L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite visite amicale ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galovert

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions: Roi du pied dans le plat

MessageSujet: Petite visite amicale ...   Dim 11 Aoû - 4:08

Et comme il ne faut point varier en nos traditions sous peine de voir notre réputation se faner trop vite.
Je me suis invité en pleine cérémonie d'allégeance au Duc.
Savoyard celui-ci.
C'est ici http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=1902588&postdays=0&postorder=asc&start=675

Galovert a écrit:


Ombre parmi les anonymes ...
L'homme en cape grise avait traversé sans remous la périphérie des gueux assistants à la cérémonie.

Capuchon rabattu sur des yeux gris d'acier,
il arrivait maintenant aux abords immédiats du cordon de sécurité.

Les soudards aux armoiries savoyardes finement brodées de neuf, bombaient du torse.
Les yeux mi-clos semblant scruter la foule qui débordait les jardins de l'édifice, ils entamaient leur énième heure de pied de grue et
rivalisaient de fards pour masquer leur état somnolant.

Ceux-ci avaient échappé au déshonorant bain de sang que cet engeance d'ânes bâtés de Filiponne avait provoqué en chargeant les Cavaliers de L'Hydre comme s'agissant de simples piétailles.

Galovert en repéra deux ou trois qui semblaient tenir debout par un miraculeux sens de l'équilibre.

Faisant glisser au sol cette cape grise dont il n'était point coutume qu'il s'attifa, d'un soudain coup d'épaule Galovert fit valdinguer les mal-lavés.
Se glissant prestement par la brèche, il bondit derrière la péronnelle au nom aussi désaltérant qu'une bière.
Surement pas assez aigre pour pouvoir animer pareille assemblée, la bière.

Maniée d'une main experte, une dague affutée comme une lame de rasoir vint en un éclair au contact de l'aristocratique cou.

Dame, si vous me faites le plaisir d'un simple tressaillement ...
Je trahirai sans plus d'hésitation la recette du "boudin façon Fernand".


Et d'une voix claire à l'accent Comtois, Galovert s'adressa à "l'avachi sur le trône de Savoie" dont les traits trahissaient encore l'ombre d'une béate satisfaction brusquement interrompue.

Que ta grâce se rassure !
Son extrace n'aura nul besoin de l'Hydre pour être reléguée au récurage des chaises percées.
Tant ton fot-en-cul d'empereur n'a eu de gêne pour ce faire.
Envoie un mollard bien gras droit sur les bottes de son premier voisin qui semblait vouloir intervenir.
Ce qui a pour effet immédiat d'élargir l'espace vital de plusieurs coudées.


Au de là de me compromettre au contact de cette noble merdaille aux suintantes envies d'occuper ta place ...
Je suis venu contempler un des derniers Ducs de Savoie.

Et lui mander de transmette à son maître ...
La désormais servile inutilité d'avoir à jurer obsequium, auxillium et consillum à L'Hydre Suzeraine.

Nous allons ravager son Empire pis que ses porcines troupes la Terre Helvète, qui en paraîtra pour le coup, un vert jardin d'enfants.

Comme les premiers coups de pioches résonnent en son prochain mausolée...
Nous irons aussi pisser sur sa tombe !
Ce serra encore grand honneur pour lui d'ouvrir la goule pour recevoir si précieux liquide.


Sans attendre statiquement de réponse et tout en resserrant son étreinte, le couple se dirige tranquillement vers la sortie.

Allons-y tout doux ...

Pressant d'avantage son bassin entre les reins de la maitresse des cérémonies savoyardes.Mmmmmmh .... Dame !!
N'escomptez pas de votre moiteur qu'elle rivalise avec la coureuse de rempart cornée face à la mairie de Bourg.


Que personne ne bouge et vous pourrez bientôt regagner cette étable.


______________________________________
[Profondes pensées liées au présent RP et devant situer le contexte plus avant.]

La Savoie n'a jamais intéressé l'Hydre.
Faut dire que le porteur du Grand Reblochon avait souvent le charisme d'une moule de Provence.
Depuis le temps qu'ils se refilaient le fromage entre consanguins, il était admirable que celui-ci n'ait point encore coulé sur les chausses du lauréat du maigre cheptel savoyard.
Il serra donc un des derniers à résister à sa nature (de fromage)

L'assemblée semblait avoir franchi le maximum supportable d'un ennui compréhensible.
Galovert s'est donc permit de venir la troubler.

Parmi tous les poudrés en dentelles parfumées que comptait encore cette terre maquerelle, combien échappaient à la gente bovine et sauraient manier l'épée ?
Fort peu, surement.

La lie de l'Empire, Italiens coupés de Teutons, témoignait de ce fait par sa simple présence.

Mais peu désireux de rebondir trop vite sur les murailles de Bourg,
Ils envoyaient de nuit les bouseux locaux vainement tenter de forcer les vestiges fumants de la mairie.
Les idiots, comme souvent dans les contrées féodales, se recrutaient sans grande difficulté.

Il est vrai qu'ils ne restaient guère que les vaches, les chèvres et cette engeance pour encore peupler les désertiques cités savoyardes.

Et aussi ceux-ci ...
Pathétiques incapables, au Castel heureusement protégé magiquement de l'ire des savoyards.

Les hommes et femmes vrais avaient depuis longtemps traversé la frontière pour vivre en Helvétie.




Par le fer et la plume.

Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Petite visite amicale ...   Dim 11 Aoû - 5:34

What a Face  ... du Galovert AOC...
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: Petite visite amicale ...   Lun 12 Aoû - 1:20

RRRaaaahhh ça m'manquait.....
Merci galo de moi....
Revenir en haut Aller en bas
 
Petite visite amicale ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: