L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Mer 15 Déc - 5:59

Sergent_La_Fouine a écrit:




La Fouine arriva devant la barricade montée par les défenseurs d'Annecy et sortit un parchemin qu'il déroula lentement. Divers projectiles, épluchures et même quelques flèches saluèrent son arrivée, sans qu'il y prêta attention.

Il se racla la gorge et se mit à crier avec une voix de corbeau enroué.


Peuple d'Annecy!!!
Pour vous permettre d'expier vos mille forfaits, passés présents et à venir, réels et imaginaires, volontaires ou fortuits, dans l'acte ou l'intention et toute autre condition loisible d'être découverte et déclarée coupable...... et pour vous aider à déchirer le voile perfide qui vous tient dans l'illusion de toute chose....
L'Hydre vous enjoint de vous rendre afin de nous épargner l'effort laborieux de venir vous débusquer comme des lapins dans vos terriers, étant entendu que chaque heure de désagrément supplémentaire sera compté avec largesse au crédit de votre supplice inévitable.


Nous avons l'honneur de vous inviter à vous rendre, l'échine droite et la tête haute, mais en rang et sans bavarder, je vous prie. Toute attitude alternative engendrera un risque douloureux.
Soyez heureux aussi à la perspective de devenir Helvètes car ce n'est pas tous les jours qu'on peut voyager d'une contrée à l'autre sans se déplacer.
Une fois que nous aurons tiré la frontière de quelques lieues vers le sud, vous gouterez aux joies d'une fiscalité bienveillante
d'une gestion simplifiée et d'une culture originale.
Il toussa un peu et leva son nez du parchemin avec un sourcil sévère et l'autre haussé pour regarder l'assistance d'un œil critique.....
Et qui sait, si par ce biais il s'en trouve quelques-uns parmi vous pour découvrir les joies du voyage, venez me voir à la fin de l'heure, je vous donnerai une brochure et je vous ferai un plan de carrière.
Il reporta son attention sur le texte et s'apprêta à reprendre..... Mais des légumes variés voulurent occuper la même position que sa tête et le sergent se pencha de côté sans lever le nez de son texte, tout en sautant quelques passages....
.....
Pour la quête, vous prendrez soin de déposer au préalable vos valeurs avec vos armes, près de cette fontaine, là-bas. Merci pour la cause, nous en ferons bon usage.


Le sergent s'interrompit tout en continuant à lire en diagonale et enroula le document sur une bonne longueur....
.....
....
Blablablaaa, bon, nous allons passer ce chapitre fort discourtois.... pour en arriver directement aux représailles.....

Alors, sinon....!!!!!!!! ... sinon....! sinon.... où est-ce que c'est bordel..... Ah... c'est Faute de quoi!
Évidemment, si personne n'y met du sien......

Faute de quoi, donc!!!!! Dans notre grande bonté, et pour éviter le désordre qui est souvent cause de désagréments dans ces situations cocasses , nous vous laissons choisir à la carte un trépas à votre convenance.
Il vous suffira pour cela d'indiquer votre choix à la personne qui viendra vous occire.
Aujourd'hui nous vous proposons donc de vous arracher les tripes, de vous séparer en au moins deux parties, de vous pendre dans le verger avec un nappage de miel , de vous noyer dans le lac ou dans le puits ou de vous enterrer vifs.
Nous avons aussi la formule, viol, ante ou post-mortem....


La Fouine leva le nez de son texte et regarda certains visages féminins des adversaires et fit la grimace....
mais, à mon avis, il y aura un supplément dans certains cas....

Une nouvelle série de projectiles gratifia sa précision tarifaire.... une culotte épaisse vola même sur le sol.

Vous pouvez également choisir la spécialité Léonine auquel cas adressez-vous au barnum des sicaires, en précisant bien
normal, long ou maxi-pal.


.... Je vous épargne le dernier chapitre, il est incompréhensible, parle de feu, de sang, de fin des temps, de fléaux plus ou moins charmants, et de châtiments bien intentionnés. De la dorure, si vous voulez mon avis. Je vous ai dit l'essentiel.


Merci pour votre attention et Bienvenue en Helevétie!

Des hurlements de colère et une pluie de pierre provenant des rangs savoyards ponctuèrent le discours de La Fouine...
Un timide applaudissement se fit même entendre qui fut aussitôt interrompu par le son d'une gifle cinglante. Sans transition, il se baissa en vitesse et ramassa précipitamment autant de légumes qu'il put dans ses bras.
Puis il s'éloigna d'un pas rapide le cul serré par la perspective d'une flèche trop bien servie par le vent et ne se détendit qu'une fois hors de portée.
Revenir en haut Aller en bas
labaronne

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Pelleteuse, arracheuse de dents

MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Jeu 16 Déc - 2:38

Gros_Jean a écrit:
Le Gros-Jean s'était battu durant les trois assauts et si pour le premier l'effet de surprise avait potentiellement joué, les derniers avaient été assez lamentables pour l'ennemi. Ennemi qui finalement n'avait rien d'helvete, ce n'était qu'un ramassis de brigands, regroupés sous des noms d'animaux aussi pourris les uns que les autres. Faut dire qu'ils devaient piquer les idées à d'autres pas plus futés d'ailleurs, z'avaient pas été à l'école, tout comme le Gros-Jean. Mais lui au moins n'avais rien à se reprocher et les deux pauvres hères affamées qu'il avait dessoudé ce soir là, n'étaient pas des enfants de choeur de l'Helvétie, non, c'était du branquignolle de grand chemin.

Le mineur savoyard n'était pas soldat, ni pretre, encore moins noble et cultivé comme ils étaient censés l'etre ces gens là, non il était un simple bougre mais sa cervelle tournait vite et bien. Pas comme ces poivrots en face qui n'avaient d'autres divertissements que d'attaquer de pacifiques villages
.

Tiens, en v'la un qu'sa mere a du finir à la pisse de chat ! s'esclaffa tout haut le Gros-Jean en l'entendant déblatérer son monologue insipide et inutile. Hé là mon gars, faut pas boire autant quand tu fais la guerre, c'est pour ca que tu perds ! Un gros rire s'éleva alors qu'aux alentours les choux pourris et les raves à fourrage volaient en direction de l'hurluberlu.

Bon ! C'était pas le tout ! Le Gros-Jean avait besoin d'un bon repas chaud et d'une bonne nuit de sommeil. Parce que les greniers savoyards étaient parfaitement gardés et que ca serait pas demain que ces brigands en culottes courtes, meme pas capable d'honorer leurs propres femmes, mettraient la main dessus. Vu le nombre de jours qu'il leur fallait pour passer Annecy, ils n'atteindraient jamais Chambéry vivants. Ils mourraient de faim avant et les renforts qui arrivaient n'auraient plus que des squelettes à empaler sur leurs épées.


Allez, bande de brasseurs d'air, je vous souhaite la bonne nuitée. Il ricana. Il n'y a qu'dans vos reves qu'vous z'etes capables de nous battre !

C'est alors qu'il entendit l'imbécile crier : Bienvenue en Helevétie !

Ah ben, je l'savais que c'était pas des Helvetes, ce sont des Helevetes !!!! Savent meme pas prononcer le nom de leur maitre, ces pauvres clébards, on se salit vraiment les mains à taper la dessus. M'enfin ca nous divertit un peu, c'est toujours ca !


--Jan a écrit:
Selon la rumeur, une deuxième armée était venue au secours de la première armée d'invasion, qui avait subi de telles pertes qu'elle menaçait de se disloquer. Les deuxièmes seraient-ils plus doués que les premiers, ou étaient-ce aussi des grande gueules incapables de remporter une victoire ? Visiblement le type qui était venu gueuler devant la barricade était une bleusaille. S'il avait déjà attaqué Annecy il ne dirait pas ce genre de baboleries.

En fait les défenseurs étaient un peu surpris de ne pas encore avoir été vaincus. Fiers, bien sûr, mais surpris. Quelqu'un avait mis du génépi magique dans les outres ? C'était la seule explication. Quoique les pauvres helveto-heretico-brigands avaient du comprendre qu'ils étaient invités à une fête, et forcément, ils ne s'étaient pas préparés pour un combat, et ça leur avait fait drôle de s'en prendre plein les mirettes. On fait les choses sérieusement, en Savoie.


Bah alors les gnomes, vous êtes pas foutus de prendre une ville par surprise et vous osez venir mendier qu'on se rende ? Si quand on n'est pas prêts vous ne passez pas, quand on le sera ça va être drôle. Pour nous.

J'espère que vous n'avez laissé personne que vous aimiez à Genève, parce que quand on vous aura roulé dessus ne croyez pas qu'on s'arrêtera à la frontière. Quoique comme la moitié d'entre vous êtes des mercenaires étrangers, ce qui arrivera à ceux que vous servez si mal, ça ne vous fait ni chaud ni froid hein ?!

Merci de passer nous divertir, cela dit. Fallait le dire que votre métier c'était acteur, et pas soldat. On a eu peur, au début ! Ah ah ah !


Hellevétie. Quelle prononciation de barbare. Elle vétit ? Mais elle vétit qui ? Et c'est qui elle d'abord ? C'est vrai que les étrangers semblent toujours pleins de mystère, où qu'on aille.
Revenir en haut Aller en bas
labaronne

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Pelleteuse, arracheuse de dents

MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Jeu 16 Déc - 2:40





Castapogne a écrit:
Castapogne regardait cet étrange sergent et avait du mal à saisir la nature de l'individu qui venait d'aller devant les lignes ennemies pour dégoiser son curieux ultimatum.
Cet homme était détestable en tous points. Laid, le regard cruel et méprisant, sans aucune manière, il affichait un air de supériorité aristocratique comme si le monde entier n'était qu'un désagrément nauséabond.
En même temps, il semblait être en charge d'une foultitude de tâches subalternes. Pourtant les gens de l'Hydre qu'il avait croisés jusqu'à présent, s'ils semblaient s'accorder pour lui accoler toutes sortes de qualificatifs désobligeants, n'avaient pas l'air de vouloir s'en débarrasser.

A croire qu'ils étaient tous aussi mauvais les uns que les autres.
Il était d'ailleurs plongé dans la perplexité depuis qu'il avait croisé la route de ces drôles de nomades qui semblaient n'avoir de respect pour rien. Impossible de comprendre quoi que ce soit à leur organisation. De l'extérieur, le désordre semblait uniforme.

Il se demanda comment lui, un ancien diplomate, allait bien pouvoir faire pour s'intégrer dans cet ensemble hétéroclite. Il avait déjà constaté que ses dispositions naturelles à parler pour ne rien dire n'avaient pas impressionné les gens de l'Hydre. Ils lui avaient ri au nez et l'avaient laissé à la porte à se décrotter les bottes dans l'herbe jaunie et les idées dans le froid hivernal...

A en juger les réactions de deux troufions qui crachaient leur frustration, soit le discours avait porté et générait quelque fanfaronnade, prélude au désespoir, soit les soldats savoyards semblaient penser qu'ils avaient l'avantage et que les occupants n'avaient pas le dessus... soit les deux... Pourtant, ils venaient indéniablement de se faire laminer deux jours plus tôt ...
Il se tourna vers les lignes genevoises et considéra les forces en présence....
Il regarda le camp retranché des savoyards puis se tourna vers ses nouveaux compagnons et dit :

Jour après jours, ces gens seront bientôt morts ou blessés. Ils n'ont pas l'ombre d'une chance et on leur ment visiblement pour les forcer à se battre.
... je préfère eux que moi.....
Revenir en haut Aller en bas
labaronne

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Pelleteuse, arracheuse de dents

MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Jeu 16 Déc - 2:42



Labaronne a écrit:
Elle ne l'aimait pas. Certes ce n'était pas une référence, elle n'aimait pas grand monde, enfin si .... enfin non ... La Fouine était un être détestable, peut être pour ça qu'au fond, elle le tolérait. Bien que détestable ... si ... autant que la bouffe qu'il pouvait servir aux cavaliers de l'hydre.

Assise sur un gros cailloux non loin du campement, Lab creusait mollement. Elle tenait par les cheveux un homme, qu'elle avait trouvé tout à fait apte à la tache qu'elle avait imaginé devoir faire seule. Ce brave homme, surement un robuste savoyard, avait assisté comme elle à la prestation du porte parole hydrique. Et comme nombre d'entre eux, il avait jeté toutes sortes de légumineuses plus ou moins douteuses. La colère l'avait prise, le rouge avait enflammé son regard.


On ne jette jamais des légumes à La Fouine !!! Je déteste la soupe ... bordel !!

Pan ! coup d'pelle dans la face, et, à la façon de nos ancètres, ceux qui vivaient dans les cavernes, Lab embarqua le végétalien non loin du campement. Il se trainait, sonné, lachant derrière lui un petit nuage de poussières. Braves gens que ces savoyards, seulement, ils n'avaient aucune maitrise de l'art de la guerre ni du corps à corps... enfin pas celui que certains semblent comprendre comme corps à corps !! non Lab ne s'adonne pas, ou plus depuis sont récent veuvage, à ce genre de sport.

Assise sur son cailloux, elle commence à deviser gaiement avec "l'homme pelleté"


Voyez vous mon brave ... je peux vous appelez mon brave ?
...
N'y voyez pas là une intention de ma part de vous posséder, je dis "mon", parce que c'est moi qui vous ai cassé la tête ...
...
En plus vous n'êtes pas brave. Bref, voyez vous, je suis contente que vous ayez accepté, sans rechigner.


Elle jette un tendre regarde à l'homme alors qu'elle soulève sa tête pour regarder son visage. Ce dernier est plein de terre, sa bouche en est remplie. Sur ses yeux des petites mottes se sont formées, surement agglutinées là par des larmes ou du sang ... D'un doigt elle nettoie le bout du nez de l'homme dont on ne distingue presque plus les traits.

S'cusez ... vous en avez un peu là.

Elle sourit, reprenant sa tache.

Je disais donc que j'étais flattée que vous ayez accepté de venir creuser nos latrines. Vraiment j'en suis touchée ... émue. Et en matière de creuser, j'en connais un rayon !! mais là avec votre bouche ... vraiment, z'êtes à la limite de l'héroisme. Je dis limite, car mon brave, jamais dans votre vie, vous ne vous battrez autant que moi. Oui je sais, je suis cruelle ... z'allez m'faire rougir.

Elle porte sa main libre sur le coeur et repart dans ses rêveries ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Jeu 16 Déc - 7:32

Friande des apparitions du Sergent Lafouine, Adessa cesse toute activité afin de lui consacrer son entière attention.
La jeune brune papillonne des cils tout en buvant les paroles du Sergent.
Tout est dit. Il n'y a rien à rajouter.

La voici repartit dans ses occupations quand un 'PAM' sonore attire ses fines écoutilles. Puuuh ! C'coup là elle aurait pas aimée le recevoir !! Faut dire qu'il en pleut (des coups), mais ce n'est pas l'habituel son des épées qui transpercent ou du bâton ramassé en plein dans les côtes. Curieuse de nature, elle trottine gaiement vers la source et voit Labaronne affairée à parler vraisemblablement à... Bah à un macchabée !


Bah enfin... Lab ?

Adessa la regarde avec les sourcils légèrement relevés et un air ahuri puis ne peut s'empêcher de sourire.

Si t'arrêtais d't'amuser. J'suis sûre qu'il y a tout un tas de Savoyards qui attendent impatiemment ta pelle.

Elle lui sourit toujours tout en lui décochant un clin d'œil.

Et t'fais quoi ? Une cérémonie d'Adieux ?
Attaaa bouge pas que j'participe voyons !


Adessa se baisse, ramasse une poignée de terre fraichement retournée, et la balance sur le corps inerte de l'homme mort, ou pas... Elle avait déjà vu des gens agir ainsi pendant les enterrements et c'est toute contente qu'elle profite de l'occasion pour le faire à son tour.

Voilaaa !!

Fière comme Artaban, il lui en faut tellement peu parfois pour la satisfaire. (J'ai bien dis parfois hein !) Adessa se tourne une nouvelle fois vers sa compagne de combat et l'interroge.

On peut y r'tourner ou faut faire la minute de silence ?
Revenir en haut Aller en bas
Nenuphar

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Oui
Fonctions:

MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Mar 21 Déc - 4:39

Comme la neige, Annecy avait fini par tomber !

Pfff…

Nénu ne décolérait pas. Elle ne se remettait pas d’avoir été poutrée dans les premières par deux défenseurs savoyards, et les obscures tentatives d’explications du Dodécalogue n’avaient pas réussi à l’apaiser.
Physiquement, elle allait bien, aucune séquelle et pourtant il lui avait été impossible de participer aux assauts successifs et elle avait été contrainte d’attendre au campement, le retour des combattants. Chaque matin, elle comptait les blessées et les dégâts infligés à ceux du camp adverse.


Un soir plus froid que les autres, il s’était mis à neiger et la mode de l’hiver 1458 avait été marquée par une nouvelle tendance : la boule de neige ! Portée légèrement sur la droite de la tête, elle était synonyme de grâce et élégance… Mouais, nan, faut pas exagérer quand même! En tout cas, personne ne pouvait y échapper. Déclinée en un seul modèle, elle donnait l’impression d’avoir une idée lumineuse sur le point de surgir de l’ esprit, une sorte de bulle qui ne demande qu’à être remplie d’idées géniales !
Nénu avait même entendu raconter que certains avaient réussi à balancer des boules de neige à des centaines de lieues de là… Elle râlait toute seule, s’adressant au Dodécalogue, qui répondait quand il avait le temps. Et ce matin là, il avait le temps.


Nan mais, avouez que là, franchement ! C’est n’importe quoi ces boules de neige ?

Comme tout le reste… détends toi !

Splaouchhh !
Une nouvelle munition glacée vint s’écraser sur le coin de la tête de la cavalière désabusée.

Humpf ! Je suis sure qu’elle était destinée au sergent, mais il a tellement l’habitude qu’il s’est encore baissé et a réussi à esquiver! D’ici à ce qu’il nous prépare une soupe à la neige ce soir, y a qu’un pas. Je crois bien que je préfère encore les légumes.
Cesse de râler Nénuphar ! Sois plus constructive !
En plus c’est froid ! Et j’en ai plein le cou… Pfffff!
Tu n’as pas plus froid que tu n’es blessée. Arrête de te bercer d’illusions… Quand vas-tu enfin comprendre ?


Elle balaie les alentours du regard pour savoir qui est l’agresseur, et pour se rendre compte aussi que le sergent Lafouine est un des seul qui se ballade sans cette excroissance blanche au dessus de l’oreille. A croire que chez lui les boules viennent se loger directement à l’intérieur du crâne… au moins ça a le mérite de lui rafraichir les idées…

Mais est ce que le sergent Lafouine a des idées ?

Revenir en haut Aller en bas
Fernand
Admin
avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions: Monsieur Circus

MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Mer 22 Déc - 11:44


- Argghhh, ouiiiii fais-moi mal grand fou!!!!!

-Vas-tu te taire, misérable!!?!!! je fais ce que je peux!!!!!
- Je défaille!!!!
-Meurs donc, plutôt!!! Mon bras s'ankylose!!!

La Fouine en sueur était en train de fouetter un gros savoyard en pestant....
La plupart avaient fait des choix simples et un coup d'épée bien placé avait dans la majorité des cas donné entière satisfaction au client.

Quelques quidams trop sensibles avaient demandé le poison et on les lui avait adressés d'un air entendu.
Après s'être offusqué pour la forme, le sergent cuistot leur avait servi une bonne portion de ragout de la semaine passée et les délicats gisaient à présent dans un tas d'ordures, le ventre vert pâle gonflé comme une baudruche menaçant d'exploser.

Deux sybarites avaient réclamé la mort par ivresse et on leur avait servi un godet de foreuse de la taille d'un dé à coudre. Leur expression figée de rancune à l'issue de leur agonie affirmait catégoriquement que tout compte fait, un pal enflammé eut été plus agréable.

Et puis il y avait eu ce gros pervers.... qui exigea le fouet, l'œil brillant d'espoir...

La Fouine avait d'abord trouvé l'idée valable et s'était mis à l'ouvrage avec un outil en cuir souple pourvu de petites pointes lacérantes.
Las..., c'était sans compter l'épaisse couche de lard qui enveloppait ce gredin.
Après vingt longues minutes de supplice, il couinait de plus belle tel un goret en extase et le sergent rubicond avait les oreilles qui sifflaient. On commençait à le regarder d'un air moqueur. Sûr qu'on le soupçonnait de ne pas taper assez fort et de faire trainer les choses.
Et le fait est qu'il commençait à faiblir, tandis que l'autre rayonnait de bonheur et seule la fureur lui donnait encore la force d'abattre le fouet.


- Ca suffit!!!! haleta-t-il. Faut qu' j' fasse une pause!!!!
- rhhaaaaaa....
- La Ferme!!!!!!!

Au bord du malaise, le sergent fit quelques pas pour aller s'affaler sur un tas de gravats entre deux pans de mur pas encore effondré, la tête dodelinant comme s'il n'arrivait pas à croire que ça lui arrive à lui....
- C'est pas possible... pourquoi faut-il toujours que ce soit sur moi que ça tombe......
Ses talons frappèrent le mur et il entendit un craquement sinistre. Une pierre chut à ses pieds.
Son regard se porta sur la maçonnerie délabrée qui menaçait de s'écrouler à chaque instant.
Il donna un autre coup et vit une lézarde se propager dans la base de l'appareil .
Soudain, il sembla ragaillardi. Il se leva avec effort et se mit marteler le pied du mur à coup de bottes.
- Et moi, et moi.... fit une voie envieuse dans son dos.
- Voilà, voilà!!! une minute!!!! cracha l'aspirant père fouettard en continuant à donner du pied dans le mur avec aigreur.
Soudain, un craquement sourd et sans appel alarma le sergent qui courut se mettre à l'abri
.
- iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.........
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! BAM!!!!! Un fracas honorable se fit tandis que le mur basculait et s'écrasait sur trois mètres.
Le sergent n'attendit pas que la poussière se dissipe. Soulagé, il s'éloigna en se disant que l'homme ne pouvait plus se plaindre à présent et que quand bien même, il avait été été fouetté par un mur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Mer 29 Déc - 0:02


Hey !! Toi !! Ce soir j’suis ta cavalière !


Bonnet sur la tête , sourire heureux aux lèvres, à peine sortie de l’hôpital au matin, Gwen s’en retournait au combat.Lissant ses ailes imaginaires, elle sauta prestement sur le dos d’une grosse bête encore étourdie par un trou noir, mais noir de chez noir.

Le premier qui fait une brochette a gagné d’ac ?

Euh…

Pour une fois qu’elle etait plus grande que la moyenne, l’étendue des trois armées devant elle, lui fila comme un arrière gout de bile.Nauséeuse soudain.

Je le sens pas ce coup là…Bon je me tais sinon on va encore dire que je suis chiante.


Elle tapota sa poêle à tarte mais garda un sourire confiant.

Bataille…

Elle descendit soudain pour le laisser se battre en paix. Puis écarquilla les yeux devant la mort en face. Son bras pas encore guéri, trop tôt …Beaucoup trop tôt…

Le sang se répand e, la neige autour d’elle se pare des couleurs de son bonnet.

Rouge sur fond blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Mer 29 Déc - 0:02


[Dans les nuages au rythme des flocons.]




Bien bien bien…huf huf…joli cadeau …huf…huf…bien fait …huf huf…


Courant d’air furibard qui fit frissonner le Croulant.

Dites donc vous ???? Elle vous a fait quoi ma petiote là ???

Nan mais ! du respect pour les Anciens !


Ancien mes fesses oui, me la faites pas à moi !Le respect c'est pas un dû, ça s'mérite!

Les regards convergent vers la neige rougie du sang de la bretonne.

Deux fois en moins d’un mois…Vous lui en voulez pour un truc ?

Nan, c’est un cadeau pour Fernand…

DE QUOI ?????????

Quelques nuages qui passaient par là s’écartèrent pour laisser passer le souffle furieux venu de l’Ouest.

nan mais la petite sera JAMAIS un cadeau , pour qui que ce soit ou quoi que ce soit,c’est clair ça ?

Pas toujours vous qui décidez non plus… J’ai des droits moi aussi !!! Elle est chez moi nananaeruh…Huf Huf…

Que dalle ! Un cadeau pour quoi faire d’abord !

Il voulait faire un poker d’âme le pauvre, lui manquait un joueur. Celle là me paraissait bien…


Tsss… C’est pas un joueur,c’est une marionnette…MA MIENNE !!!!Dites donc voir, c’est vrai ça, c’est la Bérézina ces derniers temps… Vous avez songé à faire un audit pour voir pourquoi ça fuyait de partout dans vos rangs ?


L’Orange ricanna d’un rire moqueur.

Le Croulant se rembrunit.

Tiennent pas la route pis c’est tout. Au final ils sont à moi , donc je m’en tartine le postérieur.

Il regarda l’Orange avec un sourire lubrique et s’avança vers elle les mains parkinsonniennes en avant.

C’est pas souvent qu’on a de la compagnie féminine dans l’coin. Vous habitez chez vos parents ?

Elle lui décocha un coup de poêle aérien qui l’envoya valser sur la table de poker installée plus haut.

Le Croulant se redressa au milieu des jetons et des biffetons.

Une poêle aussi ? Vous avez d’autres trucs en commun avec mon Ange ?

Z’êtes bien curieux pour un omniscient…De quoi je me mêle ?

Elle claqua des doigts pour faire apparaître une bourriche d’huitres, du pain et du beurre …salé.

Bon. Mangeons pendant qu'elle se meurt , on avisera après.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Mer 29 Déc - 3:18

Un courrier. Un autre courrier. Et encore un.
Pour une qui sait pas lire, ça commence à faire beaucoup.
Le prochain, elle l'ouvrira pas, la Puce. Pis le temps qu'elle trouve quelqu'un pour lui lire, ou pour qu'elle déchiffre si elle trouve personne, ce sera fini l'histoire.

Chef de section ... 'tin, mais qu'est-ce qu'elle fout là?
Elle compte avant de partir. Les sept autres sont là. La lance Hydrique est complète. Les autres... Gwenn, Ahla ... elle les voit pas.

Dode, demain, on est huit encore hein?
Et les potes, aussi, ils seront là encore?


- Demain, tu verras bien. Tu s'ras morte peut-être.

Non, moi non. J'suis immortelle, et la mort, j'suis contre de toute façon. Enfin, la mienne.

- Réfléchis, gamine. Pourquoi tu te bats ce soir? Pour toi? Pour le Chaos? Pour ... qui?

Ben je me bats ... pour ... chai pas. Tu le sais toi?

- Tais toi la Puce, et regarde à gauche, y'a deux armées qui arrivent.
Et à droite, une autre.
Et deux encore, derrière.
Et devant, t'as le lac, et tu sais pas nager.
Frappe, tu auras tout le temps de réfléchir quand ils t'auront démembrée.
Mais frappe bordel! FRAPPE!



Dode! DODE!

Autour d'elle, ça cogne, ça gueule, ça saigne, mais le Dode est parti.
Alors elle frappe. Dans le vide, dans le noir, mais elle frappe.
Et d'un coup, SCHLOFFF! y'a un bruit mou, mat.
Son épée qui bute sur un truc dur, la neige qui devient rouge et un gus qui braille. Elle l'a eut. Et elle est toujours là!


Dode!
Reviens! On doit causer!


Elle rit toute seule, tête renversée en arrière, les pieds dans la fondue. Le sang qui goutte de son épée tache ses bottes, mais elle s'en fout : elle bouffe des flocons.
Revenir en haut Aller en bas
ahlatete

avatar


Compétences
Force: 255
Capitaine: Non
Fonctions:

MessageSujet: Re: Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!   Jeu 30 Déc - 23:37

Avant, quelque part…..


Enfin une ville…. Bon, une ville, faut rien exagérer non plus, mais un semblant de ville quoi…Elle se tourne vers galovert en riant….

Bon, on est enfin quelque part, pas trop tôt….

T’emballes pas ahla, j’vais chez les nonnes…..


Stupeur et incompréhension laisse place a l’énervement

Tu vas ou ????

Chez les nonnes….

RRRooohh galo, les nonnes c’est des perverses, hors de question….. Pis qui c’est qui va veiller sur tes miches ?

Les nonnes….

Pppffff, bah vas y chez tes nonnes, j’espère qu’elles te rendront dingues tiens….


Et voila ahla qui tourne les talons, et qui part, sans un regard en arrière…. C’est pas qu’elle ait pas envie de se retourner, c’est qu’il lui faut malgré tout garder un minimum de dignité.

Elle grimpe sur sa monture et s’engage vers Annecy, paraitrait qu’il se passe des choses la bas…..




Annecy droit devant


Elle entre dans la ville, cherchant le campement des hydres. Il ne lui faut pas bien longtemps pour le trouver, ses compagnons n’étant pas connus pour leur calme et leur retenue.

Retrouvailles avec labaronne, cassis et nénuphar, boissons au coin d’un feu…. Pas de nourriture surtout, des fois que lafouine ait préparé un repas spécial, le danger est la, pas dans le combat, non, dans la nourriture. A croire que son but à lui, c’est de les exterminer tous a coup de ragout.


Bon, on attaque ?

Nous on est déjà en cours…..

Moi j’peux pas chui blessée.

J’monte une lance ?

Vas y…


La lance est montée, les hydres incorporées, du moins ceux qui ne le sont pas encore.
Et les voila partis, riant jacassant, espérant que la nuit sera bonne et que les colliers de dents seront nombreux….

Le jour se lève, mauvaise nuit, peu de perte chez l’ennemi, quelques un sont tombés, maigre butin. Les jours et les nuits se suivent et se ressemblent, le champ de bataille se vide, on ramasse les restes.



La nuit de trop


Une nouvelle lance, pour remplacer ceux qui sont tombés, et on repart…. Labaronne est derrière, cassis sur le coté.
L’ennemi devant… Elle ne sait pas bien qui est l’ennemi, elle s’en fiche, elle veut se battre, c’est tout, elle aime ça, c’est pour ça qu’elle est née.
Un homme est devant elle, elle fonce, mais ne réussit qu’à le blesser….
Un soupir, ça craint….

A peine à t’elle finit de soupirer, qu’une douleur dans le dos la force à se retourner. Elle regarde l’homme qui vient de la foudroyer, il a un curieux bonnet sur la tête, il est ridicule…Elle vient de se faire embrocher par un mec complètement absurde. Pour un peu, elle en pleurerait, mais elle n’a pas le temps……

C’est avec ses dentsà elle que ghaladrielle fera son collier… Une envie de sourire….
Une pensée pour galo avant de sombrer….. Il ne l’attendra pas….



Plus tard


Ahla…..ahla…. AHLAAAAA

Quoi ?

Debout feignasse….

Nan….

Si… Tu te lèves, tu n’as pas terminé…

Pour moi c’est terminé en tout cas… Dode comment avez-vous pu permettre que ce débile m’embroche, c’est pas sérieux, j’vais être la risée du campement….

Debout j’ai dit, il n’arrive que ce qu’il doit arriver, lèves toi….

Nan…

Bien, reste donc et ne redescend pas sur terre, de toute façon, Galo est entre de bonnes mains….

Roohhhh le coup bas….


Ni une, ni deux, elle est debout, bien vivante, blessée mais plus déterminée que jamais…..
Revenir en haut Aller en bas
 
Gargote Savoyarde : [RP] Rendez-vous, vous êtes Bernés!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: