L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des ânes, des coqs, des poules et des moutons. ARGHHH !! ... Une Hydre !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: Des ânes, des coqs, des poules et des moutons. ARGHHH !! ... Une Hydre !!   Ven 31 Oct - 7:55

Metalpark



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 1614
Localisation: Sion
Posté le: 29 Oct 2014 14:17    Sujet du message:


Surpris par l'arrivée d'un homme qui semblait venir publiquement aboyer... Il se lève et l'écoute...

Messire, bien le bonjour !
Je me nomme Metalpark.


Présentations faites, il poursuit légèrement...

Excusez moi mais je ne comprend pas bien, vous insinuez que l'actuel avoyer n'est que fraichement Sédunois ?
Qu'entendez vous par réveiller une cité moribonde ?
Vous parlez ensuite de valeurs républicaines, mais vous ne pourriez pas m'informer davantage je vous prie ?


Souriant, l'air tracassé, il exprime à nouveau ses excuses...

Excusez toutes mes questions, mais ca faisait longtemps que j'avais pas dormi chez moi, j'ai du certainement manquer quelques passages.

Galovert



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 583
Localisation: Agen
Posté le: 29 Oct 2014 23:02    Sujet du message:


Bien le bonjour messire Metalpark.
Il me semble que nous nous sommes déjà croisés.

Ce qui serait un comble en ce qui me concerne.

Je m'appelle Galovert.
La fatigue me gagne, aussi permettez moi la facilité de ne point réciter mes qualités.

Je suppose que l'Ordre des Chevaliers Francs se porte aussi bien que Rome et l'Empire.
Je ne vous en demanderais donc pas des nouvelles.
Nous en avons de toutes fraîches.

Il faut croire que quelques restes de menées décadentes qui ont conduit au bord du gouffre la cité résistent encore à n'être que des anecdotes.
A défaut d'être des références.

Et qu'importe l'histoire ancienne si elle n'est aujourd'hui qu'anecdotique ?

Qu'importe donc les ordres d'arrivée des uns et des autres pourvu que leur installation soit constructive.
Nous ne sommes pas en pays féodal pour apprécier le mérite en terme de simples dates.
Mais je suppute que depuis le temps, vous vous êtes rendu compte des qualités de votre environnement.

Je vous souhaite un agréable sommeil.
Si d’inopportunes valeurs républicaines en venaient à le troubler,
je suis persuadé que vous saurez vous en accommoder.

J'ai passé la nuit et une bonne partie de la matinée sur les remparts, aussi permettez-moi de prendre congé.
Je vais de ce pas, moi aussi dormir chez moi.

Pardon de vous laisser à cette édifiante lecture sans apparent mode d'emploi.


Et tournant le dos, Galovert s'en fut sur le chemin de sa demeure en traînant son épée derrière lui à défaut de s'en être servi.
Metalpark



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 1614
Localisation: Sion
Posté le: 29 Oct 2014 23:34    Sujet du message:


Souriant en l'écoutant, il l'interpelle, croyant que l'homme était désireux de le fuir...

Partez pas mon brave ! Vous semblez me connaître en plus ! Parlons !
Avez vous plus important à faire que m'expliquer ?
Ai je porté un jugement sur quelqu'un qui vous aurait porté préjudice ?
Que serait une anecdote sans explication !? Tout sauf drôle ! Rendez là donc attrayante !


Il soupire...

Pfff ! Comment ce fait il que cet homme paraissant pourtant un brin illuminé s'éteigne !
Vous semblez avoir une leçon à me donner ! Je me dispose à la prendre !
N'hésitez pas allons !


Ronchonnant...

Ah les bougres ! toujours la gueule ouverte mais jamais le bras tendu !
C'est donc destiné aux anes de venir vivre en ces terres ?!! Soyez le bienvenu !
Galovert



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 583
Localisation: Agen
Posté le: 30 Oct 2014 23:47    Sujet du message:


Bah ... Il me plait ce mulâtre de nobliau!
Il chante bien et mérite mieux que ma dague dans le ventre.

Un vieil Helvète géographique qui ne sera jamais noble.
Même de petite noblesse.... ou de noblesse noire ?
Pas de blason possible en République, alors "ça" se peinturlure où ça peut.

"Ça" ourdit des stratégies dans l'espoir d'exporter l'Héraulderie,
en attendant mieux "ça" se donne de grands airs à la mode dentelles et bilboquet.

Même fatigué d'avoir trop attendu pour pratiquer son art préféré en étripant quelques croisés, Galovert frémit d'aise à la pensée qu'un p'tit lot de consolation envoyé par la providence pourrait bien faire l'affaire.

Le bougre hésite encore à faire l'âne selon les présentes bonnes résolutions générales.
Quoique ...
Œuvre de salubrité publique ne saurait nuire à Sion.

Galovert fait demi-tour.
Marche droit sur le dandy, approche son visage du sien à sentir son souffle.


Tu veux prendre une leçon ?
Fort bien !
L'âne va te faire une offre l'ami.

Prends-la donc comme grand honneur qu'un Cavalier te fait.
Car c'est ainsi que nous réglons les questions de gueules entre Pairs de l'Hydre.

Prends avec toi trois jours de nourriture.
Pas d'argent pour éviter la tentation des feux de camp.
Nous sommes de force égale, donnons-nous rendez-vous sur un carrefour.

Jusqu'à présent c'est encore toi qui ouvre la gueule.
Peut-être que l'écho du fer t'inspirera davantage de maintien du langage.

Et faisant trois pas en arrière
Alors ... Qu'en penses-tu ?
Metalpark



Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 1614
Localisation: Sion
Posté le: 31 Oct 2014 00:38    Sujet du message:


Souriant, il aurait certainement préféré développer ses pensés que ses provocations, mais tant pis, il le regarde dignement...

Alors c'est ainsi que vous souhaitez enseigner ?
C'est donc ce que vous espérer faire aujourd'hui de Sion ? Un peuple soumis à vos actes barbares ?
Bon beh si alors je n'estime pas avoir leçon à recevoir d'un imbécile, je me contenterais de relater votre définition, certainement judicieuse, de ce que vous appelez "république".
Franchement ? je m'attendais à mieux, vous ne paraissiez pourtant pas aussi stupide, j'ai du me tromper.


Le repoussant, délicatement, il se lève...

Vous feriez un bon coq, mais votre haleine fait fuir une poule crevée !
C'est pas avec ça que vous reproduirez cher ami.
J'espère qu'un jour, les helvètes que vous semblez prendre pour des moutons ennuyés de votre absence, se réveilleront en sachant vous juger.
Merci de votre première leçon, vous pouvez partir, je vous laverais les dents pour la seconde !


Désireux d'en rester là, pour l'instant, il préfère s'écarter un peu...

Messire, ne jugez pas l'helvétie ainsi, vous feriez erreur.
Si aujourd'hui, la politique vous permet de mener les gens ainsi, en leur faisant croire que vous les maintenez libres, ils n'en deviendront pas pour autant ce que vous espérez.
Ils sauront qu'ils ne sont libres que de vos choix, sous peine de sanctions.


Du moins, je le leur souhaite.

Venez pas me parler de croisade pour vous donner bonne figure, car un jour, bien des gens comprendront qu'elle n'existe justement que pour chasser ceux qui comme vous, tentent de les endormir, pour mieux les envouter.
La lune vous rappellera bien assez tôt, soyez en sur !


Inscrit le: 01 Jan 1970
Messages: 583
Localisation: Agen
Posté le: 31 Oct 2014 20:20    Sujet du message:


Tes beaux discours nous les connaissons déjà.
Ils ont fleuris des mois durant sous le joug des croisés.
Le seul enseignement que recevrons désormais les gens de ton espèce qui persisterons pèserons quelques livres de bon fer.

La seule barbarie que nous ayons subie fut les attaques répétées provenant de contrées féodales.
Il y a quelques heures encore ...
Brandissant missels et goupillons, à plusieurs dizaines armés jusqu'aux dents contre de simples voyageurs, voilà bien excellentes manières de nous garder libres.
Que se présentent des hommes courageux prêts à en découdre et vous décampez les mains à la recherches de vos couilles.

Par contre tu connais bien le nom de nos animaux domestiques, il est vrai que tu en diffères fort peu.
Âne, coq et poule, mouton fleurissent dans ta grande gueule ...
Mais pas de lapin ?
Simple retenue due à ta consanguinité sans doute.

Je ne juge ni ne préjuge de l'Helvétie.
Je me contente d'y vivre et de donner mon sang pour elle.
Pour que Sion soit la cité qu'elle mérite d'être.
Et non pas une bourgade ridicule telle que tu la maintenais dans l'ombre de Grandson, du temps ou toi et ta femme en étaient respectivement les Avoyers.

Tes dents n'ont jamais forcé la peau de tes gencives et tu veux t'occuper des miennes ?
Je t'ai pourtant donné ta chance.
Gageons qu'en horde tu n'aurais pas hésité une seconde.

Depuis le temps que tu sévis en Helvétie rien ne t'a poussé entre les jambes et ton cerveau reste obstinément obtus.
Pathétique...

Cendres aurait donc tort d'espérer faire de cette engeance des hommes et des femmes de bonne composition.

Tout à son ire, Galovert reprit conscience de l'endroit où il se trouvait.
Surtout qu'une autre annonce venait d'être placardée.
Au contenu bien plus intéressant que les propos de cette triste poupée.


Tu ne mérites même pas le coup de pied au cul que nos femmes réservent à nos chiens.

Et sans plus gaspiller son temps, Galovert tourna le dos.
Pour cette fois c'est la bonne fois ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Des ânes, des coqs, des poules et des moutons. ARGHHH !! ... Une Hydre !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: