L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gertrude

avatar


MessageSujet: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Jeu 3 Mai - 9:58

[Quelques jours plus tôt]

Il était temps de reprendre la route, ainsi, la jeune Gertrude, à l'allure encore fort bonne enfant et à la démarche boiteuse, avait repris les chemins pour rejoindre des amis, et espérait-elle, voir la mer. Le paquetage prêt, elle avait attaché une corde autour du cou de Blanquette, sa chèvre et pris le départ. Direction l'Alençonnais.

[Premier soir]

Dans une taverne calme et reculée, elle avait eu la bonne surprise de tomber sur de vagues connaissances. Seulement, la discussion s'était animée, le débat avait été emporté et les poings éparpillés. Résultats du combat, un bleu sur le nez pour elle, un blond assommé et une conclusion plaisante : les femmes peuvent être meilleures au combat que les hommes. Résumé qui n'avait que pour objectif de ne pas ''trop'' humilier le blond, parce que cela aurait pu être tourné autrement : un homme battu par une gamine boiteuse!
L'autre résultat moins joyeux avait été que pendant le combat, sa besace avait répandu son contenue sur le sol de la taverne, sol qui n'avait probablement jamais vu de balai. Elle se retrouvait donc sans nourriture.


[Arrivée en Alençon, affamée et fatiguée]

Pour bien comprendre la suite de l'histoire de la jeune rousse, il faut savoir qu'elle ne sait écrire que quelques mots, qu'elle lit péniblement et qu'elle parle le françoy en oubliant la moitié des sons.

L'arrivée dans un duché inconnu était pour les voyageurs un fameux parcours de survie. C'est encore pire quand on sait à peine lire et écrire.
Il faut donc savoir trouver le nom du prévôt, de préférence avant d'y être. Chose qu'elle n'avait jamais bien compris comment cela pouvait être. Envoyer un courrier pour prévenir de son passage et demander une autorisation de passage. Le LP, c'était quitte ou double. Soit on te le donne et on te liste, soit on te le refuse et on te liste. Le listage sous n'importe quel prétexte était le moyen qu'avait trouvé les duchés pour faire entrer des écus dans leurs caisses. En effet, un voyageur achète au marché, paye des taxes sur les marchandises, travaille à la mine... Bref, tout bénéfice!

Une fois dans le duché, il était impératif de trouver de quoi manger. Surtout quand on jeune depuis plusieurs jours. Ainsi la jeune Gertrude, accompagnée de sa chèvre, se rendit au marché. Quelques écus en poche, elle s'achète un pain, un second pour être certaine d'en avoir le lendemain, en effet, il y en a peu, et un troisième parce qu'après demain, c'est dimanche et que le dimanche, elle dort toute la journée et n'a pas le temps d'attendre que le vendeur daigne lui fournir son pain.

Premier Pigeon : VOUS ETES EN PROCES pour troubles de l'ordre public. Motif, le maire ne sait pas gérer l'approvisionnement en pain du marché, donc l'achat massif par des étrangers est interdit.

Evidemment, ne sachant pas le lire, elle continue tranquillement son petit tour de ville. Quelques rues plus loin second Pigeon, accompagné d'un douanier qui gentillement lui lut la missive.


À toi, voyageur des confins du royaume ou de la porte voisine, salut & paix.
Bah ça comment bien, v'là qu'il m'tutoie, j'vouvoie rarement, mais l'est douanier quand même!
Le Duc d'Alençon te souhaite la bienvenue ...
Blablabla, j'le connais même pas lui. Elle écoutait vaguement, ensuite, vint un formulaire, que le douanier compléta pour elle. Bien gentillement. Elle apprécia le geste. C'était bien la première fois que cela lui était proposé.
J'm'appelle Gertrude, Ger pour les intimes, j'viens d'par là. Et j'vais voir la mer. 'Fin j'allais, j'vais p't'êt' aller en Bretagne parce que...

Une fois le douanier repartit, elle tenta de se souvenir si il avait donné des indications sur les loys en vigueur. Il n'en était rien. Elle haussa les épaules et se rendit en taverne. Une Dame était là qui se plaignait d'un PROCES pour déplacement en groupe armé. Elle-même était en lance, le douanier ne lui avait rien dit. C'était très étrange. Et puis, elle n'avait jamais bien compris ces loys qui interdisaient les déplacements en groupe. Une duché ne risquait rien d'un groupe, enfin, rien de plus que d'individus voyageant ensembles mais sans être en groupe. A moins que les armées listent et ne contiennent qu'un ou deux pèlerins. Auquel cas, en effet, cela était un risque pour le duché.


Dernière édition par Gertrude le Jeu 3 Mai - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gertrude

avatar


MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Jeu 3 Mai - 9:58

[Dans les rues d'Argentan et du duché tout entier]

Après s'être maigrement restauré d'une bière tiède, elle se dirigea vers la mairie. Son expérience lui avait appris qu'il était impératif de lire le tableau d'affichage de la mairie avant de faire quoique ce soit dans une ville. On y trouvait généralement une partie des loys en vigueurs, jamais toutes, ça serait trop simple, quelques conseils d'usage et un paquet de mots ou de passage proprement incompréhensible. Elle se souvenait qu'à Bourges, cela parlait de place publique romaine et d'acheter des pets (forum* et http*)... Elle n'avait jamais bien saisie ce que cela faisait là, au milieu du reste, mais vu que cela ne choquait personne...
Ainsi, traînant sa jambe et tirant la chèvre, et tirant la jambe et traînant la chèvre, c'est au choix, elle chercha le crieur public pour l'écouter déblatérer le message du maire. Nul part elle ne le trouva. C'était évident. Prenant son courage à deux mains, elle se planta devant le panneau et commença sa lecture.

A peine arrivée à la seconde ligne, le soleil se couchait. C'est qu'elle ne lisait guère vite. Elle partie donc chercher une lanterne pour continuer sa lecture.


[rp]- Un nouveau décret est en vigueur, il est affiché un peu plus bas, je vous invite à le lire
- Un nouveau code pénal est en vigueur, vous le verrez au tableau d’annonce de la ville[/rp]

Elle lut le décret, qu'elle comprit au 3 quart, tellement long et répétitif et pompeux qu'elle en oublia la moitié de ce qu'elle avait compris.
Puis elle voulu s'attaquer au code pénal. Il était tard, ainsi, elle entra dans une maison vide pour la nuit.

Troisième Pigeon : VOUS ETES EN PROCES pour avoir élu domicile dans notre duché sans autorisation. Elle en rêva toute la nuit de ce pigeon. Mais heureusement, il n'était que rêve. Et pourtant! Il était si fréquent ce fameux pigeon. Enfin, au moins une règle idiote que le joli duché d'Alençon n'avait pas adoptée, ou n'avait pas décidé de faire respecter, allez savoir.


[Le lendemain]

Elle prit le chemin des places publiques pour trouver ce fameux panneaux des annonces.
Ahh là, facile, y a rien sur c'te place, c'tout vide!
Elle commença à déchiffrer tant bien que mal les diverses parchemins.
Démissions, taxes, bilans divers... Elle mit pas moins d'une journée pour trouver le fameux texte, caché au milieu de tous les autres. (le fameux code pénal se trouve en halle, dans la rubrique annonce ducale, seconde page, pour le trouver avec comme indication ''tableau d'annonces de la ville'', il faut avoir l'habitude des forums, lire vite et avoir le courage de chercher.)


Elle commençait à avoir sérieusement faim. Ainsi se rendit-elle dans une des tavernes pour y déguster son pain, acheté la veille.
Une belle brune se trouvait là. Elle avait été brigandée et demandait de l'aide pour s'acheter de quoi manger. Elle lui proposa de l'aider. Un échange de manche et le tour était réglé. Heureusement, la jolie brune savait lire et compter. Un chance. Ainsi, elle se rendit sur le tableau d'affichage du marché pour savoir quel produit n'était pas taxé afin de réaliser l'échange.

VOUS ETES PIGEONNES, le duché taxe absolument tous les produits! Il est impossible pour vous de réaliser gratuitement des transactions sur le marché, à moins que vous ne possédiez un caillou! Ou que vous ne trouviez le maire et qu'il vous aide à échanger quelques écus.

Fatiguée, elle partit se coucher.


Dernière édition par Gertrude le Jeu 3 Mai - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gertrude

avatar


MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Jeu 3 Mai - 9:59

[Les jours passaient]

Chaque jour apporte son lot de surprise. Ce matin-là, elle venait de trouver deux épis de maïs rester dans le fond de sa besace. Un cadeau charitable du Père Wal, et on a beau ne pas aimer les hommes en robe, personne ne peut refuser un don aussi généreux. Ainsi, elle prit ses deux épis. Deux choix s'offraient à elle.
Le premier, le plus rapide, mettre les deux épis au marché. C'était un bon bénéfice assuré, le marché était vide depuis des jours. Il y aurait bien un érudit pour les acheter bien cher.
Le second choix était plus honete, mais nettement moins avantageux. Il consistait à retourner à la mairie, relire tous les parchemins pour savoir si elle était en droit de mettre ses deux épis au marché, et si oui, dans quelle condition. Une fois ceci fait, elle devrait se rendre en Halle, s'assurer qu'il n'y avait pas d'autres détails dans les loys qui s'y trouvaient. Puis finalement se rendre en gargote, et déchiffrer toutes les loys se trouvaient là. Sans rire, ça lui prendrait la journée. Après cela, nul doute qu'elle aurait oublié les loys en halle et en mairie, qui normalement prime sur celle du conseil. Ou pas, ça dépend des duchés.

Ainsi, après avoir passé trois ou quatre jours à parcourir les chemins du duché pour lire toutes ses loys, elle avait horriblement mal à sa jambe boiteuse. Et comble du comble! Les chemins étaient fermés, et voilà qu'elle avait oublié si il y avait un prix obligatoire pour son maïs.


Review donc! retour quatre jours plus tôt :
Premier choix. Elle allait mettre ses deux épis au marché.

Quatrième Pigeon : VOUS ETES EN PROCES pour spéculation. N'ayant pas de champs de maïs, elle avait forcément spéculer!

Ah ben j'm'attendais à tout, sauf à celle là!
Il y a quelques temps, la jeune rousse spéculait tranquillement sur un marché, et avait reçu un procès pour vente illégale. Aujourd'hui, elle vendait tranquillement, et on lui collait un procès pour spéculation. Faudrait savoir!

Moralité parce qu'une histoire à souvent une morale et que ça fait mieux
NE VOYAGEZ PAS!


Dernière édition par Gertrude le Jeu 3 Mai - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gertrude

avatar


MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Jeu 3 Mai - 9:59

[en taverne, Argentan]

Un des intérêts d'un voyage, oui, parce qu'il en faut bien aussi, ce sont les rencontres. Ainsi, la boiteuse traînait fréquemment le bout de son nez en taverne. Ce qu'elle ne supportait, c'était les discussions ennuyeuses, cadenassées dans un canevas déterminé. Bonjour. Je m'appelle Machin, Duchesse, Archiduchesse, Archange, Majesté ou Bon Dieu... Enchantée d'vous rencontrer. Que d'hypocrisie! Elle n'était jamais enchantée de rencontrer qui que ce soit. Elle avait pour habitude d'évaluer la marchandise avant d'être ravie.
L'accueil froid, c'était quitte ou double. Soit la personne a du répondant et la discussion prend un tournant intéressant, soit l'interlocuteur la traite de folle, d'inculte, de mal élevée, quand il ou elle reste poli(e), puis s'en va ou la jette à coup de pieds aux fesses de la taverne.
Ce jour-là, elle ne fut pas déçue. La jolie brune, avec un délicieux accent du sud, qu'elle rencontra avait toutes les qualités pour tenir une discussion avec du contenu. Elles avaient aussi un paquet de défauts, presque mariée, devant curetonne qui plus est et blanche comme une colombe, un fiasco!

Elles discutaient depuis un moment quand une blonde entra. La discussion entre Gertrude, la brune et la blonde prit un tournant entre incompréhension et obstination.


Je vous ai à l'oeil! Pas de bêtise!
De bêtes ize? c'quoi?
Pas de bêtises! Je vous surveille!
Heu... bon ben moi c'Ger, ça va mal?
Je sais qui vous êtes!

Après avoir sorti une brique de parchemin, l'un deux, soit disant avec le portrait de la rousse, la Dame s'était présentée comme ***, un titre bien pompeux, bien qu'assez court, qu'elle répéta au minimum toutes les deux phrases, comme pour se donner du crédit.
Vous êtes d'où?
D'ici et d'ailleurs
Vous habitez où?
Partout et nul part
Non, mais je veux dire, ou dormez vous?
Dans ma roulotte, l'est à l'entrée d'la ville.
Ne vous payez pas ma tête, je suis ***, il est où votre appartement?
J'en ai pas, j'suis pas assez riche pour un appartement.
Je m'exprime mal, pardon, votre résidence principale est où?
Sur les ch'mins
Ne jouez pas à ça avec moi, tout le monde à une résidence.
Bah puisque j'te dis que j'voyage, j'vis sur les routes, j'pas d'chez moi. J'suis bien partout, c'tout. J'reste jamais assez longtemps quéque part pour qu'on m'donne une maison et tout ça. Là où j'tais juste avant, j'suis restée 6 s'maines, bah ils voulaient pas m'donner d'maisons pour dormir, parce que faut rester longtemps pour ça!

Énervement de la Dame, inlassable boucle de ces questions; elle finit par poser la même question à la brune.
Comme la jeune rousse, je suis vagabonde, je suis en voyage de noce actuellement, et nous ne nous sommes encore installés nul part.
Baliverne! Vous êtes bretonne, vous avez l'accent breton!
Je suis originaire du Sud, je n'ai pas l'accent breton!
Heu... t'as jamais entendu d'bretons causer toi?
J'arrive de Bretagne, et vous avez l'accent breton! Je vous l'affirme! Votre accent est breton!

La jeune fille se grattait le crâne. C'était quoi cette folle. Des bretons, elles en avaient entendu des tas, et la brune à côté d'elle n'en avait nullement l'accent.
Toute façon, je vous surveille. Vous êtes une amie de Gertrude...
Heu... On vient d'se rencontrer...

La discussion continua ainsi un moment, passant d'absurdités en absurdités. La discussion avait tout ce qu'il fallait pour amuser la jeune Gertrude, c'était tordant. Enfin, après coup, parce que sur le coup, elle fut vite lassée par l'obstination de la dame. Elle finit par lui demander ce qu'elle voulait comme mensonge, et face au refus de répondre, elle salua et sortit.

Moralité :
Si vous voyagez, ne soyez pas vagabond! Les gens sans domiciles, ça effraie.


Dernière édition par Gertrude le Jeu 3 Mai - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gertrude

avatar


MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Jeu 3 Mai - 10:00

La jeune Gertrude avait un énorme défaut. Enfin, certains diraient une qualité, mais dans son univers, celui des cavaliers de l'Hydre, c'était un défaut. Son défaut était d'aimer la politique. Enfin, pas qu'elle voulait en faire, hoo ça surement pas. Mais elle adorait prêter attention aux politiques des villes qu'elle traversait, et ne manquait que rarement une occasion de conseiller, le plus souvent contre sa volonté, le ou la maire du bourg. Enfin, quand on parle de conseiller, plutôt de déconseiller! De pointer en avant toutes leurs absurdités.

A Argentan, les choses avaient été différentes. Le maire n'avait rien de sympathique. Il passait ses journées à surveiller ce que les autres faisaient, critiquait publiquement leurs faits et gestes sans jamais se remettre en question. Elle n'avait donc pas eu l'envie de s'opposer à lui. Mais ce soir-là, elle avait eu une idée. Ainsi, elle avait cherché un lettré et lui avait demandé de rédiger pour elle un parchemin.



Citation :
Comment faire fuir les voyageurs en quelques leçons.
1) Leur interdire d'acheter dans la ville. Ou après tout les producteurs locaux n'ont pas besoin de vendre, et les voyageurs n'ont pas besoin de se nourrir.
2) Leur interdire de vendre des produits qui sont rares dans la ville. Oui après tout, si il n'y a pas de maïs, les érudits s'en passeront bien. Si il n'y a pas de produits de luxe, les riches iront les chercher eux-mêmes et déserteront la ville...
3) Ne pas permettre aux gens de travailler. Si la ville comporte un verger, conseillé la cueillette, mais surtout ne vous débrouiller pas pour mettre des échelles à disposition. Valable également pour les barques et les hâches. Fermer les mines.
4) Les critiquer ouvertement dans les courriers du maire. On se sent bien accueilli!
5) Les mettre en prisons à la moindre occasion.
6) Interdire les emménagements. Comme cela, s'il aime l'ambiance de la ville, ils iront tout de même voir si l'herbe est plus verte ailleurs, n'auront pas de champs ou d'échoppe pour fournir ce qu'il manque en ville.
7) Accuser tout le monde préventivement de mauvaises actions. Si la personne avait de mauvaise intentions, elle en aura encore plus, et si elle n'en avait pas, elle ne se sentira pas bienvenue et s'en ira voir ailleurs.

Elle demanda au lettré d'afficher en place publique ducale, afin que tous puissent lire comment l’accueil des étrangers se faisaient dans les duchés. Et que tous comprennent bien pourquoi les villes étaient mortes, les voyageurs principalement sur des noeuds, au lieu d'être en taverne, pourquoi les producteurs ne vendent pas, pourquoi les marchands ambulants sont en voie de disparition...
Revenir en haut Aller en bas
Elvy_lee

avatar


MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Jeu 3 Mai - 12:22

Gertruuuuuuude !!!

Où était-elle donc encore passée, celle-la ?
Elle se triturait encore la cervelle en mille et un morceaux.
A n'en pas douter, Gertrude était devenue folle.

L'air d'Argentan, sans doute.
Elvy l'avait surprise mainte et mainte fois à lire le tableau d'affichage de la mairie à la lueur d'une lanterne.
Voilà à quoi cela l'avait menée d'avoir appris à lire.
By Jah ! Elvy qui s'y était mise aussi craignait pour sa propre santé mentale.

Mais que pouvait bien chercher Ger à courir ainsi de la place publique à la taverne, de la taverne à la place publique ?

Elvy lissa sa jupe qu'elle aimait immaculée.
Aujourd'hui, au verger, un fruit l'avait tâchée. Elle s'en était débarrassée, l'avait lavée et rincée et elle avait continué son morne labeur tandis la robe séchait au soleil.

Elle finit par retrouver la Cavalière, plantée comme à son habitude devant le panneau d'affichage où elle placardait une annonce. Elle tapa sur l'épaule de la jeune fille qui sursauta.

Ils sont sur nos terres Ger. Nous les tolérons, c'est tout. Il n'en sera pas toujours ainsi.
Laisse donc ces manants profiter du semblant de gloire dont ils éclaboussent ceux qui traversent leur route.
Laisse bêler et braire les brebis et les ânes.
Là aujourd'hui, où serons-nous demain ?
Le royaume, l'empire, villes et campagnes, tout nous appartient.
N'oublions pas pourquoi nous sommes venus !

Nous avons vu notre lot de maires et de trublions.
Nous prenons note de tout cela.
Certes le voyageur n'est pas accueilli mais qu'en est-il des autres ?
Les as-tu trouvés épanouis et heureux ?

Parce qu'il est de notre devoir de laisser à ces pauvres gens au moins une alternative...

Sans attendre, Elvy ficha son bout de parchemin dans le bois dur de la porte de l'édifice public. Cela fait, elle sauta sur sa monture et s'éloigna dans la nuit.


Citation :

Vous !
Oui, vous !


Vous qui êtes arrivés dans ce monde de brutes, du fromage blanc dans les muscles, le charisme d'un bulot et un Q.I. d'huître.
Vous qui n'osez vous aventurer sur les routes de peur de vous faire dévaliser, qui n'avez d'autre choix que de ramper en taverne pour tenter d'améliorer votre réputation, qui voyez les postes à responsabilité vous passer sous le nez parce que personne n'est disposé à vous laisser la place...

Vous les politiciens lassés, excédés. Les déçus, les mécontents, les roublards.
Nobles ou gueux, conseillers ou décideurs, maires ou militaires, sots ou érudits, assoiffés de justice ou d'injustice, commères, pairs ou impairs...

Cessez de courir après les écus, le pouvoir, les relations, les autorisations !
Parce qu'on n'est jamais plus forts que quand on est nombreux !
Venez avec nous écraser la vermine, poser les cataplasmes et pisser dans les violons !

Rejoignez les Cavaliers de l'Hydre !


Contactez Elvy_lee
Revenir en haut Aller en bas
Gertrude

avatar


MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Jeu 3 Mai - 12:47

Gertruuuuuuude !!!

C'était la voix d'Elvy! La brune était l'opposé de la rousse, elle avait cette facilité de se fondre dans le décors. Alors que la rousse se faisait toujours remarquer. Chacune son style, ses idées, ses méthodes, mais un même but. L'avenir dont elle parlait était proche.

Vrai, ça! J'deviens maboule à force de traîner dans c'coin. Faut qu'on bouge! La sédentarité ça m'fait stagner les boyaux du cerveau, pi vont finir par g'ler.

A la suite d'Elvy, elle rejoignit son canasson, monta laborieusement dessus, et partit dans la direction qu'avait pris la cavalière juste avant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Gertrude

avatar


MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   Sam 5 Mai - 4:22

Et on nous fait même de la pub après notre départ

Citation :



Nakoor apperçu le papier quand les dames n'étaient plus là. Il rajouta en dessous un papier.


Le message situé au dessus a oublié de préciser aussi leurs activités favorites à savoir, les prises de chateaux, de mairie, la déstabilisation de marché, le croisement du fer et les nuits en prison.

Il est important pour toutes personnes qui se joignent à eux, de le faire en toutes connaissances de causes et qu'ils sachent dans quoi ils s'engagent.

Nakoor, lutteur obstiné contre le crime organisé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[rp] Voyageurs égarés, suivez l'gu'Hydre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: