L'Hydre


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Halle de Rieux : L'homme au coeur Metallique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Halle de Rieux : L'homme au coeur Metallique   Mar 7 Sep - 1:43

Thoros marchait d'un pas mécanique mais décidé dans un espace intemporel, il se tenait vouté, sa large cape retombant sur ses épaules et jetait deci delà des regards hagards et emplit d'une rancoeur inhumaine.
Il toussait des myriades de grumeaux ferreux qui éclataient comme bulle de savon au contact de l'atmosphère..
L'écho se repercutait encore et encore, assourdissant..
La frêle frenesie des engrenages était freiné, le flot de plasma porteur de vie se tarissait..et il le savait, d'où une certaine anxieté difficilement dissimulable.
Le tic tac monocorde s'estompait, les crissements de l'horloge s'espaçaient..
Il aurait dû la remonter, huiler l'engrenage, mais sa lassitude l'en avait empeché et puis il pensait avoir mieux à faire à présent..L'echapatoire, pourquoi pas.
Il toussa une nouvelle fois tandis que ses articulations frinçaient horriblement..La torpeur allait s'emparer de lui, un point qu'il n'aurait pas dû negliger si tôt, il s'était laissé bercé par cet enthousiasme imprudent..


Soutenez moi..

La phrase avait jailli tout naturellement, en abandonnant l'once de dignité qu'il lui restait.
Deux soldats se materialiserent dans son dos et obtempererent à cet ordre qui ne souffrait d'aucune contradiction, cela ne le surpris pas le moins du monde.
Encore quelques pas grace à ce renfort, puis dans un vacarme sourd un de ses membres se detacha et vint heurter le sol, Thoros regarda sa main s'agiter inutilement en de vains soubresauts avant de s'immobiliser..
La peau de tout son corps se craquelait maintenant, se fissurait et tombait en plaque dorés, brillants d'un éclat sinistre. Immense, hiératique et misérable tout à la fois, il n'en pouvait plus, sa respiration vibrait avec colère contre ses poumons.


Un dialogue interne assez singulier s'etablit, entre lui et le grand tout :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Rieux : L'homme au coeur Metallique   Mar 7 Sep - 1:44

Alors Thoros de Myr, vis tu mieux depuis que ton âme est noire comme du charbon ?
Faiche..
Tu te meuts avec une grâce inegalable, stupefiant..et tu as une mine resplendissante..L'évolution que tu as suivi est une reussite absolue !
Je n'ai pas changé mêrde ! Je comprend pas ce qu'il se passe !
C'est bien ce que je te reproche..Tu n'as pas changé d'un pouce..Reflechis un peu..Tu ne peux plus garder le même état d'esprit..Il n'est plus conforme à ton enveloppe corporelle reconfigurée..Tu te casses logiquement la gueule en te laissant deriver ainsi.
Tu laisses ton monde pericliter comme il se doit, mais rien ne vient à la place..Je vois ça comme un abandon..Tu penses vraiment pouvoir partir ainsi ? et seul ? Il serait bien naïf de penser cela..
Ton oïseveté te rendent lâche et egoîste, Thoros !

Abrège avec tes conneries rhetoriques, ces remontrances ineptes..et va au terme..
Le terme, c'est exactement là que tu dois arriver, mais tu me deçois, il se pourrait que finalement tu ne sois pas digne de suivre notre idéal..Peut être me suis je trompé sur ton compte..
Cependant, tu m'as servi loyalement par le passé, je te laisses donc une chance supplementaire,
Pour commencer dechaine tes dernières forces sur les deux simplets te portant..ta posture est ecoeurante..tues les..et repais toi de leur chair..abreuve toi de leur fluide vital..


Une légère lueur d'hesitation passa..Mais faut pas contredire les barges..Et Thoros se rua contre eux, dechirant de ses doigts acerés restant les pauvres âmes qui ne manifestaient aucune resistance.
Telle une bête fauve, dans la plaie béante de leur cou, il aspira l'essence et le fluide, la chair et le sang.
Cela fit naître une joie féroce en lui, tandis que resonnait encore la voix.


C'est ainsi que tu dois proceder..C'est ainsi qu'il faut se servir d'eux et non de façon biaisé..
Tu seras tout aussi dependant..mais tu n'auras plus à reflechir sur le compte de chacun..noble, paysan, religieux, militaire, brigand..Tous le même sort..Tu trouveras toujours..et tu seras obligé de trouver..
Et seulement lorsque tout aura disparu..Alors tu ne pourra plus faire autrement que de partir aussi..et tu l'auras bien merité..

Je ne suis que l'ombre de moi même mais cela ne doit pas se repercuter sur toi.
Je crois encore en l'amour mais ce sentiment n'est pas pour toi, il ne te servira à rien, seule ta haine et ta fureur te feront aller au bout..
Degoutes les de leur vie actuelle, acheve de les éclairer grâce à la doctrine que vous avez crée..sauves en le plus possible de cet agréable et accomodant mensonge..


et ce qui fut visible devint flou,
et les couleurs disparurent, tandis que les sons se firent lointain,
L'altération des sens eu lieu et..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Halle de Rieux : L'homme au coeur Metallique   Mar 7 Sep - 1:45

Et Thoros se reveilla..physiquement parlant.
C'était l'aube et le ciel était moche, de quoi deprimer le plus aguerri des toupoutous..Mais il s'en foutait, il était au fond de son lit et d'autres questions biens plus graves le preocupaient.
Se redressant, à moitié dans les choux :


Mais putain de bordel de vieille pucelle edentée recouverte de fiente et encore je suis poli !! Qu'est ce qui m'arrive ?

Thoros est un poète, sequence III

Les rêves de ce genre se multipliaient mais aucun n'avait jusqu'alors atteint ce degré de paranoîa schizophrenique.
Thoros reflechissait (evenement de plus en plus courant), qui était cette voix qui le harangait, le poussait et le provoquait ?
Elle n'intervenait pas par hasard, ce n'etait pas le Dodecalogue mais il lui semblait étrangement la connaitre depuis toujours..


Je suis l'homme au coeur de métal..moitié machine, moitié mec..

Restant pensif il ne parvenait toujours pas à remettre ses idées en place..Cette voix tentait de l'aider avec ces conseils étranges, ce qu'il avait retenu, c'est qu'il devait se bouger..ou bien il serait condamné à rouiller, et partir en lambeaux.
L'armée..oui..c'était le meilleur moyen..donner une forme à cette coquille vide..faire un peu d'exercice..et trouver de nouveaux adpetes, ou qu'ils se terrent..encore..



Silencieusement il alla veiller sur Lilith, qui dormait paisiblement,
il l'embrassa sur le front


Dors ma chérie..reposes toi, je t'en ai deja trop demandé..papa va reprendre les choses en main à présent..Tu auras bien merité des vacances avec Tonton Tino..je suis sûr que tu t'amuseras beaucoup avec lui..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Halle de Rieux : L'homme au coeur Metallique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Halle de Rieux : L'homme au coeur Metallique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Hydre :: La place commune :: [RP] : Nos histoires en Gargotes-
Sauter vers: