L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vous l'vouliez ? vous l'aurez voulu !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karajan

avatar


MessageSujet: Vous l'vouliez ? vous l'aurez voulu !   Mar 13 Aoû - 22:17

On dit d'Attila le Huns qu'il fut le "fléau de Dieu" ? Ben à côté du p'tit blondinet, c't'une lopette oh oué !
Karajan ? ce n'est pô que le "fléau de Dieu" mais celui de tout le monde, en devenir, eh oué !

Non.. IL n'est pas aussi cruel et sanguinaire que le "Mongolien", mais a à peine 11 ans avec son caractère bien trempé et son franc-parlé, IL a tendance à s'attirer des ennuis et à pousser certains à bout de nerfs..
J'suis sûr qu'il y en a même qui sont partis se pendre dans la foret ou se couler au fond d'un lac par dépression..

A peine arrivé à Bourg, et de reprendre un minima son souffle après une longue traversée des "Länder" du S(t)RING, qu'IL rencontre une bande de canailles qui, sans nul doute, marqueront sa jeune vie..

Au fil des jours, Karajan les revoie, partage des conversations et moultes boissons en leur compagnie. Le sacripan commence à apprécier cette bande de délurés. Sont-ils fait pour "s'épouser" ?
Orphelin depuis toujours, le sale gosse, a grandi par lui-même sur les routes, sans l'aide de personne ni la moindre éducation.
La dure vie de vagabond solitaire, a fait de ce garçonnet un être plutôt précoce et mûre pour son jeune âge.
IL n'a pas le choix, car telle est la loi de dame nature si tu ne veux pas crever comme un faible. Et faible, malgré sa frêle silhouette, IL ne l'est pas.

Muni de ce qui ressemble à un "plan", donné par Elvy afin de rejoindre la poterne, qu'IL tient forcément à l'envers car IL ne sait ni lire ni écrire,
Karajan arrête quelques passants pour trouver son chemin :


HEY ! les ouailles ! 'connaissez la direction pour gagner le repère de l'Hydre, qu'ils s'appellent.. j'crois.. ????

Allez savoir pourquoi, en évoquant ce nom, les passants s'éloignèrent en accélérant le pas et jetant un regard inquiet au môme.

Ben quwaa ? qu'est-ce j'ai dis encore ??? j'étais poli pour une fois en plus... tsss

IL hausse les épaules et tourne en rond durant des heures et des heures.
Pis à chaque fois qu'IL croise les vrais habitants de Bourg, c'est la même histoire ! Ils le fuient ! Certains lui crachant même aux pieds en guise de réponse !


Sympas... TROUFFION ! COQUEBERT ! CHIABRENA ! VIENS-T'EN T'BATTRE SI T'ES UN HOMME ! COUARD !

Que de jolis mots sortant de la bouche d'un jeune garçon en colère, qui leur balance des cailloux, dans le vide, car ils sont déjà bien loin de son périmètre de visée..

Pffff, j'trouverais jamais.. si ça s'trouve ça existe pô ce repère, ou pire c'est un plan dégoulasse d'Elvy pour me perdre dans les bois et me faire dévorer par les loups !

IL hère, les bras tombant le long de son frêle corps, la carte frottant sa jambe. Inutile.

Puis finalement, même quand IL perd espoir, la vie lui "sourit" (bah oui un peu quand même..). Un drôle de type, du genre peu fréquentable, l'interpelle et lui donne de précieuses indications..


Ah ! Merci bien mon vieu.. mon brave ! Si j'étais riche, j'te donnerais la pièce tu sais ?

Mais ça tombe bien, IL n'est ni riche, ni disposé à gâcher ses maigres ressources. Radin ? Juste que c'est pô un enfant de "C(h)oeur" !

...

La poterne. 'pas trop tôt. C'est pas un lieu rêvé pour un môme mais IL n'est pas mécontent d'être enfin arrivé.


Bon bah.. voilà, voilà, voilà. Qwaa.

Karajan jette un regard tout autour de lui. C'est pas rassurant tout ça.
Mais malgré son anxiété, IL est trop fier pour donner une image de trouillard.


OHEY ! PAS TIRER ! J'SUIS INVITE ! heu mot de passe .. ? hum.. CESAR..ME OUVRES-TOI ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Sergent La fouine

avatar


Compétences
Force: 750
Capitaine: Non
Fonctions: Planton de service

MessageSujet: Re: Vous l'vouliez ? vous l'aurez voulu !   Mer 14 Aoû - 3:14

Depuis deux jours le sergent n'en pouvait plus. A peine avait-il offert la vessie de Margab à un de ces petits salopards, il avait été submergé par une horde de lardons qui lui réclamaient des ballons. Il avait du retourner ouvrir des bides sur le champ de bataille pour continuer la distribution. A la fin, quand il n'avait plus rien trouvé, il avait terminé avec des vessies de porc et de moutons.
- Ce fils de pute de Fernand ... j'aurai sa peau sinon il aura la mienne....



-Tiiiiire-toi p'tit con! j'ai plus d'ballons!!!! j'ai filé le dernier! Y en a plus!!!!

- Allez va-t'en!!!! Ouste!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Karajan

avatar


MessageSujet: Re: Vous l'vouliez ? vous l'aurez voulu !   Dim 18 Aoû - 18:28

Un bruit strident et bien gras survient lorsque l'on ouvre les gonds. La fouine : met de l'huiiiiile !
S'IL était poilu, le blondinet, nul doute que ses poils s'hérisseraient sur le moment. 
Puis, quand IL voit l'horrible trogne casquée qui apparaît en hurlant pour une histoire de ballons, Karajan bondit en arrière, surpris. Pas tellement terrifié, mais à cause de l'odeur surtout.
Bon certes, à notre époque le bain et le savon sont connus par de rares Nobliaux, et personne ne sent la rose mais là quand même, c'est abominable !
Le môme se pince le nez, le visage grimaçant de dégoût :

Beuuuuh ! Sérieux, arrête de manger que des rats crevés toi ! Pis d'abord me parle pô comme ça hein ? Chui invité j'ai dis !  
Insulte-moi encore une fois et j'utilise tes rognons comme ballons hein ??? !!!

IL a du cran, parfois à la limite du suicide à se mesurer aux grands. Mais c'est un enfant de la rue, qui doit se battre constamment pour gagner son pain et sa place eh ce monde.
Alors pour montrer qu'IL prend très au sérieux sa menace qu'il compte mettre à exécution, Karajan sort de sa poche son petit couteau-helvète et jongle avec.

Bon... tu m'annonces à tes compagnons vivant ? ou j'm'en occupe sans ta permission ?

Culotté le garçonnet !
C'est.. c'est.. c'est .. c'est l'hymen heu  Karajan !
Revenir en haut Aller en bas
Sergent La fouine

avatar


Compétences
Force: 750
Capitaine: Non
Fonctions: Planton de service

MessageSujet: Re: Vous l'vouliez ? vous l'aurez voulu !   Dim 25 Aoû - 1:38

La Fouine se redresse avec soulagement. Plus de ballon.... Ça, c'est déjà un bon point.
- Aaaah..!!! Eh bien, ça change tout alors, pas vrai?


Le sergent s'approche et se penche pour passer le petit au radar de son oeil malfaisant.


- Et donc, comme ça,  tu me dis que tu veux entrer, c'est ça, p'tit?????

Tu veux vraiment.... entrer, hmmm?


Il l'attrape par l'oreille et le traine jusqu'à la porte du campement.


Tu l'auras voulu!!!! Entre!!!

Il l'ouvre et le pousse à l'intérieur... pour qu'il aille se perdre dans les limbes hydriques.

Un peu plus tard, assis sur son tabouret dans la guérite, les sergent La Fouine songe en épluchant un saucisson de ragondin, qu'il y a deux moyens de se débarrasser des emmerdeurs.... soit, on les laisse dehors, soit quand ils sont vraiment insupportables, on les fait entrer... et il se perd en conjectures sur les dégâts que pourra bien commettre cette petite tête brûlée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous l'vouliez ? vous l'aurez voulu !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous l'vouliez ? vous l'aurez voulu !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: La poterne-
Sauter vers: