elle lui prit le poignet compta les battements et fit un oui de la tête.


[b style="font-weight: bold"]Vous êtes fin prêt... comme nous tous [/b]

Elle remonta sur les remparts, se posta entre deux créneaux, se tourna, se pencha en tenant les pans de sa chemise et montra son séant aux armées en éclatant de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Sam 10 Aoû - 10:53

Un autre jour :
Autre lieu, autre atmosphère....
Un rond de chaise occupé par des mines hirsutes à larges épaules, il y a là des vieux sicaires, quelques teutons, un type qui prétend qu'il est corse, des briscards à une patte, des petits vicieux aux yeux chassieux... bref, ça sent le rufian...


- Euh, bonjour, j'm'appelle Fernand et je veux prendre la parole ce soir...
(choeur ) - Bonnnnjouuuur Fernand!!!!
- Alors voilà... je ... je crois que j'ai le blues du hachoir.
-Wwwwouuuuhhh....
- si, si, je le sais... y a des signes qui ne trompent pas....
Par exemple, je vois le fil des lames de mes hachoirs trembler à la lueur de la lune quand je sors la nuit pour tuer des peintres.  
-Aaami Fernand ♪♫,  ouvre nous ton coeureeuuhhh!!!♪♫
- Qu'essse t'as dit, toi???!!!


le p'tit tic-tac à l'oeil gauche mitraille l'émoustillé.


-Allons les amis laissez Fernand parler...
- Euh... bon alors... ça a commencé il y a quelques...mois...
Il y avait ce chat...
Il me regardait avec ses p'tits yeux noirs, vous savez comment sont les chats... et là, je me suis dit : Tiens Fernand, ramène donc ce bout de viande à La Fouine.. ce matou à la panse bourrée de rat, il te fera bien un encas.


Silences gênés, panel de grimaces dégoutées, culs se tordent sur les chaises...

- ...
- Continue, Fernand
- Alors, ben... je sors une lame, quoi  et je tends la main pour l'attraper.... mais  le chat, il vient, comme ça et  il se frotte à mon mollet en  ronronnant...
- Han....
- Ouai, c'était pénible...
Enfin, bref, j'ai pas pu le couper en deux... rien à faire....
Finalement, j'ai du l'écraser avec mes bottes.... mais ça m'a fichu un sale coup...
- Trop dur...
- Et puis là, avec cet anniversaire qui arrive, on se retourne et on se demande ce qu'on a fait de sa vie, vous voyez?
Et alors là... je vois pas.
- Cinq ans, merde...  Mais, voilà,  le monde a changé... les gens comme nous n'ont plus leur place sur cette terre....  et moi, ça me fout les glandes....


Hochements de têtes et crachats par terre....Un barbare casse sa choppe sur sa cuisse et se met à beugler :

- C'est pas juuuuste!!!!!

- T'as bien raison, Vladimir...  Alors bien sur, j'dis pas.... on a formé du monde, on a brûlé des choses, et tué des gens... bon, ça commence à dater... et c'est vrai qu'on a tous l'air d'un club du troisième age, et je sais que Galovert est myope, que Diab a de l’arthrite que Mahaud n'a plus toute sa tête et qu' Aqwa a des hémorroïdes...
Et Cohen le barbare, ben il aurait pas l'air si vieux que ça, s'il était assis là, avec nous...

- Ce que je veux dire, c'est que la nuit, quand je me réveille, je vois une grande fenêtre tordue et colorée, dans un ciel bleu et que ça me fout les jetons....
L'aveugle  m'avait bien prévenu, mais je pensais qu'il débloquait, vous voyez?
- Nan...
- Moi non plus...
- Mouai... enfin, bon, ça me soulage d'avoir vidé mon sac... vous pouvez pas savoir.... pfffiouuu....
- Oui, tu as progressé, c'est bien!!!
- Ce soir, saluons Fernand qui nous a ouvert son coeur...
- ouééé c'est bien Fernand!
- Et maintenant, nous allons tous faire un gros calin!
Fernand... viens dans le cercle...

- Euh...
- Mais qu'est-ce qu'il fait?
- Sans les ..... Hachoirs... non... non, non, non, Fernand, pas avec les hachoirs.... on ne fait pas rentrer les hachoirs dans le cercle d'amour....
- .....
- hiiiiiiiiiiii!!!!!!!
- argh
- urgh......
- orgh....

- et autres bruits dégueulasses, catégorie  épandage de tripes, bris d'os, jets artériels, chute de corps et gargouillis de sphincters...suivi d'un long silence...

- Ahhh, j'ai bien progressé, aujourd'hui, je suis sur la bonne voie!

Il quitte la pièce, ruisselante de sang, sort de la ruelle  et rejoint ses compagnons qui sont en train d'entonner en tapant des chopes sur des abreuvoirs à bestiaux :

C'était au soiiiir de la bataille de Bourg ♪♫
♪♪♫Il fallait voiiiiir les cavaliers charger. *
Attention !
Cavaliers !
Chargez....

D'un bras!!!!!!



...
* (La bataille de Reichshoffen)


Dernière édition par Fernand le Jeu 16 Oct - 2:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Ven 16 Aoû - 0:26

Fernand





- Alors, Vous n'allez pas consulter aujourd'hui?
- Non, non, c'est pas la peine ... je suis à fond, là, sergent! Et puis je vais avoir du temps pour me détendre d'ici peu. Ou alors c'est que les impériaux sont vraiment des manches...
- Se détendre? Parce que vous avez besoin de vous détendre, vous? Pour quoi faire?
- Eh bien pour aller damner les nonnes. C'est bien mieux que le bordel, vous devriez essayer... Mais j'oubliais : vous ne pouvez pas savoir ... Vous ne crevez jamais.
- Bon. Tant pis, je vous avais trouvé un rebouteux...
- Ce ne serait pas raisonnable... je vais attendre un peu.
- Vous êtes sûr?
- Oui. Le temps d'un aller-retour sur la Lune... mais gardez-moi l'adresse au chaud... D'ailleurs, vous n'avez qu'à y aller vous, il pourrait peut-être vous redresser la gueule.
- Pauvre type!
- Pochard!

Et ils s’engueulent...
_________________
droit devant!
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Ven 16 Aoû - 0:26

--Bullimore a écrit:
Fernand !

C'est ta conscience qui te parle.

Ce peut plus durer comme ça entre toi et moi.

Faut qu'on cause tous les deux et qu'on parle de c'qui s'est passé y'a longtemps, très longtemps...

Mais avant cela : pourquoi tu penses qu'à tuer, là tout de suite, au hachoir ? C'est trop rapide.

Y faut que tu franchisses une étape, que tu deviennes un esthète.

Tu pourrais maintenant faire souffrir. C'est mieux.

Fais-toi plaisir : pâté à l'impérial. 

Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Ven 16 Aoû - 0:27

Fernand





Assoupi sous la tente de commandement, Fernand chasse les mouches et grommèle dans son sommeil....
- ♪♫♪♫♫ ...pâté impérial....
- Fous-moi la paix, grognasse, j'ai ferraillé toute la nuit, va trouver un autre client, t'es trop moche, j'te donnerai pas un rond....

Le bourdonnement dans ses oreilles semble outré parce qu'il s'atténue jusqu'à devenir inaudible et le calme soudain le sort de ses songes. Fin de la sieste.
- Réveillé?
Il soupire et se redresse pour tomber nez à nez avec la tronche aléatoire du sergent.
- Ben ça se voit non? Bon sang, vous aussi, c' que vous êtes .... moche.
- Finalement, ce sont bien des manches....
- Hein? Qui ça? Ah, oui... C'est vrai.... Qu'est-ce qu'on leur a mis... Si j'avais un coeur, ils me feraient presque de la peine... mais c'est qu'on en est pas nous, des manches.... Quelle heure il est?
- L'heure de se lever...

Le sergent désigne une frusque par terre et renifle...
- C'est quoi ce bout de tissu qui pue ?
Fernand ramasse le vêtement.... un large froc bleu déchiré et tâché...
Je sais pas trop.... je l'ai arraché à un type que j'ai planté, cette nuit.... je m'apprêtais à le finir, mais il a réussi à sauter dans les douves....
Il regarde l'étiquette et lit :
    "Fanfreluches Coquines de Savoie" Tailleur&fils
    Braies modèle prestige.
    Coquille molletonnée triple épaisseur : Ouondeur-boules
    Cousus pour : Ltd Hasdrubal.
    Laver à froid.
    70% soie 30% lin

La Fouine les prend à son tour et les renifle:
- En tout cas, c'est pas du sang
.... et les jette dans le feu.
Fernand se lève en craquant, s'étire, puis fout ses hachoirs de boucher dans leur fourreau et sort.

-Bon allez! Allons voir si elles arrivent enfin à nous tuer, ces foutues armées impériales....
C'est qu'on va pas y passer tout l'été, quand même....!!!

_________________
droit devant!
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Ven 16 Aoû - 0:32

Le Lendemain....

- Alors, donc, comme ça, vous reboutez?
Vous, votre truc, c'est les ossss, c'est ça?
- Pas que les os, messire! Les muscles, les tendons, les ligaments, les cartilages, les veines, les artères, les nerfs!!
- Oui, ça me parle... ça...
- C'est cosi, chez vous...

Fernand se tient assis sur une petite chaise en bois délabrée, épaules rentrées, dos courbé, mains sur les genoux pour ne rien casser...
La petite masure champêtre à l'ornière de la ville est un décor de théâtre.
L'intérieur de la pièce est garni d'étagères lourdes de fioles, de flacons, de pots de gré, et toutes sortes de récipients exhalant des odeurs improbables et pour certains, des senteurs qui devraient être prohibées par la loi.
Il embrasse du regard la pièce où il se tient. C'est bordélique... ça lui plait.

Cette nuit, les légaux ont pissé dans leur froc... Chat échaudé craint l'eau froide. Là où trois n'ont pas réussi, deux armées, ça ne leur suffit pas pour oser monter à l'assaut.
Alors, pour se remonter le moral, ils sont venus à quatre...
 
Quatre étendards flamboyants et néanmoins moyennement fiers contre un drapeau de jute,  couleur caca, sans fioriture.
Si le vrai prestige militaire se mesurait à la taille des burnes, sur qu'il en faudrait bien un cinquième pour que l'impérial aille au feu sereinement. Quatre contre un, c'est pas assez. A huit, ils ont une chance.
Fernand, les ladres, ça l'excède... ça lui colle un mal de dos....


-Alors, qu'est-ce que je peux faire pour vous?
- J'ai l'impression je ne sais pas... je me sens un peu coincé, au niveau des vertêbres.. c'est pénible.
- Je vois.... Pour vous, ce sera facile.... Détendez la mâchoire....
- De quoi?
- Je dis : détendez votre mâchoire.... Vous avez vu la tronche de vos maxillaires? On dirait que vous avez bouffé une enclume.... 
- Mais... c'est le dos qui me fait mal....

Il fronce les sourcils et sa main glisse sur le manche d'un hachoir.
- Justement! Vous êtes tellement contracté du haut que ça doit vous tirer la peau des pieds... du coup, ça vous comprime les os du dos... Desserrez un peu les dents. Allez, respirez un bon coup et faites ce que je vous dis, vous allez voir....
Sceptique, Fernand se met à mastiquer de l'air dans une série de grimaces terrifiantes.
- 'omme 'aaaa?
Avec un hoquet de latence, le vieux de la cabane répond d'une voie blanche...
- Euh... oui... La vache... c'est flippant, quand même.... Alors, ça donne quoi?
- Ehhh, je sens plus rien!!! Mais ça marche vraiment bien votre truc!!! 
- Vous devriez constater également une nette amélioration de l'audition.
- Je dirais ça à mes branleurs de compagnons.... C'est spectaculaire! Je vous dois ?
- Du tout.... c'est pour moi.
- Vous êtes sûr?
- Absolument! Grâce à vous, j'ai des clients à ne plus savoir où donner de la tête-...
- Bon...

Fernand attend un peu.... Il regarde les poutres, il se tape les genoux avec ses grosses mains.... il  cherche quelque chose à dire... mais il ne trouve pas.... Le pépé reste immobile, placide, pas souriant, mais presque... il ne lâche rien. Il a juste l'air content de lui. Aucune faille....
- Bon, bon, bon.... eh bien, je vais y aller alors, euh... merci Grand-père.
- Je vous en prie , mon garçon. Si ça vous reprend, vous n'aurez qu'à refaire les exercices...


Ils se quittent sur le pas de la porte. Avec la sensation qu'il manque quelque chose, Fernand se retourne et dit au rebouteux....

- Vous êtes un p'tit malin, vous hein? Je ne vous ai pas déjà vu quelque part?
Le petit vieux hoche la tête et  rentre chez lui en gloussant.
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Ven 16 Aoû - 0:38

Aqwaqwaqwaqwa






- Dites Doc, Vous m'avez dit 45 jours pour ce que j'avais, c'est ca?
- Oui c'est cela. Enfin, il vous reste un peu moins maintenant, vu qu'il y a des jours qui ont passé. Hum, je dirai qu'il vous reste 36 jours.
- Ah d'accord, ca change tous les jours!!
- Je vois pas où est le problème pour vous, vous ne connaissez pas les chiffres.
- Justement, je voudrai savoir à quoi ca correspond 36 jours
- hum... 36 jours... C'est une trentaine de fois aujourd'hui!
- ca me parle pas...
- 36 jours, c'est... voilà, la prochaine pleine lune et quelques jours de plus!!
- La prochaine pleine lune!!! Ah d'accord!!


De retour au bordel de chez Marie Christine, Porte Sud de Bourg
- Alors?
- C'est jusqu'à la prochaine pleine lune et quelques jours qu'il m'a dit
- ah ba tu vois! Ca va s'arranger ton histoire.
- Oui, mais je sais pas c'est quand la prochaine pleine lune dans l'histoire!
- C'est vraiment si grave? Ca fera juste un truc de plus que tu ne sais pas non?
- ba oui!
- T'es pas à ça prêt non?
- oui t'as raison
- Au fait, je viens de recruter une pt'ite jeune, Catherine qu'elle s'appelle. Elle allait se marier avec son jules et elle a craqué à l'Eglise, elle a dit non, elle a dit qu'elle voulait pas être la femme d'un seul homme mais de tous les hommes et elle a tout envoyé, le schéma classique hein
- ah tiens, c'est chouette, elle va pouvoir remplacer Nicolette qui est morte en se donnant au mat d'un bateau. Tu me la montres?
- Attends, tu vas voir. Elle est enceinte jusqu'au menton, elle ne peut plus marcher, elle doit en avoir une dizaine dans le bide. Elle est plus grosse que le grosse Bertha! Cath?? Viens là ma lapine, je te présente!
- Oui voilà, c'est moi!!
- Bon, il va mettre du temps, mais il va comprendre, tu vas voir



... 36 jours...
... une pleine lune...
... une femme enceinte...


- A partir de maintenant, on t'appellera Pleine Lune... et là, t'as rendez vous avec la constellation du Bâton du Berger!
_________________
Y'a rien à comprendre. De toute façon, je ne peux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...   Ven 16 Aoû - 0:55

plus dans le désordre : petits bouts et rajouts, sortis de sujets d'à-côté.

Genève contre-attaque:

Fernand





Assis sur un cadavre, Fernand se bidonne en écoutant la tirade enflammée de Maethor.
Les causes, ça l'emmerde généralement. Mais pour une fois, ça lui fait plaisir de voir que la bataille a porté quelques fruits étranges.
Fernand ne croit plus à la mort. Il la fréquente depuis si longtemps qu'il y a belle lurette qu'elle a perdu toute crédibilité à ses yeux. Les seuls morts qu'il a déjà vus, sont morts d'ennui, mais jamais par le fer.
D'ailleurs, quand on se fait percer le ventre, c'est au cul qu'on a mal. Comment voulez-vous dans ces conditions accorder la moindre once de sérieux à la mort?

Fernand ne croit pas non plus à la souffrance du trépas. Tout ça c'est dans la tête que ça se passe... même si ça fait mal au derche. D'ailleurs à force, mourir, c'est un peu comme se lever le matin.
Ni au froid... Ni à la faim... Ni à l'or. On se sent aussi bien pieds nus dans la neige avec juste un maïs à ronger, que le joufflu dans un fauteuil pourpre et les doigts gras de viande.

Il croit intensément au mensonge, car il en a beaucoup entendus. Surtout dans les couloirs feutrés des chancelleries et des services de petites oreilles.
Il croit aux voiles de l'Aloyogus et à la perfidie du Zeroun car il a vu les failles du monde et qu'il a traversé le gouffre de Matines.


Avec une piquette en bois, il trifouille les tripes du macchabée.
- Qu'est-ce que tu refoules, dis-donc...
T'en souvient-il, mon gros?
Trois ans à peine, toi et moi, en Savoie? Tu étais déjà pourri, mais tu ne le savais pas encore. l'attaque de Chambéry, et les savoyards qui maudissaient ton engeance italienne. Ils ont oublié que tu les as pillés et assassinés.
Moi, je m'en souviens...
Ahhhh comme tu me jurais amitié éternelle, alliance et aventure... avec ta gouaille d'italien!
Déjà, tu rêvais trop de gloire et d'honneur pour ne pas céder aux sirènes des maisons et au doux miel que l'on promet aux mouches serviles. Ton chemin d'esclave était déjà tout tracé.
Depuis, tu lèches le cul de ce petit crevard d'empereur en rêvant de sa chaise percée.... Tu en gravis les barreaux, malgré l'odeur.
C'est ça, l'avilissement de l’élévation sociale, Margab... C'est un peu comme au Bordel : Plus tu montes... et plus ça schlingue...


Il se relève.


-Sergent!!!!

La Fouine arrive en trainant des pieds... avec lenteur et mauvaise grâce pour bien montrer qu'on le dérange. Fernand lui désigne le mort.
- Vous croyez que vous pourriez lui retirer la vessie?
Le sergent renifle.
- La vessie?

Il se penche et opère rapidement.

- Il va rester incontinent, après ça.... Et qu'est-ce que vous voulez que j'en fasse?
- Gonflez-la. Faites en un ballon et allez l'offrir à un gosse.
- Vous voulez que moi, j'aille offrir un ballon à un merdeux?
- C'est pour soigner votre image, sergent, ça s'appelle de la communication. Il font ce genre de choses dans certains royaumes pour leurs élections... vous pouvez pas comprendre....

Fernand s'éloigne laissant La Fouine muet avec le bout d'italien entre les doigts.
Il attend qu'il soit loin et grommèle....


- Quel enfant de salaud!!!!

_________________
droit devant!

Aqwaqwaqwaqwa







- Alors Docteur, c'est grave?
- Ben vous allez en avoir pour 45 jours
- Quoi??!! Seulement 45 jours!!!
- Oui, je sais, c'est triste
- Mais je pourrai me pougnette comme d'habitude? J'ai des responsabilités vous savez, je dois nourrir les poissons au lac à chaque heure et je fais des messes noires derrière l'Eglise avec des jumelles...
- Ah oui, pas de problème, ce n'est pas contre indiqué. Dans vot'cas, ça pourrait même vous faire du bien...
- Ohé du calme Doc! Et enlevez vot'main de ma cuisse ou alors mettez y les deux!!
- C'est votre propre main...

_________________
Y'a rien à comprendre. De toute façon, je ne peux pas.
Humbert






La bonne nouvelle eu tôt fait de parvenir à Belley... Dans son lit, souffrant de multiples contusions, Humbert l'apprit de l'accorte infirmière qui lui servait de garde malade. Il lui tint à peu près ce langage :

On ne peut que rendre grâce à Déos de l'heureuse tournure des évènements !
La mise hors course de l'infâme Margrab et de ses séides dévoués à l'empire est une nouvelle qui rend ma convalescence tout de suite plus douce...

Je ne sais pas ce qui me réjouit le plus : savoir l'empereur aux abois et obligé d'en appeler au roi de France ? Savoir Edmondo et Margrab hors course ? Voir les soldats impériaux envoyés par des incapables sous les murs ? Genève reprise ? La mine d'or de Nyon reprise ? AHHHHHH Trop de bonheur...

Honneur à toi, la DTC !


En parlant de ça, il attira à lui sa charmante médicastre. Il était temps de refaire un peu d'exercice.
_________________
Ode à l'empereur :

Aqwaqwaqwaqwa






Pendant ce temps là, au bordel de Chez Marie Christine, celle qui rit quand on la..
- M Cie?
- hum oui mon chou?
- je crois que j'ai la tristepinetude...
- ah bon? C'est pas possible, c'est un mot trop long pour toi!
- Ben, je me suis tapé tapé des jumelles hier, derrière l'église. On a fait une messe moite... Ca marche bien
- Et?
- Ben, elles en ont pris plein la tronche, et pas que, elles ont gueulé plus forts que des sangliers qu'on égorge, elles ont saigné comme une grosse tomate qu'on jette contre un mur... bref, elles ont adoré et on s'est donné rendez ce soir pour que je leur remette ca.
- Ba, tout va bien alors!
- Je crois qu'elles ne sont pas vraiment jumelles.

_________________
Y'a rien à comprendre. De toute façon, je ne peux pas.
Genève contre-attaque :

Elvy_lee






[Les cinq ans de l'Hydre]


Arsenik était venue la chercher un peu plus tôt. Elle l'avait installée dans un confortable fauteuil à roulettes. Le fauteuil de feu le maire, tombé au combat.
Elvy explora machinalement l'espace entre le dossier et l'assise, espérant y trouver quelques piécettes et se laissa conduire, mollement appuyée sur les coussins douillets.

La brunette n'en revenait pas. A perte de vue, au bas des remparts, des hordes d'homme s'avançaient, brandissant des étendards. Harassés, la mine sombre, les soldats formaient une file ininterrompue. Elvy en reconnut quelques uns. Ils revenaient d'une promenade Dieu savait où. Elle avait juste eu vent qu'ils s'étaient installés au milieu de nulle part sous la houlette de Robert qui s'était ingénié à proposer jeux variés et travaux manuel divers pour pallier la morosité ambiante. Certains marchaient tête basse, peu fiers d'avoir combattu contre leurs propres frères. D'autres encore arboraient un visage fermé et dépité d'avoir été éjectés de leur propre armée sans autre forme de procès.
les nobles se plaignaient qu'on les laissât dans l'ignorance la plus crasse. Hargneux, ils poussaient les gueux d'une pichenette méprisante. Les soldats réclamaient leur solde. Les insultes fusaient :

Sous fifre !
Bâtard !


C'était un peu le foutoir. Un tel fatras qu'un âne n'y retrouverait pas sa lotion, une salade son lardon, une fondue son croûton. Et c'était tant mieux : au sein de la communauté hydrique, on se plaisait dans le foutoir.

Ce soir, le sang allait couler, les corps allaient valser les uns contre les autres, les uns dans les autres. Les épées allaient se planter dans les panses.

La fête promettait d'être grandiose et se terminerait par un fantastique feu d'artifice. L'Hydre fêtait son anniversaire. Ce soir, les cinq armées présentes s'embraseraient comme cinq gigantesques bougies.

Elvy s'accroupit.


Poussez-vous, Burgiens, Burgiennes. Laissez pisser les Cavaliers de l'hydre, dévoués au chaos, sans loi, sans foi, sans gêne !

C'est ce qui s'appelle pisser de joie.
_________________
Fernand





Marchant lentement, Feu le maire, pas encore tout feu tout flamme, mais ça va venir... sort de sa chambre et s'installe sous le porche sur une chaise à bascule.
Il grogne. Il a un tout petit peu mal au cul, mais c'est en train de passer.
A vrai dire, il espérait mieux. Un beau final, une bonne mort, façon hachis....
Mais quand ça veut pas, ça veut pas... La loi des séries...

- Ils n'ont même pas été foutus de rentrer en ville!!!!!
Faut dire qu'il y a eu comme une bousculade générale.... L'enthousiasme, quoi. Comme les portes n'étaient pas assez larges, les assaillants se sont bousculés, gênés, écrabouillés les uns contre les autres ... ça a failli être une hécatombe.
Ceux qui n'ont pas crevé étouffés sont surement morts de honte....

- Rrrrridicuuule.... marmonne le rugueux entre ses dents.
Il sent un revenir un tiraillement en bas du dos et tout en repensant à la veille, il se met consciencieusement à faire les épouvantables grimaces prescrites par le rebouteux et là, il faut dire qu'il a vraiment l'air con.



Au final, un résidu de la horde impérialo- française s'est trouvé éjecté et a percuté la DTC à grande vitesse.
La première ligne a pu tirer l'épée et c'est le petit Aldaric qui l'a planté le premier en courant alors que Fernand se poilait comme un idiot en se tapant les cuisses.
Même pas eu le temps de sortir ses lames. Un coup net et propre en plein dans le bide . Du boulot rapide.
Voilà au moins une médaille qui échappera aux plastrons des gradés.
Mais quelques copains sont tombés aussi et les soldats de la DTC ont fini par perdre le sens de l'orientation.
Ils se sont mis à charger dans la mauvaise direction... Ils se sont éloignés en gueulant sabre au clair, ils ont saccagé un poulailler, traversé un mur et ont poursuivi comme ça jusqu'à devenir minuscules et à disparaître au loin.... C'était rigolo.
C'est d'ailleurs la dernière chose qu'il a vue de son armée avant de décoller vers la Lune en express.
Elle doit être en pleine campagne à l'heure qu'il est.


Un médicastre tout maigre surgit de nul ne sait où. A sa manière de se mouvoir, Fernand comprend que c'est un de ces petits salopards de facteurs de l'Hydre.
- Service Postal, monsieur! On m'a prévenu! Je suis venu aussi vite que j'ai pu...
- Ca va... j'ai rien....foutez-moi la paix, j' suis pas d'humeur...
- Mais... vous êtes mort, quand même!!! Ce n'est pas rien...
- Et alooors? Tout le monde meurt...
- Oui, mais quand même...
- Ah la barbe, hein? filez-moi le courrier et déguerpissez!


Au final, au matin, la ville est déserte, les impériaux toujours dehors et Feu le maire est toujours maire... avec un mal de dos.
Mais ça, ça va pas durer....
- Seeeergeeeeennnnt!!!!!!!!!!
https://www.youtube.com/watch?v=2quc-iQ96R0

_________________
droit devant!
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Je suis méchant, mais j' me soigne...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: