L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pim, ploc, Spouich, hééééé!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ansoald

avatar


MessageSujet: Pim, ploc, Spouich, hééééé!   Lun 1 Avr - 5:40

Le soir tombait comme la soutane d'un curé sur une tête blonde. Devant ses bottes, un chemin boueux serpentait entre les arbres gris. Parfois, un bruit s'échappait des buissons, mais les yeux perçants d'Ansoald ne distinguaient, au mieux, qu'une ombre noire.

Je serai peinard, ici, à construire ma cabane....Il parlait seul, une habitude prise lors de ses longs mois de maraude, à bouffer des racines et de la neige. Fou, il était revenu de là-bas avec un léger goût d'amertume en bouche. Au sortir de la folie, la vie était toujours la même, aussi poisseuse que ses nippes lui collaient au corps.

Bordel...

Sous l'arbre où il imaginait à l'instant précis sa cabane s'abattit une volée de corbeaux. L'illusion s'évanouit. Impossible de voler ce genre de propriétaire. Alors, il poursuivit son chemin, clopin-clopant, jusqu'à la poterne....

Et maintenant, qu'est ce que je fais? Je salue, je hurle, je mets des coups de pied à la porte? J'insulte le garde, je l'attends comme un plouc ou je le pends au clou?
Revenir en haut Aller en bas
Sergent La fouine

avatar


Compétences
Force: 750
Capitaine: Non
Fonctions: Planton de service

MessageSujet: Re: Pim, ploc, Spouich, hééééé!   Jeu 4 Avr - 10:31

Assis dans sa guérite dans un recoin de la porte, La Fouine machouille un bout de couenne et sa trogne mal agencée se fend d'un rictus sans qu'on sache s'il s'est pété un chicot ou s'il goute l'amertume de la vie.

- Bordel....

Il se racle la gorge, lache un glaviot, s'appuie sur sa hallebarde rouillée au tétanos, et se lève en grinçant.

- Oui, c'est moi.

Revenir en haut Aller en bas
Ansoald

avatar


MessageSujet: Re: Pim, ploc, Spouich, hééééé!   Ven 5 Avr - 23:38

Le larbin se pointe avec la dextérité d'une marmotte shootée à la colle. Ansoald range sa tignasse mal peignée pour mieux dévisager sa face miteuse de soldat.

"Le type-même du gars qu'on envoie se rouiller les miches dans un trou perdu et qui finit par confondre la tour de garde avec sa queue."

Il considère ensuite son arme, la bonne vieille vouge bricolée à la suisse pour faucher les particules comme la faux découpe les épis de blé. La carrure du garde est impressionnante et sa force pour manier cet engin ne doit l'être pas moins. S'il se met en colère, on retrouverait Ansoald éparpillé aux quatre coins du pré comme autant de bouses fumantes.
Puis, rien qu'à causer, ce type doit disséminer une bonne douzaine de maladies contagieuses dans l'atmosphère. Prudence, donc, l'habit ne fait pas le sbire. Si le laconisme est la spécialité du coin, le garde va être servi.


Je veux entrer.

dit-il simplement, éclairant d'un sourire blafard sa face cireuse, alors que ses incisives écartées brillent de salive. Le bougre a faim. On verrait presque, sous des haillons déchirées, la maigreur de ses côtes, signe que bombance est fantasme du temps. Seules, ses bottes fourrées dénaturent le misérable tableau, souvenir d'une époque où le coquin était encore assez malin pour se faire offrir des choses par des pucelles en manque de soin.
Revenir en haut Aller en bas
Sergent La fouine

avatar


Compétences
Force: 750
Capitaine: Non
Fonctions: Planton de service

MessageSujet: Re: Pim, ploc, Spouich, hééééé!   Mar 9 Avr - 22:50

Le sergent s'écrase une puce dans le cou et hausse les épaules.

- oh.... alors, d'accord.

Il repose son cul dans sa guérite et désigne la porte du menton.

- C'est ouvert, tu peux aller crever à l'intérieur si ça te chante.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pim, ploc, Spouich, hééééé!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pim, ploc, Spouich, hééééé!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: La poterne-
Sauter vers: