L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mar 16 Fév - 0:36


Fernand avise la cabane lacustre d'un air circonspect et grogne :
- Mouai et vous êtes sur que les pilotis ne sont pas trop pourris au moins?
C'est qu'on est nombreux il vaudrait mieux pas pour vous qu'on se retrouve à la baille parce qu'on aura dansé un peu trop fort sur le ponton...


- Oh, non, Messire, c'est du chêne, je vous assure, on pourrait y faire tenir une garnison...
- Oui? mais une garnison de combien?
l'homme hausse les épaules en signe d'ignorance tandis que Fernand tape du pied sur le plancher de lattes qui rend effectivement un son sourd et bref témoignant de la solidité de l'ensemble.
- Mouai...
Les autres sont déjà en train de discuter lasure et tapis de sol.
Il inspecte l'intérieur plutôt sommaire de la bâtisse en bois.
Elle se compose de deux pièces : une qui donne sur la rive et une qui a vue sur le lac et se prolonge à ciel ouvert par le large ponton auquel ils ont accosté.


- Ça me rappelle des souvenirs, allez, on la prend!
Combien vous en vouliez, déjà, cinq-cent écus?

Le pêcheur se rapproche et d'un sourire avide dévoile quelques chicots branlants.
- six-cent, messire, la coin est poissonneux et la vue magnifique!
Fernand se recule en songeant que c'est surtout l'haleine du gars qui est poissonneuse...
- Bon, ça va... six-cent....
Il sort une bourse et la pose dans la main tendue.
-Affaire conclue, aboulez le titre!
Après une petite signature, il récupère l'acte de propriété et très vite, le lieu bourdonne d'activité.
On jette à l'eau quelques vanneries trouées, on nettoie, on amène quelques tonneaux, des bancs, des tables

Et l'on appose un panneau sur le pignon au dessus de la porte


Bureau de Campagne Hydrique
un nouveau souffle pour Genève!


Dernière édition par Fernand le Mer 17 Fév - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mar 16 Fév - 3:21


Garance avait fait quelque peu la moue en voyant Fernand acheter cette cabane sur pilotis. Avouer à ses compagnons qu’elle avait horreur de cette grande étendue d’eau morte aux relents de vase aurait gâché leur entrain.

Elle voyait plutôt une maison en pierre aux parquets cirés. Eh oui, malgré leur chevauchée en roulotte, leurs parties de fou rire au campement , Garance avait gardé un certain goût du confort.

Le résultat pimpant après avoir nettoyé sol et murs.. l’arrivée de tonneaux de vin la ragaillardit quelque peu.

Se levant et déplissant sa robe de la paume de la main, elle lança une petite phrase anodine sur un ton badin pour qu’elle tombe bien à plat sur tout le monde :


Je me présenterai bien comme maire, moi

Regardant négligemment les ongles de sa main droite, elle enchaîna rapidement.

Je n’y connais rien .. Enfin pas plus que le maire actuel.. ou l ‘»avoyer » comme ils disent. Et je rechigne à aboyer

Profitant du silence

J’ai des atouts, vous savez. Comme lui, je ne suis pas une vraie génevoise, j’ai des racines normandes comme les Templiers, j’ai été averroïste comme Sanctus avant qu’il ne dévoie tout à fait ce culte et je suis noble.. Avouez que ça fait de moi une incapable parfaite pour le siège.

Regardant autour d’elle, elle haussa le sourcil :

A ce propos Fernand, il manque le trône ducal gascon que toi et Galovert avez si bien rafistolé après sa chute ducale à Mont de Marsan. Je ne m’assierais que sur lui »
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mar 16 Fév - 4:50


Assis à la table à peine dépoussiérée, Fernand, leva un oeil pour regarder garance, se retint de pousser un profond soupir et chercha son nom dans la liste des postulants, puis tortura le parchemin avec cruauté afin de rayer son nom.

- T'es recalée Garance, t'es trop... pas assez... ça va pas être possible, quoi.
- Suivant!!!!


Dernière édition par Fernand le Mer 17 Fév - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mar 16 Fév - 5:11


T'es recalée Garance, t'es trop... pas assez... ça va pas être possible, quoi.

La contemplation de ses ongles se termina d'un coup sec. Et elle haussa les épaules, un peu vexée il faut bien le dire:

Tu aurais peur que je remette la mairie à flots, que je dégorge le marché ?..Mmmmm.. réflexion faite, tu n'as pas tout à fait tort. Bon alors, je veux bien être conseillère en... en quoi au fait? Ahem.. On ne va quand même pas conseiller la population? Ou alors... Ah si, faudrait leur parler un peu de nous.. ça les distraierait.. Entre ceux qui veulent voir les Lions dehors, ceux qui veulent voir les forces françaises dehors , les non genevois dehors, une petite représentation de notre part les dériderait j'en suis sûre..Oui mais bon, avec tous ces gens dehors.. on n'aura pas beaucoup de public non plus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mer 17 Fév - 9:09


Emmeran a écrit:
Depuis un moment il les avait suivi comme il pouvait sur les routes. Enfin suivi était vraiment beaucoup dire avec la carne qu’il avait comme cheval. Disons qu’il n’avait jamais pu rattrapé les premières roulottes mais qu’il était quand même bien devant ceux qui traînaient à faire des bouquets perce neige. Mais il était enfin arrivé et c’est avec un grand sourire, qu’ il avait vu Fernand choisir cette cabane pour leur campagne. Bon le lac n’avait pas l’éclat de l’océan. Il avait une drôle d’allure avec ses zones gelées en cet hiver rigoureux et ses étendues de roseaux. Il lui manquait un peu le coté sauvage et indomptable donné par les vagues qui se brisaient sur les falaises de son pays natal mais Emmeran ferait avec.
Depuis toujours il pensait avoir en lui l’esprit d’un grand pêcheur. Le coin était poissonneux avait dit l’homme, l’occasion rêvé de voir quelles sortes de fritures circulaient dans les parages.
Il avait aidé à nettoyer la cahute qui se transformait peu à peu en un endroit confortable et à rouler les tonneaux.

Il en était à admirer au loin l’étendue calme et reposante de l’eau qui scintillait doucement caressée par les derniers rayons du soleil couchant quand il entendit Garance et Fernand parler élection et mairie.

Arff, comment étouffer dans l’œuf sa minute de poésie !

Mhhh z’étaient en train de nous trouver des animations pendant notre repos en villégiature ?

Suivant !!! avait dit Fernand

Il se garda bien de lever la main , il était venu pour ferrer de la poiscaille.

Regard circulaire sur les autres.
Y’en aurait bien un ou une pour prendre la parole


Ulrichvonliechtenste a écrit:
Il paraît qu'il y a des étrangers qui s'installent en ville. Ulrich s'en alla donc trouver l'un d'entre-eux qui serait intéressé, sait-on jamais, par un lopin. Le dernier qui lui restait.

Bonjour bon homme ! Bonjour bonne femme !


Galovert a écrit:
Galovert rentrait de l'université par le chemin des écoliers.
Parait que Fernand nous a dégoté un petit bijou au bord du lac.

Un brin de nostalgie l'envahit alors...
Ses débuts de Républicain refaisaient surface.

...Luxeuil et ses amis de la "Mouche qui pique"... dont Fernand Crapaudin compagnon du début de l'aventure.

Le meurtre de Celiah par le mort-vivant Sacrai.

Et se laissant aller à la nostalgie... Après tout son vécu n'était-il pas le fondement de son engagement auprès du Dode, son socle de Cavalier de l'Hydre ?

...Tentative de prise de Dôle, campagnes de Pontarlier avec son cortège de batailles et de trahisons... Les usurpateurs de Genève n'avaient rien inventé.

Puis l'exil, la Citée Phare du Monde libre, titre hautement galvaudé faut voir hélas la Genève d'aujourd'hui...

En partant en guerre contre le Béarn, le Reitre Galovert, Prévôt de la compagnie du Léman et érudit de Genève savait déjà que la traitrise
de certains se révèlerait au grand jour en l'absence des troupes.

Plantant là sa boulangerie, il participa une dernière fois à l'assaut de Pau pour le compte de Genève, non sans être passé au travers d'embuscades dressées par ces curaillons de Béarnais, qui semblaient très bien renseignés.

Nombre de ses camarades furent tués ou blessés, dont Fernand.

Lorsque son vieux camarade, son frère de sang lui compta sa rencontre avec le Dode, il demanda à le rencontrer à son tour.

Et ce fut la révélation...


Dans un sursaut, la réalité présente reprit ses droits en les paroles d'un homme saluant jovialement la compagnie.

Bonjour Messire, donnez-vous la peine d'entrer je vous en prie.
Et finissant de pousser la porte sans d'autres ambages, Galovert s'effaça pour laisser entrer leur visiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mer 17 Fév - 9:13


Ulrichvonliechtenste a écrit:
Ulrich remonta sa culotte courte au dessus de son ventre, respira un bon coup et entra.

Il paraît que vous cherchez à vous reposer un peu. Ici l'air est bon, vous verrez. J'ai un champ pas loin, avec un grand arbre, pour faire de l'ombre quand on pèche. Je le vends, si ça intéresse un gens de chez vous ?

Le fier helvète roula un œil dans la pièce.

Vous n'êtes pas des amis du couard qui gouverne ma cité, au moins ? vous avez le même accent. Je dois ajouter quelque chose quand même. On dit pas que du bien de vous ici. Voyez-vous, j'ai rien contre les francs comtois, mais bon, celui-là, vous auriez pu le garder chez vous. J'ai jamais vu ni entendu un bon homme aussi pressé de baisser son froc devant les français. C'était autre chose avant.


Charlyelle a écrit:
La p'tite Charlye suivait la troupe à dos de ....mouton ? Bah la Guyennoise se faisait d'une discrétion à toute épreuve et au final elle était bien contente d'être arrivée. Sauf qu'elle comptait les jours, allez donc savoir pourquoi. Comme s'il lui manquait un p'tit bout d'elle-même laissé quelque part sur les chemins.

Bien contente d'être là et de pouvoir retrouver sa copine de Genève, la jolie blonde, celle-là même qui avait remis quelques francs en place et nombre de teutos...Tss...tous les mêmes ces bonhommes, curés ou pas d'ailleurs...ça la f'sait bien rire la Charlye.
Et comme la copine était pas encore revenue, galopant quelque part du côté de Montauban aux dernières nouvelles toutes fraîchement reçues, il fallait bien qu'elle se trouvat une occupation.

Même la taverne ça la soûlait, ça f'sait que parler de lions alors qu'elle son animal préféré c'est le lézard. Bien oui quoi, contrairement au lion, le lézard ça se faufile partout!! mais alors vraiment partout, même dans les lieux les plus incongrus!! Si, si j'vous dis.

Voilà qu'ils ont choisi le lac. Bon, ça vaut pas son océan ça mais on fera bien avec. Quelques vagues échos qui arrivent à ses oreilles. Campagne ? Campagne de quoi ? C'est le farniente qu'on est venu faire ici, c'est la saison pour d'abord.

Suivant ????!!!!

Et l'v'la qui s'cache discrètement derrière l'autre océanique qu'elle connait pas mais raison de plus, Fernand et Garance, ils auront pas idée d'aller la débusquer derrière un inconnu d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mer 17 Fév - 9:17


Sieurfernand a écrit:
Fernand écouta l'homme qui venait d'entrer et hocha la tête :

- Nous ne sommes en effet pas des amis de l'individu que vous avez laissé prendre Genève.

Alors, donc vous aussi comme ça, vous avez remarqué que Genève est gouvernée par des puissances étrangères? Je commençais à croire qu'on était les seuls ici à trouver ça fort de tisane.

Il ne faut pas vous fier aux accents, mon ami, nous sommes aussi helvètes que n'importe qui! Et puis quand on voyage beaucoup, l'accent, ça va ça vient...
Et vous savez ce qu'on dit, Genève un jour, Genève toujours!

On en raconte des sottises en ce moment sur notre compte.
Jamais Genève n'a eu a se plaindre de nous.
Nous on est venus vous aider à remonter votre froc, parce que voyez-vous, du fin fond de la Gascogne où nous combattions ... des français, tenez justement.... on a senti comme un vent glacé des alpes nous contracter les bourses en apprenant Genève sous tutelle d'une bande de traitres appuyés militairement par un ordre orthodoxe en mal de reconnaissance papale.

Cette cité est occupée, et certains ont l'air de s'en accommoder. D'autres se disent sans doute que tant qu'il pêchent leur petit poisson chaque jour, la vie est tranquille...
Nous, nous sommes venus compter ceux qui tiennent la liberté et l'indépendance en plus haute estime que la peau de leurs fesses.

Endormis qu'ils étaient dans le petit confort de leur liberté oisive, Beaucoup ont oublié qu'il devaient les défendre pour les conserver.
Mais il est temps de se sortir les doigts et de se réveiller de cette léthargie d'occupés vaincus avant qu'une à une, on vous retire ce qui a toujours fait de Genève une ville unique au monde. Vos libertés!

Nous sommes là pour ça, pour rien d'autre. Ceux qui vous disent autre chose sont simplement mécontents de nous voir de retour.


Fernand termina par un petit hochement de tête , reprit sa liste en main puis changea d'avis et ajouta.

Oh, et comme ça vous vendez votre champ?
Quelle bonne idée! Nous n'en voulons pas bien sur, vous savez, nous ne sommes pas liés à la terre, nous autres, juste à la liberté. Et c'est pourquoi nous aimons Genève, même si elle n'est que l'ombre d'elle-même en ces tristes heures.

Charlyelle, je t'ai vue!!! Avance-toi voyons, ne sois pas timide, mets-toi juste sur le petit rond bleu là. Allez on t'écoute, Que vas-tu nous interpréter?

Ulrichvonliechtenste a écrit:
Ulrich écoutait sagement les paroles du martin.

Alors comme ça vous étiez en Béarn ? Vous êtes les premiers à rentrer ou vous êtes de passage ? Dites, c'est vrai que Tatoumi arrive ? Vous l'avez vue ? Et Izaac et Méliandulys et Nicbur et Kirkwood ?

Voyant que le martin semblait ne plus l'écouter, se tournant vers la demoiselle qui attendait son tour de point bleu, Ulrich abandonna.

Mais je vois que vous êtes occupés, que mon champ ne vous intéresse pas et mon nez me gratte. Il me dit que vous allez bientôt repartir une fois votre petit tour de chant passé. Je ne vous dérange pas davantage.


Ulrich fit son pas en arrière.

Garance a écrit:
La salle se remplissait et encore un peu vexée de ne pas avoir été prise, elle vit le jeune Emmeran entrer tout timide.. S'approchant de lui, elle lui glissa à l'oreille..

" Ecoutez mon jeune ami, dites à Fernand que vous avez des dons pour faire apparaître ou disparaître écus et marchandises , vous aurez sans doute plus de chances que moi"

Un étrange individu se présenta

Bonjour bon homme ! Bonjour bonne femme !

Garance fronça les sourcils, écouta Galovert et Fernand discuter avec lui :

Bien le bonjour , Messire.. Je ne suis pas une "bonne femme" comme vous dites. Femme bien entendu, mais "bonne" ? Allons donc,

Et mettant sa main devant elle pour l'arrêter..

Ne me dites pas bonne à quoi ou bonne pour quoi.. Je trouverai par moi-même


Dernière édition par Garance le Mer 17 Fév - 10:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mer 17 Fév - 9:59


Charlyelle a écrit:
Di diouuuuuu!!!! l'avait beau se cacher derrière le breton la Charlye s'était faite remarquée.

Pô juste pourquoi ça tombe sur moi encore ? Euhmmm tu es sûr de toi là Fernand ? J'm'y jette et tant pis pour vous.

Et de sa jolie voix aux accents du Sud-Ouest, la jeune fille après, obéissante, s'être placé à l'endroit indiqué se lance dans ses vocalises. C'est qu'elle chante pas de trop la p'tiote.

« Nous étions vingt ou trente,
Brigands dans une bande,
Tous habillés de blanc,
À la mode des...
Vous m'entendez ?
Tous habillés de blanc
À la mode des marchands.

La première volerie
Que je fis dans ma vie
C'est d'avoir goupillé,
La bourse d'un...
Vous m'entendez ?
C'est d'avoir goupillé
La bourse d'un curé.

J'entrai dedans sa chambre
Mon Dieu, qu'elle était grande !
J'y trouvai mille écus,
Je mis la main...
Vous m'entendez ?
J'y trouvai mille écus,
Je mis la main dessus.

J'entrai dedans une autre,
Mon Dieu, qu'elle était haute !
De robes et de manteaux
J'en chargeai trois...
Vous m'entendez ?
De robes et de manteaux,
J'en chargeai trois chariots.

Je les portai pour vendre
À la foire en Hollande.
J' les vendis bon marché,
Ils n' m'avaient rien...
Vous m'entendez ?
J' les vendis bon marché,
Ils n' m'avaient rien coûté.

Ces Messieurs de Grenoble
Avec leurs longues robes,
Et leurs bonnets carrés,
M'eurent bientôt...
Vous m'entendez ?
Et leurs bonnets carrés
M'eurent bientôt jugé.

Ils m'ont jugé à pendre,
Ah ! c'est dur à entendre !
À pendre et étrangler,
Sur la place du...
Vous m'entendez ?
À pendre et étrangler,
Sur la place du Marché.

Monté sur la potence
Je regardai la France,
J'y vis mes compagnons,
À l'ombre d'un...
Vous m'entendez ?
J'y vis mes compagnons,
À l'ombre d'un buisson.

Compagnons de misère,
Allez dire à ma mère,
Qu'elle ne me reverra plus,
Je suis un enfant...
Vous m'entendez ?
Qu'elle ne me reverra plus,
Je suis un enfant perdu ! »


S'en est pas si mal sortie p't'être au final la Charlye. Dommage que son autre bout soit pas près d'elle l'aurait pu se cacher derrière personne aurait bronché...'tit coup d'oeil sur l'océanique...avant d'repartir se cacher derrière lui...

édit texte La complainte de Mandrin
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mer 17 Fév - 10:07


- Aaaaah, un grand classique!!
Fernand se penche vers galovert et chuchote...
elle est pas mal hein? y a du grain...
petit conciliabule puis :
- Félicitations vous allez à Genèèèève!!
Galovert le pousse du coude et lui chuchote quelque chose....
-Ah, oui, c'est exact, nous y sommes déjà....
Et bien bravo Charlyelle, vous êtes sélectionnée, on vous remettra un petit carton Hydrique sur le ponton, oui, non par là, attention à la porte.


- Bon, j'ai comme un doute quand même, on pourrait récouter Garance? Dîtes-moi, ma chère, vous nous feriez quelque chose en italien?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mer 17 Fév - 10:33

Toujours assise, Garance écouta la complainte de Charlyelle .. très émouvant.. et garance se sentait à des lieues des pauvres bougres évoqués dans les couplets..

Bon, j'ai comme un doute quand même, on pourrait récouter Garance? Dîtes-moi, ma chère, vous nous feriez quelque chose en italien?

Oh le bougre! Le coquin! Après l'avoir évincée de manière expéditive, il revenait sur sa décision.. se levant calme.. si calme.. elle avait attrapé le tic helvète..

Mais bien sûr, Fernand, en Italien.. Voyons voir.. cette langue si chantante et harmonieuse.

Se râclant quelque peu la gorge et d'une voix très douce..et joignant les doigts de la main au pouce dirigés vers lui..

Va fan culo.. Stronzo, piccolo pizzaiolo, che no e uomo, e que nica tu mama!"
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Jeu 18 Fév - 4:26



- Ehhh
, mais c'est pas mal du tout hein?
Je change mon non en oui! Prends ton carton Garance!

- Suivant!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Jeu 18 Fév - 4:27

Ulrichvonliechtenste a écrit:

Vous aimez les yodele ?


Ulrich s'avance hésitant et se lance.

J'vais, tirant sur les pétales
D'une jolie fleur d'emmenthal
Avec un sablier qu'est jamais à l'heure
Quand c'est l'heure d'aller au labeur


Ulrich se racle la gorge et poursuit,

J'vais suant dans mes sandales
Tout cahotant jusqu'à Saint Gall
Sur une vieille carne
Qu'j'ai ach'té près de Küsnarcht !

C'est l'histoire de Guillaume Tell
Parait qu'tu la connais ma belle
Ben c'est moi Guillaume Tell
Tel que tu m'vois et sans bretelle !


Allez on reprend ! Ulrich tape dans les mains et tape ses sandalettes sur le sol en cadence.

C'est l'histoire de ?

Bon, d'accord,

Un coup d'œil au dessus de l'épaule, des fois que la censure aimerait pas les paillardises, Ulrich se remonte la culotte courte.

La suite parle d'un coup d'arbalette. Pas celui qu'on croit. Genève est devenue très pudibonde. J'continue ?

J'ai tiré une flèche à l'endroit
Et elle en est tout à l'envers
Elle dit même que j'suis adroit
moi qui n'suis même pas militaire


C'est l'histoire de Guillaume Tell
Il parait qu'tu la connais ma belle
Ben c'est moi Guillaume Tell
Tel qu'tu m'vois là sans bretelle !

Sieurfernand a écrit:

Fernand, fin connaisseur de yodel imaginait l'accompagnement en tapant involontairement du pied tandis que résonnaient les stridulations de la voix de tête.
La chanson prit fin et des applaudissements enthousiastes claquèrent dans l'assistance.
Il se leva en se grattant le menton, gagna sans rien dire le fut en perce sur le ponton se remplit une chope vide et cria :

- Quelqu'un veut une mousse?
Le dernier numéro lui avait filé une sacré soif.
Retournant s'assoir, il songea qu'il venait de se passer quelque chose d'électrique. Pour preuve, On entendait un peu plus loin vociférer un marchand de saucisses dont l'organe au demeurant méritait lui même une audition. Et tout le monde sait que quand il se passe quelque chose d'important, il y a toujours un marchand de saucisse dans les parages
.

Z'appelez Ulrich quelque chose, c'est ça?? Ecoutez Ulrich, C'était super!
Ca swingue, ça donne envie de bière, de saucisse et de jongler avec des pommes!

V'là votre carton! Vous êtes sélectionné! N'oubliez pas de passer prendre les 50 écus que nous remettons à chaque candidat pour acquitter le billet d'entrée!

- On se revoit très vite!
- Suivant!!!!

Galovert a écrit:

D'un hochement de tête connaisseur, Galovert approuva le choix de Fernand.
Et prenant la parole après avoir mouillé ses lèvres au godet qui semblait être toujours plein.


Une poignée de vendus bouffant à tous les râteliers soutenue par des escouades normandes tente de prendre Genève.
Ils singent les Institutions Helvètes et se donnent des airs de légitimité.
Ceux-là sont pis que des chefs brigands installés à l'Avoyerie, avec leur bande de malfrats qui en protègerait les accès.

Le Temple n'a aucune légitimité en ces terres.
Ni de Rome, ni de Paris, ni de Genève.

Et de diviser les Genevois et de se proposer saboter le marché au nom d'un sondage recueillant 14 voix.

Oui.... 14 sur 21 votants !!!
La population de Genève compte 221 habitants ce jour.

Et de clamer "le Peuple s'est prononcé" ? Pffftttt....
Si le Peuple Genevois se fout des agitations d'un De-Villers...
Il risque aujourd'hui d'en payer cher les conséquences.

Cette situation infamante a suffisamment duré !!

L'Hydre offre le remboursement des frais d'inscription à la candidature au poste d'Avoyer.
Présentons nous en nombre, osons donc user de nos droits.
Nous en avons le devoir et les moyens.

Et votons donc les uns pour les autres.
Nous démontrerons ainsi la valeur de nos voix.

Toutes opinions et confessions confondues,
Genève vaincra !! Genève restera souveraine !!
Le Phare du Monde Libre ne sera jamais une coureuse de rempart qui ouvre ses cuisses à l'envahisseur.

--Monsieur_loyal a écrit:


Pendant que le jury fait une pause pipi et s'esquive pour aller s'acheter des saucisses dans un petit pain, Monsieur Loyal surgit comme un diable de sa boite en sautillant comme une puce :

Quel spectacle!!!!!! mes amis!
- Mais vous aussi, venez participer au grand casting de la Mairie de Genève!

- Venez exprimer par un acte à la fois politique et artistique, la souveraineté de tous les citoyens genevois!!!!!
En vous présentant nombreux, vous montrerez aux obscures cliques en place que vous êtes là et que votre fierté n'est pas morte!


Les sélections auront lieu Jusqu'à demain!
La participation est offerte à tous les candidats sur présentation de leur lettre de candidature officielle (50 écus offerts pour chaque inscrit)
Faites là queue le long de la rive et ne poussez pas, la bousculade pourrait s'avérer humide!


- Je m'approche de la file.... oh, mais que vois-je, nous avons là de vraies bêtes de combat!
- Dîtes-moi jeune Homme vous venez de quel coin?
-Aux crottes*, m'sieur, derrière les remparts. (*vieux quartier de Genève envahi par la boue alluviale, Crottes étant devenu Grottes...)
- Hum... et vous allez chanter quoi?
Iiiiiil eeest venuuuuuu le teeeeempps des Caaathédraaaaaaaaaaaleuuuuuuuuuh!!!!!!!!!!
- PLOUFFFF!!!
- Comme je vous l'avais dit la berge est glissante!!!
- Je m'avance maintenant vers une charmante demoiselle.... Quel age avez-vous ma beauté????
- 77 priiiiintemps mon p'tit bout!!!! chuis tout' djeune yyyyeeeeeeahhhh!
La momie frétille sur place comme une adolescente et ses os craquent comme un fagot de brindilles.
- Et vous voulez devenir avoyer?
- Nan, mais j'chaaante bien, c'est ma cousine qui l' dit!
- Poussez-en une pour voir????

Après une longue inspiration aux sonorités tuberculeuses...
- AAAwwwouim bowwwééééaaawimm boowéé, aaawimm boowéé, aaawimm boowéé.... euh... j'ai oublié la suite... qui êtes-vous, z'avez pas vu mon chat????
Un bras empressé sort de la foule et agrippe la vieille :
- Mémé, enfin!!!! Qu'est-ce que tu fous là!!? Rentre à la maison!!!!
- mais faut qu'je r'trouve mon chaaaat....PUPUUUUUCE? Où es-tu minette!!!!!

Monsieur Loyal tout sourire remonte la file en posant ça et là une tape sympathique sur une épaule en crise de trac.
- PLOUF!!!!

- Comme vous pouvez le voir la sélection est impitoyable!!!!!
Vous aussi, venez montrer votre talent!!!!! Genève a besoin de vous!
Mais souvenez-vous!!! l'important, c'est de participer!!!!!

- Et vous public, votez depuis chez vous pour pour décider quel candidat aura la chance d'arriver sur la première marche du podium !!

Emmeran a écrit:

"Ecoutez mon jeune ami, dites à Fernand que vous avez des dons pour faire apparaître ou disparaître écus et marchandises, vous aurez sans doute plus de chances que moi"

Regard à Garance, l’idée était bonne !
Et puis oui pourquoi pas après tout, voilà son créneau, il était magicien.
Mais attention pas du genre à se contenter de menu tour de passe passe qui amusait la foule des badauds les jours de marché notre bonne ville de Lausanne. Ce n’était pas un charlatan. Fallait directement passer à la catégorie supérieure
Non non son truc à lui, sa passion récemment découverte c’était presque de l’alchimie si on peut dire. Il jouait avec les éléments, et leur principe de transmutations.
l’or, le fer
L’or, la pierre. Il se sentait même les capacités à transformer d’autres matières

Sauf qu’il avait bêtement laissé passer son tour et qu’en face de lui il y avait du lourd.
La p’tite, d’abord réfugiée derrière lui, venait de remporter le premier carton hydrique avec sa voix chantante et cristalline.
Il était impressionné et ne pu que la féliciter quand elle reprit sa place


Trop de la chance, ça va être dur de faire mieux que toi. En plus, j’suis sur que qu’ils ont a presque versé une larme sur cette incroyable histoire.
Emouvoir, voilà l’arme fatale !

Et Fernand qui demandait des langues étrangères, déjà que pour lui, l’francohelvète lui apparaissait folklorique.

Jolie langue, l’italien, cependant, avec le talent de Garance !

Bon, courage, il la laissa terminer, et attendit le verdict de son rattrapage. Se fit doubler par un plus rapide avec un style des plus local puis s'avança. vers le jury en train de déguster ses saucisses.
Comme tout les grands timides, fallait qu’il se lance d’un coup ! Et monsieur loyal l’avait galvanisé !

Alors humm, le rond bleu ! coup d'oeil d’abord sur ses pieds, vuiii ils l’avaient trouvé ! Puis il affronta les regards !


Moi c’est Emmeran, je débute mais j’y crois !
Enfin j’crois surtout qu’il y a des choses qu’on a pas le droit de laisser faire
Et que ça vaut bien une chanson


Et de se lancer

Je n’étais rien, ou bien quelque chose qui s’en rapproche
J’étais vain et c’est bien c’que contenait mes poches
J’avais la haine, un mélange de peur, d’ignorance et de gêne.
Je pleuvais de peine, de l’inconstance de ne pas être moi- même.
J’suis devenu alchimiste, j’suis devenu magicien !

Viens voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens qui arrivent !
Viens voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens qui arrivent !
Les comédiens ont installé leur tréteau, ils ont dressé leur estrade
et tendu des calicots
Les comédiens ont parcouru les faubourgs
Ils ont donnés la parade
A grands renforts de tambours !

Viens voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens qui arrivent !



(Abd Al Malik/ Aznavour)
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Jeu 18 Fév - 4:35

--Sergent_La_Fouine a écrit:

La scène s'éternise depuis plusieurs secondes à l'écart de la manifestation bruyante .....
Totalement immobile, le bras tendu La Fouine brandit toujours l'animal écorché sous le nez du marchand de saucisse qui ne regarde pas la carcasse mais droit dans les yeux du sergent.
Le sergent ne fixe pas la bourse pleine que tient le marchand dans sa main mais le regard de billes acéré du marchand.


- Z'êtes sur que c'est du Lapin????
-Ecoutez mon brave homme, vous voyez bien que c'est du Lapin!
- Chais pas on dirait du chat....


Le marchand de saucisse et le sergent la fouine se fixent de leurs pupilles étrécies comme des épingles irradiant des faisceaux lasers de défiance.
Le temps se ralentit pendant que se déroule un combat titanesque entre la cupidité perverse de l'un et la perversité cupide de l'autre.....
Puis les équations crépitantes se résolvent en une stase d'équilibre impossible mais aussi nécessaire à la fluidité de l'économie locale que la conservation de la masse et de l'énergie le sont au bon fonctionnement de l'univers.
S'en suit un dialogue rapide et difficile à suivre.


- Mettons que ce soit du lapin....
- Sûr que c'est du lapin.
- Bien qu'il ait il faut le dire une queue bien longue....
- c'est un croisement.
- vous avez pas gardé les oreilles?
- Nan, fallait?
- Faut voir...
- C'EST du lapin.
- .... Bon Cinq écus la livre.
- Huit.
- Six, elle est vraiment longue cette queue de lapin.
- Ça se coupe une queue et ça fait de la viande en plus... sept écus!
- D'accord, mais vous m'enlevez ces manchons de fourrure de rat blanc que vous avez ajouté sur les pattes arrière.
- Top, là!

Le chat est pesé, sans les manchons de fourrure, l'argent change de main.
- J'ai du rat aussi, si vous voulez...
- Faut voir....
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Jeu 18 Fév - 4:45

- Ahhh, je dois dire qu'on a du lourd pour cette saison!!!!
le magicien! quel panache, Emmeran!
Et la manière dont vous avez su évoluer dans le public pendant votre interprétation était tout à fait... professionnelle, je suis sur que vous irez loin!!!
Venez donc par là prendre votre carton.


Et d'une voix basse au moment ou le candidat passe prendre sa qualification.
- Et maintenant, rends-moi les trois écus que tu as escamotés sur la table en passant tout à l'heure.....


- Suiiiivant!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Jeu 18 Fév - 23:30



Hurukay a écrit:
Un casting pour se présenter à la mairie de Genêve... Ce qu'il fallait pas entendre. Hurukay était à sa place parmi les cavaliers pour assister à la mise en scène, dubitatif du début à la fin. Il ne voyait pas l'intérêt, ne décelait aucun sens dans cette mascarade. L'Hydre tournait tout en dérision, ne respectait rien ni personne, n'avait peur de rien ni personne. Lui qui avait été prudent toute sa vie... Pas lui qui mettrait les pieds dans ce fichu cercle. Il préférait rester caché, et regarder légèrement en retrait au cas où ça tournait mal, ce qui ne manquerait pas d'arriver vu l'ambiance.

Il sentit progressivement comme une tension, tenta un aperçu rapide de l'assemblée. Malheur, c'était un regard appuyé de Garance dans sa direction, avec le sourire à quatre sous qui va avec. Il le connaissait ce regard, il l'aimait pas d'ailleurs. Celui qui l'avait incité à faire des choses ridicules pour pas perdre la face devant cette insupportable donneuse de leçon.

Il avait assister à sa prestation, n'avait rien compris, mais ça avait plu visiblement... Elle avait changé, l'ex première dame de Lisieux... plus dur, plus confiante, plus implacable, plus audacieuse. La touche Hydrique peut être... En tout cas, y a des choses qui changeait pas, elle savait comment le manipuler. Elle le paierait un jour.

Il s'avança, un sourire aux lèvres.

Fernand, Galovert.

Moment de réflexion. Qu'est ce qu'il foutait là...

Je chante pas tous les jours... Enfin plutôt la nuit en général... Et jamais dans des lieux ouverts... Ni seul... Ouais et encore moins devant un public sobre et attentif...
Enfin bon j'ai une chanson. Qui vient tout droit de chez nos amis les Bretons, je pense qu'elle vous plaira.


Hum, hum.

Dans les prisons de Nantes, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Dans les prisons de Nantes,
Y avait un prisonnier, y avait un prisonnier

Personne ne vint le vouere, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Personne ne vint le vouere,
Que la fille du geôlier, que la fille du geôlier

Un jour il lui demande, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Un jour il lui demande,
Que dit-on de moé, que dit-on de moé

On dit de vous en ville, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
On dit de vous en ville,
Que vous serez pendu , que vous serez pendu

Mais s'il faut qu'on me pende, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Mais s'il faut qu'on me pende,
Déliez moi les pieds, déliez moi les pieds

La fille était jeunette, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
La fille était jeunette,
Les pieds lui a délié, les pieds lui a délié

Le prisonnier alerte, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Le prisonnier alerte,
Dans la Loire s'est jeté, dans la Loire s'est jeté

Dès qu'il fût sur les rives, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Dès qu'il fût sur les rives,
Il se mît à chanter, il se mît à chanter

Je chante pour les belles, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Je chante pour les belles,
Surtout celle du geôlier, surtout celle du geôlier

Si je reviens à Nantes, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Si je reviens à Nantes,
Oui, je l'épouserai, oui je l'épouserai

Dans les prisons de Nantes, lan dididudan, dididilan dilan didididulan
Dans les prisons de Nantes,
Y avait un prisonnier, y avait un prisonnier




Sieurfernand a écrit:
Fernand se tourna vers Galovert pour entendre son avis, mais son ami ronflait penché en arrière les pieds sur la table et copieusement ivre...
Il contempla un instant la petite bulle qui enflait et rétrécissait sous une de ses narines au rythme de sa respiration et soupira ....

- Bon, on va attendre qu'il se réveille, hein?
La Fouine!!!! Viens par ici, il me faudrait un assistant!

Le sergent arriva en trainant des pieds et s'installa à la place qui restait :
Il sentit les regards des cavaliers sur lui et sembla rétrècir sur sa chaise.
Il se mit à fixer une miette sur la table.


- Merci Hurukay, A n'en pas douter, La Bretagne est pleine de charmes que tu as su dépeindre avec ... une perspective... enthousiasmante!!!! Je ne sais pas trop si j'ai envie d'aller y passer mes vacances hahha... hahaha...hahhahahaha ..
- ça va M'sieur Fernand?
- .. .haaa.... aaahh.... hum, oui bon passons...
- Dîtes il a pas fait une fausse note après le troisième dididilan dilan ?
- La Ferme La fouine...


- Donc Hurukay tu es d'ici , c'est parfait, j'espère que tu n'as pas prévu de déplacement dans les jours qui viennent parce que tu es....
Sélectionnéééééé, félicitations! prends ton carton et rendez-vous à l'avoyrie!!!!!!
- moi je l'aurais pas pris, j'crois bien qu'il a fait une fauss...
- La Ferme La fouine...


Fernand lève sa grande carcasse de sa chaise s'étire à se faire craquer une vertèbre et retourne remplir sa chope qui décidément est toujours vide.
Puis il retourne s'assoir

- Bon sang c'est crevant ce boulot....
- Suivant!!! crie-t-il pour faire sursauter Galovert
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Jeu 18 Fév - 23:34




Charlyelle a écrit:
Charlye, après sa prestation s'était vu remettre un carton hydrique à retirer sur le ponton.
Toute en émoi qu'elle était qu'elle avait manqué de s'enfiler la porte en pleine face. C' est pas le fait d'avoir droit au carton qui la mettait tellement en pamoison c'est plutôt qu'elle tenait à son statut de guyennoise borrrrdelaaaaaaise comme à la prunelle de ses yeux.

C'est qu'elle était une fan inconditionnelle du noble maire bordelais, le comique du coin avec c'te manie du rajouter du "comprenez-vous ?" à toutes les sauces. Prenait tellement tout son monde pour des abrutis celui-là qu'elle voulait surtout pas perdre son statut la Charlye. Et sa manière de venir la voir tout mielleux "Charlye tu défeeeeendssss - Hein????!!! beuhhhh noooon j'vais pêcheeerrrr!!!!" "Charlye comprends-tu qu'il faut que tu défendes ? Nan!!!!!"...Mouarf ...que de souvenirs ....nan, nan sérieusement elle pouvait pas décemment passer du statut de guyennoise à celui d'une marchande de coucou. Nan et puis elle avait tenu tête à un sanglier enragé dans les forêts bordelaises. Kapout qu'elle l'avait mis, ça lui avait valu une cuisse en partie déchirée mais ça c'était son seul fait de guerre pour l'instant mais qu'est ce qu'elle en était fière. Naaan vraiment les coucous helvètes ça valait vraiment pas la Guyenne.

Rhoooo tiens donc v'la le pandi-panda du coin!! C'est qu'il se débrouille pas mal le bougre. C'est sympa cette danse, j'connaissais pas trop le style mais il a un de ces déhanchés l'animal!!! En non connaisseuse, elle en reste pantoise la Charlye avant que d'aller retrouver sa 'tite cachette de prédilection. L'aime bien tiens c'te cachette. Ouep elle sent bon le sable chaud et les embruns océaniques. Et pis elle parleeeeee

Trop de la chance, ça va être dur de faire mieux que toi. En plus, j’suis sur que qu’ils ont a presque versé une larme sur cette incroyable histoire.
Emouvoir, voilà l’arme fatale !


Hochant la tête la Charlye alors qu'elle écoutait la tirade de Garance. L'aimait bien Garance aussi. Une femme de classe, oui oui!!!!!

Et l'océanique à son tour de pousser la chansonnette. Applaudissement...C'est qu'il a de la prestance le p'tit gars. Prestidigitateur c'est tout un art dis donc. Même que Fernand il fait une drôle de tête en lui donnant le carton. Charlye met la main à sa poche et sourit mutinement...Ses doigts joue avec l'écu qu'elle a réussi à chiper à Fernand qui l'a rien vu d'ailleurs...Ben quoi!!!! Elle le voulait ce morceau de viandasse!!!! Allait quand même pas leur dire qu'il lui manquait un écu pour un bout d'viande qu'elle reluquait depuis un moment.

Et voila que même des chants bretons s'élevaient maintenant. Décidément c'était hétéroclite cette audition et le Galo qui ronflait pour accompagner le tout. Pinaise, elle en connaissait un qui allait râler quand elle lui raconterait tout c'qu'il avait manqué. Même qu'elle continuait à compter les jours Charlye.

Elle tapote légèrement sur l'épaule de l'océanique et lui souffle

Superbe ta prestation. Mais la prochaine fois, évite l'p'tit coup d'oeil en biais quand tu lui piques des écus à Fernand. Tiens regarde...Elle lui sort l'écu de sa poche. L'a rien vu du tout quand je lui ai pris!!! Rougit en le regardant ..Euhh tu dis rien hein c'est pour ma viande, j'en ai r'péré une belle tranche pas bien loin. Tu te tais sinon mon fournisseur de viande habituel, il risque de me tomber dessus. Mais bon l'avait qu'à être là lui aussi!!! Soupir et sourire en coin de la belle bordelaise. En plus ton carton, il est 'achement plus beau que le mien!!!
Toute occupée à bavarder avec l'océanique, elle prête plus tellement attention à ce qui se passe autour d'elle la Charlye.

--Lacruchegenevoise a écrit:


- Comme vous pouvez le voir la sélection est impitoyable!!!!!
Vous aussi, venez montrer votre talent!!!!! Genève a besoin de vous!
Mais souvenez-vous!!! l'important, c'est de participer!!!!!


Moiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!! ze veux partiziper !!!! zi zuis la cruze de Zenève!! et ze m'en vais vous narrer une fabliaude.

Elle prend la pause, campée sur une jambe, le déhanché provoquant.

Z'est l'hiztoire d'un payzan et de za femme,
Le zour de la fête de la Vierge, ils z'en vont prier à L'église.
Pendant l'offize, naturellement, le prêtre fait zon zermon.
Il dit que zi l'on comprend les zoses on voit tout de zuite qu'il faut donner
beaucoup pour le Très haut;ze qu'on donne de tout zon cœur, il vous le rend au double.

"Tu as entendu, ma femme, ze qu'a dit le curé ? fait le payzan. Zelui qui
donne de tout zon cœur pour le Très Haut, il rezoit deux fois pluz. Nous ne
pouvons pas employer mieux notre vache qu'en la donnant au prêtre pour le Très haut , ze crois bien. Tu es d'accord ?
- D'accord , fait la femme. A zette condizion-là, ze veux bien. ze te la donne."

Auzitôt dit, auzitôt fait.
Ils z'en retourne chez eux.
Le paysan entre dans l'étable, prend la vaze par la lonze et va l'offrir au prêtre.
zelui-ci était habile et ruzé. Il écoute;

" Beau zire, dit le payzan, les mains zointes, pour l'amour du Très haut, ze vous donne Blérain."
Il lui met dans les mains la lonze de la vaze et il lui zure que maintenant
za femme et lui ne pozèdent plus rien du tout.

" Ami, tu viens d'agir comme un zaze, dit le curé Dom Conztant qui ne
pense zamais qu'à prendre. Va en paix, tu as très bien rempli tes devoirs.
Si tous mes paroiziens étaient aussi zazes que vous deux, z'aurai beaucoup de bêtes!"

Le paysan z'en va et le curé donne l'ordre à zon clerc d'attazer Blérain
avec za propre vaze Brunain, une belle vaze azez grande.
Le clerc la mène au pré, attaze les deux vazes ensemble, puis les laize...

La vaze du curé ze penche, elle veut paitre.

La vaze du payzan, Elle, ne veut pas ze baizer, et elle tire zur la lonze,
-elle tire tellement fort qu'elle entraîne Brunain hors du pré, qu'elle
l'emmène avec elle, par les rues d'abord, puis par toutes les prairies et les
cultures de zanvre.

Elle tire, elle tire, elle tire toujours! elle zait où elle va........

La voizi revenue à zon étable. Enfin! za compagne était lourde à traîner!


Le payzan les voit.

Il est tout zoyeux:" Ah! ma femme, dit-il, z'était vrai! Le Très Haut il est un bon "doubleur"! Blérain revient avec une autre , une belle vaze brune. Nous avons deux pour une seule! L'étable va être petite......"

Ze fabliau vous montre plusieurs Zoses.
Il est bien fou celui qui ne Ze fie pas à la volonté divine.
Les vrais biens ze n'est pas zeux qu'on caze dans la terre, ze sont les dons du Très Haut.
Personne ne peut rien multiplier z'il n'a pas beaucoup de chance, z'est la condizion indizpenzable.
Parze qu'il avait beaucoup de zance, le payzan eut deux vazes et le curé perdit la sienne .

Tel croit avanzer qui recule ..............


Voilà, z'était l'hiztoire du zour narrée par la cruze de Zenève...


Et la cruche fait son plus beau sourire à l'assemblée en triturant une mèche de ses cheveux, se tournant vers le monsieur Loyal.

Vous z'en penzez quoi vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Ven 19 Fév - 2:34



Citation :
- Ah la vache.... dit La Fouine... hypnotisé par le décolleté de la cruche dont le contenu s'agite en défiant les lois de la pesanteur
- J'vote pour elle!!!!

Fernand fronce les sourcils et fusille le sergent du regard :
- Donc un oui pour La Fouine....
Se tourne vers Galovert qui a maitenant une bulle dans chaque narine...
- Une abstention....

- Donc à moi!

Ecoutez, la belle, moi j'ai trouvé votre prestation vraiment à côté du sujet, mais c'est parce que j'ai du mal avec les bondieuseries de tout acabit alors je vais essayer de faire abstraction de mes gouts personnels.
Une version bien moralisatrice que vous nous servez là, somme toute bien gentillette...
Moi je préfère la variante avec l'âne et le taureau contée par le célêbre graatule , ou bien celle de l'inénarrable Boustron du Pontel où le curé se paie la vache et se tape la femme du paysan à moins que ce soit l'inverse où une combinaison des deux, quoiqu'il en soit bien plus proche de la réalité de tous les jours, vous voyez?

- Alors, j'vais pas dire, y a du talent qui pointe, c'est certain!


Fernand tousse et regarde de biais pour ne pas fixer l'abondant atout artistique de la cruche.

- Je pense que vous n'êtes pas prête pour cette année. Mais peut-être l'année prochaine? Donc ce sera non pour moi.

Suivant!!!!!!!!!!

- Fait chaud aujourd'hui, non??? quelqu'un veut une mousse???




Citation :
La fouine se lève discrètement se faufile et rattrape la cruche avant qu'elle ne se casse. (oui.. je sais.....désolé....)
Il la chope donc par l'anse c'est-à-dire par le bras qu'elle a gracile et lui chuchote :

- Attendez, ma belle!
Votre prestation merveilleuse m'a vraiment époustouflé, vous savez!
Je sais que votre carrière est prometteuse et que ce bêcheur n'a aucun gout!
Si, si , d'ailleurs si vous le voulez, j'aimerais vous prendre en main.... je veux dire en charge... c'est-à-dire que nous pourrions aller.... discuter! Un peu plus loin, là-bas, à l'abri des regards. En fait, c'est moi qui dirige, vous savez? D'ailleurs, je suis noble... de trèèèèss haut rang!, je vous ai déjà parlé de ma couronne? ma défunte femme voyez vous et mon cousin fêlon..... oui, appuyez-vous sur moi.... je vais vous soutenir....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Ven 19 Fév - 2:48



Citation :
[La nouvelle star dans les Alpages]

Il arrivait un peu en retard, les sélections se terminaient mais il était déterminé à être sélectionné pour la suite de l'aventure.Ce n'était pas de sa faute, il y avait un embouteillage sur la montagne, un troupeau de chèvre qui ne voulait pas bouger.Ces chèvres protestaient contre le vil Geoffroy de Villiers.'Fin bref, le Chichigland arriva devant l'estrade Hydrique, le stress commençait à monter, il s'était déjà produit devant des gens mais ils étaient plusieurs à se produire.Là il était seul contre tous, contre un jury connaissant bien le métier, il se devait d'être irréprochable.

Il monta sur l'estrade, il y avait toute une assemblée, il connaissait le jury et les cavaliers qui le regardaient en attendant son numéro.Il allait interpréter une chanson, une chanson digne d'un Grand Chichigland.Il toussota et se racla la gorge et se mit à chanter.


Conrad s'en va t'en campagne, Mironton, mironton, mirontaine,
Conrad s'en va t'en campagne, et sait qu'il gagnera.
Et sait qu'il gagnera, Mais quand il ne sait pas

Il gagnera z'à Pâques, mironton, mironton, mirontaine
Il gagnera z'à Paques Ou à la trinité

Les élections se passent, mironton, mironton, mirontaine
Les élections se passent, Conrad ne gagne pas, Conrad ne gagne pas.

Conrad dans les montagnes grimpe, mironton, mironton, mirontaine
Conrad dans les montagne grimpe,Si haut qu'il peut grimper, Si haut qu'il peut grimper.

Il'voit venir son destrier, mironton, mironton, mirontaine
il'voit venir son destrier, tout idiot qu'il est, tout idiot qu'il est.

Beau cheval, ah! Mon beau cheval, mironton, mironton, mirontaine
Beau cheval, ah! Mon beau cheval, Quelle nouvelle apportez, Quelle nouvelle apportez.

Aux nouvell's que j'apporte, mironton mironton, mirontaine
Aux nouvell's que j'apporte, Je viens vous raconter, je viens vous raconter

C'est l'histoire d'un proc frustré, mironton mironton mirontaine,
Attention Vos beaux yeux vont pleurer.

Quittez vos habits gris,
Et votre mantel troué.

Riwenn a un jour lancé un procès,
Il a fait porté message aux Guyennais.

J'lai vu porter en terre Guyennoise,
Par quatre z'officiers.

L'un portait le message ,
L'autre le coutumier.

L'un portait le traité,
L'autre ne faisait que buller.

A l'entour du Tribunal, mironton, mironton, mirontaine
A l'entour du Tribunal les Hydriques rôdaient, les Hydriques rôdaient

Prêt à tout casser,
Le juge rendit verdict

Rien n'avait été fait en règle mironton, mironton, mirontaine
Rien n'avait été fait en règle, et le juge dû relaxer, et le juge du relaxer

On vit partir ses ânes mironton, mironton, mirontaine,
On vit partir ses ânes au travers du territoire Guyennais, au travers du territoire Guyennais.

Chacun leva son verre,
à la santé de l'hydre.

Pour fêter cette victoire,
Conrad décida de savater.

La brigandage fait,
Conrad repartit tout amoché.

Il avait été savaté par des femmes,
Et les écureuils ne l'avaient pas aidé.

Ce n'est pas qu'il en manque,
Car il en connait beaucoup.

Les écureuils l'ont lâché,
Et les lapins aussi.

J'n'en dit pas d'avantage, mironton, mironton, mirontaine,
J'nen dit pas d'avantage car en voilà assez, car en voilà assez.

J'n'en dit pas d'avantage, mironton, mironton, mirontaine,
J'nen dit pas d'avantage, Car j'commence à sécher,
Car j'commence à sécher...


Ouf...c'était fini, Conrad fit un petit sourire protocolaire et soupira.La chanson était finie, il fallait attendre le verdict du jury.Allait-il être pris ?
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Ven 19 Fév - 4:18

Fernand tapait du pieds au rythme de la chanson en cours et continua à battre la mesure un instant après que Conrad ait terminé.
Il commençait à être foncièrement ivre....
Mais le coup d'oeil qu'il ne manquait pas de jeter par intermittence sur la table le rassurait sur l'improbabilité d'un tel inconvénient.
Il n'y avait en effet devant lui que deux chopes... voir une seule lorsqu'il parvenait à accommoder.
Or si il avait été ivre comme certains de ses sens engourdis le prétendaient, Il aurait du y avoir quantité de chopes vides et non pas une petite paire minable.
Le fait qu'il se fut levé presque après chaque prestation pour aller remplir son boc lui était sortit de la tête tout comme beaucoup d'autres choses et il avait donc l'esprit parfaitement clair quoi que modérément habité.


- Cette histoire que vous venez de chanter, je sais pas pourquoi , mais ça me parle, si, si ça me rappelle des souvenirs, pas vrai les gars?

Il tourna la tête de part et d'autre. Galovert avait réussi à mélanger ses deux bulles en une seule plus grosse et La Fouine s'était carapaté.
Fernand tendit deux cartons aux deux Conrads.


- Bravo, z'êtes pile dans ce qu'on recherche, merci, messieuuuuuuurs eetttt à bienttôt à l'avoyerie!!!!

Ssssssssuiiiiiiiiiiiips!!!! Vant!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Ven 19 Fév - 4:54



Alexchandra. a écrit:

Alexchandra avait suivi la troupe de l’Hydre depuis Bordeaux. Elle s’était cassé un ongle pendant le voyage, et ça c’était vraiment la tuile !

Ce casting de l’Hydre était la chance de sa vie, enfin la deuxième chance de sa vie, parce que la première avait été d’être élue Miss Bordeaux - Miss Guyenne, même si elle n’avait gardé son titre que dix minutes.

Elle avait bien essayé de soudoyer le sergent Bourgogne pour obtenir un carton, mais il cuvait dans un coin et n’avait rien voulu entendre.


Arrivée devant la cabane au bord du lac, elle ne peut s’empêcher de détailler la concurrence. La barre est placée haut. Ne pas se laisser décourager par cette grande blonde de Cruche Genevoise. Si elle croit que Lafouine peut quelque chose pour elle, elle se trompe. A l’Hydre tout le monde sait très bien que le seul et unique directeur artistique du cirque c’est Bourgogne… Hmm… Léger doute qui s’insinue dans son esprit mais qui disparait aussi vite qu’il est venu.

C’est son tour. Elle se redresse prend une profonde inspiration.

Miches en avant, lèvres pulpeuses pour une moue de circonstance, battement de cils… c’est parti !


Bonjour, je m’appelle Alechandra. Je vais chanter une chanson de la chélèbre troubadour Chindie Chandeur.

Mais avant j’aimerais préchiser un point important. Parfois les gens me comparent à Chindie Chandeur et à la fin cha m’énerve, Chindie Chandeur ch’est Chindie Chandeur et Alexchandra ch’est Alexchandra.

Bon, cha ch’est fait… Je commenche.

...

Ch’est le trac, excusez moi, je recommenche.

...

Minche, je crois que j’ai oublié les paroles…

Les larmes lui montent au yeux, mais nan... Elle ne peut pas se permettre de pleurer, son maquillage risque d’être fichu. Elle n’a même pas pris un mouchoir pour tapoter.

Regard un peu paniqué vers le jury. En plus, il a pas l’air commode. Vite, vite, il faut trouver une alternative, son cerveau risque la surchauffe.

Chinon, je peux faire membre du jury. Je vois que votre chergent vous a lâchement abandonné, et puis Mechire Galovert ne chemble pas très chenchible aux artichtes…
Ch’est bien jury auchi, ch’est pas nouvelle chtar, mais ch’est pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Ven 19 Fév - 8:26

Garance regardait distraitement son carton. Son minuscule couplet en italien avait bluffé Fernand, elle l'aurait dit en anglais ou en espagnol, le résultat aurait-il été le même?

Elle s'adaptait aux manières plus que républicaines du grand distillateur du caillou, mais difficilement.. elle, noble, se voir donner un ticket d'entrée. Un jour ou l'autre, elle lui donnerait un cours de noblesse.

Le spectacle compensait cette minuscule déception. Son regard vers Hurukay avait porté ses fruits. petite grimace à la fausse note dans un couplet, mais chacun son talent.

Tapotant des doigts sur ses genoux, elle ne boudait pas son plaisir en entendant l'un ou l'autre pousser la chansonnette.

Et voilà qu'une cruche fit son apparition. haussement de sourcils de Garance. Elle ressemblait vaguement à une potiche rencontrée en Guyenne et qui collait honteusement le Sergent Lafouine ou c'était lui qui la collait. Elle était là! Et garance de se réjouir d'un éventuel crêpage de chignon entre les deux.

S'éventant avec son carton, la chaleur et les odeurs corporelles étant au rendez-vous, Garance laissa dériver ses pensées vers le Bureau du Maire. Une question cruciale lui vint à l'esprit et elle ne put s'empêcher de l'énoncer tout haut.

Demoiselle Alexchandra, votre place dans le jury sera sans aucun doute d'une aide précieuse à la charge pénible de Fernand. Le pauvre, boire ou élire, ila de plus en plus de mal à choisir. Quant à Galovert.. Ahem.. il est occupé à faire des bulles..

Je me demandais seulement si il y aura assez de sièges pour nous dans le Bureau du maire. Avez-vous prévu un jeu genre chaise musicale? Il faudrait prévenir les autres candidats. Pas question d'avoir un avantage quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Ven 19 Fév - 11:17

Vanitas a écrit:
Vanitas, habillé de sa robe et de sa baguette de magistrat, se présenta devant le bureau de campagne de l'Hydre accompagné de deux gens d'armes.

Messieurs, Mesdames,

Je suis au grand regret d'écourter votre petite fête, mais j'ai une annonce à vous faire.

La voici.




Donc, du vent! Je vous remercie.

Le procureur s'en allat, alors que les deux hommes d'armes se placèrent de part et d'autre de la petite table de Sieurfernand. Pendant ce temps, un peu partout dans la ville, les espions, mouches et sergents de la police filaient discrêtement et soigneusement les personnes citées dans la liste et toutes leurs relations en ville. les membres de l'Hydre étaient sous étroite surveillance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Ven 19 Fév - 11:19

Ulrichvonliechtenste a écrit:
Eh ben dis donc, ils ne seront pas restés longtemps à Genève, ceux là. Villers veille.

Villerisme : de Villers, éminent personnage qui tenta d'imposer, en 1458, un régime de salut public dans la cité libre de Genève. Le régime villeriste entend faire de la cité une communauté unique rassemblée derrière un seul homme (culte du dévouement personnel et importance de la hiérarchie derrière l'homme providentiel qui se sacrifie pleinement pour la cité), avec un individu qui doit s'effacer devant l'Etat. Rejetant les libertés, il s'accompagne d'un Etat policier fort et sécuritaire, d'une méfiance envers les étrangers et d'une politique réactionnaire.

Le Villerisme est une des formes de dictature. Au-delà du régime villeriste, le terme sert souvent à qualifier des régimes autoritaires, proches dans leur forme genevoise.

Ulrich s'en alla chez lui le plus discrètement possible, des fois qu'il serait le suivant sur la liste des proscrits. Après les reitres genevois en Béarn, jamais au grand jamais dans l'histoire de Genève, on avait proscrit tant de gens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Sam 20 Fév - 2:28

--Messager_Bernois a écrit:
Citation :
Peuple genevois, fiers helvètes,

Aujourd'hui, l'heure est grave et nous sommes toujours à des lieues de Genève.
Néanmoins, vous devez voter pour les cantonales.

Le constat est ce qu'il est.
Le despote De Villers qui a vendu notre honneur pour trente deniers.
Le conseiller-procureur Vanitas qui s'est empréssé de nous faire juger et nous rendre inéligibles de peur de notre retour.

Seuls quelques genevois, dont le juge Lorad, bien que n'ayant pas rejoint notre mouvement, sont restés hommes et femmes d'honneur en dénonçant notre abandon par notre patrie en Béarn, le jugement expéditif dont nous sommes victimes et la capitulation devant les forces croisées.

Nous en appelons donc à la citoyenneté genevoise, à la fierté de l'helvète libre, à l'honneur !

Votez Lorad !

C'est le choix des genevois qui se sont battus en Béarn, de ceux qui ont vaincu alors qu'ils étaient lachés par le gouvernement félon.
De ceux qui sont sur la route du retour, vous n'êtes pas seuls, nous arrivons.

Tatoumi et le conseil provisoire de Genève.
Meliandulys, Nicbur, Izaac, Phonya, Andrew_Largs, Cromwell, Leamance, Petit Frère, Barbapounette, Mariposa, Zarathoustra, , Kartouche, Kirkwood, Nimgly, Skiid, Barkus, Oce6, Philodendron, Jacquot, Marquise_des_anges, Shirine, Harchette, Ange, Glover.
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Sam 20 Fév - 3:06

peux-tu me donner le nom du censeur et demander que ce dernier post soit supprimé ou reformulé? Ceci est un RP, pas un panneau d'affichage.
Je doublerai le MP vu que j'ai initié le topic.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Sam 20 Fév - 3:10

C'est {Felicia}
Mais on pensait le faire RP avec Nenu Rolling Eyes
Elle a une super idée avec Alexchandra Rolling Eyes

Comme tu veux..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Sam 20 Fév - 11:51



Citation :
Messire Vanitas… C’était son nom… Son premier candidat…

Alexchandra prenait son rôle très au sérieux, droite sur sa chaise, jambes croisées, entre les deux autres jurés un peu plus… avachis.
Un artiste avec une robe et une baguette, un magicien surement… oui, ça ne pouvait être que ça !
Concentration à son maximum… pour le nouveau membre du jury. Le regard fixe, la blonde essayait tant bien que mal de comprendre où l’homme voulais en venir…
Pour un premier numéro, elle était servie. Elle n’avait rien capté. Bouche bée et regard dans le vague… elle attendait une chute qui ne venait pas. Le numéro fini, il fallait voter. Sourire réconfortant envers le candidat qui devait bien se douter qu’il avait fait un flop.


Alors, tout d'abord je dirais merchi... mais votre numéro n’est pas achez étoffé, pas très drôle non plus… ch’était pas de la magie, pas une chanchon… ch’était même pas des alexchandrins… Moi, je vote non. Vous n'avez pas le niveau.

A peine le temps de se tourner vers les deux autres jurés que le candidat avait filé.

Oh ben minche ! Il est déjà parti, et en pluch il a oublié chon document. On en fait quoi ? On va pas lui courir après ? L’échec est parfois diffichile à vivre… mais ch’est formateur auchi !


[interlude publicitaire gratuit pour une organisation en péril d'exil. Date de consommation périmée.]

Froncement de sourcils de la greluche.
Y a pas une petite chanchon ou au moins un jingle pour annoncher la page de pub ?
Dites M’chieur Fernand, vous croyez pas qu’on pourrait leur facturer des droits publichitaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Lun 22 Fév - 14:21

Fernand sortant des brumes, leva un oeil mauvais vers les deux gaillards qui s'étaient placés de part et d'autre de la table et plantaient comme des racines d'un air placide en serrant nerveusement leur hallebarde.

- Dîtes-donc les gars! Vous voyez pas qu'il y a une file? On ne resquille pas! Un peu de respect pour les autres, bon sang! Attendez votre tour, voulez-vous? Vous passerez après que nous ayons répondu à ce monsieur, là qui est venu déclamer sa poésie .
Les gardes ne bougèrent pas.
Non, mais dîtes, je rêve! Essayez pas de zieuter les notes du jury, c'est interdit! Et puis vous bouchez la vue!
Il se leva en grognant et poussa les deux hommes vers la berge.
-Voilà, mettez-vous la, non, plus loin, je vois que vous portez le même costume, vous nous faites un duo? Voilà, votre tour viendra, reculez un peu, voilà par ici, attention à la berge...
-PLOUFFF!!!
-Mais remuez-vous, mon vieux, aidez donc votre camarade, un peu de solidarité entre candidats que diable!
-PLOUFFF!!!!

Fernand retourna s'assoir et dit à la nouvelle qui avait pris la place de La Fouine :
-Vous avez raison... - c'est quoi votre petit nom, déjà? - On ne s'est pas déjà vu en Guyenne? C'était un numéro sans saveur... La récitation d'acte administratif et juridique, ce n'est pas mon dada... J'ai essayé de faire attention, mais je dois dire que le candidat avait l'air plutôt absent...
Pour tout dire, ça m'a pas dressé les poils, cette chanson...
J'ai pas réussi à accrocher ... me suis endormi avant la fin....


Il termina en criant pour se faire entendre de ce candidat perspicace qui s'en allait honteux avant d'avoir écouté le verdict.


- Deux non, donc, Faudra essayer une prochaine fois et tâchez de trouver un répertoire plus classique, plus entrainant!!!!
- En fait, à la vérité, je ne crois pas que vous soyez fait pour ça, trouvez-vous une passion, je ne sais pas moi, essayez dans écaillage de poisson ou le décorticage d'écrevisse qui demande quelques aptitudes spécifiques pour lesquelles je vous sens bien tourné!



- Bon, les deux grenouilles, c'est à vous!!!!


Dernière édition par Fernand le Lun 22 Fév - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Lun 22 Fév - 14:22

Plus tard.....

Sieurfernand a écrit:
La soirée était bien avancée sur Genève.
Fernand rangeait la table à l'intérieur du cabanon. Le marchand de saucisse rangeait sa viande récalcitrante à coup de spatule tel un dresseur de fauve.
La Fouine rangeait sa chemise dans son pantalon en revenant l'air satisfait.
Une journée bien remplie pour chacun à sa manière... une bourse, une cruche, un carnet de notes... chacun son truc.

Les deux derniers candidats avaient attendu allez savoir pourquoi que les rangs s'éclaircissent pour passer. Ils étaient recalés, mais avaient obtenu un contrat spécial. Ils étaient en route; les veinards pour le campement hydrique après avoir fait leur paquetage et brûlé leur maison.


Car l'important en toute chose est de savoir conserver, mes bons amis, du matin jusqu'au soir et du soir au matin un peu du précieux élixir que le bon esprit distille quand le manche à balais se tient loin du fondement.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique   Mar 23 Fév - 1:48

Beau finish Fernand
Me suis vraiment bien amusée avec tout le monde dans ce RP

Edit: (pas trouvé celui qui dit "parce que nous le valons bien")
Revenir en haut Aller en bas
 
Halle de Genève : Bureau de campagne Hydrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: