L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [IG/RP] Si j'avais une roulotte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Mer 23 Déc - 3:03

[hrp]RP ouvert à tous dans la limite du respect du contexte, tout ça tout ça. 😉 [/hrp]
St Liziers

De retour du Béarn tourmenté, une marchande obscure qui menait sa charette à défaut de sa barque avait décidé de faire étape.
L'AC lui semblait de ces contrées où vivoter paisiblement ne vous valait pas averses de courriers administratifs.
Une ville avec une forêt. C'était parfait pour ses projets. Si le bois emporté de St Claude venait à manquer, il serait toujours temps de profiter de la générosité environnante. En achetant ce qui manquerait. Non car Harlem et une hache cela pouvait se révéler dangereux. Puis couper du tronc c'était un truc pour les autres. Pas pour elle.
Il faut dire que la demoiselle, du haut de ses seize ans fréquentait depuis peu l'Université.
Et elle apprenait vite.
Enfin de la culture à l'utile, elle évitait de s'interroger sur l'efficacité du Grec, Latin et autres connaissances maritimes pour planter un clou bien droit dans une planche qui ne serait pas de quinconce...


Savez vous planter les clous, à la mode de chez nous...Lalalalala.


Elle chantonnait Harlem, dans ce carré déboisé juste à l'entrée de la ville, ayant déplié le plan détaillé d'assemblage de son futur home sweet home.
A sa droite de belles planches, de l'autre des reserves de clous, une scie, un marteau.
Et la belle charette aux origines parisiennes qui ne demandait plus que son toit. Elle avait changé les essieux grinçants sans lésiner sur l'huile de coude. Le résultat était à la hauteur de ses espérances, l'attelage qu'elle avait fait rallonger sur l'arrière pour transporter toujours plus de marchandises avait bonne tenue de route, la rene preste et le demarrage au quart de tour. De roue. Evidement la mule nommée Trombe trainait son air d'animal de trait résigné. Efflanqué et la robe frisonnante. Une particularité qui lui avait plu quand elle l'avait... acheté. Ahem...
Pour l'heure Harlem, sérieuse et concentrée, marteau en main jetait un dernier regard avisé au plan soigneusement réalisé, par elle même.


Parfait. Au cm2 prêt. Ca va être un jeu d'enfant...


Dit elle tout haut et enthousiaste elle se demandant tout de même par où commencer.


J'ai le marteau, le clou, la planche y a plus qu'à...

Au vu de la pile de belles planches rabotées à assembler, elle avait bien fait Harlem de prévoir une belle quinzaine de chantier...


Clong!


Ca c'était le clou d'inauguration. Droit fiché dans un noeud. Et penchant sur la droite...
Quelle aventure à l'entame...


Arf ce marteau doit être voilé...Je sais quand même planter les clous à la mode chez nous...Pffff.


Harlem de prendre l'outil pour l'extraire.


Viens donc par ici toi...J'ai jamais compris pourquoi on appelait ça pied de biche ce machin.


Qu'elle était mignonne dans sa tenue de travail blanche, la coiffe impeccable, officiant avec une naiveté porteuse de tous les espoirs.
Assurement sa roulotte c'était pour bientôt...Harlem avait été charpentière oui...Sur le papier.


Vive la pratique y a rien de mieux pour..pour...ben pour pas dormir sans toit sur la tête en fait...


Clong! Clang! Cling!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Mer 23 Déc - 4:54

Mandrin-l

Citation :
Il trainait ses haillons dans le secteur depuis quelques jours, la hâche aux flanc, arpentant la zone forestière pour gagner sa pitance à sueur de lame bien affutée. Mandrin c'était son nom, peu loquace qui detestait jacasseries et autres rassemblements bruyants. Taillé à la mesure de son métier, sec de charpente, noueux façonné à la répétition des gestes, la barbe hirsute, le cuir de peau tanné par la rigueur d'une vie de vadrouille et de maraude.
Il se tenait là adossé à un tronc décapité de frais, comme on se tiendrait au spectacle. Il en avait vu des choses dans sa longue vie de traine savates, mais pour le coup, la vision était d'une fraicheur détonnante. D'une naiveté à laisser perplexe un type dans son genre...



Qu'est ce que c'est encore que ça...


Marmonna t'il dans sa barbe en broussaille, aux arrêts tout en poursuivant l'observation du sujet qui se démenait avec ses outils dans SON aire de déboisement. C'était mignon tout plein, tout en blanc vétu, tapant dur sur des clous en lorgnant conscieusement sur une sorte de plan déployé au sol.


Y a de la méthode pas à dire...Surtout dans la maitrise du geste...


L'ironie grinçante coincée dans l'arrière gosier, il s'envoya une longue gorgée de tord boyaux pour pallier au froid qui venait mordre sa dégaine dépenaillée et en sueur après l'effort. Il avait du mal à imaginer le but du travail en cours à vue de planches clouées.


Une maison de poupées ?


Un sourire rare germa à cette réflexion, il croisa bras échauffés,s'installa plus confortablement songeant qu'une pause ne nuirait pas au labeur du jour, il avait prit assez d'avance depuis l'aube.
Mandrin avec sa gueule de savoyard errant et de rôdeur peu scrupuleux se trouvait en plein dilemme.
Il hésitait sur la conduite à tenir. Chasser à coup de pompes dans le cul la donzelle qui jouait les apprenties menuisières en tenue de fille de la haute bien nantie...Il était certain de lui trouver un joli ruban tout mignon dans la coiffure.
Ou encore et plus sûrement de piger le but final de ce chantier...

Silence relatif dans l'endroit résonnant d'un fracas de clous percutés.
Mandrin étudie cette jeunesse bruyante et affairée qui l'a déserté depuis nombre d'années. Sans indulgence aucune.



Cocasse. Pas foutue de planter droit. Une planche d'anniversaire ?


Il décompta les clous se prenant au jeu de la dérision...


Ca doit pas avoir plus en piges ce machin là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Mer 23 Déc - 7:17

Harlem contre ironie et gausseries en sous bassements de clairière menait son ouvrage, marteau vaillant, clous diligents et persevérante.
Elle eut un bref cillement comme lors on se sent observé par les yeux de ses forêts. Elle dévia un furtif instant le regard par dessus son épaule puis reprit sa tâche négligente du détail.
"Oh un vieux"
Voilà qui ne la changeait guère de l'ordinaire à l'âge qui était le sien. Et le martellement reprit bon train, haute fréquence offant son écho joyeux aux arbres centenaires et ouies délicates aussi. Elle avançait bien et se trouvait présentement à l'étape délicate où il fallait sans se salir transporter l'un des chevrons piliers qui devaient logiquement se trouver aux quatres coins, afin de lier le tout. Elle replaça d'un geste cette coiffe qui venait souvent lui boucher la vue. Etudiant le plan avec rigueur avant de se saisir d'une corde. Cela lui prit peu de temps d'attacher le chevron et de se diriger vers la charette en le trainant sans ménager ses efforts. Quelques ho hisse plus tard, le morceau charnier passé par dessus bord de l'attelage se dressait droit comme un I majuscule défiant les lois de l'attraction. La métaphysique...
Bref un chevron ayant sa place. Harlem passa une main sur son front, c'est que c'était éreintant tout cela. Elle jeta un oeil coulé vers le barbu sale qui se tenait là pour dévier bien vite, l'ignorant superbement. Il était repéré. Autant qu'il avait l'air de se vouloir instruire en matière de construction. Pas peu fière alors que son poisson et sa viande se vendaient tranquilles sur l'étal loué au marché. Et que l'heure de l'étude se rapprochait.
Aujourdh'ui elle n'irait pas rejoindre les bancs de l'université du Duché. Ses connaissances de bases ne lui permettant pas de rendre profitables un cours hautement technique sur la Collecte des Impôts. Qu'elle ne payait pas d'ailleurs, ayant en horreur toute sortes de percepteurs qui venaient vous arracher l'air plein de bon droit, le fruit d'un travail intense et acharné. Misérable!
Elle étudierait l'Histoire comme une grande sitôt posés les trois chevrons manquants.
Un pan de mur boisé et assemblé de belles planches attendait son heure près du plan.
Harlem entreprit de sauter de charette, corde delestée et de poursuivre tranquillement son ouvrage. Trottinant légère, marteau à la ceinture,clous plein les poches.
En évitant habilement les flaques bien entendu. Comme elle le faisait avec tout un tas d'embûches en général. D'ailleurs un sourire éclaira sa figure en pensant à certaine coiffe sensée venir de Champagne. Toute brodée et rouge.
Oui Harlem était la naiveté personnifiée. Pour tous les aveugles que porte ce monde foutraque.
N'empeche sa roulotte avançait pendant que certain désoeuvré se tournait les pouces à admirer les demoiselles.

Oh hisseuh...Savez vous planter les clous à la mode, mode, mode de chez nous...

C'était reparti pour un voyage. Faut bien donner l'exemple dans la vie.
Et en chantonnant malgré les élancements de ses bras peu accoutumés à ce genre de travail. Moralité ?
Travailler avec sa tête était plus rentable et moins éreintant.
Elle s'arreta un instant pour souffler, regarder encore vers le tronc décapité qui semblait devoir prendre racine. Puis de se détourner pour mieux froncer le nez. Pas une tache sur sa tenue mais ça sentait bizarre quand même dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Mer 23 Déc - 11:37

Demerzel


Demerzel a écrit:
Parti en forêt avant l'heure de la messe éthylique afin de jouir pleinement du silence relatif d'une forêt qu'il avait fait fermé dans l'unique but de préserver son petit potager à lui des contrebandiers peu scrupuleux de piocher dans ses réserves à lui, Dem était en train d'arroser son magnifique écureuillier avec un soin étonnant, limite gastronomique, quand il entendit un boucan inhabituel quelque part entre les arbres.
Bouchant dare dare les oreilles de son arbre à steaks avant que celui-ci ne subisse le traumatisme fatal à une récolte millésimée, il tenta de localiser la source de la nuisance sonore... en vain...



Suis bien avancé... entre les arbres, en pleine forêt, ça aide pas des masses pour se repérer j'te signale, se lança-t-il à lui-même.


Voyant, de son oreille aiguisée, que le bruit ne cessait pas, il se dirigea vers sa source en bougonnant.
Après un slalom bien géré, toujours à la limite des arbres mais sans jamais la dépasser sous peine de disqu... nan, sous peine de se manger l'arbre tout simplement, il déboucha devant une gamine chantant gaiment devant tout un bazar de ferraille et de bois.



... J'ai jamais compris pourquoi on appelait ça pied de biche ce machin.


Il allait rétorquer par une démonstration physique des plus enrichissantes desquelles découlait souvent une intégration rapide du concept dans la tête... et coulait aussi du coup un peu de sang lorsqu'on retirait le support manuel de la leçon de la fameuse tête... lorsqu'un autre larron fit ses premiers pas sur ce qui ne sera donc finalement pas une scène de crime, à son plus grand regret.
Il finit par les rejoindre pendant que l'homme à la hache se penchait sur la ferraille et analysa la scène...

planches, ferraille, marteau, papier... hum.. ça fait beaucoup de matériel pour encadrer ce bout de papier je trouve...


Hum... permettez? demanda-t-il purement pour la forme et sans plus de présentation tout en se saisissant du fameux document.
ah... une roulotte... tu essaies de fabriquer une roulotte toute seule ma petite?poursuivit-t-il en réfrénant une envie de lui tapoter la tête.
Déchirant le papier en lambeaux, il enchaina sans attendre de réponse :

Pas besoin de plan pour ça voyons... encore une idée d'un empoudré de je ne sais quel château ça! une roulotte c'est comme pour la cueillette des champignons : tout se fait à l'instinct...
Voyant la mine sceptique des deux autres, il rajoute après un blanc :
... bon après y a les bons et les mauvais cueilleurs... mais Dame Nature fait bien les chose, elle ne garde pas les mauvais...
Bref, on va voir si t'es une bonne monteuse de roulotte... allez, dis-moi... qu'est ce qui définit une roulotte?

Hochant la tête comme s'il se parlait à lui même, il poursuivit son monologue :
Des roues! très bien! une roulotte sans roues, c'est vrai que c'est pô une roulotte... Ensuite?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Mer 23 Déc - 11:39

Harlem n'en revenait pas! Mr le Maire en personne qui avait dû sécher son cours vu l'heure!


Mais non je permet p.......Mon plan !


Elle tendit la main pour s'emparer de son bien. Le temps de le dire et d ele faire que ledit partait en conffetis, Harlem en resta estomaquée, en lacha corde et chevron qui churent sur quelques extrémitées bottées sans doute, n'osant croire qu'elle venait bien de voir ce qu'elle venait de voir!!


Mais...C'était mon plan.


Las la pluie de papiers en menus morceaux s'envola, se dispersa, s'en allant porter toute la minutie du monde aux quatre vents de l'Armagnac.
Elle écouta la diatribe en regardant tout à tour vestiges de mode d'assemblage, roues, cherchant sans en voir des champignons. Franchement à rebrousse poil pour cette intrusion dans sa petite tranquilité bien huilée! Et si elle avait songé à encadrer quoique se soit en cet instant, puisqu'il restait marteau et clous, pas besoin de dessin pour savoir quelle tête il aurait.
Quand elle l'avait vu débarquer , elle avait cru à quelques foudres municipales venant s'abattre sur sa façon d'user à son gré du marché.
La colère pour le moment maitrisée elle finit par retrouver l'usage de la parole.


Mon instinct je vais éviter de l'écouter Mr le maire. Ca vaut mieux pour vous car vous venez de mettre en miettes une méthodologie longuement calculée!!
On fait pas une roulotte comme ça!


Elle claqua des doigts sechement.


Non c'est pas COMME CA! Y a une façon, une logique et un processus!
C'est de la technique! Rhaaaaaaaaa vandale! Saccageur de croquis, écrabouilleurs de géométrie, mais comment je vais faire ???? Comment je vais m'y retrouver hein ? Hein ?



Le marteau prenait de la hauteur à msure qu'elle laissait s'exprimer son mécontentement. Ah si elle s'écoutait, elle le clouerait dans la terre meuble le maire. Avec enthousiasme! Juste pour le plaisir de le voir faire le piquet.


J'vous en ficherai des chateaux et de la poudre sacré nom de gérant de mairie!
Ensuite ? Ensuite je suis pas petite! Vous confondez avec la taverniere je crois. Moi je mesure ce que je mesure pieds au plancher pas avec un tabouret. Puis avec des roues y a aussi des charettes hein ?



Un fragment de plan vint caracoler sous son nez, en proie au petit vent qui avait cours dans l'endroit. Harlem de geindre affreusement dépitée et d'un ton des plus navré. Deux ans de moins et elle pleurait c'est sûr. En tapant des pieds.


Mon beau plan...


Vrai quoi, Harlem était pas petite. Elle avait passé des heures à étudier ce projet. Puis il racontait des sornettes et qu'il continue d'éviter de toucher sa coiffe toute propre d'une façon paternelle qui l'horripilait ou elle lui mordrait la main aussi sec, d'ailleurs elle recula d'un pas avant de conclure.


M'en fiche vous recollez les bouts et dans l'ordre. Et vous avez interêt à ce que je m'y retrouve.


Bras croisés, air buté. Dans son bon droit. Vrai quoi! Pour un fois qu'elle se tenait tranquille, c'est là qu'on venait l'enquiquiner.
Renfrognée. Pas même eu le temps de trouver un pigeon à gros bras pour faire le boulot à sa place...
Harlem reluqua rapidement vers le vieux barbu en haillons. Il devait avoir au moins 35 ans. C'était la clairière du troisième âge, le rendez vous des vétérans de la première guerre de Bretagne ?


Pffff!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Ven 25 Déc - 3:44

tu peux poster ça pour moi sous PNJ Demerzel vu que je ne peux plus moi? suis passé en mode clonage chouette.

Citation :
Dem recula instinctivement d'un bon pas devant l'agitation soudaine de celle qu'il avait d'un coup reconnue comme la soiffarde de l'autre soir qui l'avait obligé à aller chercher d'autres tonneaux de bière après avoir siphonné celui du comptoir...

Mais non je permets p.......Mon plan !
Il allait rétorquer, la bouche déjà ouverte et un doigt en phase ascensionnelle lorsqu'elle essaya de lui reprendre son papier déjà bien entamé tout en continuant à jacasser.

Mon instinct je vais éviter de l'écouter Mr le maire...
Encore une fois il essaya d'en placer une, au moins pour signaler qu'il n'était plus maire par exemple, mais il semblait qu'il avait ouvert la vanne et que le flot de parole de la gamine était désormais inarrêtable.

Il referma donc sa bouche, un rien résigné et attendit patiemment qu'elle ait terminé ou qu'elle se dessèche d'elle-même à trop parler, tout en suivant des yeux le mouvement pour le moins chaotique de son bras dangereusement prolongé par un marteau. Ah... si j'avais un marteau... je cognerais le jour... je cognerais la nuit... j'y mettrais tout mon cœur...
Punaise... j'espère qu'elle n'a pas cette idée dans la tête, pensa-t-il en assurant le coup avec un second pas d'ajustement.

Le temps de reprendre le cours de la complainte de la roulotteuse, il nota une montée vers les aigus inquiétante pour la santé de ses oreilles si elle venait à se poursuivre, ainsi qu'une dérive dans le registre des insultes pour le moins peu banales... écrabouilleurs de géométrie? c'est une insulte ça? sais pas trop... je devrais peut-être lui demander... nan tu vas l'énerver... plus que maintenant? c'est possible ça?... sais pas, mais tu veux vraiment vérifier?... ouep nan t'as peut-être pas tort...

Il aurait bien tourné la tête pour savoir ce que fabriquait l'autre larron pendant que lui récoltait les fruits de la colère, mais il préférait se concentrer sur la masse toujours aussi aérienne...
Ah, elle se souvient du tyran nain hé hé... en même temps vu ce qu'elle lui a servi comme chopes, elle a eu le temps de se demander qui les apportait... faut avouer que les clients ne font jamais trop attention à une choppe qui semble arriver toute seule, alors qu'il suffirait de baisser un peu... bon d'accord... beaucoup les yeux pour voir qu'il y avait une tavernière trotant sous la chope. Les gens ne font plus attetion à rien de nos jours...

Le temps de se reconcentrer sur le moulin à paroles, il remarqué qu'il ne disait plus rien bizarrement... zut, il est cassé?

Le marteau ayant perdu de sa vivacité et de sa hauteur, il scruta la fillette pour déceller un signe... rien. Elle se tenait les bras croisés, le menton dans le dur, les bras croisés et les yeux dans les sourcils... erf, maintentant elle boude...

Pffff!
Ah, la fontaine à paroles et épuisée et la dernière goutte rien de tomber on dirait...

Il releva le doigt jusqu'à hauteur de tête et ouvrit la bouche, avec un petit temps, ne sachant plus quoi dire tellement il avait du contenir ses répliques...
Bon alors déjà... je ne suis pas un "écrabouilleur de géométrie"...

Une phrase vraiment utile ça... t'as bien fait de la sortir... bravo...

Quelle idée idée de faire un croquis pointilleux pour monter une roulotte vraiment... si tu avais répondu à ma question, ma petite, tu aurais toi même répondu à ta propre question... une roulotte ce n'est guère qu'une charrette... avec un toit.
Pas besoin d'un croquis pour savoir ça... un peu d'esprit d'entreprise et de créativité voyons! si jeune et déjà si formatée... tu veux que ta roulotte soit juste une roulotte ou qu'elle soit ta roulotte.

Il la regarda du regard du professeur donnant sa leçon au cancre encore récupérable de la classe...
Moi si je devais avoir une roulotte, je voudrais qu'en la voyant, les gens sachent de suite que c'est ma roulotte! et ça, un croquis ne sait pô faire...

Tu devrais me remercier finalement!

Il réfléchissait déjà à des façons de personnaliser...
Voyons voir... ce qui serait vraiment original, c'est d'avoir une roulotte tirée non pas par un cheval mais par... euh...
il réfléchit un peu plus... une vache? comme ça tu as le lait en plus... par contre ça fait du bruit une vache... hum... ou alors des papillons, ça ne fait pas de bruit, puis c'est joli...

Elle la regarde faire la moue.
Ah oui, t'as raison, avec les papillons on perd le lait de la vache... puis va atteler des papillons aussi...

Bon, laissons ça de côté... voyons le toit alors... un joli toit en chaume? c'est joli, facile à réparer... ou en toile... et tu récupères l'eau de pluie... et puis avec un système de poulies, tu peux faire un toit rétractable pour profiter du soleil...

Nouvelle moue.
Moui... t'as raison, il suffit de sortir de la roulotte pour ça...

Blanc gênant...

Bon... il disait quoi ton croquis en fait?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Lun 28 Déc - 10:01

Harlem écouta patiement le propos, avec une bienveillance spécifique. Evitant du mieux possible de laisser filtrer ce qu'elle pensait même dans l'arc d'un sourcil passant en circonflexe. Pourtant il y avait de quoi. Et elle en pensait des choses!
Mr le Maire qui ne l'était plus en avait des idées! Elle le regarda avec toute l'attention qu'on porterait à un sujet d'étude interessant. Ca un pareil farfelu elle n'en avait jamais vu.

Je vois.. une roulotte tirée par une une vache, des papillons de trait...

D'un ton sérieux de circonstances, surtout ne pas se moquer!

Je vois bien...Je vous comprend.

Soyons compréhensif Harlem, après tout chacun voit midi à s aporte et des papillons où il le veut!
Inquiète un petit peu quand même pour certaine santé mentale, Harlem réfléchit un instant hésitante sur la suite à donner. Elle reprit d'un ton diplomate, le marteau en berne ne voulant pas l'effrayer.

Entre nous vous devriez arréter la tisane. Je dis ça je dis rien, juste que...

Elle se pencha vers l'ancien maire en chuchotant.

Dites moi ça vous arive aussi de voir des dames blanches des fois ?

Non parceque ça arrivait à des gens bien! Un peu trop de soleil, ou de tisane. Au choix. Les effets secondaires tout ça....
C'était pas sa faute au Mossieur. Harlem l'avait toujours su que les infusions c'était aussi néfaste, on savait pas ce qu'ils mettaient dedans forcément! Aussi sûrement que l'eau ça vous rouille la machine interne.
Bien pour cela qu'Harlem avait fété son nouveau statut d'étudiante qui entre à l'Université à l'ancienne. Elle avait pas compté ça va de soi, surtout que passé la trentaine de chopes son don pour les chiffres avait subi joli malus. Pour son plus grand bonheur, youpi!! Vivons heureux!
Et si elle avait eu des petits ennuis temporaires, à boire de la bière, elle n'avait jamais vu de papillons la demoiselle.

Comme quoi! Elle conclut tout à fait sérieuse. Décidée à se montrer sympathique avec cet égaré sur les sentiers de la camomille.

Je veux surtout que ma roulotte ne s'envole pas vers d'autres cieux. Mon croquis ?
Ben en fait.. Pour tout vous dire, j'avoue que j'aimerai bien que..Enfin voilà...Je sais pas...Vous avez l'air d'avoir de cet esprit de créativité et d'entreprise que vous tenez en haute estime. Vous en parlez si bien, je suis convaincue! Enfin voilà, si pouviez mettre en pratique toute cette réthorique je me rendrai mieux compte je crois si je vois faire.
Que voulez vous je comprend vite mais faut m'expliquer longtemps.


Elle s'interrompit en montrant les matériaux...

Enfin si vous êtes capable de construire une roulotte sans croquis. J'apprendrai comme ça.

Harlem de regarder le sieur avant de conclure.

Sans papillons je voudrai pas abuser surtout en cette saison.
Et je fournis la bière.


Pas question qu'il s'infuse sur le chantier. Soyons raisonnable!

D'accord ?

Grand sourire plein d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [IG/RP] Si j'avais une roulotte...   Mar 29 Déc - 0:48

Finalement elle était gentille cette fille... si on occultait le marteau, le ton revêche et des sautes d'humeur passablement dangereuses quand la ponctuation se faisait au marteau...
Tiens, je sais peut-être d'où vient l'expression "mettre les points sur les i" maintenant... enfin là faudrait plutôt dire "enfoncer les points..."

Elle avait acquiescé tout du long, avec cet air qu'il reconnaissait parfois sur le visage de ses étudiants, comme une porte grande ouverte pour laisser entrer un maximum du savoir réconfortant et chaleureux distillé par une source inépuisable mais au passage pourtant si furtif...
Ah la la, une brave petite.

Elle en venait même à se confier... lui déconseillant de trop user de la tisane, lui, le plus fidèle des boulassiens que Dame Bière ait enfanté. Lui qui, lorsqu'il devait être tenu loin du divin mélange pour cause de pénurie, préférait ne rien boire du tout et vider ses chopes de tisane directement au sol lorsqu'on lui faisait l'offense de lui en servir...
Bah au moins ça permet de finir de poser le sol de la taverne. Y a pas à dire, on n'a pas encore trouvé meilleure colle pour maintenir les pavés que la bière échappée des chopes des ivrognes désarticulés... et on n'a pas trouvé meilleur vernis que la tisane savamment diluée pour la finition.
Secret de tavernier ça...


Il revenait à sa patien... son interlocutrice au moment où elle semblait évoquer ses propres délires vraisemblablement causés par son abus évident de sainte bière pour une fille si jeune...
Pour l'avoir vue vider chope si chope au point de lui faire aller chercher un second tonneau dans la même soirée, il n'en était pas vraiment étonné.
Ah pauvre petite, le chemin qui mène auprès de Sainte Boulasse est un chemin qu'il faut savoir prendre avec patience, pensa-t-il. Une foi totale nous permet de croire que lorsque nous tendons la main vers elle, une chope la saisira toujours, ne nous abandonnant jamais à notre sort...
Mais aller trop vite ne peut que nous faire dépasser le sommet de l'Olympe sur lequel jaillit une fontaine houblonneuse sans fin, et nous précipiter dans le vide... un vide de douleurs gastriques... et apparemment de visions douteuses de dames blanches...

Entre temps, la petite avant fini et le regardait avec un large sourire figé. Depuis combien de temps? pas la moindre idée... elle a l'air d'avoir l'habitude de tenir ce sourire soigné et travaillé, ça se voit, coutumier des commerçants.


Crois bien que je sois capable de construire une roulotte sans croquis!
Cherchant un argument à faire valoir... en vain... il ajouta en même temps que les mots lui venaient :
Après tout, je voyage bien sans carte... je mange sans couverts... je me lave sans enlever mes vêtements... j'entre en taverne sans dire bonjour...

Mouep... encore une intervention essentielle...

... tu vois bien qu'on peut tout faire sans.

Par contre, je suis disposé à distiller quelque peu ma science et ma créativité comme tu dis mais le travail manuel te revient. Après tout c'est ta roulotte. Si je la conçois et la fabrique, tu regretteras plus tard de n'avoir pas vécu l'expérience de la mise au monde de ta roulotte et tu auras beau vous chercher des similitudes... tiens elle a la couleur de mes yeux... tiens, elle sent comme moi... tiens, elle couine sous la pluie comme moi... tu sentiras toujours comme une main étrangère en la regardant.
Et puis surtout, nous autres les grands penseurs... Totote, Platon et moi-même, refusons d'influer sur ce que nous étudions. Nous ne sommes que des guides, des lumières dans la nuit... lumière offerte aux âmes égarées désireuses de se retrouver et dont l'unique tâche consiste alors à les suivre.

Et toi tu dois suivre.
Conclut-il tout sourire. Y a pas de mal à se mettre en lumière, surtout si ça peut sauver une fillette déjà bien égarée sur le chemin de la vie... et puis je ferai toujours moins de mal que Totote...

Bon, sur ce, mets-toi... euh je veux dire mettons nous au travail!

A vue de nez, rien ne sert d'avoir une roulotte haute comme un mât... à moins d'y mettre une voile pour remplacer les papillons... mais sais-tu au moins naviguer? je parie que non...

D'autant que plus c'est haut et plus y a de surface ouverte au vent... principe de la navigation... tiens ben tu vois, tu apprends déjà la navigation en construisant une roulotte...

Donc on va limiter la hauteur au minimum... soit la hauteur d'un tonneau de bière... ça me parait être un équipement indispensable à la survie en milieu détavernisé.


Regardant autour de lui...
Il est où le tonneau? t'as bien dit que tu t'occupais de la bière nan? ben alors?
Revenir en haut Aller en bas
 
[IG/RP] Si j'avais une roulotte...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: