L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Gargote Savoyarde - Salades de marécage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: [RP] Gargote Savoyarde - Salades de marécage   Dim 22 Jan - 10:54

Dans un couvent savoyard, un long couloir gris et terne, avec des portes numérotées, toutes identiques. Une voix traverse l’une d’elle, celle qui porte le numéro 12. D’abord, c’est un simple murmure, mais il se fait de plus en plus fort, pour finir dans un cri strident. Il résonne encore pendant quelques secondes dans le silence du couloir.

Laissez-moi passer...
Je ne suis pas Bertillac, bon sang...
... et je ne connais pas de Bertillac...
Je vous dis de me laisser passer.
Nénuphar !
Je m’appelle Nénuphar. C’est pourtant pas sorcier à retenir!
Né - Nu - Phar !


Dans un sursaut, elle se trouve éveillée, sur la paillasse qui lui sert de lit. Encore, un peu hagarde, elle passe une main fiévreuse sur sa nuque. Une frisson à la fois chaud et froid remonte le long de son dos pour glisser jusqu’au bout de ses doigts. Elle a fait un cauchemar. Elle repousse quelques mèches brunes de son front.
...??!
Brunes ?!! Les mèches sont brunes ?!!!
!??...*


Mais, qu’est ce que c’est encore que ce bordel?


* A l’origine, Nénuphar était plutôt blonde.
L’avenir seul pourra dire s’il y a - ou non - un signe du destin dans ce changement de couleur...
Revenir en haut Aller en bas
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Gargote Savoyarde - Salades de marécage   Dim 22 Jan - 10:56

Les cavaliers de l’Hydre étaient sans foi ni loi. Au sens propre.

Nénuphar ne croyait en rien et les lois, les procès ou la prison n’avaient aucun impact sur elle. Mais à force d’écouter les divagations du Dodécalogue, ce vieux fou, elle se posait des dizaines de questions qui restaient le plus souvent sans réponse... Comme d’autres au campement, elle avait suivi le vieillard aveugle et illuminé et l’avait entendu énumérer les "Mystères" durant des soirées entières autour du feu. Elle avait surmonté les épreuves qui avaient fait d’elle une cavalière. Elle connaissait les théories de l’ancêtre et les avait comprises... souvent... enfin parfois... bon d’accord... quelques rares fois.
En tous cas, elle avait appris à accepter les incongruités de ce monde et à vivre, ou mourir, avec :
- Les dents et membres qui repoussent après la bataille
- Les piliers de tavernes qui lisent dans les pensées
- L’impossibilité de voler la moindre pomme sur un étal de marché, même avec la meilleure volonté du monde
- L’impossibilité de vider son coffre de voyage dans sa maison sans passer par le marché, et ce n’était pas faute d’avoir essayé
- Les événements récurrents qui surviennent à matines
- Les morts pas vraiment morts
- Cette voix qu’elle entendait parfois et qui semblait plutôt familière et bien renseignée sur cas, ...

Malgré tout cela, elle trouvait très étrange et inattendu de se réveiller au beau milieu de la nuit dans un couvent en Savoie, alors que quelques semaines auparavant, elle était morte de faim sur un chemin du BA.
Morte de faim avec de quoi nourrir une lance complète pendant plusieurs jours dans sa besace...

Et maintenant, elle avait les cheveux bruns. Elle finirait bien par s’y faire !

Mais comment était elle arrivée là ? Ça, c’était un "Mystère" !
Revenir en haut Aller en bas
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Gargote Savoyarde - Salades de marécage   Dim 22 Jan - 10:58

Ses derniers souvenirs remontaient à un couvent, un autre que celui dans lequel elle venait de se réveiller, moins austère, puis à une planque sur un chemin boueux entre Aurillac et Tulle. Et de là, elle s’était brutalement retrouvée dans une impasse.

Parfois il ne vaut mieux pas chercher à comprendre, juste laisser les événements se produire et se contenter de les admettre.

Sur un mur de la ruelle lugubre où elle avait atterri, une pancarte indiquait "Ville de Narbonne - Impasse de l’Hydre". Un rat avait détalé devant elle pour se réfugier dans un ramassis hétéroclite qui marquait la fin du cul-de-sac. Les rats et l’Hydre avaient toujours fait bon ménage, elle avait donc pensé qu’elle était à la bonne place.
Puis dans une vacarme métallique une porte s’était brusquement ouverte, laissant passer une lumière blanche et crue qui contrastait avec la sombre venelle. Une inconnue avait passé un pied dans l’impasse, puis la tête, elle avait frisé le nez, frissonné et était retournée précipitamment à l'intérieur.
Nénuphar, qui avait toujours été très curieuse, s’était précipitée vers la porte avant qu’elle ne se ferme plutôt que de s’éterniser à se demander comment elle était arrivée là. Elle retint la porte puis s’y faufilât.
Dans un recoin encore plus sombre que la reste, un spectateur aux yeux éteints n’avait pas manqué une seule miette de la scène. Le vieux ne cessait de dire qu’il fallait déchirer le voile. En fait de voile, c’était juste une mauvaise porte en ferraille dans une impasse glauque de Narbonne. La cavalière avait cru l’entendre marmonner quelque chose comme :


- Trop tôt ! mais elle n’était pas sûre.

C’est à ce moment exact que le rire triomphant du Dodécalogue avait envahi toute l’impasse et que la porte avait claqué derrière elle.

Et voilà !

C’était fait !

Pas de Déos, ni d’Aristote.

Pas de paradis lunaire.

Rien. Juste du néant.

...

Elle s'était trouvée réduite à une toute petite pensée, bien au chaud, enfermée dans un tout petit coin de la tête à qui appartenait cette voix qui tant de fois lui avait parlé et qu’elle seule semblait pouvoir entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Gargote Savoyarde - Salades de marécage   Mar 24 Jan - 12:55

Un jour, dans cette tête, elle avait entendu grogner le Dodécalogue :

- Debout Pâquerette de vase, salade de marécage! Debout, lève toi et marche!
Bertillac attend.


Et cette voix qui tant de fois lui avait parlé avait cru bon d’ajouter :

- T’emballe pas… Bertillac, c’est juste une enveloppe corporelle!
- Ah…


Et le problème - si l’on peut qualifier ça de problème, tout est relatif - c’est que cette petite idée qu’était devenue Nénuphar, aussi petite soit elle, avait repris du poil de la bête ! Brun apparemment, puisque c’était sa nouvelle couleur de cheveux, et Hydre pour la bête !


Elle était maintenant debout dans les bottes de Bertillac, façon de parler car ce dernier n’avait pas de bottes, et elle tournait en rond dans une chambre de couvent en essayant de faire un point sur la situation. Le type possédait juste un petit sac contenant quatre fruits, six légumes et trois boules de neige !

- Champagne !
Ah non… Ici c’est Savoie !
Donc… Je suis revenue entière, mais en brune, et à moitié nue, sans bottes, amaigrie, un peu différente, toute seule et en Savoie. ’ Faut que je mange, que je trouve des vêtements et une épée, éventuellement une paire de bottes et des écus… et puis les autres…
Alors, en route et vite !
Revenir en haut Aller en bas
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Re: [RP] Gargote Savoyarde - Salades de marécage   Mar 24 Jan - 12:56

Sans regret, Nénuphar avait laissé derrière elle sa chambre étroite, les nonnes qui sentaient le vieux, la mère supérieure qui la dévisageait d’un œil soupçonneux, les autres pensionnaires endormis et la soupe au poireau dont l’odeur envahissait les moindres recoins du couvent.

- Rrrrou *Hips* Rou-rrou- rrrou-rou *hips* rououuuuuu-rou...

C’est là qu’un pigeon gras, saoul et à l’air mauvais l'avait trouvée.

Citation :
M'dame Nénuphar,

Ai été chargé de vous faire parvenir quelques vivres qu'vous trouverez avec ce message.
Les autres vous envoient leurs compliments et me disent de vous demander : "alors, c'était comment le sacrifice humain?"
On vous fait dire que vous nous trouverez ici; là et puis là et encore ici, ou bien là.


P.S. : Maintenant qu'y paraitrait que vous êtes brune, j'peux bien vous avouer qu'j'ai jamais pu blairer les blondasses dans vot' genre.

P.P.S: Ou alors bien cuite avec une carotte dans le derrière et une pomme dans la bouche.

P.P.P.S : d'ailleurs, j'vous blaire toujours pas pour un rond maint'nant, mais y en a qu'c'est pire.


Signé : Le sergent La Fouine.

Elle garda le message qui était suivi d’une sorte de code qu’elle n’avait pas encore réussi à déchiffrer, et s’installa pour écrire une réponse.

Citation :
Sergent,

Quel plaisir d’avoir de vos nouvelles !
Grand merci pour les vivres et pour votre si délicat message. Je suis curieuse de savoir quelle bourde vous avez bien pu commettre pour accepter de prendre ainsi la plume.
Soyez certain que vous ne m’avez absolument pas manqué une seule seconde et que j’avais oublié votre existence même, jusqu’à ce que votre délicieux pigeon ne vienne roucouler à mes oreilles.
Puisque les cavaliers sont ici et là, transmettez donc là-bas à qui de droit que je les y rejoindrai au plus tôt.


PS : Vous n’auriez pas une paire de bottes en rab’ ? Beiges ou noires, je ne suis pas difficile.

PPS : Vous-même n’avez jamais été et ne serez jamais à mon goût, même avec une pomme entre les chicots et une carotte dans le c*rature*. Même depuis le temps que vous marinez dans votre vinasse et mijoté à petit feu pendant des heures, je suis sûre que vous aurez toujours le goût de la vieille carne que vous êtes.

PPPS : Vous ai-je déjà dit que vous étiez un vieux con ?


Signé : Nénuphar

Ça, c’était fait!
Maintenant, elle devait trouver une activité lucrative pour la journée. Les opportunités à Annecy semblaient rares : aucune proposition de travail chez l’habitant, pas d’embauche dans la maréchaussée, les 32 places de la mine étaient déjà toutes occupées.
Il ne lui restait que les bancs de l’église à astiquer mais c’était vraiment trop mal payé. Elle sortait à peine du couvent, et dans le genre religieux, elle avait déjà donné. Maintenant, elle allait prendre. Son choix se porta naturellement sur les troncs : pas trop fatiguant et pouvant être d’un bon rapport.
Elle en fractura habilement quelques-uns comme si elle avait fait ça toute sa vie et sortit du bâtiment l'air de rien à la recherche d’un coin tranquille pour compter son butin.


Citation :
20-01-2012 04:08 : Vous avez gagné 65,00 écus.
20-01-2012 04:08 : Vous avez perdu 0 Points de réputation.

Pas mal ! Et en plus personne ne l’avait vue, même pas un sacristain, sa réputation était sauve.
Comme si les derniers petits restes de Bertillac avaient une réputation à perdre…
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Gargote Savoyarde - Salades de marécage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: