L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 gargote périgordine: Veni, Vidi et ...bah Perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: gargote périgordine: Veni, Vidi et ...bah Perdu   Jeu 1 Avr - 22:19

Sibylle. a écrit:
Ils étaient arrivés discrètement la veille. Enfin, discrètement...Tout était relatif. Nous dirons qu'ils étaient arrivés plus discrètement que d'habitude.
Non parce que une troupe de huit à seize donzelles piaillantes, ça se remarque. Déplacement de la foire du Trône pour certains, d'autres en les voyant passer pensaient plus à un déménagement de bordel de bas étage. Car caquetantes et piaillantes, les demoiselles étaient.

Il est à moi.
Non à moi!
Même pas vrai!
Gnia Gnia...


Les dents serrées, Sibylle conduisait l'attelage. Une pensée tournait en boucle dans sa tête: Pourquoi moi, Mais, Ô Dode, pourquoi moi? C'est une épreuve pour tester ma patience? Elle jetait de fréquents regards noirs la grande blonde sise au milieu.
C'est d'ailleurs, en grande partie grâce à elle que la populace par les cris alertée doutait de la moralité de la petite troupe. Grande pour une femme, décolleté outrageusement provocant, fardée de manière outrancière et vêtue d'une robe rouge vif du plus mauvais effet qui la boudinait quelque peu.
Étrangement, elle avait elle aussi l'air de fort mauvaise humeur. On l'aurait cru prête à éclater à chaque moment, et elle rendait œillade assassine pour œillade assassine à Sibylle.


Y en a encore une qui m'a pincé les fesses.
C'est de ta faute! c'était une idée ridicule!
J'te préviens, je vais hurler.

Meuh non, meuh non...
Sou-souris et f-fais cou-coucou à l'homme l-là-b-bas. I-il a la lan-langue pen-pendante rien q-qu'à te re-regarder .
Grmpffffff!
Et-et ne hu-hurle p-pas, e-elles f-font dé-déja a-assez de bruit co-comme ça.

Autant dire que l'arrivée à Castillon fut saluée par un soupir de soulagement collectif. prenant à peine le temps d'attacher la chariote, Sibylle se précipita à terre et entama sa discréte recherche, les mains en porte-voix:

Ro-robain, t'es où-où co-copain de n-nous?
On-on est a-arrivé! On-on vient te ch-chercher! F-fais tes va-valises, on-on s'en v-va!

Ro-robain! Houhou!


Dernière édition par sybille le Jeu 1 Avr - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Re: gargote périgordine: Veni, Vidi et ...bah Perdu   Jeu 1 Avr - 22:22

[Opération camouflage : La leçon de tricot]

Depuis des jours Nénu essayait d’apprendre à tricoter avec Sib. Mais elle n'avait pas la patience. Plusieurs fois elle avait failli tout abandonner, mais il fallait bien reconnaitre qu’avec un tricot à la main en taverne, elle passait totalement inaperçue... à condition de ne pas jurer, de ne pas balancer l’ouvrage à l’autre bout de la taverne ou de ne pas planter les aiguilles dans les yeux du premier boulet venu…

Bon on va chercher Robain ! Je l’ai pigeonné, il nous attend. J’ai son cadeau, enfin son gilet, en fait non c’est plutôt un… En tous cas c’est moi qui l’ai fait !
Bref !


Elle imaginait déjà la réaction de Robain.

- Une serpillère ! C'est formidable Nénu, je suis ravi, écoute...
- Non Rob, c'est un gilet.
- Ah oui ! Ah bah bien sûr, ah bah et alors bien sûr c'est un gilet : il y a des trous plus grands pour les bras. Alors... Je suis ravi, Nénu. Je suis... Vraiment je suis ravi !


[Opération camouflage : La grande blonde avec une chausse noire]

Son air renfrogné, cette robe rose étriquée et ce maquillage à la truelle…

Oh la la, ma belle, t’as ton maquillage qui coule, bouge pas… je vais arranger ça ! Je vais t’en remettre une couche!

En bon saltimbanque, il avait fini pas accepter le rôle à contre emploi que la situation exigeait, mais il avait bien du mal à ne pas exploser. Les donzelles de l’escadron rose pouffaient dans son dos, essayant de lui donner un minimum de conseils d’allure et d’élégance.
Nénu ne pouvait s’empêcher d’en rajouter (du maquillage et des cours de maintien), un éclat de malice dans les yeux.


Mais garde les jambes croisées ! Une jeune fille ne se tient pas comme ca!
Et arrête de parler comme un charretier!
Tu aurais pu faire un effort sur le rasage ce matin quand même… tu piques ! Et puis souris et bats des cils… tu dois rester dans le rôle…



[Opération camouflage : Poisson d’avril !]

Les filles ? Une fois qu'on a récupéré Rob, on passe à la mairie avant de partir, régler les derniers détails et puis on file, d’accord ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: gargote périgordine: Veni, Vidi et ...bah Perdu   Sam 3 Avr - 0:12

Thorotinette a écrit:


Il retournait dans sa tête la phrase dans tout les sens..
Thoros est un mot dont l'origine se perd dans des temps imemoriaux..et qui signifierait "tout rose" en patois..la couleur preferé de sa défunte môman ?
non non impossible..rumeur et calembredaine..mais si c'était vrai ?


toujours etait il qu'il se trouvait dans une carriole de branquignol, fagoté comme une dinde familiere des trottoirs et qu'il ne pouvait meme pas profiter tranquillement de cet etat d'incoherence et de non etre total pour etablir un bilan provisoire sur le bien fondé de sa vie echevelé..
en general ce genre de remise en question le faisait beaucoup rire mais la non !! on le malmenait ! on le harcelait !! on cherchait meme à le tripoter !! impossible de ce concentrer un tant soi peu !
et.. aaaaaaaah qu'est ce que c'est ??!


Y en a encore une qui m'a pincé les fesses !

Regardant avec une hargne quasi certaine la conductrice de chariotte bègue:

C'est de ta faute! c'était une idée ridicule!
J'te préviens, je vais hurler !


Thoros n'ecouta meme pas sa réponse chevrotante, ça risquait de l'enerver davantage et grommellait de nouveau..
encore heureux qu'il y'avais que des femmes dans cette chariotte..donc que des femmes tentant de le tripoter..et logiquement l'absence d'homme plus ou moins mal intentionné profitant de la pagaille pour..humf, il l'aurait griffé sauvagement et aurait hurlé tout de suite apres "iiiih au viool! " de toute façon


Elles pourraient au moins respecter ma personne ! nan mais y'en a une qui essaye de me piquer un faux sein ! j'sais bien qu'elle a pas beaucoup de poitrine mais quand meme c'est pas une raison !

Et se tournant à droite à gauche survolté, serré dans sa robe vulgaire, serré dans cette carriole puante il se detendait comme il pouvait, en gueulant sur les autres..

quoi ? non ! je ne te preterai pas mon rimel tu avais qu'à amener le tiens vilaine pimbeche !!

et oui Miramaz je te l'offrirai cette robe ! arrete avec ça, sa suffit maintenant hein !

En fait dans son fort interieur il savait tres bien quelle robe il lui offrirait..muah ah..ça lui irait à merveille..pi elle aimera sans doute le fait qu'elle ai eté portée par Thoros juste avant..impregné de son odeur..hum..

iiiiiih lache ma jambe ! lache ma jambe toi !

et toi la eloigne toi tu es en train de toute me decoiffer !!

Houla, sursaut de conscience, qu'est ce qu'il disait la..encore un peu et il se mettait à piailler à son tour..aaah l'art de la comédie ! l'artiste s'impregnant à la perfection de chacun de ses personnages !

non non je ne suis pas une midinette..ceci est un leurre..je suis un gros rustre de barbare..je...

Feyraak Ô secouurs !

Alors qu'il esperait enfin le moment d'accalmie qui se profilait, les donzelles se lassant un peu de ce jeu pourtant tres amusant, c'était Nénuphar qui en remettait une couche..une couche..uh uh..c'est le cas de le dire..
il finirai par devenir de la même couleur que sa robe..et exploser si ça continuait ainsi..


Mais garde les jambes croisées ! Une jeune fille ne se tient pas comme ca!

Mais faut que je me les gratte là ! un des derniers trucs typiquement masculin qui me reste en ce moment ! Votre truc me fait horriblement mal ! saloperie de bougresses cramés du ciboulot et vos inventions farfelues, savez ce qu'elle vous dit la jeune fille ??

Et arrête de parler comme un charretier!

--tuuuuuuuuuuuut-- [par respect du protocole de bienséance en vigueur dans ce jeu accessible aux plus jeunes, Thoros manifestant céant des propos bien trop crus à notre gout, ce passage ne sera pas retranscrit]

Tu aurais pu faire un effort sur le rasage ce matin quand même… tu piques !

Menteuse ! Je suis blond et je suis glabre ! oui je sais je cumule ! et oui pour ceux qui se poserai encore la question je vous emmerde !!!

Et puis souris et bats des cils… tu dois rester dans le rôle…

*snif*sob* slurp*.. bouhouhou..
euh non non on se reprend la..allez allez..

Je bat des cils constamment oui , mais ça me fatigue, cela bouffe toute mon energie et je suis sur qu'ils sont enflés !
Mais je suis le plus grand rôliste
[clin d'oeil pretentieux, mais faux je vous rassure Wink ] de ce coté ci du royaume !!
Je peux tout jouer toout !! Personne n'atteint mon talent au talon bande de minââââââbles !


C'est qu'il aurait mordu ceux qui auraient eté en capacité de douter..on a un égo surdimensionné ou on l'a pas..enfin..sans doute qu'en ce moment même il en prennait un sacré coup son égo..oh et puis non c'était une farce..premier avril..il avait le droit il avait le droit..

Il prit le petit miroir en etain, et se mira, petrifié


ourgl c'est moi ça ? mmh..plutot sexy..

Il fit semblant de rester reveur devant son reflet puis, colerique comme toujours il balança au fond du charriot

Nan ! c'est ignoble !! Nenuphar tu en as trop fait !! Deja que je ressemblait à une catin sortie du bordel , j'ai l'air d'un clown detraqué à present !!
Nan mais remarque je vais encore plus faire peur aux gens comme ça c'est l'avantage !



gruummmf...


Enfin, ils furent arrivés..maintenant conserver le peu de discretion qu'il leur restait etait primordial et..

Ro-robain, t'es où-où co-copain de n-nous?
On-on est a-arrivé! On-on vient te ch-chercher! F-fais tes va-valises, on-on s'en v-va!
Ro-robain! Houhou!


..et en fait c'etait sans doute superflu..bon..tant pis..

Avide de se detacher de cette meute collante il se hata de descendre et..
BAAAAM ! Il se retrouva la gueule ecrasé contre le sol, il s'était emmelé les pieds dans sa houppelande..


grnxgrnx..TAAAAAAAAAAAAAH !! MAISPUTAINDEBONDIEUDEROBEALACONCHIERTOUSVOUSFAIREEMPAPAOUTERCHEZLESINUIT !!

Un moment de silence..après cette tirade si delicate puis :

Deux bougresses encore un minimum soucieuses de ma dignité pour me relever !!!

grumf..avais je reelement besoin de ça pour passer inaperçu dans le Périgord..

Une fois remis sur pied il remonta sa poitrine accompagnant son geste fier d'une moue dedaigneuse parfaitement vraisemblable.
Il avait quelques difficultés pour respirer..


Ourf vous supportez vraiment ça tout les jours ? vous les filles ? cet étau ereintant qui dechiquete lentement mais surement mon corps, le broyant sur l'autel de la pretendue beauté si desirable, si souhaité mais Ô combien douloureuse ?

Quelques regards incredules s'ensuivirent..

Je parle de mon corset Becasses !!
et je previent que le premier qui la ramene, qui moufte qui se fout de ma gueule..grmblblbl...je lui fait bouffer ma fausse poitrine et je l'eventreee avec mes talons hauts valaaa !


Quelques tics nerveux s'ensuivirent..

Je ne vois pas comment je vais pouvoir me battre dans cet accoutrement..mais si ça continue, je ferai un mort, voir plusieurs avant ce soir !

Il ne croyait pas si bien dire..
_____________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: gargote périgordine: Veni, Vidi et ...bah Perdu   

Revenir en haut Aller en bas
 
gargote périgordine: Veni, Vidi et ...bah Perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: