L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A Genève, la Reine des putes.

Aller en bas 
AuteurMessage
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: A Genève, la Reine des putes.   Lun 26 Fév - 1:43

C'est ici http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=91866152#91866152

Citation :
Galovert



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 588
Localisation: Agen
Posté le: 26 Fév 2018 01:45 Sujet du message: [RP]Tu ne seras jamais grosse de mes oeuvres !!


Allez donc savoir pourquoi …
Elle voulait un enfant de moi.
Pourtant je ne suis qu'un Cavalier.

Et oui, il en reste encore.
Bien plus que la miséricorde divine veut bien vous faire croire.
Par la bouche de ceux qui vous veulent du bien en vous endormant.

Parfois plus riches en or qu’en cuirasses cabossées, palabrant à la mode helvète, nous vous passons sous le nez avec moult courbettes.
En vous chantant que vos diverses appartenances sont sûrement de noble cœur, ou que la brigande gagne à devenir une industrie.
Pfftt … Un écailleux jamais ne se compromettra avec ce bidule sanctifié par les Églises et n'a que faire de l'onanisme grotteux.

Nous vendons nos épées pour quelques frissons.
N’ayant plus besoin d’autres oripeaux que la jouissance d’être libres.
Car la seule cause qui vaille est le Saint Chaos dépouillé d’autres alibis.
Aussi nous vous souhaitons avec compassion un doux trépas.

Mais nous vous couperons les bourses si vous dépassez en couardise la connerie d'un bourgeois.
Oui, les bourses.
Celles où vous mettez en conserve vos écus.
Et aussi celles que vous planquez sous vos braies, au chaud pour que la semence de vos futurs bâtards se préserve bien.

Un cossu déambulateur par ici.
Une lance par là, un groupe de moissonneurs sur un carrefour …
Et puis quelques marchands pour tirer les chariotes.
Êtes vous sûrs de celui ou de celle qui dort à vos côtés ?

Parce que nous ne serons jamais que de chauds courants d’air entre les cuisses de vos gueuses.
Et les plus veinards d’entre vous mourrons de plaisir à gorge tranchée,
après avoir senti une Hydre diablesse lui faire l'honneur de lui glisser un doigt.

Seuls les châteaux hantés par la ducaille dentelée ou les cités aux créneaux sournoisement parfumés à l’anus calotin nous intéressent vraiment.
Cette extase d'arracher richesses à ceux qui en font l’aliment principal de leur bas-ventre est un pur délice.

Alors, Genève … Ma poule ...
Tu veux toujours un enfant de moi ?
Apprendras-tu enfin que seule la merde peut sortir de la porte que tu me présentes pour ce faire.

Mais comme tu as un joli cul et peut-être du pognon …
Que cela me soit donc compté comme péché de luxure !!

_________________

Par le fer et la plume.


Dernière édition par Galovert le Sam 3 Mar - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: Re: A Genève, la Reine des putes.   Sam 3 Mar - 12:42

Galovert



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 589
Localisation: Agen
Posté le: 03 Mar 2018 13:22 Sujet du message:


C’est quoi ce bordel ?
Héhé, la Confédération deviendrait-elle enfin divertissante ?


Ceux-là sont sortis, pour la plupart, d’une grotte hermétiquement publique aux relents mal famés de dépotoir des Royaumes.
(Parfum auquel votre serviteur ne saurait être indifférent, les odeurs fortes ont le mérite d’être honnêtes car franchement identifiables.)
Les autorisations et autres agréments qui furent à la base de l’installation de cette bande, ont été donnés par des imbéciles calculateurs.
Que ça dérange le nez de ces bourgeois, de devoir en définitive se contenter de leur PQ, est fort hilarant.

Désœuvrés par « décret architectural d’impossibilité de tomber un Castel par Jacqueries. »
Dépités de ne pouvoir plus avant révéler l’incompétence des « Grands Dindons » de ce monde
en parvenant adroitement (malgré leurs déjà exorbitants privilèges et nombreux pouvoirs) à leur faire prendre baignade dans les douves de leurs orgueilleuses demeures.
Ne sachant plus comment pratiquer l’art de la brigande de haut niveau.
… Nombreux sont ceux de ces héros de l’ombre qui ont préféré le suicide aux errements dans un monde en voie d’apparentes insipidités … R.I.P.

Pour les autres, bien que laissés pour compte comme mouches à merde désargentées…
Ceux-ci ont finis par se regrouper sous la bannière opportuniste de quelques chefaillons un peu moins crétins que la moyenne.

Car le revers de la médaille du « malfrat tombeur de châteaux » est désormais de sacrifier aux basiques disciplines d’une armée.
Celle-là même à la constitution obligatoirement autorisée par ces légalistes depuis toujours combattus : la Ducaille consanguine et sa valetaille d’arrivistes.
Haha, mieux vaut en rire qu’en pleurer !!

Alors, pourquoi ne pas conquérir un duché et s’en octroyer droits et pouvoir d’agrément ?
Auriez-vous quelques indignations moralistes à y opposer ?
Pas moi !!

Sauf que le dévolu de ces bandes de sympathiques raclures fut jeté sur la Suisse.
Faut croire que la prise de tête n’est pas le point fort de la mouvance.
Ou alors … une minorité d’entre eux est compromise dans les sauces politiques du reste des Royaumes.
Au vu de leurs efforts de défense de l’Helvétie, il est légitime de se poser la question.

Toujours est-il que pourrir le seul endroit encore presque viable des Royaumes fut le résultat laborieux des cogitations de l’intelligence brigande.
Fallait-il s’adapter aux chemins impénétrables tracés par d’apprentis Déos en rajoutant à la désolation générale ?

Faudra-t-il rester fatalistes ?
Allez-vous vous tromper d’ennemis …
En attendant, je ne saurais être de ceux qui ont peur de se déchirer la goule en prononçant le nom de Fatum.

Notre amour du Chaos sera-t-il enfin comblé ?
Que cela me soit donc compté comme péché de gourmandise !!

_________________

Par le fer et la plume.
Revenir en haut Aller en bas
 
A Genève, la Reine des putes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: