L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prise de la mairie de Millau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: Prise de la mairie de Millau   Mer 30 Juin - 10:14

Sur la Gargote.
Titre : Au revoir, Madame la Mairesse...
Citation :
Après une nuit passée à chercher le sommeil, à rêver qu'il dormait dans un songe où il frappait encore et encore des ombres qui se mouvaient dans le fracas d'une bataille rangée...

Pour une porte, pour un siège, pour un jugement de couards ambitieux.

Pour l'honneur de son frère de sang lâchement mis à mort sous couvert d'une légalité qu'il vomissait ...

Pour ne pas s'ankyloser d'avantage l'esprit à compter les moutons à deux pattes qui se bousculaient devant la mangeoire pleine de promesses d'un pouvoir illusoire.

Galovert ne sachant plus trop si le jour était fait pour les hommes émergeait tard dans la soirée d'un profond sommeil réparateur.

En passant devant la mairie de Millau il fut surpris de constater que les rêves sont souvent proches de la réalité.

Changement de maire...
Dans l'indifférence générale car aucun commentaire n'avait accompagné la substitution de la petite mairesse qui semblait bien sincère.


Mais aucun commentaire non plus n'a accompagné la quasi condamnation à mort de Fernand par des foutre-culs de fonctionnaires en fin de mandat.

Cher payé pour s'être présenté aux élections de Millau en étant de nationalité Genevoise.
Et bien inutile pour reculer l'échéance de leur éviction.
Simplement revanchard et criminel.

Mis à mort pour avoir apporté un peu de sous à Millau, d'une manière qui reste plus facétieuse que criminelle.

Insistez donc à vouloir faire carrière sur le dos de l'Hydre.
Insistez donc à la manière Languedocienne, celle qui préfère procès et édits tyranniques à l'honneur de se confronter en permanence aux vouloir et bien du Peuple.
Insistez ... et crevez donc en votre enfer lunaire !

Complices du Languedoc depuis toujours, vous n'avez pas eu le courage d'avouer votre impuissance à mettre en œuvre vos traîtrises envers le Rouergue et les Hommes Libres, préférant évincer vos rivaux par vos magouilles incessantes.

Alors que le Languedoc fourbit armes et arguties pour envahir ces terres, vous avez osé la politique du poignard dans les dos.

Vous voilà maintenant responsables de la confiscation de Millau à titre conservatoire.

Aussi, et pour éviter toute effusion de sang innocent :


Citation :

Nous,
Cavaliers de l'Hydres par la Volonté du Dode.
Ordonnons en toute légitimité naturelle.

Aux crapules en dentelle nommées :

Juge Ophelya
et
Procureur Cyrielle

De se présenter aux portes de Millau aux premières lueurs de l'aube du jour qui suit.
Vêtus d'une simple chemise, pieds nus et les mains jointes pour implorer notre pardon.

Afin de recevoir juste rétribution de vos viles actions en ce bas monde.

Et ce suivant Notre Précepte :
"Pour une dent tout le dentier".

Il serait aussi de bon ton que vous ne profitiez d'avantage des royalties payées par le Peuple.

Présentez-vous avec une simple corde en chanvre nouée autour de votre cou de panse à farcir.
Cette disposition afin de faire économies d'écus pour sécuriser le Rouergue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prise de la mairie de Millau   Mer 30 Juin - 21:30



Sofio a écrit:
Belle matinée, sur Millau, encore du monde de passage,faudra penser a remplir la taverne, un petit tout au champ de maïs, le soleil gorge les plantations, la récolte sera bonne, la première récolte enfin....

Fier de son champ, des sabots au pied, et ce chien qui suit...elle sait pas d'ou il sort le chien, mais il a une bonne gueule et depuis qu'elle a acheté le champ, il ne cesse d'être derrière elle, lui a semblé voir des marmots l'autre soir la suivre, ca peut faire peur ca défois...Même les nuits de cauchemars il lui arrive de se réveiller en transe, sueur au front, pour avoir rêvé d'une maison rose, quatre mioche, un époux avec une faux et se voir dans son sommeil, vétu d'une robe a fleur en train de préparer des tartes aux pommes, quelle horreur il vaut mieux finir con comme la lune plutôt que ca quoi que....


Petit passage par chez elle, avant de retrouver les tavernes, tiens du courrier, lettre d'amour?

Elle déplie le pli, le lit, commence a voir rouge, la respiration s'accentue, le souffle sort du nez, elle relève la tête vers le village...


Direction la mairie, pas eu le temps de prendre sa fourche, son épée fera l'affaire, sont la les hydreux!!!

Elle agite son courrier furieuse, s'adressant aux lurons en folie




Citation :
Vous avez des impôts à payer !


ohé du bateau, fin de la mairie , l'es ou le maire j'ai deux mots a lui dire moi!!!!

escroc!!


Elle attend les deux mains sur les hanches,sont barricadé dans la mairie, elle colle son oreille a la porte, défois qu'elle puisse entendre des commérages, ils doivent être en train de fouiner partout et un hydre sadique a du trouver la lingerie fine de la mairesse que on a vu voler cette nuit par la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prise de la mairie de Millau   Jeu 1 Juil - 5:25

Courrier tribun de Millau (Je le mets là pour en garder une trace. Si pas bonne place, bah déplacez ou j'tez !):


Citation :
Bonjour l’ami ! Enfin surtout bonjour les amies !

Oui, j’ai mes petites préférences…

Tu te trouves laid, nu comme un vers, sans le sou, puant, bien crotté ?!...C’est normal ! Naturel même…Pense à une fleur. Cela aide !

Tu viens juste d’écarquiller les yeux, et tu trouves ce monde laid, moche, sale…Enfin comme toi ?!...C’est normal ! Naturel même…Pense à un poisson. Et non ! Perdu ! Ce n’était pas la fleur…

Tu te cherches un but dans la vie, toi jeune paumé ? Tes pensées s’égarent dans ton vide intellectuel et face à ce monde si…Poisson ?!

Et bien, tu ne vas pas le croire !! Je ne suis pas ici pour toi ! Tu l’avais peut-être remarqué un peu vu la tonalité du début de mon pigeon…Ce n’est pas que je ne t’aime pas (Surtout si tu es une Dame…Et quoique, faut pas pousser), mais chacun sa cacahuète, si je puis dire !

La seule chose que je peux te dire, et surtout si tu te nommes Max, soit libre !...Veuillez ne servir plus, et vous voilà lib…Mince ! Je me suis trompé de pigeon ! ..Mes confuses…

En tout cas, si tu n’as toujours pas compris, évite les champs, les échoppes, les emplois, les p’tits trucs de fesses-terreuses qui confortent le pouvoir des Grands ! Viendez sur les chemins souffler, à votre hauteur toute petite, le chaos, la zizanie, dans une ambiance pocharde et rigolarde !! Et les feux de joie, c’est beau en été, tu sais…Comme une aquarelle de Marie Laurencin…Tin din din…Tin din din din din, tin din din…Hum, hum, mes confuses encore…

Qu’est ce que j’ai encore à dire moi ?!...Ah oui !!

Banzaï !

Hydriquement les fleurs et les poissons

Aldyr, ton tribun éphémère mais néanmoins hydrique.

Revenir en haut Aller en bas
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: Re: Prise de la mairie de Millau   Sam 3 Juil - 12:12

Sofio a écrit:
le pire, c'est
qu'il faisait beau. Un soleil radieux, une campagne agréable, les
paysans aux champs, les petits oiseaux qui chantent ...



c'était parié d'avance, qu'elle tiendrait pas. Deux heures des
hurlements hystériques au conseil, elle s'était esquivée en douce pour
aller s'aérer. Bon, pour éviter les hurlements, c'était un peu raté,
mais du moins était-elle dehors.



un petit rassemblement attira son regard, Sofio à l'air étrange,
serait-elle enceinte ? Et un drôle de bonhomme, parlant tout haut, de
tout, de rien, de quasi-condamnation à mort, de confiscation de ville,
et placardant une affiche. Harpège s'approcha, pas trop, c'était écrit
bien gros....



manqua une respiration



et s'approcha, tout sourire, du drôle de bonhomme, 'tain elle avait
sorti assez de fois son équipage irlandais des tavernes en pleines
rixes, s'il faut faire pareil avec les conseillers... elle en a combien
déjà à aller secourir ? 6 ? bon allez, pas plus pire que l'équipage d'un
navire de moyen tonnage, on y va.




bonjorn Sofio, ça va ? T'as pas l'air
dans ton assiette toi ....



Salutations occitanes, messer, vous ne me connaissez pas encore, mais je
suis Harpège. Je vous vois marmonner. Et vous affichez de drôles de
choses aussi. Alors avant tout malentendu, donà Cyrielle fait partie de
mon équipage... pardon, de mon équipe. Je n'ai jamais laissé un marin
sans soutien, je ne vais pas commencer maintenant. Même si, après, on
règle les détails à fond de cale.



Bref, si ce qu'elle fait vous déplait, c'est moi qui assume ....
adressez vous donc directement à moi. Bon d'accord, normalement vous
auriez dû pouvoir vous adresser à donà Celia, si c'est elle qui
chapeautait une action du mois dernier, mais on fait avec ce qu'on a.
Donc, je suis là.



sauf que je ne comprends pas bien ce qui ne vous va pas. Alors si cela
ne vous dérange pas de m'expliquer, à part une attirance certaine pour
les jeunes filles pieds nus et en tenue légère, quel est votre problème ?
Vous n'avez pas osé demander cela à la comtessa, c'est ça ?


[b]--Captaine_caverne[/b] PNJ a écrit:
Boum badaboum boum Badaboum



Le Seigneur et maitre avait dit, tu la
suis comme ton ombre ! Enfin pas trop parce qu'elle n'y verra plus -
Faut dire qu'a l'ombre du géant, on y voyait goutte.

Tu reste derrière elle et tu lui obéis en tout ! Et attention pas un
cheveux de sa gracieuse et blonde chevelure, pas une once de sa peau
ne doit être souillé par qui que ce soit. Tu la protège comme tu
protèges ton pti maillet préféré hein.



Alors Captain, il avait couru près de la nymphette et il la couvait du
regard comme son premier menhir.






Boum badaboum boum Badaboum



Dame , j'suis là Dame !!!






Alahtete a écrit:
Ahla dans
l'ombre de galo depuis qu'elle s'est autoproclamée garde du corps en
chef du lanceur de couteau.... Depuis la veille quoi... Ecoute béatement
les paroles de son chef, elle approuve....forcément....

Elle opine du chef quand elle l'entend parler de la traitrise faite a
fernand. Fais la grimace en entendant parler du languedoc et approuve
hautement en écoutant la sentence prononcée....

Pour un peu, elle applaudirait, elle n'est quand meme pas sure de la
réaction de galo a un applaudissement intempestif et décide donc de se
le garder par devers elle....



Voyant une femme arriver et parler, elle sort de derriere le dos de
galo, ou elle se tenait malgré tout sagement....



Sourit à la dame et lui demande :



Vous etes dame????

Peu importe en fait.... Je vous présente galo, je vous passe le détail
de sa vie qui n'intéresse personne ou presque.... Je suis ahla ravie de
vous rencontrer...

Il semble que vous fassiez partie du conseil...

Je vais donc essayer de vous dire ce qui ne convient pas a ce cher galo
qui a l'air un peu lointain pour le moment....

Nous demandons réparation pour la condamnation subie par notre chef
fernand. Que vous avez indignement enfermé, alors que la faute, si faute
il y a, n'est absolument pas conséquente...

Nous demandons que le procureur et le juge nous présente leurs
excuses...



Et entre nous, galo n'est absolument pas attiré par les jeune fille pied
nu, il préfére les coureuses de rempart.... si vous en connaissez
d'ailleurs, je vous invite a me laisser leur nom.....



Continuant de sourire, elle se
recule d'un pas, non sans coller un coup de coude a galo pour qu'il se
reprenne....

Revenir en haut Aller en bas
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: Re: Prise de la mairie de Millau   Dim 4 Juil - 5:30

Harpège a écrit:
Harpège
commençait à somnoler à l'ombre du géant, rassurante, lorsqu'une
silhouette sortit de la poche du drôle de bonhomme. Ah non, pas de sa
poche, de derrière. Harpège se retint de se pencher pour voir, curieuse,
combien de gens ce drôle de bonhomme cachait derrière lui.



silhouette souriante, au demeurant, ayant des doutes sur sa, erm,
qualité ? Oui c'est ça. Harpège se morigéna de porter une robe, au
moins, en braies et sabre à la main, personne ne se permettait de
douter, ni de lui dire
vous êtes, dame ???? 'videmment qu'elle était dame !



Harpège se concentra sur la suite du discours. Bon, le bonhomme muet se
nomme Galo, ok, et la silhouette Ahla, joli nom. Fronce un sourcil en
tenant de comprendre l'explication…


vous n'avez point ouï mon nom, je suis
Harpège, et oui je fais partie du nouveau conseil, depuis hier en fait.




Vous me permettez de résumer, voir si j'ai bien compris ? Faisant un
amalgame entre l'ancien conseil et celui qui se monte, profitant de la
confusion inévitable liée aux élections, un de vos camarade, sans doute
aidé, est entré illégalement dans la mairie de Millau et vous retenez
cette mairie en otage, sous le prétexte qu'un jugement porté à
l'encontre de votre chef vous déplait ?



Pour corser le tout, vous demandez réparation au procureur qui a fait
son travail… Mais que va-t-il se passer lorsque vous ne serez pas
satisfaits du procès qui va inévitablement s'abattre sur la tête de
votre camarade qui a pris la mairie ? Vous allez prendre une autre
mairie ? le château peut être ?



l'on m'a raconté l'histoire d'une personne se rendant au tournoi de
Genève, et ayant été rattrapé par une justice aussi aveugle
qu'inconséquente sur la route, et du coup empêché de participer. J'ai
cru un moment que vous me parliez de la même personne. Si cela avait été
le cas, la réputation du Roergue eût été entachée, et j'aurais bien
volontiers porté l'affaire devant le conseil.



mais là, qu'avons-nous ? Un enfantillage ? Soyons sérieux, comment
voulez vous que l'on croie qu'il s'agit autre chose qu'un prétexte ? Si
l'emprisonnement de votre chef était la véritable raison, vous auriez
pris la mairie le 26, lorsqu'il était emprisonné, et pas une fois qu'il
est sorti de prison, comme par hasard pile dans la pagaille des
élections.



J'assume, je vous l'ai dit, les actes de mon équipe. Cyrielle_ donc,
mais elle n'a rien à se reprocher.
balaye le problème d'un geste de la main Vous eussiez du demander des comptes à la
comtessa en place au lieu d'ennuyer un procureur. Et je vais m'employer,
durant ce mandat, pour peu qu'il se déroule, à reconstruire un comté
qui puisse relever la tête, malgré les âneries des conseils précédents.
Si votre chef
pause
imperceptible, mais d'où lui vient ce souvenir qu'il n'y a pas de chef
dans le groupe qui s'exprime par la bouche de la dame ?, respire,
reprend
s'estime mal jugé par
le conseil précédent, qu'il aille en cour d'appel, là est la procédure
habituelle. Si cela ne lui va pas qu'il vienne me voir. S'il est
d'honneur, nous réglerons cela dans les règles. J'ai un champion tout
prêt
se retourne à peine et
lance un petit clin d'œil au géant derrière elle




il ne reste plus qu'à votre camarade
planqué derrière le bureau du maire à faire ranger dans un coffre les
affaires de la la mairie, à confier ce coffre à des personnes en qui
j'ai confiance, je vous fournirai des noms, et à sortir de la mairie en
n'oubliant pas de laisser la porte ouverte. Vous transmettez ou vous
préférez continuer à profiter de la confusion entre les deux conseils ?
Revenir en haut Aller en bas
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: Re: Prise de la mairie de Millau   Dim 4 Juil - 5:31

Citation :
Décidément ce
monde marche à coté de ses chausses, mais comment peut-on prétendre
"faire" au nom de milliers de pauvres hères se trainant en permanence en
cortège de misères mentales.

Comment sans indécence, aligner des arguties dont les balbutiement
tombent à plat dans la marmite où pataugent pêlemêle arrivisme, argent
facile, désir de domination et illusion d'être au sommet de la chaine
alimentaire?



A gratter pour sa survie de quoi se nourrir une fois tous les deux
jours, à se méfier en permanence du coup porté par quelques soudard ivres
du peu de pouvoir que lui prête la charité des "maîtres du monde"...

A se consoler aux discours des grands du Royaume qui

travailleraient sans relâche au bonheur du peuple...



On serait en droit de se demander pourquoi depuis le temps que cela
dure, la terre est loin d'être l'Eden que les promesses que vomissent
les escrocs de ce monde décrivent comme imminent...

Si seulement les cerfs se contentaient de courber l'échine durant
quelques générations.



Galovert s'était contenté d'hummer les effluves de la dame au verbiage
cent fois entendus depuis sa naissance.

Le flot des paroles incessant eu le don d'incliner celui ci à répondre.



Se retournant, le cavalier fit face à la donzelle parfumée...





Holla Madame, de grâce...

Point trop à la fois de légumes dans votre soupe.



Et contemplant la merveille
sophistiquée ...


Fichtre, je comprends maintenant
l'originalité du maintien des coureuses de la région.

Par le sang bleu !

Le modèle étoufferait toute imagination féminine.



Ton ramage vaut bien ton plumage, la
gueuse...

Je mettrai bien ma main à explorer la chair qu'emballe un tel paquet de
dentelles.

Ce doit être aussi doux que la poignée d'une de mes dagues... Peut-être
aussi aussi dangereux du reste.

J'en frissonne d'avance de plaisir...




Si vous pensez que l'Hydre se doit de
se justifier tant qu'il vous faille chercher arguments de poids, je vous
arrête de suite dans votre effort démonstratif.

Les rouages imposés pour assoir la domination de votre caste me font
bien sourire.




Ainsi nos plaisanteries de coin de feu auraient bien assises autres que
l'imagination de nos narrateurs.




Nous aurons donc tenté vainement
d'épargner la piétaille qui vous sert de bouclier...



Quand vous vous résoudrez à l'évidence que les puanteurs de la méthode
régentant nos domaines est inutilisable envers vos maîtres, car vous
n'êtes que métayers des terres appartenant à l'Hydre, vous vous
économiserez alors temps et salive.



Le paysan sait comment tenir sa faucille pour récolter son blé, de même
l'Hydre sait comment récolter ses biens arrivés à maturité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise de la mairie de Millau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de la mairie de Millau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: