L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Bordel'Hydre!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: [RP] Bordel'Hydre!!!   Ven 21 Mai - 6:09

--Le_plantigrade a écrit:

L'ours sortit d'un fourré en trottant pesamment ...
Il s'engagea sur le petit chemin et fit quelques pas avant de couper à travers champs. Les chemins n'étaient pas le fort du gros plantigrade, sauf lorsqu'il s'agissait de suivre une piste de chevreuil ou celle au parfum d'ammoniac d'un douanier rendu incontinent après l'avoir croisé de manière impromptue.
Il renifla l'herbe haute et ses yeux jaunes distinguèrent le fuyard qui bondissait vers la ville, les fesses à l'air et son vêtement déchiré dans le dos .
Il grogna de déception, sentant que l'encas du jour avait réussi à lui échapper.

De dépit, il alla se rouler dans une charogne qui jonchait le bord du champ.
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Ven 21 Mai - 6:10


--Sergent_la_fouine a écrit:
La Fouine était en nage. la roulotte de la cambuse itinérante était horrible à conduire et faisait un boucan infernal avec ses casseroles et ses ustensiles qui s'entrechoquaient à chaque sursaut de la mauvaise route sur laquelle il cheminait.

Il aperçut l'ours qui se déshonorait lamentablement aux abords de la clairière et jugea que l'endroit situé à quelques pas de l'entrée de la ville conviendrait très bien pour établir le campement.

La perspective de ce voyage en Italie le mettait à la torture. Il avait entendu certains parler de bateau et il avait horreur de ça... Son mal de mer était si intense que d'y penser suffisait à lui donner envie de vomir.

Il pesta après ses tortionnaires et s'avança dans le champ avant de stopper l'attelage. Il sauta à terre en gémissant et alla détacher un gros rondin de bois sculpté fixé sous les roues, puis le traina de quelques mètres avant de le lâcher sur le sol où il émit un son mat.


Puis il s'affaira quelques minutes à déployer la cambuse quand soudain il identifia une odeur reconnaissable entre mille...
Un parfum de saucisse grillée avec une épice qu'il connaissait parfaitement...


- Bigre, Il est déjà arrivé!!!

La fouine prit une profonde inspiration et se hâta de faire ses préparatifs culinaires. Il avait du pain sur la planche pour sa prochaine rencontre avec le Marchand
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Ven 21 Mai - 21:44

--ganesh a écrit:
Le septième sceau, l'enfermement dans le plus petit anneau de l'Acheron, entre carriole en folie et ours hagard, sur fond de sarabande et de ciel gris, voilà bataille.

L'ours était rare et solitaire, les bisounours nombreux et grégaires.

Rude combat, pensait l'oie, roulant un enflé postérieur sur le chemin inégal.

Pourtant on pouvait penser bleu, bleu comme la mer, bleu comme l'amer ou les étocs, bleu comme la maire, bleu comme une orange ou un ours bleu.

Aux bisounours bleus il fallait peu pour s'enorgueillir d'actes passés et à venir, des braies et un bonnet d'argent, un mot changé.

Les dialogues imaginaires suivent et coulent :

  • Oh, Grand Brigand, quand irons nous Brigander de la salsepareille ?
  • Brigandette, tu sais bien que ce n'est pas la saison
  • Oui, mais le Brigand inventeur pourrait Brigander une saison ?
  • Le Brigand inventeur Brigande des fiches, ce qui le Brigande beaucoup...
  • Il faut Brigander le Brigand farceur, en ce cas, cela le Brigandera !
  • * Le Grand Brigand soupire
  • Le Brigand farceur Brigande des fiches aussi. Ecoute, Brigandette, Brigande donc chez toi, et Brigande-toi, de, de, de...

GARGAMEL !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Ven 21 Mai - 21:44

Gwennie a écrit:
Au matin…



De sale poil…Alors que c’est un ange…Elle donnait des coups à droite, à gauche, lançant son pied dans tout ce qui trainait au milieu du campement. Les roulottes ne ressemblaient plus à rien, le ravitaillement etait géré en dépit du bon sens et pour combler le tout elle avait foiré sa mission. Manquait un des Willys…Et elle avait faim. Et elle manquait de sommeil. Et elle avait perdu Aldyr .Et elle n’ avait pas encore retrouvé son chat… Bref…Rien n’allait…Sauf la présence de la mer , mais elle avait trop les nerfs en pelote pour l’apprécier ….c’est dire…

Du coup la Kermaëdic ainée etait au bord d’une explosion bretonne, équivalent à une tempête force quinze…

Elle mit ses mains sur ses hanches, l’air furibard et le regard sombre et fit une rapide évaluation du bordel ambiant.

BON DIEU DE BON DIEU DE FLUTE A CHAMPAGNE CASSSEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!LA PROCHAINE FOIS JE TE LIGOTE A MOI, CONTENT OU PAS !!!!!!!


Elle sauta d’un bond, tentant de reprendre sa respiration. Puis elle se renifla avec une grimace dégoutée.

Sœur indigne, amie lacheuse,escort girl d’une incompétence crasse, joueuse de soule pathétique…Et en plus je pue le canasson…Norf…Bon un bain, pis une bière…Pis une visite touristique du bousin…Pis…


Gueulante poussée elle se calmait doucement, mais toujours inquiète…Pas de willy numero 1 au campement…et Aldyr laissé lâchement dans un couvent. Elle détestait les plans avec tout plein d’accrocs… Une bière pour commencer…


Le soir…



Bien plus tard , beaucoup plus détendue, assise en tailleur sur le toit d’une roulotte, elle picorait des fruits et du fromage en admirant le spectacle improvisé pour fêter les retrouvailles de la troupe dispersée. Elle applaudit au cracheur de feu alors que l’alcool de cailloux rendait les regards brillants et les gens plus heureux encore. Rit aux éclats en regardant Sisley s’entrainer à la danse du ventre. Trinquant encore une fois et vidant son verre cul sec, elle soupira d’aise en s’étirant, échangeant de temps à autre des paroles décousues avec son voisin, qui mangeait dans le même plat qu’elle. Les mains se heurtèrent alors qu’un sourire s’esquissait et que son nez se frisait .


Tsss…C’est mon assiette je te ferai dire…


La nuit s’écoula au fil des numéros alors qu’elle jetait de temps à autre un regard inquiet vers le chemin qui menait à la ronde des roulottes, éclairée par un grand feu de joie alimenté de temps à autre par une bouteille de gnole. L’alcool aidant, certains s’étaient vautrés sur des marche pieds, d’autres riaient comme des filles en goguette, certaines enfin tentaient d’apprendre le polonais à un italien. Elle regardait tout cela de haut avec un sourire qui s’élargit de plus en plus, apercevant Garance qui tapotait furieusement le torse du pauvre Fred de son index aristocratique…Elle se sentit secouée d’un grand fou rire qui fit valser l’assiette, soudain complètement sure d’être à sa place. L’alcool ingurgité à la bretonne la fera regarder l’homme assit à côté d’elle avec un sourire des plus charmants.

Tu sais quoi ? j’ai jamais fait ça dans un château !!!


Puis elle se tut, assomée par l'incongruité de ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Ven 21 Mai - 21:45

[Enfin arrivée]

Retrouver les siens pour partir en croisière, Garance n'en demandait pas tant. Quitter la Bourgogne et ses lanceurs de cailloux pour assister aux numéros des nouveaux.

Seul souvenir de cette pénible étape bourguignonne, deux nouvelles dents achetées à un prix obscène et le passage chez un charlatan barbier et dentiste à ses heures. Il les avait rattachées aux autres par un fil d'or avec un sourire sadique.

Le cheval n'en pouvait plus tant elle l'avait cravaché et la roulotte bringuebalait sur les chemins. Bruits de casseroles mal attachées, ils n'étaient pas discrets mais elle s'en fichait.

Elle avait raté le match de soule à Lectoure et la mairie repeinte , et là.. une petite halte avant de prendre la mer.

Pas difficile de se repérer, le mât pointait vers le ciel et les roulottes formaient un cercle un peu à l'écart.

Bondissant de la roulotte, elle s'avança à grands pas et d'un coup d'oeil évalua la situation.

Aaaaaaah! Vous voilà!

Et d'un ton autoritaire joué à la perfection cette fois-ci

Eh bien! Où sont les latrines et que fait LaFouine?.. Je ne sens aucun fumet de lapin chatouiller mes narines!

Quelques explications et embrassades plus tard, la nuit fila à la vitesse de l'éclair. Avec une moue qui en disait long sur ses rêves de trône, elle s'était approchée de Fred.

Dis donc Fred..Si tu dormais encore un peu.. ne t'inquiètes pas, je te réveillerai quand il faudra.

Elle lui versait verre sur verre pour l'assommer d'une cuite monumentale. Le matin se leva et s'étirant:

On fait quoi aujourd'hui? Ya t'il une autre fête de prévue? On donne une représentation quelque part?

Défroissant sa robe.;

Il faut me le dire que je change de tenue. Hun!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Sam 22 Mai - 17:38

Brigante59 a écrit:
Il passa la nuit sur le quai du port à regarder la mer et il pensait que sa terre d'origine n'était pas lointaine. Il était Janvier quand il laissa Siena et l'Italie pour atteindre un groupe célèbre de saltimbanques nomades. Brigante faisait le cracheur de feu et il avait toujours rêvé de devenir un artiste du Cirque, vivre dans une communauté de gens apparentés, partager la joie du spectacle, la fatigue des entraînements, les imprévus des déplacements d'une ville à l'autre.
Il aimait les regards pleins de stupeur des enfants quand ils regardaient les numéros des artistes, il aimait porter un peu de joie et sérénité aux familles des villages et il haïssait les bien-pensant qui montraient lui et ses camarades comme brigands, voleurs d'or et kidnappeurs d'enfants.
Mais maintenant il était là sur le quai, il voyait les navires accostés et il rêvait de s'engager pour une croisière vers l'Italie.
Puis il entendit des cris venir de la ville à ses épaules.
"À l'assaut! À l'assaut!” hurlaient voix confuses aux lueurs de feu.
Il arrêta de rêver et courses vers le Château.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Sam 22 Mai - 17:41

Sisley revenait au campement en rêvassant. A croire que le soleil et l'air marin la rendaient de bonne humeur. Plus que de coutume...
La nuit dernière elle avait fait un drôle de rêve dans lequel elle se voyait, elle ainsi que ses compagnons, faisant la fête dans un chateau. Drôle de rêve... Mais faire la fête dans un chateau après tout pourquoi pas ? L'endroit était idéal pour y faire des représentations. C'était l'occasion de montrer de quoi ils étaient capables.
Suivant le cours de ses pensées, elle ne remarqua pas l'immense trou qui gisait devant elle et faillit tomber dedans, elle se recula et poussa un juron :


Bon dieu de .... Arghh ! Mais ça suffit les trous, y'en a trop là ! On s'croirait en terrain miné !
VAMPIRINEEEEEEEE !


Un peu plus loin, elle croisa Labaiteuh, rouge comme une écrevisse. Elle ne put s'empêcher de rire quand elle arriva à sa hauteur, voulu faire une blague mais se ravisa bien vite à la vue du regard qu'il lui jetait.
En arrivant sur le campement, elle ne put s'empêcher de sourire face à la scène qui se déroulait sous ses yeux. Elle n'avait rien de spécial, c'était une scène de la vie quotidienne, seulement le fait de les voir tous réunis ici en cette superbe fin de journée la rendait heureuse. L'air marin sans doute, oui oui, l'air marin.
Brigante crachait du feu, Val jonglait avec des cruches ... et Gwen buvait sur la marche de sa roulotte. Elle s'approcha d'elle un sourire aux lèvres :


Dis tu m'en donne un peu ? Tu bois quoi ? Fais soif hein, il fait trop chaud ici ... Z'ont tous choppé une insolation !

Son ventre se manifesta alors, criant qu'il était l'heure de le nourrir. Elle grogna avant de laisser un sourire narquois se dessiner sur son visage

Hum, j'me ferait bien un ptit caviar d'aubergiste, moi ...
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Sam 22 Mai - 20:43


Dans le campement de l'Hydre sous la tente montée pour l'occasion, la discussion battait son plein entre ceux qui mettaient en cause le sérieux de leurs alliés de circonstance et ceux, indifféremment soucieux d'en découdre, tant la vue d'un soldat ou d'un décret de pleutres les faisait voir rouge.

Fernand qui avait regardé l'évolution des choses, secoua la tête et parla sur un ton teinté d'impatience.


- Non, mais j'ai rien contre le fait de soutenir les bonnes initiatives, mais il est clair que même nombreux, il possible de faire n'importe quoi. La preuve! Il faut travailler avec des professionnels et éviter de recruter des intérimaires ou des professions décalés. Il y a quand même un minimum de métier à avoir, bon sang!
Et je ne parle même pas des difficultés logistiques avec ce genre de recrues!

Alors, bon, je veux bien qu'on aide, mais bordel! on est en vacances, là!
Soutenir une cause, c'est vraiment une mauvaise façon de d'avancer, si vous voulez mon avis...
Je veux dire, ça rime à quoi, ils veulent manifester pour plus de justice?
Ils sont qui déjà ???? rappelez-moi???? C'est une plaisanterie ou quoi?
Dans la vie il faut assumer la noirceur de son âme, c'est tout ce qui nous sépare de ces serpents vicieux qui boivent du génépi avec un petit doigt en l'air et un bâton dans le fion. On est quand même sensés avoir plus d'honneur que ces grenouilles de bénitiers!

Des bals et des courbettes, devant, et des poignards dans le dos. Les leurs qu'ils réservent pour leurs cousins entre deux léchouilles fleuries et ceux que leurs meilleurs amis leur plantent amicalement entre les omoplates!

Voyons, qui parmi les familles du cirque n' a pas un bon copain dans un conseil qui lui demande en douce d'aller brûler la terre de son voisin préféré, parce qu'il a une sale tronche et qu'il ne peut pas l'encadrer?

Il le ferait bien lui même, mais il peut pas, rapport à la situation diplomatique...
Une chose est sure! il y a une belle différence entre la carte officielle des alliances et celle que nous nous pourrions établir entre nous!

Fernand toucha le pouce avec l'index, mima un air précieux et singea d'une voix fluette....

- Mais attention, hein? tu ne viens pas faire le cirque chez moi, hein? tu me le promets dis? j'ai un poste de Conseiller au commerce en vue... et même que tes amis peuvent venir discrètement pour se mettre au vert, si ils se tiennent tranquilles...

- Pourquoi à chaque fois qu'on demande à un collègue de venir partager le verre de l'amitié, deux fois sur trois, il vous répond qu'il peut pas parce que sa grand-mère est malade et si vous insistez un peu, il finit par vous lâcher qu'il couche avec la femme du comte, ou le cheval du prévôt et qu'il a promis de se tenir?

Le pire c'est qu'ils s'étonnent deux mois plus tard quand il se font serrer par les douanes... ces cons!


- mais euh, j'avais un accord avec le palfrenier ducal!!!

Fernand cracha par terre.


- Le recel! parlons du recel! Qui achète les produits de nos activités???!!!
Des ducs, des comtesses, des maires, des prévôts, des chanceliers!
Alors pourquoi aller se plaindre ensuite qu'ils sont tous pourris?


- Quand ils en auront assez de se faire prendre pour des pigeons ou pour de la chair à canon bon marché, ils comprendront peut-être que la seule loyauté qui vaille, c'est celle qu'on se doit à soi-même.
Et une fois qu'ils auront compris ça, il leur restera encore à apprendre comment on devient libre.

Ils collent nos petits noms sur des listes? Et alors???? C'est pas gentil tous ces gens qui pensent à vous?
Ils utilisent des médiums et des artefacts magiques pour nous mener la vie dure? Y a pas trente-six solutions. Il faut cesser de trembler à chaque fois qu'on nous promet la mort ou la prison! Un douanier vous empêche de circuler? Brûlez son village!
Un prévôt vous inscrit sur une liste? Inscrivez le sien sur la nôtre!


Fernand cessa de marcher en long et en large et souleva un pan de la tenture pour regarder au dehors.
La roue sur le mât de l'Hydre frémissait dans le vent matinal. Le campement débordait d'activité. Tous ceux qui étaient là étaient des gens sur qui il pouvait compter. Il porta son regard plus loin et scruta les citadins et les voyageurs de passage, se demandant combien parmi ceux-ci avaient une étincelle Hydrique.
Dehors, un cavalier était de corvée à la criée et braillait dans un cornet à tue-tête....


- Artistes, acrobates, jongleurs, cracheurs de feu, pétomanes, balletomanes, cleptomanes, ottomanes, lanceurs de couteaux, venez rejoindre le cirque de l'Hydre! Oubliez vos scrupules, votre or et vos petits pots de miel! Lâchez les pis de vos vaches et brûlez vos sabots de bois! Venez manger de l'herbe, ça vous fera les pieds!
Arpenteurs des chemins! faites travailler votre argent! Cessez de dormir dessus comme des dragons constipés et faites-en quelque chose de vraiment inutile! Investissez dans les arts!


Le cirque de l'Hyyyydre!!!!
Aujourd'hui dans votre ville, demain dans votre cellier!!!!
Pour les petiiiiiiiits et les graaaaaaaands!!!!!!!!!!!
Des animaux merveilleux!!!!

Fouines, taupes, rongeurs et carnassiers en tous genre, quittez vos trous et sortez de l'ombre. Le soleil est à tout le monde! La Lune aussi!!!
Venez voir les spectacles de l'Hydre!
Les plus beaux rats du monde connu!!!!
Séance avec participation du public!!!
Une femme à baaaarbe!!!!!
Un dresseur d'écureuil!!!!!!!!
Un ours bleuuuuuu!!!!!!!!!
Des numéros sans trucaaaaaaaage!!!!!!!!!

Et jusqu'au 1er juin, Profitez de notre offre Hydrique "Vengeance premium"!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Sam 22 Mai - 22:08

lle se promène en robe de bure dans les rues de Montpellier, chantonnant un air qui fait peur mais qui lui donne le sourire. Elle sent le soleil qui tape sur son crâne de piaf alors qu’il fait nuit noire.

Elle s’arrête pensive confrontée à ce paradoxe. Mais réfléchir lui fait soudain mal au crâne aussi continue t elle d’avancer. Elle ouvre la porte d’une taverne et se retrouve sous une pluie d’alcool de prunes qui la fait grimacer sous le poids des souvenirs avant qu’elle n’ouvre la bouche en grand le regard levé au ciel, comme une enfant tentant de gober des flocons de neige. Puis elle rit en apercevant un messire qui fume une toute petite petite pipe…S’approche de lui et entame une discussion passionnante sur les différents types de salades vertes . Elle lisse sa robe de bure se demandant soudain ce qu’elle fiche attifée comme un moine en goguette…Y a quelque chose de pas net…Outch…Ne pas penser…ça fait mal au crâne…Outch…

Tavernier !!!!!!!!!!!!!Une bière !!!!!!!!!!!!!!!KEUHOUAAAAAAA ????? UN ECU la pisse d’âne ?????????????Mais c’est thonteux !!!!!!!

Et la voilà qui s’envole dans la nuit pour porter plainte à la mairie. La porte est gardée par une rouquine…Hmpf…Gwen la regarde d’un peu plus près , méfiante envers les rouquines, persuadées depuis un moment qu’Aristote les a mises sur son chemin pour éprouver son sens de la diplomatie, qui est légendaire.

Elle cause, cause, cause… Gwen n’a qu’une envie c’est de la faire taire…Quelque chose de pas net…Chef…t’es où ???? Dans la mairie elle en est sure…Ben vi avec des prix pareil pour la bibine, il doit pas être heureux…

Elle frappe frappe frappe à la porte sans succès. Mais c’est un monde !! Décidemment rien ne tourne rond au Languedoc, elle regarde la mer qui a pris place derrière elle et se sent prise au piège. Voilà qui est inattendu…Le mal de crâne seigneur…et qu’elle a soif… Elle cherche de quoi boire et ne trouve que du lambig à brouter.

Un Prince se met à brailler à une silhouette connue

Lààààààààààà !!!!!!!! Un moine !!!!!!!!!!!! Il est à toi celui là!!!!!!!!!!!!!!!!

Elle prend peur et court dans les rues de Montpellier comme une dératée , sa robe de bure s’arrachant d’elle-même alors qu’elle commence à paniquer…Le campement enfin et soudain, elle trébuche et tombe au ralenti sur le sable. Et se cogne au bois d’une roulotte.

Elle se dresse d’un coup et est aveuglée par le soleil.

La voix de Fernand pas content…Elle grimace …Chef…Mal au crâne…La journée repart, elle prend un coussin et le met sur sa tête. Demain elle arrête l’alcool, aussi sure que 1 et 1 ça fait 3.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 3:58

Laurine. a écrit:
La toute fraichement fieffée coqu.. ahem vicomtesse de Beaumont du Roure en avait fini avec sa cueillette d'herbe de Provence et avait entrepris la visite de ses terres. Certains paysans avaient l'air déconfit, style "ah non pas elle comme maitresse" d'autres n'y croyaient toujours pas.
Libre comme le vent ou comme l'air, la Garçonne était désormais liée. De ces liens cependant librement consentis que certains adeptes de pratiques osées affectionnent. Elle chevauchait son fidèle destrier, en somme elle dormait dans la carriole tirée par sa mule, lorsqu'un messager aux couleurs de son suzerain vint interrompre sa rêverie.

Retraite qu'ils avaient dit. La Garçonne avait, à ce mots, sourit dans la moustache qu'elle aurait pu avoir. Et de fait ca ne faisait pas une lune qu'elle était de retour que déjà elle "devait" tout planter là. Rien d'imposé toutefois, elle ne serait pas sur son banc levé. Y avait bien mieux à faire sur un banc...

En substance, il lui était demandé de radiner sa fraise, et son hachoir au plus vite à la capitale.


Et j'ai même pas encore nommé de métayer ou je ne sais même pas comment ça s'appelle...

Elle détourna sans vergogne le messager comtal pour qu'il aille prévenir à Beaumont que la maitresse était retardée ou attardée selon le point de vue.

Allez cocotte : demi tour, dit-elle à Philo

Ce fut avec une certaine émotion, sans doute teinté d'un brin de nostalgie qu'elle vit battre la fière bannière languedocienne sur le plus haut point du Castel Comtal. Il y a avait encore une petite trotte avant d'être au pied des remparts ce qui lui laissa le temps de se refaire une supposée beauté ou en tout cas un semblant de port altier et noble.

Elle croisa un campement de saltimbanques et fronça les sourcils. Ils étaient bougrement nombreux et elle ne vit pas ca d'un très bon œil. L'habitude dans la région était que c'était des troupes de petites taille qui installaient leur tréteaux. Si elle se rappelait bien les archives qu'elle avait eu plaisir à consulter durant son mandat, la dernière troupe bateleuse d'importance avait réussi à mettre à feu et à sang une cité languedocienne. La Main verte... ou Noire...


Hum j'aime pas ca...

La mine renfrognée elle franchit sans encombre les portes de la cité. Les gardes savaient que quand la mère Sauvage avait cette tronche, vallait mieux pas discutailler, la patte blanche requise se serait retrouvé munies de griffes acérées et accompagnée jets de fiel ou autres...

Selon une expression toute laurinienne, ça allait déféquer dans la cleps...hydre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 3:58

Nkhan a écrit:
[Un soir..sur les remparts de Montpellier]

Barbe qui gratte, et attente nocturne sur les murs de pierres de la Capitale Languedocienne...à peine entré d'une longue campagne, encore engoncé dans son armure, telle une deuxième peau, portant encore dessus avec parcimonie, le sang de la félonie, le voilà de nouveau en service...

Nez qui pique, suivi d'un éternuement...nuage de poussières à sa suite...va falloir penser à prendre un bain..4 mois de campagne ça vous cradosse son homme...et les rares moments de calme sont plutôt consacrés aux hommes et au repos, qu'aux ablutions...

Tourne la tête à droite, puis à gauche..regarde les volontaires et soldats amassés sur le chemin de ronde...que de bras prêt à défendre leurs terres, cela lui arracha un sourire..barbe qui se soulève en conséquence.

Puis coup d'oeil sur les campagnes environnantes...la poix nocturne gêne la visibilité, et cela n'arrange rien. Mais vu le nombre de défenseurs, il faudrait un troupe plus que conséquente pour forcer les murs...

Pense aux "ennemis"..un soupir...les herpailles semblaient pulluler dans le Royaume...réel désœuvrement, ou simple appât du gain?..l'enfer est pavé de bonnes intentions comme dirait l'autre..et à ce rythme là, les locaux du Sans-Nom seraient plus vite remplis que ceux du Très Haut..
Foutredieu!...en ce moment c'était un véritable travail de fermier...il fallait séparer le grain de l'ivraie...nombre d'herpailles se pavanaient dans des habits légalistes, pour réclamer des pseudos changements...mais le Baron le savait..ils n'étaient là que pour piller, prendre ce qui appartenait aux autres. Rien de plus, rien de moins...

Tapotant le pommeau de son épée, il pensa malgré lui, que la seule manière actuellement pour lutter contre les vicissitudes de ce temps que cet "hydre" incarnait peut-être malgré elle, c'était de mettre des grands coups dans la tronche...une bonne épée, de solides convictions, le sens de l'honneur et de la parole donnée...et ça suffirait pour faire son boulot.

Des cris et bruits de combat sortirent le Baron barbu de ses pensées...à l'ouest de sa position, un combat s'était engagé...les soldats et volontaires se regardèrent, incrédules..soupirant, le Baron, partit à l'oreille, en direction de la scène...

Quelques baffes plus tard, il revint à son poste...tard..il était tard..et la ville semblait sauve pour cette nuit.

Reprenant sa ronde, il mira les campagnes alentours...de faibles lueurs, semblant indiquer l'emplacement de quelques feux, brillaient au loin...il ne pu distinguer s'ils agissaient d'amis ou d'ennemis..en même temps il distinguait difficilement les lueurs elles-mêmes...grognant comme à son habitude, il se dit qu'il avait encore du travail, lui l'homme de guerre, pour pacifier un peu le Sud...et peut-être qu'il en aurait encore d'avantage pour le Nord...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 3:59

Adriendesage a écrit:
[Montpellier, Faubourg de Piles Saint Jacques]

Un bruit de pas cadencé suivait, dans les rues du faubourg de Piles Saint-Jacques, le cliquetit des sabots qu'un lourd destrier faisait sonner sur les pavés. La nuit tombait doucement sur la capitale du Languedoc et avec elle, un silence lourd enveloppait l'imposante cité de toute son aura. Le général Desage était entré à Montpellier au matin. Après la Provence, il avait silloné les routes languedociennes sans relâche. Cela faisait quatre mois bientôt qu'il avait le cul planté dans la selle de son cheval, avec un interlude assez long durant lequel il était resté pâmé sur une paillasse en Provence, au bord de la Mort. Cette guerre avait enflammé l'Occitanie et partout au Sud du Royaume de France, soufflait un vent de révolte contre l'Ordre établit. Plus que jamais, Adrien Desage, baron de Crussol et douairier de La Voulte, "l'hibou du Vivarais", était sûr de sa mission. Protéger le monde des hommes contre la folie des hommes eux-mêmes, et partout faire respecter les commandements d'Aristote. Pour les faibles, offrir son corps au combat et pour l'Honneur, tenir l'épée et frapper toujours avec bravoure.

Derrière lui, une dizaine de lanciers équipés de protections de cuir épais et de mailles de fer, suivaient au pas de course la cadence imposée par leur général. Lui, était tout en armure, bouclier pendant à son dos et l'épée au côté. Les remparts étaient bien garnis et protégeraient le chateau, mais il fallait veiller sur les petites gens. Les faubourgs, en dehors des murs d'enceinte, comprenaient nombre d'échopes riches et bien achalandées. Autant de trésors à piller pour la scélérate engeance qui pullulait à quelques lieues dans la campagne.
Les soldats qui suivaient le général éteignaient les torches aux murs, qui éclairaient les ruelles. Derrière eux, dans la pénombre, des archers s'embusquaient dans les recoins et ruelles.

On aurait tout aussi bien pu commander un assaut frontal, faire sortir toutes les troupes de Montpellier et donner de l'épée avec franchise. Malheureusement, les bandes de pillards et de mercenaires étaient organisées à la manière des familles de rats: la fuite devant la menace et le "chacun pour soit" comme seul cri de guerre. Pour autant, cela ne faisait point de ces gens de bas honneur, des combattants faibles et ignorants. Il fallait bien souvent être plus vaillant à braver une troupe de soudards qu'à combattre d'honorables chevaliers. Du reste, le résultat était souvent plus sanglant lorsque confrontation il y avait... Aussi le général Desage était-il assez anxieux et ordonna le placement de ses hommes avec sévérité.

Bientôt les premières échauffourées éclatèrent. De multiples endroits, des cris retentirent, quelques bruits d'armes et coups de fer contre fer. Il y eût un instant d'émotion grande, mais bientôt le calme revînt. Devant les défenses en place, c'était la même réaction prévisible: la fuite. Et à cet art, ils étaient toujours redoutables.
Le général, qui avait entre-temps gagné la muraille et retrouvé la franche amitié nouée avec le baron Nkhan de Saint-Saën, écoutait à présent les rapports des gardes. L'on avait pu faire que quelques prisonniers, car dans la nuit les maraudeurs avaient été habiles et s'étaient vite soustraits. Mais Montpellier était sauve et les bonnes gens ne souffriraient point le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 6:40

Garance a écrit:
Après son petit tour dans la salle de doléances, Garance revint vers le campement. Pas compliqué de semer les gardes, ça grouillait de partout dans les rues de Montpellier..et les conversations allaient bon train.

Ils ont voulu prendre le château
La mairie, j'te dis
Non, c'est le château.. Y avait des gardes partout.
Et à la mairie, ils ont aussi voulu défoncer la porte
.


faut dire que depuis deux nuits ensemble avec les autres groupes, ils n'avaient pas ménagé leurs efforts.. En vain.. Mais, il faisait beau.. Une croisière s'annonçait et après tout, les nouveaux pourraient répéter leurs numéros.

Elle se savait à l'abri de tout au campement. Bouba batifolait aux alentours.. Gwenn avait l'air plutôt mal en point. Fernand, taciturne dans un coin.. Et..


Sisley, Labaronne, nous allons avoir droit à une visite du château.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 6:42

Cet après midi là, le soleil était très haut, il frappait la peau dorée de Sisley avec vigueur, tellement qu'elle commençait à rougir. S'épongeant le front de temps à autre avec un linge mouillé, elle s'affairait à construire une roulotte. Une roulotte rien qu'à elle, cette fois-ci.
Au campement, chacun s'occupait. Elle entendait des bruits ici et là, mais n'y prêtait pas grande attention.

Au bout de quelques heures, la roulotte avait pris forme. Enfin du moins, ça commençait à ressembler à quelque chose. Elle se recula de quelques pas et sourit, fière de son ouvrage. Elle réfléchissait à une façon de l'aménager lorsqu'elle entendit la voix de Garance résonner derrière elle :


- Sisley, Labaronne, nous allons avoir droit à une visite du château.

Elle se retourna pour lui faire face, fermant un oeil à cause du soleil qui lui arrivait dans les yeux

- Une visite au chateau ? Ah oui ? Génial ça !

Elle avait envie de sauter de joie. Elle avait toujours rêvé de visiter un chateau. La salle des coffres tout ça ... Quel beau programme ! Depuis qu'ils étaient arrivés à Montpellier, elle en rêvait chaque soir, et chaque matin en se réveillant elle se disait qu'un jour elle y pénètrerait. Sortant de sa rêverie, elle mis ses mains sur ses hanches et fronça les sourcils:

- Mais dis moi Garance, on aura droit à une visite complète j'espère ? Non parce que j'les connais moi les guides... Une minute d'inattention et HOP ! on finit en geôle ! C'est une méthode pour rentrer dans leurs quotas...

Lâchant un petit rire sournois

- Enfin quoique, tu m'diras, je serais pas contre un petit tour en geôle moi... Il paraît qu'on s'y amuse bien.
Qu'est-ce que t'en dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 11:12

[hrp]Au campement de l'Hydre, aux abords de Montpellier [/hrp]

Le matin:

Le jour venait de se lever et Montpellier tenait toujours face à leurs attaques. Cette nuit, c'étais la mairie qu'ils avait visé.
De retour au campement, il alla rangé son épée et son bouclier sous sa tente qu'il avait aménagé et alla voir comment se porter ses camarades. Apparemment, ils allait bien et ce fut d'un pas un peu épuisé qu'il alla reprendre des forces sous sa tente.


L'après-midi:

Il rouvrit les yeux et sortit sa tête de sa tente. Le soleil tapé au plus fort et ce fut de bonne humeur qu'il sortit. Au loin, il vit Sisley qui était en trains de monter sa roulotte. Il s'approcha et se fut d'un ton admiratif qu'il dit.

Tu te débrouille bien, Sisley. A croire que tu à fait ça toute ta vie 😉

Il vit ensuite Garance arrivé et parlé de leur "visites" au château.

Ah ben moi aussi, je vais y avoir droit Twisted Evil Qui c'est qui améne les cartes pour notre éventuel séjour en géoles ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
labaiteuh

avatar


Compétences
Force:
Capitaine: Non
Fonctions: avaleur d'écus

MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 13:17

Les jours passés

Labaiteuh arrivé de bonheur au abord de Montpellier avait installé sa roulotte sur la plage...
Voyant que le campement s'était installé à bonne distance d'un éventuel Tsunami, chose courante dans la mer méditerranée, il l'avait replacé auprès de celle de la famille.

Il avait passé ces derniers jours en divers endroits...Et tout ça en bonne compagnie.
Les tavernes pour l'esprit et l'esprit...
Les flaques de boue pour ressembler à un cochon...ah non! Pour dessaouler.
La plage pour se transformer en homard cuit à point puis découvrir l'insolation.
Les toits de roulotte pour partager sa pitance et plus si affinité...
Le tribunal pour voir ce juge qui lui avait collé un procès à distance...Oui le conté de Toulouse c'est loin!
Enfin, le campement pour la bonne humeur légendaire de Fernand, le ragout de la fouine, le plaisir de revoir ses amis et l'activité qui ne manquait pas en ce lieu...Pire qu'une fourmilière où l'on colle un pétard.

Les nuits était aussi agité, il n'avait guère le temps de roupiller.
Il avait passé la première à l'hôtel chose qu'il s'octroyait rarement et chambre qu'il quitta dès le lendemain pour passer une nuit à la belle étoile dans les douves histoire de profiter d'une constellation qu'il a nommé W...va savoir pourquoi, sans doute sa nullité en astronomie...
Puis la troisième en charmante et nombreuse compagnie à taper sur la porte d'une maison aux fenêtres éclairées toute la nuit, en vain! On ne la lui ouvrit point.


La journée du 23 mai

Le réveil est difficile, le poing douloureux...
Il émerge du trou qui lui a servi quelques heures à récupérer de l'activité de la nuit passée.
La mairie non loin, il lui tourne le dos et décide rentrer au campement, il traverse la ville...
Passant devant le château et le tribunal il regarde les annonces sur le mur d'affichage... feuilletant rapidement il voit moult noms connu dont le sien...

Pffff! voilà je tape à la porte d'une maison toute la nuit et on me colle aux arrêts...c'est quoi cet accueil!
C'est quoi cette maison d'ailleurs, je et les personnes présentes croyaient qu'il y avait une fête là dedans!
Pas idée de laisser les lumières allumées


Lecture en diagonale de l'avis, il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que le chemin du retour au campement se fera en longeant les murs et évitant tout gens d'arme...

Putain! c'était la mairie...Non de diou...Et pas un bordel comme je l'ai cru!
(Bon je me fais censurer par le forum pour mer-de et il me propose défection...bon je préfère donc utiliser putain...J'aime pas trop la censure...surtout que le mot existe dans le dictionnaire de la langue française)

Ville, rempart et garnison traversé, il arrive au camp...
La vie à l'air de suivre son cour...bizarre avec ces nuits passées il aurait pu accepter même que la terre arrête de tourner...

(bon lab est un hérétique pour l'époque oui!)

Il voit un groupe autour de Garance qui ont tous un papier, semblable aux siens, dans la mains...
Sauf que Labaiteuh à la folie des grandeur et aime les collections...Lui en a deux!
Il se demande si ils entourent Garance pour voir ses dents, pour vérifier il s'approche aussi...

Il entend des bribes de conversation:

Garance a écrit:

Sisley, Labaronne, nous allons avoir droit à une visite du château.
Sisley a écrit:
- Une visite au chateau ? Ah oui ? Génial ça !
Valkyrie a écrit:
Ah ben moi aussi, je vais y avoir droit Qui c'est qui améne les cartes pour notre éventuel séjour en géoles ?
Et bien d'autres rêvent de visiter ce lieu...

Du calme les enfants, c'est pas pour aujourd'hui la visite on a bien le temps..Pour l'instant c'est un avis de recherche pas une invitation T.I.P. (Très Importante Personne)
Donc si vous voulez pas bouffer du rat cru dans le château restez à l'ombre ou utilisez ces techniques de combat pour pouvoir vous faire la malle si les maréchaux vous mettent la mains dessus.

Le regard de labaiteuh parcourt l'assistance pour trouver un cobaye...son regard s'arrête...Il a trouvé un devrais je dire une partenaire de choix...

Gwen viens là, s'il te plait, je veux faire une démo...

Gwen avance en trainant des pieds...
Labaiteuh montre les parties sensibles des femmes en utilisant le corps de celle ci et en mimant des coups portés aux seins, bas du ventre...Bien sur il ne tape pas juste les frôle.


Bon gwen...ah toi...Montre nous comment faire si c'est un homme, le maréchal, qui essaye de nous attraper
A peine retourné face à gwen au milieu du cercle d'étudiant en close combat...Labaiteuh reçoit un coup de pied, fort bien placé pour l'exemple qu'il n'a pas le temps d'esquiver!
Il tombe genou à terre, hurlant:

AÏEEEEEEEEEEEEEEeeeeuh...

Puis d'une voie beaucoup plus, enfin comment dire! Beaucoup moins virile:

Putain! Maman...
La leçon est finie....Gwen tu passeras me voir un peu plus tard...


Labaiteuh se redresse et marche difficilement jusqu'à son foutoir de roulotte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 21:17

Vampirine :

Citation :

Vampirine dit La Morue, dit "La Grandeur Gueule" et surtout dit La Poisse, était bonne à rien.
Nouvellement arrivée auprès de l'hydre, elle cumulait les âneries ce qui lui valut des corvées.
Des trous servant de latrine, qu'elle devait creuser.
Le souci c'est qu'elle creusa un trou par personne autant dire que la nuit fut longue.
Epuisée, pestant comme une dérâtée, des ampoules pleins les mains elle creusa.

Bordel ! Ras le bol ! C'est tellement plus facile d'être une Bisounours !
Qu'est ce que je suis venue foutre dans ce bourbier !!

Au petit matin, son équipe eut l'agréable surprise de trouver le terrain parsemé de cratères, dans tout le campement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 21:20

[ Dans l'après midi, la veille]

Bon alors…Le chef a dit « représentation » donc il etait de s’y mettre au travail, au lieu de faire la mariole dans les rues la nuit.

Gwen arrive martialement rouleau de parchemin à la main. Faut bien occuper les journées…Entre ceux qui sont en geôle mais qui ont 4 jours pour quitter le territoire, ceux qui se terrent dans les bas fonds de peur du délit de sale tronche, ceux qui ronflent pour avoir trop fêté la fête…D’ailleurs, elle a toujours pas compris comment on pouvait quitter un territoire en étant attaché à un mur de château…Encore une bonne raison pour devenir avocate ! La carte de visite d’enfer qu’elle allait avoir.Elle l’imagina un instant


Citation :

Gwen Kermaëdic
Herboriste
Joueuse de Soule à Louer
Escort Girl
Secrétaire du Chef
Avocate des Causes Perdues Mais Gagnées d’Avance…


La classe totale…Un jour un jour …

Bon en attendant…fallait répéter le numero !Cette fois ce serait peut être le bon…Le lancer de nains à talonnettes n’avait pas fait l’unanimité…

SISSSSSSSSSSSSS !!!!!!!!!!!!! REPETITION !!!!!!!!!


Gwen lui lance le parchemin

Alors je te pose la scène, tu es Pââmélââ, dites Pââmeuh…Tu es vêtue de rose et tu es en taverne, juste avant le coucher du soleil
Je te laisse trentes sec pour t’impregner du truc et on y va…


Pendant que la saltimbanque lit son texte secouée de fous rires proches des sanglots Gwen retourne chercher ses pancartes.

Puis elle passe devant Sisley qui se mettait en place , pour montrer la pancarte au public imaginaire.


Le soir en taverne c’est presque le couché du soleil.
Toute ressemblance avec des personnes existantes est complètement fortuit. la maison n’acceptera aucune réclamation ceci est œuvre de pure fiction.


Le regard ahuri de Sis la force à s’expliquer.

Non mais ici on colle des gens en proces par qu’ils se vantent…alors bon j’prends mes précaution…Vas y !!!Ils ont pas l'air net net dans ce bled , foi de bretonne...







OOOOOOOh…je suis bien dans ma taverne à moi toute seule que mon ami Bobby5893123 a acheté pour me faire plaisir….OOOOOOOOOOOOOh…..Y aura t il un habitant aimable qui passera ce soir ??????OOOOOOOhhhhh….Ou bien vais-je rester posée là en discutant avec mes amis imaginaires ????????????????OOOOOOOOOOh…

Pose pensive de Sis qui fait mine de parler à des amis imaginaires. Pendant ce temps , trois ou quatre personnes incarnées par Gwen viennent s’enquiller un godet, lui parlant sans qu’elle reponde, vu qu’elle est reliée à un autre monde.



OOOOh...hier soir, un homme m’a touché au coude…OOOOOOOh …Serai je enceinte ?????OOOOOOOh…surement…OOOOOOOOOh…s’il part j’en mourrirai de honte…D’ailleurs je vais le menacer de ce pas de mourir s’il n’assume pas son acte….OOOOOOHHHHHH

OOOOh, te voilà mon amie Brideujette !!!! OOOOOOOOh…je suis enceinte …Mais le nom du père m’est inconnu…Je lui ai écris pour qu’il assume son acte ! Sinon je mourrirai dans l’heure…OOOOOOOOOOh….


Pancarte qui défile alors que Sis se roule par terre de rire.

Arrete !!! tu vas faire peur au chat !!!!!!!!!!!!

Deuxième pancarte.

Trois jours et demi plus tard, toujours dans la taverne « chez Cerise du Groupe Abba»



Aiheu…Ouilleuh…Gémaleuhhh…AhOOOOH…Je souffreuh, j’accoucheuhhh…Heureusement que j’ai invité tout le village à venir m’aider…Aiheu…Ouilleuh…Oh oui ami boucher, viens donc m’ouvrir le ventre pour sortir mes enfants d’amour…


Là-dessus Gwen imite les bruits d’un cochon qu’on égorge. Puis prend sa voix la plus aigue pour faire le chœur des sextuplés



Bonjour, nous sommes les six enfants de maman !! Nous sommes Gimli, Legolas, Aragorn, Frodon, Arwen et mince, le petit dernier vient de mourir…Zuteuh nous sommes tristeuh...


Hmpf…Vlà Garance…Suivi de la grosse Bête …

Quoi une visite au château ???????????,Je peux venir , je peux venir ???? Non ????Non mais Lab.S’te plait…Non. Bon…

Puis haussement de sourcil façon accent circonflexe…Ben si tu veux te battre mon gars.

PAF !!!

Non mais parce qu’il faut pas croire hein…Elle est blonde et un peu à l’ouest de tout,mais le corps à corps elle maitrise, le combat à l’épée aussi, même si elle préfère de loin la poêle à frire les morues. « On » a parfait l’éducation donnée par son père, sur des chemins entre la Rochelle et les Pyrénées …


Citation :

Putain! Maman...
La leçon est finie....Gwen tu passeras me voir un peu plus tard...



Se mordant la lèvre pour ne pas rire, elle le voit filer dans sa roulotte et se retourne vers les filles qui se gondolent.

Bon alors ? Ma pièce elle est comment ??? ça va plaire à Fernand ?????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 22:15

Meval a écrit:
Après un séjour de remise en forme en Rouergue, comté on ne peut plus calme pour se reposer, Meval avait repris la route du Languedoc, pour un passage éclair, comme à son habitude.

Il n'est pas bon de trainer trop longtemps dans un comté devenu fou... quoi que, cela faisait bien longtemps maintenant qu'il l'était devenu. a force de jouer les girouettes, certains avaient fini par en perdre la tête.

Nan, en fait, c'était plutôt le pouvoir qui leur cramait le peu de neurones qui leur restait. S'ils en avaient eu un jour...

C'est donc tranquillement que la veille au soir, elle avait attelé sa chariote et repris la route parsemée de nid de poule plus énormes que le vide des cerveaux de certaines personnes, dont elle ne pouvait évidemment pas citer le nom, au risque de se retrouver en procès pour diffamation.

Diffamation, c'est mieux qu'affamation ?

Question existentielle s'il en est.

Arrivée à Lodève de bon matin, elle s'installe donc en taverne, comme une bonne habituée. Puis, elle se rend tranquillement en place publique, pour voir quelles sont les dernières nouvelles pas très fraiches du comté.

Elle lit, les décrets, les allocutions.... Les trucs qui endorment quoi.... Lorsque tout à coup, elle écarquille les yeux et sort d'une lecture soporifique devant un évènement qui lui extirpe un sourire...


Hé hé, un convoi de voyageurs remarqués et remarquables semble traverser le Languedoc et le mettre en ébullition par ces jours déjà chauds... P't'être que je vais pouvoir croiser certains d'entre eux... Je l'espère même, et partager une chope... nan, un tonneau de Calva à l'odeur d'aisselle plutôt.

La journée commençait bien, et comme il faisait bon revenir en Languedoc, pour une fois !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Dim 23 Mai - 22:17

[ On s'entraîne..]

Un vrai bordel comme il n'y avait plus eu depuis longtemps au campement... Sisley , Arthur et Gwenn dans une forme olympique...

Garance regardait le château main en visière.. le soleil tapait fort et les remparts se dressaient sur la colline du Mont Mézenc..Y avait du monde au balcon

Riant au numéro de Gwenn et faisant la moue devant Labaiteuh plié en deux:

Mmmm.. Gwenn, tu as un vrai coup de genou à la normande..

Jetant un oeil vers fernand, Garance attendait le verdict

Si on allait faire un petit repèrage ? Histoire de trouver la faille dans ce château.. On les a pris de front la dernière fois.. j'avais pas vu les douves dans le noir mais, ce serait bon d'y jeter un coup d'oeil.. On se prépare pour une expédition ce soir.. Vêtements sombres, capuches.. Calez bien vos armes pour qu'on ne nous reconnaisse pas..On n'attaque pas, on se fait une balade de nuit

Avisant les trous dans le campement..

Vampirine.. Si tu nous en creusais tout autour des roulottes hein? Bouba irait repêcher les intrus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 1:09

Vampirine a dit:

Citation :
Ma poule je peux te faire des trous même dans mon propre trou !
Tu me dis j'exécute !

Depuis un moment Bouba venait la renifler.

HEEEEEEEEEEEE, QUELQU'UN POURRAIT DIRE A NOUNOURS D'ARRETER DE ME SNIFER LES FESSES !

J'AI PAS ENVI QU'IL ME MONTE DESSUS !!!!!

Elle grommella et essaya d'éviter l'ours qui la suivait d'un peu trop près.

Sofio a dit:
Citation :
Un marché de Provence, fin' au Languedoc plus haut

Lui avait dit, solde et rabais a Montpellier, tout ce qui se vend ici, tu prend tu met la taxe personnelle et tu revend dans la foulée, alors elle achetait, ce qu'elle pouvait, du pain du maïs, du poisson, appliquait la taxe TTS toute taxe sofio, et le tout dans l'allégresse.

Voici pour cent écus du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d'abricots ?
Voici l'estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte.... qui c'est celle STOPPPPP sort la liste regarde le nom, suit du doigt, pas avec nous nan il pue le poisson laissez

Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets ?
Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
On est la, pour passer l'étéééééééé


La cohue, au stand de maïs, quelqu'un a crié tout a 2 écus!!!elle s'est jeté dans la foule tendant les bras attrapant tout ce qu'elle touche, tirant au hasard, mince des cheveux, elle a tiré fort la personne a crié, heureusement qu'elle envoie les bras haut, manquerait plus qu'elle pense attraper les carottes et tombe nez a nez, main a queue heu enfin trucs comme ca, elle appercoit un beau poisson qui trône c'est une morue toute fraîche ses écailles dorent encore par le soleil, ca sent le frais, ca sent la marée, le poisson c'est bon!! elle se jette dessus, se voit déjà le faire rôtir, quand la bande de l'hydre débarque.......

Quand ils arrivent en ville
Tout l'monde change de trottoir
Ils ont pas l'air viril
Mais ils font peur à voir
Des gars qui se maquillent
Ça fait rire les passants
Mais quand ils voient du sang
Sur leurs lames de rasoirs

Trop tard pour la morue qui a disparue, vont pas l'emporter au soleil alors elle se rougne en colère folle, plein centre du marché mains sur les hanches en hurlant


qui qui a pris la morue???

Gwennie a écrit:

Citation :
Après avoir approuvé le plan de Garance, Gwen s’en etait allée vérifier si La grosse bete se remettait de son coup de genou mal placé.

Elle grimaça un sourire d’excuse en le voyant encore prostré et prit sa besace qui surnageait dans le bordel hydrique ambiant.

Bah, j’reviens, j’vais au marché pour soigner ton…enfin, te bassiner ton…Rhooo…Trouver un truc pour te soulager…En gros…Fin tu vois…T’inquiètes, j’m’occupe de tout.

Le laissant agoniser…dieu que les hommes sont douillets elle fila vers le marché et se sentit engloutie par une cohue faites de femmes hystériques et de maréchaux chauffés au fer blanc.

Se passe quoi encore dans cette ville de dingues ????

Pestant contre l’imagination sans borne des autorités pour trouver mille moyens plus couillons les uns que les autres pour les empêcher de vivre, elle ne tarda pas à entendre hurler une rouquine. Elle haussa un sourcil. Rhooooo…

Elle s’avance vers elle un aimable sourire aux lèvres.

Voulez des morues ????

Elle désigne d’un geste ample la maréchaussée alentours.

Je vous en prie Dame Sofio de Mercurio Etc….Etc… Faites votre choix…

Il vous arrive quoi à brailler comme une Limousine là ????? ça va pas bien non ???????

Puis elle se sentit projetée en avant par un gros lard bedonnant qui se donnait des airs importants

Place Place ….Faites place à la livraison…Les meilleurs vins pour le palais…

Elle allait riposter vertement mais ses yeux s’écarquillèrent , allumés d’une étrange étincelle.

Le chariot passa devant elles, remplis de lourds futs de vin.

Dites voir Sofio…Vous connaissez l’histoire du cheval de Troie ????

Enguerand (PNJ):


Citation :
Greli grelo...Combien...J'a....

WWAAOOUUU!!!!!!!

Stoppe net sa balade errante et regarde les roulottes qui s'alignent devant lui.....

"Mince.....C'est quoi ça....Un cirque? "

Le gamin s'arrête à quelques mètres des chevaux attachés sous les arbres et se plante au milieu du chemin.....Son doigt furète avec application le fond de sa narine....La bouche ouverte il contemple ébahi ces gens bizarres qui s'agitent devant lui..

Y'a d'abord deux bonnes femmes qui récitent des trucs auxquels il ne comprend rien mais qui doivent être rigolos pour les grands vu qu'y en a une qui se roule par terre en pleurant de rire...
Des hommes passent sans le voir....Aux allures patibulaires...

Faudrait p'tete se cacher vu qu'on lui a toujours dit que ces gens là prennent les enfants aux gentils parents...

Oups....C'est quoi ça encore???
Citation:

"Le cirque de l'Hyyyydre!!!!
Aujourd'hui dans votre ville, demain dans votre cellier!!!!
Pour les petiiiiiiiits et les graaaaaaaands!!!!!!!!!!!
Des animaux merveilleux!!!!

Fouines, taupes, rongeurs et carnassiers en tous genre, quittez vos trous et sortez de l'ombre. Le soleil est à tout le monde! La Lune aussi!!!
Venez voir les spectacles de l'Hydre!
Les plus beaux rats du monde connu!!!!
Séance avec participation du public!!!
Une femme à baaaarbe!!!!!
Un dresseur d'écureuil!!!!!!!!
Un ours bleuuuuuu!!!!!!!!!
Des numéros sans trucaaaaaaaage!!!!!!!!! "


Le cavalier le frôle sans le voir et continue sa course hurlante en direction de la ville.

L'a dit quoi ci là?
Des zanimos??
Des rats? Des écureuils?

Un.....OURS ???????

Et soudain il le voit.....Il est là derrière une du groupe là..qui se balade avec une pelle et fait des trous partout...Un Ours énôôôrme .....TERRIBLE.....AFFREUX......

Le môme essaye de se cacher comme il peut derrière le tronc de l'arbre le plus proche et en oublie de continuer la nettoyage nasal qu'il avait si bien commencé....
Le doigt reste en l'air un moment puis finit sa trajectoire dans la bouche restée béante de stupéfaction..

Et ben...M'man et p'pa y savent pas se qu'y loupent à vouloir faire la révolumachin....
Suis sûr qu'y a pas des trucs comme ça où y sont partis...

Pfffffff reste là qu'y z'ont dit...
C'est dang'reux qu'y z'ont dit...

Tu parles.......Y z'ont même pas d'ours là bas ch'uis sûr...

Sisley a dit:

Citation :
Le soleil commençait à baisser, Sisley se dépêchait de rentrer au campement, il fallait qu'elle termine la construction de sa roulotte...
Elle passa par la ville, bien qu'encombrée par tout le bardas qu'elle traînait avec elle. Arrivant près de la place du marché elle reconnu Gwen et Sofio qui parlaient morues en montrant la maréchaussée du menton. Elle haussa un sourcil et secoua la tête, préférant de pas penser au plan machiavélique qu'elles préparaient.

'Vraiment une ville de barges ici...

Elle continua sa route, marchant le plus vite possible.
Une fois arrivée au campement, elle déposa les coquillages qui étaient destinés à faire des bonbons devant la roulotte de Gwen, lança un bref regard en direction de Vampirine qui était suivie de près par Bouba et fila vers la sienne en haussant les épaules
Mais quelqu'un était passé ici avant elle et cette personne avait saboté son ouvrage... Certaines pièces avaient été interchangées, ce qui rendait désormais la base inégale, et bancale qui plus est. Elle se retourna, cherchant le coupable du regard. C'est alors qu'il s'arrêta sur Val, qui au loin se bidonnait devant un arbre. Elle soupira, pris un marteau et le balança de toutes ses forces en direction de ce dernier.

Non mais ça va pas d'saboter ma roulotte ? Ça t'fait rire ?
Hein ? Quoi ?! De quoi aie ? persifla-t-elle

Elle observait Val qui semblait effectivement avoir mal quelque part. Mais où ? Le marteau ne l'avait pas touché, ou presque pas ... elle en était sûre. Elle s'approcha :

Ben tant pis pour toi... Ça t'apprendra à ... à ... Non mais arrête de dire aie, ça fera pas partir la douleur plus vite va ! Pis d'ailleurs, t'as mal où ?

Elle plissa les yeux, cherchant le moindre signe qui pourrait prouver qu'il jouait la comédie mais n'en décela aucun. Elle secoua la tête en signe de capitulation

Bon, d'accoooord ! J'suis désolée, ça te va ? Hmpf

Valkyrie a écrit:

Citation :
Après avoir reçue le marteau sur sa hanche, il s'avança avec peine vers Sisley.

Ben c'est que j'ai mal au cerveau à force de réfléchir comment rendre la base inégal de ta roulotte

D'un geste qu'on pourrait croire volontaire, il lacha le marteau qui atterrit sur le pied de son interlocutrice qui se mit à sautiller.

Qu'est-ce qui se passe Sis, tu à envie de danser ?

Sofio a répondu:

Citation :
adieux veaux vaches et poissons........

La belle morue envolée, un sourire ..sourcil levé, coup de piège, coup d'arnaque, la blonde veut l'amadouer, lui montrant les étoilés, ardents défenseurs des châteaux, regard étonné qui compte recompte une armée!!!

56 sont!! sont fadas!!!

Elle a parlé vite et fort, adoptant l'accent du sud, se fondre dans le foule, est un art, la noblesse aide a tout ca,mais elle leur contera comment jadis le prince en chemin détourné partit gaiement retrouver sa mie....arff la voila qui déraille encore, vite faire taire son moi avant que celui ci l'ouvre..

Héééééééé les gueux voila trop tard, ce qu'elle disait donc, quand le moi entre en émoi, ca cause toujours des soucis

Dites voir Sofio…Vous connaissez l’histoire du cheval de Troie ????

Est ce bien l'heure, l'endroit, le moment de vous conter histoire, dame!!ne pouvez pas attendre sagement le temps des tavernes, regard creux quand même, rajustement de couronne, pour la circonstance, suivant du regard le chariot, réalisant a l'instant que le cheval de Troie pouvait en fait être nommé planque des pas beaux.

Suffirait peut être aussi de tout simplement nous habiller en gueuse, fin pas vous de taper a la porte du château, et la chevillette, bobinette s'ouvrira, ensuite l'air de la midinette catin, pour dire au garde bedonnant qui sera a la porte que nous venons pour la gâterie de klanacier, jour bénit de son non anniversaire pensez pas?

Gwennie:

Citation :
Gwen continuait de regarder le charriot s'engager dans les rues de la cité accablée par le soleil alors que Sofi faisait un effort de concentration intense pour compter les maréchaux...Rapide calcul...quelques 900 ecus la soirée.Sans compter les bras en moins à la mine…Et bien dans le genre gestion pourrie…A moins qu’ils n’osent de pas payer…Elle eut un sourire narquois…Heureusement que la loi punissait l’esclavagisme, même
institutionnalisé…Encore une bataille juridique à mener…


Citation:

Est ce bien l'heure, l'endroit, le moment de vous conter histoire, dame!!ne pouvez pas attendre sagement le temps des tavernes


Mouvement de redressage de couronne qui se remit à dreuze aussi sec…Gwen observa la rouquine qu’elle n’arrivait décidément pas à cerner… Elle sourit .

J’crois qu’il n’y a pas d’heures pour les jolies histoires, ni d’endroit…

Citation:
Suffirait peut être aussi de tout simplement nous habiller en gueuse, fin pas vous de taper a la porte du château, et la chevillette, bobinette s'ouvrira, ensuite l'air de la midinette catin, pour dire au garde bedonnant qui sera a la porte que nous venons pour la gâterie de klanacier, jour bénit de son non anniversaire pensez pas?


Pas couillon ça Votre grandeur…Mais…certains de nos hommes sont des plus poilus…Et comme catin ne seraient guère séduisants. Sauf à penser que le KlanKlan …Bref…

Gwen contempla le château pensive. Toujours compter sur le point faible des hommes…Mais ce château là semblait bien difficile à prendre. Elle remit une mèche en place.

Vous savez quoi…Les catins pour occuper les gardes plutôt…C’est couillon un bonhomme, deux trois jupons et quelques uns seront moins occupés à compter ce qui rentre dans le château…

Elle se mordit la lèvre, sourcils froncés sous la réflexion. faudrait , faudrait…Déjà rentrer pour aller faire du repérage, Garance allait gueuler…

Bon Dame Sofio de Mercurol, etc…etc…J’m’en retourne au campement. J’vous fais pas l’accolade hein ?

Elle salua donc de la tête avant de se retourner.

Bon, si vous voulez venir , venez. Vous ferez connaissance avec …un ours…

Garance a écrit:

Citation :
Elle tapotait distraitement sur le tronc d'un arbre en attendant le regroupement. Bouba gardant Vampirine, Sisley occupée avec sa roulotte, Gwenn partie..
Elle entendit un cri de gamin un peu aux abords.

Bouba? Ne t'en prends pas aux gamins.. Enfin, pas encore.. Ils sont pas dangereux ceux-là..

Sorti de son silence, Fernand s'approcha d'elle et lui murmura quelques mots.

Faisant la moue:

Non mais Fernand, ce serait l'occasion de voir comment on peut s'évader des geôles dans lesquelles ils veulent nous jeter. Et , ce serait une autre manière de..

Un hochement significatif et elle ne termina pas sa phrase... Elle soupira.. l'inactivité, ce n'était pas vraiment son truc à Garance.. elle avait ravitaillé certains devant la pénurie du marché..De nouveaux procès tombaient .. Plus iniques les uns que les autres. Le Languedoc figurerait en bonne place sur leur liste..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 2:27

Gwennie a écrit:
Elle sifflotait gaiement dans les rues, slalomant d’un air aimable entre les groupes de maréchaux divers et de soldats sentant bon la lavande…en fait non, reflexe d’herboriste, à trop forte dose la lavande ça puait…et ça filait des migraines.. Mais ne pas se départir de son sourire aimable, après tout, le soleil brillait, les tavernes étaient confortables, la bouffe plus que correcte, et les tavernes…Elle trébuche sous la rêverie. Bref…Malin ça elle s’était perdue et se trimballait dans un quartier inconnu où les soldats semblaient bien moins sympathiques d’un coup. Elle renifla…tudieu…ça sentait…le fromage trop fait…Son instinct lui conseilla de se carapater fissa avant d’être cataloguée bretonne…Elle prit son air le plus innocent pour filer hors de vue lorsqu’elle s’arrêta net.

Dame de Coulvain, recherchée…pendre en Normandie…

Elle connaissait ce nom…Mais où ?? Elle se baissa pour faire mine de relacer ses bottes et tendit l’oreille.

Oh bordel…

Elle siffla entre ses mâchoires serrées. Voilà autre chose…Retourner au campement…Déjà qu’elle était en retard, là Garance allait lui tailler les oreilles en pointe…Elle marcha plus vivement vers le campement.

Elle arriva dans une volée de kilt, échevelée et rouge de rage.

GARANCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Elle la trouva l’air dépité adossé à un arbre . Ô punaise elle avait pas l’air ravie de son retard…Oups…

GARANCE !!!!!!!!!!!Y a des soldats qui veulent te faire la peau en ville…Ils puent le fromage trop faits..et certains ont des tronches de Pipiolits !!!!!!!! T’as fait quoi pour mériter ça ????


Euh, j’voudrais pas dire mais ça craint de plus en plus dans ce bled…Sans vouloir faire la trouilleuse, ça me parait mal engagé…

Elle ouvrit la bouche et poussa une exclamation désolée.

Mince, j’ai oublié les herbes…

Garance a écrit:
Elle pestait mais pestait et passait son énervement sur les cailloux. Vacances ratées, Visite du château annulée..

GARANCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Allons bon, y a des jours comme ça où rien ne va et le ton de Gwennie , c'était la goutte, la cerise, le grain, l'ergot qui allait réveiller les allergies de Garance. Pire que les procès.

Oui Quoi Gwennie? Des soldats qui puent le fromage.. C'est normal ça.. D'ailleurs..Y a trop de latrines ici.. faudrait voir à camper ailleurs.
Et ils veulent me faire la peau? .. Eh bien, comme à nous tous non? Qu'ils viennent en découdre plutôt.. je manque d'exercice moi .


Voyant la mine de Gwennie..

Des herbes..; Hum, tu veux qu'on demande à LaFouine de les cuisiner.. Ca serait une bonne idée ça.. J'ai jamais mangé du soldat.


Chewby a écrit:
Quel bonheur de se sentir en famille! pensait chewby.
Il était arrivé dans ce campement plus tard que les autres et donc ne connaissait pas énormément de monde! sa tantine était la, bien sur mais bon... devoir compter sur ses bons jours pour ne pas recevoir un coup de pelle a tarte ce n'était pas une vie... et elle semblait vraiment occupé, de plus je ne l'avais pas quitté tout jeune pour maintenant revenir dans ses jupons!

Pas dans les siens pensa t il amusé...

Donc aujourd'hui ma mission se résumerait à deux objectifs:

se trouver un numéro de cirque, et faire la connaissance du groupe....regardant les alentours...en commençant par la gente féminine pourquoi pas... souriant enthousiaste.


Donc se trouver un numéro.... première question: en quoi suis je doué...réfléchissant...boire des bières....non ca ferai un peu redondant avec sa Tante....cherchant mais ne trouvant rien....

bon sang....!!!!
Comment faire pour trouver un numéro qui puisse être suffisamment intéressant et impressionnant.


Tout en réfléchissant chewby s'amusait avec son morceau de barreau de geôle usé qu'il avait trouvé sur les routes... le tordant dans un sens puis dans l'autre, se faisant des jeux avec: réussir a faire un nœud avec pour ensuite le défaire...cela lui occupait les mains.

Bon passons, je trouverai bien par la suite! Pas la peine de me faire siffler la théière pour ca!

Décidant de laisser ce point pour plus tard, chewby décida d'aller marcher dans le campement. Il était sur qu'il serait bien accueilli! Pour gérer l'inconnu il emporta son morceau de fer tordu...

Ahlatete a écrit:
De mauvais poil, de très mauvais poils.... Elle n'avance pas à travers le campement, elle vole quasiment. Elle remarque bien qu'autour d'elle tout s'agite, mais elle a atteint un tel point de fureur qu'elle ne peut s'arreter pour participer a tout ça....

Deux jours..... Pendant deux jours elle a défendu le pouvoir. Elle.... Alors que la terre entière sait qu'elle déteste les militaires et tout ce qui s'en approche de près ou de loin.... Pendant deux jours elle défend un comté qu'elle a un jour aimé... Et pas un écu qui tombe dans son escarcelle... Elle a travaillé a l'oeil... Gratuitement, pour rien, nada, walou, rien quoi....
Et elle a faim. Elle comptait forcément sur ses deux jours de boulot pour pouvoir s'acheter de quoi manger, et voila qu'elle va etre obligé de se taper de la soupe de cailloux...... A mourrir de rire.

Malgrè toute sa colère, elle ne peut s'empecher d'entendre gwen prévenir garance qu'on la cherche pour la pendre.... un sourire éclaire faiblement son visage. Elle est bien obligé d'entendre la réponse de garance... Sourire un peu plus élargi cette fois. Quelle classe cette garance... Elle pourrait en remontrer à tous ces gros culs qui se prennent pour des nobles et affament le peuple en ne les payant pas pour leur travail....

Elle fait demi tour pour aller rejoindre les deux femmes et leur raconter ses mésaventures, elle croise chewbi en route, se retourne pour le regarder de dos. Elle ne voit pas le seau qui se trouve en travers de son chemin, elle se prend le pied dans le anse, court un peu pour récupérer un précaire équilibre, souffle en voyant qu'elle ne tombera pas, ne voit pas la flaque devant elle, et sombre dans la boue des cochons apprivoisées.....

Nan décidément, les éléments sont contre elle, elle ne se relévera pas.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 2:29

Debba_1er a écrit:
En voyage pour découvrir l'au-delà du Languedoc et du royaume, les nouvelles qui arrivaient du comté (Et oui, c'est un comté, qui a un comte ! Namého !). Les nouvelles qui arrivaient de sa terre natale n'était point bonnes. Une coalition de brigands qui s'en prendrait au Languedoc.

Dans le malheur, leur seule chance fut qu'ils étaient déjà dans la route du retour et que la capitale languedocienne n'était point loin. Mais chaque jour était un déchirement. Chaque jour, les nouvelles de la capitale étaient à moitié bonnes & à moitié mauvaises. Les malotrus étaient toujours présents & de plus en plus nombreux mais le bon côté, c'est que la capitale résistait toujours aux assauts, ainsi que toutes les villes du comté qui ont subi des attaques.

Le passage à Carcassonne, Narbonne & Béziers fut fait en éclair et ce n'est qu'à l'aube du vingt cinquième jour de Mai que les murs de Montpellier étaient en vue. La route fut calme, ce qui était assez logique; les ruelles des villes du comté étaient devenues plus dangereuses que ses campagnes, et deux cavaliers dont il reconnut la silhouette & les couleurs d'un des deux vu que c'était les couleurs de sa suzeraine.

Après quelques formalités avec le garde d'une des portes qu'il avait fini par connaître un par un, tête par tête, nom par nom. Il pénétra dans la ville. Sa première réflexe fut de mettre ses accompagnatrices en sécurité. Après une petite réflexion, il arriva à la conclusion que les auberges ou tout bâtiment comtal risqueraient d'être la cible de ces malandrins et que la sécurité n'y est pas forcément garantie. Il décida alors de se diriger vers la maison d'un ami, Antimond. Maison dont il a eu souvent l'occasion de visiter l'échoppe.

Quelques minutes plus tard, (*) Debba ressortait de la ville allant à la recherche & la rencontre des défenseurs de la ville, se demandant bien ce qu'il pouvait faire pour donner un coup de main.


[* : Ce qui se passe chez Anti restera chez Anti (halle de Montpel)]

Valkyrie a écrit:
Tout brullait, les roulotes, les tentes et tout ce qui était enflamable. Il alla prévenir les autres mais ...
Il se réveilla, il sortit de sa tente et jeta un coup d'oeil aux alentours. Tout ça n'avait été qu'un rêve. C'est vrai que ça n'aurait pas pu se produire car le camp était surveillé en permanence ce fut donc d'un air tranquille qu'il alla se recoucher.

Valkyrie a écrit:
Il alla se recoucher mais ressortit de sa tente juste à temps car il avait oublié de rendre le marteau que Sisley lui avait balancé suite à son sabotage Very Happy Il traversa le camp puis croisa quelques "collègue" qui surveillait le camp d'une éventuel représailles de l'ennemie où de la stupidité de certains.
Il venait d'atteindre la roulotte en question mais rebroussa chemin. Après tout, elle lui avait balançé son marteau donc autant le gardé Twisted Evil Elle serait donc obligé de s'en procurer un autre Cool


De retour à sa tente, il entendit un bruit. Il s'approcha et vit ce que c'étais.

Hey, c'est pas fini de ronfler, y en a qui essaie de ronfler aussi ici !!!

Il avait été prévenu qu'il dormirait moins bien avec tout ces ronfleurs ^^

Chewby a écrit:
[Au campement]
Chewby marchait dans le campement à la recherche de barres à tordre pour se calmer les nerfs. Cela faisait deux jours qu'il bossait pour la maréchaussée et les écus ne tintaient toujours pas dans sa bourse... Il refusait et détestait se faire avoir de la sorte... ou alors cela ne se ferait pas dans le calme et le silence...
Il se posa quelques instants près d'une roulotte qui lui était jusqu'alors inconnue, pour réfléchir à une solution ou à défaut, une vengeance.

Tout à coup, un grognement retentit derrière lui.
Espérant que ce n'était pas encore Bouba qui cherchait à s'amuser avec lui, ni le loup de Sisley - car il avait suffisamment vécu de mauvaises histoires avec ce loup au crâne robuste -, Chewby se retourna prudemment.
Croisant les doigts, espérant avoir entendu l'estomac de Lab' et non pas celui de cet ours mal léché, il découvra, surpris, Sisley en train de ronchonner.


- Hey Sisi', qu'est-ce qui t'arrive ? Mal dormi ? Je vois que tu te tiens le dos ... ?
- Salut ... Oh non me provoque pas avec ça toi !! Tout est de ta faute et tu l'sais très bien ! persifla-t-elle
Bref, c'est pas l'sujet, pour l'instant. C'est juste que je n'aime pas qu'on m'utilise tu vois ? J'ai toujours pas été payée pour mon travail héroïque d'hier à la Maréchaussée...

Chewby qui souriait à ses dires, réalisa soudain qu'il venait de trouver là une alliée de taille pour l'aider à satisfaire sa vengeance.

- Hé bien... écoute... j'ai une envie de vengeance... il m'arrive la même chose depuis deux jours. J'ai bien envie de foutre un peu le bordel ici... Des
idées ?




[Plus tard, en taverne]
Il y avait beaucoup de monde, comme d'habitude.. D'autant plus que certains ne sortaient qu'une fois la nuit tombée. Mais un personnage, et particulièrement celui-ci, retint leur attention :

- Vous êtes artiste ?! Hein quoi, peintre ?! Bon sang super ! Et vous auriez pas deux ou trois pots de peinture à nous dépanner pour une oeuvre monumentale par hasard ?

Après avoir parlementé avec le peintre en question et obtenu trois pots de peinture, dont deux roses et un jaune poussin, Chewby et Sisley s'en allèrent, près à mettre leur plan à éxécution.



[Quelques minutes plus tard, devant la maison de la mairesse]
Chewby s'appliquait du mieux qu'il pouvait à ne pas dépasser sur la façade criarde de la maison. Comme quoi, peindre des volets en jaune poussin demandait plus de concentration que prévu...
Sisley elle, pendant ce temps, flanquait des couches de rose ici et là, laissant certains endroits dénués de couleur...


- Dis, tu pourrais pas t'appliquer un peu ?
- Et pourquoi j'm'appliquerais hein ? Le but c'est pas que ça soit beau mais qu'elle ait l'air ridicule, j'te signale ! dit-elle en faisant un petit point rose sur le volet jaune
- Hey ! Attends... tu vas voir toi !

Sisley se contenta de sourire de toutes ses dents

- Ah bon ? Voir quoi ?

Chewby, qui était jusqu'alors resté plutôt impassible, eut un rictus, lâcha son pinceau et s'avan�a vers Sisley.
Prenant un pot de jaune il le versa pour moitié sur son crâne...


- Voila mon poussin! comme tu es mignonne, tiens il te reste une pointe de rose la!...pointant son bout de nez..

Sen suivit alors une bataille de peinture, a tel point qu'a la fin on ne savait pas ce qui était le plus coloré...les murs ou les deux complices...
Ils s'étaient même amusés à se lancer les pots de peintures à la tête en se mettant dos au mur, laissant leurs silhouettes y transparaître...

Laurine. a écrit:
Le séjour à la capitale se passait plutot bien. Bien que Philo était vraiment hargneuse. Laurine avait du l'empecher plusieurs fois d'attaquer les poissonnières vénales afin de faire éclater leur bulle spéculative.

Non ma Philo ! on doit se coordonner pour attaquer, on peut être mule sans être bourrine tu le sais pourtant ! Un peu de noblesse que diable ! Vont dire quoi à Beaumont ? Oublie pas qu'on porte désormais leur couleurs. Faudra d'ailleurs penser à recruter à notre retour.

Les jours se succédaient sans aucune monotonie. La capitale était animée comme rarement. De jour comme de nuit des chariotes quittaient les entrepôts comtaux, des hommes et femmes lourdement armés patrouillaient tandis que d'autres tentaient de se faufiler et se montrer discrets, trop discrets. D'autres encore ne l'étaient pas du tout, faisant preuve d'une bravache téméraire. Ils avaient sans doute oublié qu'ils étaient en Languedoc...

Laurine passait ses journées tranquillou entre le marché, le château où elle allait donner ses avis sur tel ou tel point, on l'avait même vu en taverne avant qu'elle ne monte sur les remparts ou devant la mairie. Une nuit elle eu l'occasion même de se défouler un peu et d'envoyer valdinguer quelques dents, trop longues à son goût. Et les assaillants repoussés s'en retournaient la queue entre les jambes vers leur campement à l'extérieur de la ville.

Pas mal de ses amis étaient là désormais, son frère d'arme Antimond, le Général, Fred et bien d'autres encore, à l'exception de Milou pour laquelle elle avait piqué une colère mémorable. Ce jour là Domenc était arrivé. Ca faisait un bail qu'elle ne l'avait pas vu et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'elle le vit rejoindre le petit groupe hétéroclite.

Lors de leur tour de garde l'attention de la Garçonne fut attirée par un oriflamme qui battait au vent du matin levant.


Boudiou ! Faut pas laisser faire ca. Allons chercher les autres.

Après moults discussions le petit groupe se faufila hors la ville pour aller rejoindre le Commodore qui roupillait dans son coin.

Debout là dedans ! on a du nettoyage à faire !

Encore quelques points de stratégie à régler, Laurine adorait apprendre sur le tas et il n'est pas question ici du Commodore.

Non non c'est avec toi qu'on y va, le Vice Amiral des Abreuvoirs fait de la comptabilité ce soir. Puis ensuite il doit aller voir la mer, grande première il parait. Bref on y va ?

Et souvenez vous l'été dernier... la sale bête qui hisse son pavillon là bas a par deux fois attaqué Lodeve, ou en tout cas lui ressemble drôlement.


Et ca les languedociens ils avaient pas aimé. Que la Garçonne se trompe de personne ou pas ca ne changeait finalement pas grand chose... Les compagnons d'armes se faufilèrent donc, nombreux, très nombreux en direction de cet insupportable fanion.

Un cry retentit dans la nuit


Totjorn tot drech !

Et ce fut un véritable massacre... qu'il ne convient pas ici de décrire afin de préserver les reliquats d'innocence de nos jeunes lecteurs.

Mais au vu de ce qui restait du corps de l'inconsciente, et encore la besace de Laurine dégoulinait d'autre chose que du jus de fruit, ses compagnons auraient bien du mal à la recomposer avant de l'inhummer... a moins que les clics-clics de la résurection n'interviennent à point nommé...

Un chant, victorieux s'éleva alors dans l'aube naissante.


Lien caché par la censure ce qui aurait dut être fait. {LeFaucheur}

Une bataille avait été gagnée, bien sur la guerre n'était pas finie, le Languedoc n'était pas encore tout à fait nettoyé ni desHydraté mais ne serait plus désormais le terrain de jeu des faquins et autres malandrins. Per totjorn !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 2:33

[Au campement la veille]

Hey, c'est pas fini de ronfler, y en a qui essaie de ronfler aussi ici !!!

La petite sieste réparatrice avant l'attaque était terminée.. Et de quelle voix!.. Couchée toute habillée dans sa superbe robe blanche immaculée. Ca commençait à lui coûter bonbon de la faire nettoyer chaque fois, Garance s'approcha de Val et lui mit la main sur la bouche.

Habille-toi vite.; On se rassemble et on part..

Le temps d'aller de roulotte en roulotte.. Une drôle d'odeur envahissait le campement.. laFouine avait encore laissé quelque chose sur le feu.. Pouah!

Bon, sans la reconnaissance de la veille, ils seraient obligés de passer par l'entrée principale ou pas d'ailleurs..

Garance avait quand même bien envie de trouver une entrée dérobée..


Sisley a écrit:
[Au campement, la veille au soir]

Sisley dormait à poings fermés dans sa nouvelle roulotte.. Il faut dire qu'elle n'avait pas chômé aujourd'hui... Entre la construction de ladite roulotte et le ravalement de façade de la maison de la mairesse... elle avait bien droit à un peu de repos, d'autant plus que la nuit risquait d'être longue.
On toqua à la porte, elle se réveilla en sursaut, s'étira et alla ouvrir. C'était Garance qui donnait le signal, c'était maintenant ou jamais !
Elle enfila une robe à la va vite et sortit les cheveux ébouriffés. Pas la peine de se coiffer pour ce genre d'action, personne n'y ferait attention.
Elle rejoint Val qui sortait de sa tente, lui adressa un bref sourire et regarda les autres qui se joignaient à eux petit à petit. Tout le monde était présent, excepté ceux qui étaient restés enfermés dans les geôles, bien entendu. Tant pis pour eux, on les délivrerait plus tard...

Elle fronça les narines, respirant une odeur qui lui était presque familière. Elle tenta de desceler quelle en était l'origine.
Certainement une blague de l'un d'entre eux, ou LaFouine qui avait laissé quelque chose sur le feu...

Secouant la tête, elle sortit de sa réfléxion et accélera le pas, il valait mieux rester concentrée.

Gwennie a écrit:
Il est 5 heures, Montpellier s'endort....

Et encore elle titubait en rentrant , heureusement guidée par une étoile dans la nuit noire. Avançant tranquillement sans plus se poser de questions, l'évidence évidente que son compte etait bon. Foutue. Jamais qu'elle avait dit???Ben tiens...Fichu printemps manouche ...

Elle sourit. Niaisement. Elle etait soule. Encore...Montpellier etait une étuve le jour, une fournaise la nuit. Impression de gueule de bois permanente, d'une fête sans fin contre laquelle elle a décidé de ne plus se battre. Vivre et pis le reste on verrait après. Pis si en plus y avait un collègue breton dans la danse, pas demain la veille qu'elle allait arrêter d'avoir mal aux cheveux...

Elle entendit des gloussements provenir de derrière eux, Chew et Sis passant près d'eux sans les voir, courant comme des gamins insouciants , fiers de leur connerie... Elle éclata de rire.

Bon petits...Non?

Feu de camp en vue, du monde qui s'active.

De quoi???Une fête au château???Et on est pas invité???????? HA NON!!!!!!!!!!! Ce coup ci on s'invite!!

ALLEZ ON SE MOTIVE!!!!Chew mon neveu, remonte tes braies, ce soir , c'est notre soir!!!!!!!! On va faire l'after au chateau!!!!!Pis demain j'fais à manger...ça pue le graillon ici...

Puis son sourire s'élargit.


--Le_Plantigrade a écrit:


Au petit matin, le plantigrade ouvrit un œil paresseux. Il lâcha un gros pet au parfum poivré et le sergent La Fouine déquilla prestement en admonestant la bestiole indélicate.
D'un vif coup de patte, l'ours aplatit deux rats imprudents qui trainaient sous la roulotte de la cambuse, les croqua et leur trouva un sale goût.
Puis, satisfait de son encas matinal, il bailla et s'assoupit à nouveau....

Vampirine a écrit:
Vampi la reine des trous à latrine en avait creusé un peu partout.
Des grands, des moyens et des petits, en fonction de la morphologie de chacun.

Ca faisait un moment qu'elle suivait du coin de l'oeil deux guignols venus à leur campement sans y être expressement invité.

Qu'à cela ne tienne, notre gentille et adorable Vampirine, les yeux brillants se chargea de leur souhaiter la bienvenue comme il se doit.

Elle se plaça derrière un arbre observant d'abord le messir.
Etant déjà en position pour satisfaire une envie sans doute pressante elle attendit qu'il commence puis lui fonça dessus tel un ours.
Et.....Paf.....dans le trou !


Je suis navrée, une erreur, sans aucun doute !
Je me présente Vampirine je ne vous sers pas la main, je le ferais une fois que vous aurez enlevé toute cette souillure.


Elle repartit en riant laissant le pauvre se débattre dans le trou.

Elle fit de même pour la Dame


[hrp]Désolée mais on ne joue JAMAIS à la place d'un joueur ou d'un Pnj, l'ours est toujours vivant, merci[/hrp]

Chewby a écrit:
Citation :
ALLEZ ON SE MOTIVE!!!!Chew mon neveu, remonte tes braies, ce soir , c'est notre soir!!!!!!!! On va faire l'after au chateau!!!!!Pis demain j'fais à manger...ça pue le graillon ici...

...tu sais bien que j'en suis quoi qu'il arrive mais bon.... comment je m'habille?... le rose est peut être un peu trop voyant non?

Chewby prit le temps de mettre a tremper ses frusques pour en retirer la peinture et enfiler une vielle braie de sa tantine, il espérait que cela ne se verrai pas trop, mais comment ignorer un type de 2mètres dans des braies pour enfant....
Sur le chemin, bras dessus bras dessous avec sa tante.... en partie pour la supporter du fait de son grand âge et du poids des chopines pleines que supportaient ses paupières, il partit du campement suivant le groupe vers de nouvelles aventures.

Vampirine a écrit:
Vampirine quand à elle se rendit à la mine.

Trop nulle moi, je te jure !

Novice et en pleine éducation de vilainie en tout genre elle due se mettre à l'écart pour éviter les prunes.

Bordel, je passe mon temps à creuser même à la mine, pffffffffff !

Sieurfernand a écrit:
Vampirine? Avant de partir, bouche-moi ce trou, je te prie..... Il m'a l'air bien rempli....
Le camp doit rester propre!

Valkyrie a écrit:
C'étais l'heure du rassemblement. Il rejoignit les autres, remercia Garance de l'avoir avertie puis alla chercher son équipement qui attendait sagement dans sa tente.

Allons les martiriser les pauvres Twisted Evil

Galovert a écrit:
La nuit avait été chaude...Si certains préfèrent les tavernes de nuit où les filles de remparts se contorsionnent au son d'un clavecin désaccordé, Galovert prisait d'avantage les sons et lumières en plein air.
Et cette nuit il avait été servi.
Aussi la grasse matinée qu'il s'était octroyée prenant fin en ce début d'après-midi, c'est en s'étirant avec flegme qu'il s'extirpa de sa roulotte.


Haaaa.... La vie au grand air ça a quand même du bon.
Et dégrafant sa ceinture...

Pisssssss....*bruit de cascade de chaud liquide*

Il y a des jours où il vaut mieux goûter au simple plaisir immédiat de soulager une vessie bien pleine, plutôt que deux immenses plaisirs à botter les fesses de ridicules Gros-Bill ...

Avisant Bouba qui furetait sous la roulotte.

Hé, le gros tas à fourrure !
Laisse donc les rats tranquilles, font partis de la famille Tudieu !!


Ces bestioles valent mieux que la progéniture consanguine qui passe son temps à jouer à touche-pipi ou se curer le nez à s'éclater les narines.
J'en ai même vu qui se fourraient le doigt dans l'œil en confondant les chemins d'une jouissance plus passionnante.
Faut le faire, surtout que ça devait les grattouiller grave en ces endroits là.


Elle avait fait le tour des roulottes.. toquant chaque fois, et chaque fois une tête ensommeillée apparaissait .

C'est l'heure

Enfin presque toutes les roulottes.. Fernand ne dormait jamais ou d'un oeil.. Et Galo .. eh bien Galo aimait dormir à la belle étoile quand la nuit était belle .. Et elle l'était. Sans lune, leur attaque aurait sans doute été plus efficace.. mais, on ne commande pas à la lune .. Enfin si... mais pas ce genre-là.. Garance divaguait, signe intense de stress..

Et le silence à la porte de la roulotte de Gwenn et Chewby ne fit que la rendre encore plus fébrile.. Où étaient-ils passés? "

Clin d'oeil à Val.. Il était en braies , et armé.. Ouf!!! Elle ne l'avoua à personne, mais elle n'avait pas toqué à la porte de Fred.. Garance voulait s'asseoir sur le trône.. Un caprice, une marotte.. et cette fois-ci, elle entendait bien prendre le Grand Timonier de vitesse.

En revenant au centre, un sacré exercice de funambule entre les trous creusés par Vampirine, elle vit celle-ci dire "Bonjour "dans le vide.. Garance soupira.. L'odeur de latrines avait du atteindre quelques neurones. Il faudrait lui trouver une autre occupation.


La voix claire de Fernand mit fin à la rêverie somnambulique de Vampirine.

On y va? Echelles, torches, crampons, cordes, épées, boucliers, tours de passe-passe, équilibristes, jongleurs, funambules.. Ours, rats...On la fait cette représentation? Non mais, quand même, Ils ne nous ont pas invités ou du bout des lèvres et encore, juste la visite des geôles.. Sont vraiment pas accueillants ici.. Et d'un pingre!


Dernière édition par Garance le Mer 26 Mai - 6:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 3:40

Nenuphar a écrit:
Retour aux origines, pour un Festival de plusieurs jours en Languedoc… depuis le temps qu’elle rêvait de vacances…

Y avait pas à dire, à Montpellier c’était la nuit que tout se passait. Le bouillonnement nocturne et dissolu des capitales, elle adorait ça ! Depuis leur arrivée la vie se résumait à sortir le soir et dormir le jour. Fernand préparait le programme, y avait qu’à suivre - petit résumé du programme des festivités ...


Nuit 1 : Soirée d’ouverture du Festival.
La Fête incontournable avait eu lieu devant le pont levis du château. Pas mal, un peu surfait…

Nuit 2 : Cocktail de bienvenue à la mairie.
La porte était restée close, surement que le maire avait eu peur pour sa décoration intérieure, ou peut être qu’elle n’aimait pas le rose. Faute de pouvoir entrer, on avait arrosé les retrouvailles sur le parvis de l’édifice.

Nuit 3 : Relâche…
Elle avait échoué au petit matin sur la plage et s’était endormie bercée par le bruit régulier de la mer…
C’est là que Garance l’avait trouvée plus tard dans la journée. Nénu l’avait suivie, trop contente de pouvoir continuer sa vie de patachon.


On y va? Echelles, torches, crampons, cordes, épées, boucliers, tours de passe-passe, équilibristes, jongleurs, funambules... Ours, rats...On la fait cette représentation? Non mais, quand même, Ils ne nous ont pas invités ou du bout des lèvres et encore, juste la visite des geôles... Sont vraiment pas accueillants ici... Et d'un pingre!

Nuit 4 …

Où est ce que j’ai fichu le programme ?
C’est prévu où la représentation ce soir?

Drannoc a écrit:
[Très tôt ce matin là]

- C'est l'heure

Il ouvrait péniblement des yeux qu'il n'avait fermé que trop récemment. Ouais l'heure, Garance. Un peu d'eau au visage et le voilà dehors avec l'attirail de combat et sa tête de fou hirsute du matin. Et là...

Ça faisait quand même un paquet de voix entremêlées et un sourd mal de tête commençait à poindre sous son crâne. Non pas que le vin engloutit la veille sur la côte ne participait pas au calvaire, mais ses limites auditives avaient été atteintes.
Grmmbbll. Pitié pas l'ours maintenant.
Il ronchonne et tout bas, pô envie d'venir, me saoule c'château.

"-Blabla !
-ploploploplo
-gnagnagn...
"

Un long bourdonnement résonnait dans sa tête et il se mit à sourire continuellement, afin d'éviter de taper sur tout le monde. Il avait enfilé sa tenue et solidement arnaché, il suivait la masse. Il ressentait néanmoins le besoin d'action l'envahir à mesure que les effluves du sommeil le quittaient et ce, jusqu'aux premières dalles comtales foulées...

-J'vous suis les fous, avait-il lâché comme un premier échange aimable.
Revenir en haut Aller en bas
labaronne

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Pelleteuse, arracheuse de dents

MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 6:24

Ahlatete a écrit:
Toujours dans l'eau sombre et puante, un tantinet dans les vappes, dues a la monstrueuse chute faite quelques minutes plus tot, ahla se surprend a rever. Dans son reve, elle a un amoureux, il est beau, gentil, rose, patati patata.... Et la, il lui lèche le lobe de l'oreille, non, plutot, il lui lave l'intérieur de l'oreille..... bon, si ça lui plait, elle va pas raler....
Bien sur, le fait que maintenant, il essaie de lui bouffer un morceau de la dite oreille, fait virer le reve en cauchemar.... Mais pourquoi machin essaie t'il de lui faire ça. Et surtout, pourquoi au milieu de cette espèce de mare?
Elle relève donc la tete, sans oublier de bien soupirer, histoire de montrer a son amoureux qu'il faut quand meme pas pousser ahla dans les orties....
Qu'elle n'est pas sa surprise de se retrouver nez à nez avec un énorme porc reproducteur..... Il est certain que ce porc fait preuve d'un gout sur, et qu'il est certainement fort bien pourvu du coté de euh... fin bon, voyez quoi....
Il n'en reste pas moins que le porc et la ahla ne sont absolument pas de la meme espece. Oui bien sur on pourrait certainement discuter de ça, rapport à certains hommes bien connus de nous toutes et qui ont plus en commun avec la cochonaille qu'aves l'espèce humaine... La question n'est donc pas la.
Ahla se relève comme une ivrogne devant un verre, et cherche autour d'elle quelqu'un à insulter copieusement... Elle ne trouve personne.....Bah, ou qui sont?


Sawda a écrit:
Sawda avait fait un voyage assez tranquil, bien accompagnée. C'était le dernier moment où elle pouvait profiter un peu s'était-elle dit avant qu'elle n'accouche. Car au bout d'un moment elle ne pourrait plus se bouger ^^
Elle supposait arreter son voyage à Beziers, mais des vilains ont décidé de s'en prendre au languedoc, son comté, et d'attaquer le chateau. Et donc forcement sans même relfechir le petit groupe continua jusqu'à la capitale. Debba pris soin des dames et les emmena chez Antimond pour les proteger.
Mais Sawda ne peut rester sans rien faire, même si son ventre devenait de plus en plus gros et lourd ....
C'est alors que discretement elle sorti, accompagnée du loup de son tendre pour se sentir un peu plus en sécurité tout de même, se joindre à la defense de la ville. Elle retrouva bon nombre de languedocien unis. Certes elle était légèrement plus en retrait qu'eux mais toujours sur le qui-vive, à tout surveiller du regard et la moindre petite chose ou petit nom qu'elle pourrait entendre venant des assaillants.





Depuis quelques jours, enfermée dans sa roulotte, Lab préparait ses vacances avec un soin particulier, elle finissait de rassembler ses nécessaires indispensables :

- Pelles ?
- Pelles

Et voilà. Elle avait tout. Un sourire de satisfaction pendait à son visage. Finalement, elle regrettait d'avoir tant trainé pour faire ce rangement, maintenant débarrassée de cette corvée, elle pouvait défaire à nouveaux son sac, car dehors c'était ...

La fête au villaaaaaaageuh !!

Elle se posta sur le pas de la porte et huma l'air nocturne. Déjà des ombres bien connues d'elle se mettaient en ordre de marche. Prestement elle les rejoignit. Elle était contente, elle adorait ces festivités locales et avait bien l'intention d'y participer. Bientôt ils partiraient en croisière, mais aujourd'hui, ils fêtaient, ensemble, le début des vacances : fête tous les soirs ! Les Languedociens, qui avaient le sens de l'accueil, avaient fait venir la fanfare, des gens étaient en costume du coin ; superbe armure, épées scintillantes au clair de lune, boucliers astiqués aux armes du cru ... y'avait pas à dire, c'était beau ces défilés.

Pour rendre hommage à leurs hotes, Lab, décida de faire une petite démonstration de son savoir faire.

Pousse toi Bouba, laisse moi de la place, fait longtemps que j'ai pas jonglé.

Elle lança une première pelle qui attérrit immédiatement sur une machoire d'homme en arme.

Mince ! oups pardon mon brave. J'ai raté.

Confuse, elle rangea son outil, et partit en petite course rejoindre les autres qui du coup avaient pris un peu d'avance. Elle jeta des coups d'oeil en arrière sur sa victime qui gisait sur le sol et se tenait la machoire en recherchant ses dents et vérifia que personne ne l'avait vu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 7:00

Ils avaient avancé pas mal.. Déployés , chacun se préparant de bonne humeur.. L'aube pointait.. ça c'était moins bon.. Ils auraient du terrain à faire à découvert. Mentalement, Garance les comptait.. et... Zut, Ahlatete.. Où était -elle? Plus moyen de faire demi-tour, le jeune femme les rejoindrait sûrement..

Nenu.. Au programme, fête au château.. concours de casques empilés.. Feux de joie.. Jonglage.. escamotage.. et...

Des pas qui se pressaient.. labaronne.. Levant le nez vers les remparts..

Dites, y a du public là.. Les pauvres, ils sous ont attendu toute la nuit...

L'ennui c'est que ils étaient vraiment partout et pas seulement devant la grand porte que leurs comparses attaquaient..

Arquant les sourcils..


Dites-moi, c'est cette mare de boue que le Comte appelle des douves!
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 7:15

Elle s'est finalement bien relevé... Pas le temps de se débarbouiller, faut les trouver.....
Un regard à droite, un autre à gauche.... Personne...

Zont quand meme pas levé le camps sans moi??? Nan, bah nan, ya encore les tentes.... Pourtant, si on avait une représentation, y m'auraient prévenu.... Oui, sauf que j'ai pas encore de numéro... Ils veulent pas de moi....

S'ensuit une phase de dépression qu'il est inutile de développer ici. Après avoir foutu un coup de pompe au porc toujours près d'elle, elle se décide elle aussi a lever le camp et à chercher ses compagnons afin d'avoir de plus amples explications....

Elle avance donc vers le chateau, dégageant une effluve de purin qu'elle a finit par oublier.

Au bout de quelques pas, elle entend une voix familière :




Citation:
Dites-moi, c'est cette mare de boue que le Comte appelle des douves!


Elle s'approche donc toute contente de garance, qu'elle a reconnut et lui lance :

Mare de boue, mare de boue, On parle de moi????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mer 26 Mai - 21:54

Engal a écrit:
Engal avait suivit son chaperon rouge, Sawda jusque dans l'enceinte de la capitale languedocienne. Enceinte, c'était d'ailleurs ce qu'était Sawda.
Il se surpris à la suivre du coin de l'œil, et à s'inquiéter pour elle et le futur nouveau venu. Alors qu'elle s'éclipsa avec Thor, le jeune loup, il la suivit. Il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit de fâcheux. Il ne voulait pas non plus l'étouffer, et resta donc suffisamment loin pour qu'elle ne soit pas gênée par sa présence.
Bon, il fallait avouer qu'il avait toujours le chic pour se trouver des perchoirs et autres points d'observation aussi farfelus les uns que les autres.
C'est tantôt en équilibre sur un toit, tantôt dans un arbre qu'il observait sa belle. Il savait, pour la connaître plus que bien, qu'elle tenait à aider et elle devait sûrement chercher un moyen de se rendre utile à la ville.
Il sourit, fier d'elle.

Jeni... a écrit:
{ Dés le début}

Je suis là avec tous mes amis, un numéro de haute voltige en perspective…..J’arrive avec ma nouvelle roulotte… Merci Lectoure et sa peinture^^

J’installe toute mes petites affaires et je fini par m’endormir dans la nuit.

Je me réveille en sursaut, toute en sueur avec une envie pressante d’aller faire mes besoins.. Alors j’attrape du papier, je cour vite en direction des latrines creusés par Vampirine.

Arrivé devant le champs de mines, oui oui un champs de mines je n’en rajoute pas, je lève ma houppelande, baisse ce qui me sert de culotte et en me baissant moi, me v’la que je tombe à la renverse….


Ahhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!

Le trou est tellement énorme, que je n’arrive pas à en sortir.

Même pas eu le temps de pisser bordel !!! VAMPIRINE !!!!!!!!!!!!!!!!

{la nuit passée}

je me suis endormie dans le trou… personne ne m’entend alors je ne cris plus.

Le soleil n’est pas encore levé et j’entend des pas se rapprocher…. Puis des gouttes me tombent dessus….
La tête dans le cul, j’émerge pensant au départ que c’est de la pluie, je lève la tête et vois une paire de fesses.

Hey !!! je suis là !!!!!

Mais la paire de fesses repart ni vu ni connu..

On vient enfin me sortir de là dans la matinée


Si je retrouve la paire de fesses qui m’a pissé dessus je vous jure !!!!!!!!

{Les jours suivant}

Les jours passent, on rigole, on picole aussi….. Puis il y a ses visites au château pour les afters….

Bref une vie tranquille avec les saltimbanques de l’Hydre

Debba_1er a écrit:
Après une virée au château, Domenc rejoint les faux bourgs de la capitale où des patrouilles étaient organisées. Il rejoint une petite troupe dont il connaissait déjà les membres. composée de l'infatigable civil volontaire et la garçonne, entre autres.

La patrouille commença par le marché ... Les prix avaient flambés d'un coup ... Mais aucune trace des malandrins ou alors, ils se dissimulaient avec brio. Après, c'était au tour des ruelles des environs pour finir la journée sur les remparts, alors qu'une autre patrouille les relayait.

Au crépuscule, la ville s'endormait, ou presque. Les maréchaux avaient maintenant l'habitude de la fourberie brigande et l'expérience pour ne point sommeiller durant leur tour de garde. C'est à ce moment là que dans l'horizon rougeâtre, quelques gardes distinguèrent un étendard aux couleurs claires. Est-ce une première erreur des brigands; enfin si on ne compte pas leur existence & leur venue en Languedoc, qui indiquerait l'emplacement du camp ennemi.

Ni un ni deux, la petite troupe était déjà partante pour aller zigouiller du malandrin. Sous la direction du général, ils avaient rejoint en premier lieu le campement du commodore où les deux officiers expliquèrent l'approche à adopter. Arrivée au campement à l'aube, le campement était vide et seule une rousse était présente non loin de l'étendard d'or qui flottait.

La dame auvergnate semblait dans son regard résigné avoir compris ce qui lui arrivait en voyant le surnombre de la troupe qui l'encerclait, n'opposant aucune résistance aux coups d'épées qui vinrent déchirer son corps s'écroulant par terre noyée dans son sang. Ne prenant pas le temps de vérifier si la femme était morte ou pas, les soldats saccagèrent le campement comme guise d'avertissement du sort réservé à chacun qui tombera dans les mains languedociennes.

Leur mission remplie, ils rebroussèrent le chemin pour rentrer en ville, ville qui était à ce moment attaquée par les brigands, toujours fidèles à eux mêmes. L'attaque ayant été repoussée avec les maréchaux qui étaient restés sur place. La troupe de malandrins battait en retraite & comme des rats, retournait à leur cachette après une sortie furtive.

Criant au général & à la troupe.


Il faut en attraper le plus possible.
Nos cellules sont un peu trop vides ces derniers temps.

Samkookai a écrit:
[UZES]

13 mai...

Citation :
Félicitations Samkookai !
Vous venez d'être élu maire de Uzès.
Sam eut un léger sourire lors du courrier reçu tôt le matin...trop tôt même...
Comme si elle ne savait pas qu'elle allait être élue..étant la seule candidate, les comptes étaient vite fait..et pourtant les comptes c'était pas son fort...

Ce matin là, légèrement stressée, sachant la tache qui l'attendait..elle se dirigea vers son bureau.
Cela lui faisait tout bizarre de lire son nom sur l'écriteau:

Aussi, en arrivant, elle commença par un grand ménage, un petit classement de dossier par-ci..un autre par là....les comptes..ahhh les comptes...
La non plus pas la peine d'être un expert.... ni un devin pour voir que c'était pas folichon.
Tête posée sur la main, s'évertuant a voir comment elle allait gérer cela..elle se demandait qu'est ce qui lui était passé par la tête, en se présentant à la mairie.

Legere moue...


Malk....c'est à cause de lui....depuis le temps qu'il me dit de me présenter...
Bon Sam c'est pas le moment...


Elle laissa les comptes de côté..pas l'envie d'être déprimée des le premier jour.
Aussi elle fit un tour du marché...
Pas de bois, pas de couteaux..pas de seau...pas de...

Soupire....

Déambulant entre les étals du marché, elle réfléchissait à tout cela.
Elle rentra alors dans son bureau et se mit à écrire....écrire... et encore écrire....au CAC, aux forgerons...aux charpentiers...enfin bref elle fit son boulot en somme.

Quelques heures plus tard, un pigeon arriva, l'air affolé...peut être le temps orageux y était pour quelque chose...


Alerte aux maires!!!!
Languedoc en alerte, brigands!!



Sam écarquille les yeux.

Ils se fichent de moi??? le premier jour où je suis maire???

Laissant tomber ses papiers, elle court au Bleson , voir si elle croise quelques soldats, une des brigadieres..enfin bref, elle veut des infos.
Elle ne voulait pas que des le premier jour, la ville ne soit menacée....



Quelques jours plus tard....

La menace s'était apaisée..du moins sur Uzès...car il en était autrement sur les autres villes et la capitale.
Non pas pour arranger le Languedoc, mais pour le coup, elle était bien contente qu'Uzès ne soit pas la cible pour une fois...et puis elle avait d'autres choses à faire...

Voilà qu'il n'y avait plus de pain ...peu de céréales...
et oui..Sam s'inquiétait pour ses villageois, ce n'était pas a cause d'éventuelles révoltes..mais d'une éventuelle famine.
Personne en taverne, ni dans les rues....elle savait bien qu'Uzès avait la réputation d'être une ville morte...aussi son défit était de la redresser..rien que ça...

Pour ceux qui connaisse Uzès, cela les ferait bien rire..bon nombre s'y sont cassés les dents.

Mais ce ne fut pas sa seule mauvaise nouvelle de la journée...
Faisant son tour quotidien du village, elle s'arrêta voir les registre du tribunal....manie qu'elle avait prise depuis qu'elle avait été procureur...et là.....qu'elle ne fut pas sa surprise...



Citation :
Labaronne Duché Trouble à l'ordre public


Elle se frotta les yeux..relu..pas possible...
Bien qu'elle n'est pas vu Lab depuis ...depuis son mariage, Sam avait du mal a croire ceci.

Retournant à la mairie, tête basse...ventre noué...et ayant des haut le cœur...elle trouva un énième courrier sur la pile en attente.
Cette fois-ci il s'agissait de Ahl.

Elle fronça les sourcils..parcourant rapidement la lettre.S'arrêta.Relu...

l'hydre...? c'est quoi ce....

Continue de lire....

Lab..Brigands...Montpellier....

Elle lâcha le parchemin et s'assit sous le choc.Cela devait être un mauvais rêve....ses amies....non ça ne pouvait....
Bouffées de chaleur....vertiges...nausées...elle se leva et couru précipitamment vers les latrines....

Quelques minutes plus tard, s'étant rafraichi, elle sortie prendre l'air, essayant de reprendre ses esprits.
Cela ne pouvait être vrai..aussi, elle voulu vérifier par elle-même et surtout prendre de leur nouvelles.

Elle prit un parchemin de sa sacoche, et commença à écrire:



A l'attention de Mestra Ahlatete, et Mestra Labaronne,

Mes Cheres Amies,

Voilà un jour que je voudrais effacer , du moins espérer que cela soit une simple erreur.
N'ayant pas de vos nouvelles depuis plusieurs semaines j'ose espérer que vous allez bien...mais j'ai pu apprendre que toi ma Lab tu es en procès.
Dis moi que tu t'es révolté ou que tu as combattu une juste cause.

Et toi ma Ahl, j'ai appris que tu faisais parti de l'Hydre?
Je ne sais ce que c'est exactement.
On raconte ici que ceux sont des brigands.
Mais je n'ose penser que vous ayez rejoins leur rang.

Si je pouvais j'aurais aimé tirer tout cela au clair, en venant vous voir..mais je ne puis..étant maire à présent de notre bonne vielle ville....
Voilà qu'aujourd'hui, même si elle n'a pas l'air menacée, je m'inquiète non seulement pour elle, mais pour vous deux.
Que s'est il passé? Vous voila déjà parties..loin de Malk et moi...je ne puis croire que vous ayez tant changées.

Malgré tout, sachez que nous sommes là, vous êtes toujours là..dans nos cœurs.

Tendres bises,

Sam


Une larme coula sur sa joue.
L'absence de ses amies était déjà dur a supporter au quotidien. Alors les croire devenu brigandes...Cela n'était pas possible.

Raoulleglabre a écrit:
[Retour de guerre provençale, mi-figue, mi-raisin]

Une roulotte, deux roulottes, trois roulottes passent sous l'nez de mon Raoul.
Je m'en vais au bois... Des manouches qui s'en vont aux Saintes Maries d'la mer, assurément. Quatre roulottes, cinq roulottes, six roulottes... Cueillir des cerises... Les souliers des gueux contre la botte seigneuriale... Sept roulottes, huit, neuf... Dans mon panier neuf... Ça sent le coup d'pied au cul, ça. Y'a pas à dire, le bundschuh en wagenburg, ça a toujours eu de la gueule. Dix onze douze... ça va être tout rouge.

Galovert a écrit:
D'une main experte, ou plutôt des deux mains expertes. Enfin bref...
Un sifflement, presque un bourdonnement dans les aigus et les trois dagues au manche noir comme du jais se figèrent dans un bruit sec dans le tronc du chêne visé.
L'une rigoureusement en dessous de l'autre, laissant à peine le passage de trois doigts entre chacune d'elles.

L'air ambiant semblait se colorer de nuances rouges à fauve, bleus et violets allait se refermer sur cette énorme étoile qui s'éteignait toujours d'avantage à l'approche de l'horizon.

Comme un bijou refusé est remis dans son écrin, le soleil finissait sa course tyrannique, restituant la pleine vérité de leur monde aux hommes qui ne pouvaient facilement être éblouis.

Bientôt se révèleront les splendeurs de l'immense identité du ciel.

Dans ses incommensurables profondeurs une multitude de lumières cristallines perceront le dôme sans début ni fin de notre univers. D'un blanc pur parfois bleuté parfois orangé, les étoiles révèleront alors d'incommensurables profondeurs ou pourraient naitre, mourir et renaître durant toute une éternité, pensées sensations et sentiments, sans se bousculer, sans se gêner.


La nuit rend libre.
De la nuit naîtra La Vérité.

Ainsi en était-il de l'Enseignement du Dode.

Ploc ! *Bruit solitaire d'un gland heurtant le sol.

BAOUMMM !!! *Bruit de départ d'une bombarde.

Un, deux, trois... Dix sept, dix huit pas.
L'homme récupéra vivement ses traits et d'un geste fluide et précis des milliers de fois répétés les fit disparaître qui sous ses aisselles qui le long de sa nuque.

Après l'entre-acte du jour le spectacle hydrique continuait.

Show must go on.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Bordel'Hydre!!!   Mar 1 Juin - 3:56

Gwennie a écrit:
Arrachée au campement par son neveu à qui il ne manquait plus qu’une houppette sur le front, elle se retrouva trainée vers le château marmonnant que quand même elle n’etait un vulgaire sac à navet. La troupe semblait à peu près au complet mais difficile d’en être sure dans l’obscurité.

Bon…

Elle regarda son neveu d’un air un peu halluciné, se disant qu’elle devait rêver de le voir dans son pantalon de pyjama en soie rose poudrée…Tain pour une fois qu’elle avait un truc classe…En même temps qui se souciait des emballages. ????

Enfin le château. Comité d’accueil imposant. Ben pour un bizutage, le neveu allait être servi…

Alors mon petit…


Elle leva la tête bien haute.

Tu m’as demandé pourquoi en taverne …Comment t’expliquer…


D’abord…Pour le sport. c’est de Fernand et Fernand a TOUJOURS raison. C’est un tarif de base qui est pas négociable.


Ensuite…Tu vois Garance ? Ben depuis toute petite elle veut grimper sur un trône et garnir sa jolie tête d’une belle couronne. Or, tu as bien entendu Sa Grandeur Sofio de Mercurol etc etc… que pour y arriver dans ce bas monde…ben faut coucher…Tu ne voudrais pas qu’elle s’abaisse à ça notre Garance non ????Et enfin...ben...parce que!!!! Bon, mais pour ça… faut passer de l’autre côté des murailles, que tu vois là…Et euh…Comment te dire ??? Pas gagné …

Elle sourit vaillamment.

Mais bon, c’est pas parce qu’il y a pas de neige , qu’il y a pas de verglas… Si tu vois ce que je veux dire.

Le jour pointait le bout du nez à l’est , aussi se dit elle que ça allait encore pas être pour cette fois …Pas désespérer, pas désespérer…Pas de solution ??? Et ben pas de problèmes, pas bien compliqué.

Soudain elle écarquilla les yeux …là….près du bord de la douve, un petit animal aquatique…connu pour ses nombreux talents de creuseur de trou…Le Waqueteuh…O seigneur…la faille viendrait peut être de là…

Chew mon grand…


Elle ôta ses bottes et son gilet, et les lui tendit avec un petit sourire.

On va chasser le Waqueteuh !!

Et elle plongea dans l’eau boueuse sans se soucier de l’odeur. Avec un peu de bol, elle trouverait une galerie.
Ahlatete a écrit:
Ayant enfin réussit a rejoindre la grande Dame qu'est Garance, ahla se sent mieux. Pas pour longtemps bien sur.. Un pigeon la plafonne de plein fouet. Ni une, ni deux, ahla se retrouve une fois de plus les quatre fers en l'air... Une sorte de hobby pour elle ces derniers temps.

Avec un sourire qu'elle veut deirdrique, elle se penche sur le pigeon en espérant pouvoir l'accomoder avec des petits pois. Elle se rend compte que le volatile à un courrier accroché à la patte. Elle se promet de faire la peau de celui a qui le message est destiné. Elle attrape donc le pigeon avec toute la délicatesse dont elle est capable... Quelque seconde plus tard, le pauvre pigeon décède dans ses mains, mais, elle a le message..... Et au comble de l'étonnement, elle se rend compte que le message est pour elle, et qu'en plus, il est de sam....

Elle pense qu'il est heureux que le messager n'est pas été intercepté, ils auraient été capable de foutre sam en prison.....

Elle sourit en lisant. Et décide de répondre de suite, apres tout, on sait jamais, peut etre plus tard n'en aura t'elle pas l'occasion....




Citation :
Ma Très tres chère Saminouchette,


Quel plaisir de te lire, merci de ne pas m'avoir oublié. Je vais très bien, je peux meme me risquer à te dire qu'aller mieux serait quasiment indécent.... fin, tu me connais.

Je ne peux pas répondre pour lab bien sur, il faut quand meme que tu saches que notre lanceuse de pelle préférée a éré mise en procès en prévention de quelque chose qu'elle aurait éventuellement pu faire... Oui, je te vois qui sourit, et pourtant, c'est la vérité vraie... Nous sommes en languedoc n'est ce pas??? Il vaut d'ailleurs mieux en rire que d'en pleurer tellement c'est ridicule. Et après on ose nous demander pourquoi nous nous sommes tirées de ce comté sans avenir? ou du moins un comté qui n'aura un avenir que quand les personnalités nous feront la joie de s'autofoutrenprison....
Fin bref, je m'attarde pas la dessus, lab t'en dira certainement plus que moi.

Quand à moi, oui je suis entrée dans l'hydre, et je n'ai absolument pas l'intention de baisser ou de détourner le regard. Je suis fière, très fière. Et heureuse surtout, plus que je ne l'ai été les derniers temps de ma vie a Uzés.

Dire que les gens de l'hydre sont des brigands, peut etre, maintenant, je trouve le terme un peu réducteur et fourre tout.
J'ai trouvé une famille sam, des gens qui m'ont pris comme je suis, en acceptant mes défauts comme mes qualités. Qui ne me jugent jamais quoi que je fasse ou dise, qui prennent le temps de répondre à mes questions. Des gens qui rient de tout et de rien, qui s'amusent et amusent les autres, et qui surtout assument ce qu'ils sont : Des gens du cirque avant tout...

Je vis Sam, enfin je vis, pas une journée ne se passe sans un éclat de rire. J'ai rencontré ici une Grande Dame qui ne s'en laisse pas compté et qui un humour incroyable, une folle furieuse bretonne qui se bat a coup de tarte, une fleur bleue incroyablement drole, une jeune femme douce et aimable mais qui ne se laisse pas marcher dessus. Puis j'ai retrouvé lab et d'autres que j'aime tout autant. Ces femmes sont devenues mes soeurs (fin presque toutes) et leurs hommes sont maintenant mes frères (masi pas tous, ya quand meme du bogosse).

Je ne les quitterai pas, parce que je les aime, et que je les prend moi aussi comme ils sont. Aussi curieux que ça puisse paraitre, ils me font devenir meilleure.

Sache tout de meme que tout ça ne change rien à notre amitié, je comprend que pour toit, se soit plus difficile, nous sommes en languedoc. Je t'aime tres fort ma sam, tu me manques beaucoup et la belette aussi. Embrasse la bien pour moi d'ailleurs.

Quand a Uzes, continue de faire ce que tu as toujours fais : de ton mieux. Je doute qu'on puisse y arriver, mais si quelqu'un peut le faire, c'est effectivement toi.

Et surtout préviens moi quand un heureux événement s'annoncera...

Je t'embrasse tout tout tout fort

ahla
Vampirine a écrit:
[i]Il était clair qu'attaquer la mairie toute seule comme une andouille, il fallait en avoir dans les braies ou être tout simplement inconsciente.

Après avoir été vertement remise en place, Vampirine revint au campement.

Elle alla soulager une envie pressante

Citation :
Hey !!! je suis là !!!!!

Elle crut entendre quelques chose mais il était clair que ça devait être une erreur.
Se rhabillant promptement elle poursuivit son petit bonhomme de chemin, cherchant Chewby, qu'elle commença sérieusement à apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Bordel'Hydre!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: